Quand les arbitrages renvoient à qui décide

Le vocabulaire de la crise s’enrichit de jour en jour. La résilience s’était installée, l’arbitrage monte en puissance. Les traders n’en ont plus l’usage exclusif, car il n’est plus seulement financier. Un nouvel arbitrage s’est imposé aux gouvernements qui dosent comme ils le peuvent protection sanitaire et économique en apportant des réponses variables et évolutives, le contrôle de la situation leur échappant des mains.

Continuer la lecture de Quand les arbitrages renvoient à qui décide

Partagez
Recommandez par mail Recommandez par mail

Une question avec pour enjeu beaucoup de centaines de milliards d’euros, de livres et de dollars

Manger son chapeau étant indigeste, rien d’étonnant à ce qu’il soit grignoté par petits bouts. Mais cela ne progresse pas sans mal. L’émission de corona-obligations reste bloquée au sein de la zone euro, bien que ce ne soit pas une panacée. Tandis qu’au Royaume-Uni un débat émerge à propos de l’étape d’après, la monétisation en grand des plans de sauvetage par la Banque d’Angleterre (BoE).

Continuer la lecture de Une question avec pour enjeu beaucoup de centaines de milliards d’euros, de livres et de dollars

Partagez
Recommandez par mail Recommandez par mail

L’imagination est au pouvoir, disait-on

L’État est le dernier recours, c’est sans discussion ! Il l’est quand il devient vital de différer, prêter ou donner. Il l’est lorsqu’il préserve l’emploi ou quand il compense les pertes de chiffre d’affaires des entreprises et les chutes de revenu des particuliers. Son intervention pourra si nécessaire s’élargir. Quand la crise survient, l’État est une garantie tous risques. Les arbitrages ne sont plus confiés au marché qui n’est plus déifié. Il en découle bien des conséquences.

Continuer la lecture de L’imagination est au pouvoir, disait-on

Partagez
Recommandez par mail Recommandez par mail

À chacun de jouer !

Tout faire quoi qu’il en coûte ! La promesse est devenue unanime ou presque, la volte-face est spectaculaire. D’abord prises de court, et pour certaines ne voulant pas se rendre à l’évidence, les autorités annoncent dans le monde entier qu’elles vont faire face. Comment ne pas les croire, sauf à leur faire un procès d’intention au risque d’être heureusement démenti ?

Continuer la lecture de À chacun de jouer !

Partagez
Recommandez par mail Recommandez par mail

Les risques systémiques ne sont pas propres à la finance

Les Bourses se sont un peu reprises, mais l’alerte a été donnée. Sans que cette fois-ci le système financier en soit à l’origine, en attendant la suite. On enregistre bien la chute du prix du pétrole ainsi que celle du trafic maritime dans le domaine économique, on scrute également un marché des ETF devenu un point très sensible, mais l’essentiel n’est pour l’instant pas là. La rupture des chaînes de valeur est le sujet de plus grande inquiétude.

Continuer la lecture de Les risques systémiques ne sont pas propres à la finance

Partagez
Recommandez par mail Recommandez par mail

Traçabilité des uns, opacité des autres

Les lumières du Consumer electronic show (CES) de Las Vegas sont éteintes, mais les yeux de ses 170.000 participants déclarés continuent de briller. Tout est dans la démesure à la grande foire des produits électroniques, y compris l’espoir de faire fortune des nouveaux arrivants. Sans attendre, Amazon a annoncé que son assistant intelligent Alexa était désormais intégré à 200 millions d’appareils, Google que le sien était utilisé par 500 millions de personnes chaque mois. Rares sont les objets qui ne sont pas connectés ou sont annoncés l’être prochainement, même la pomme de douche n’y échappe pas.

Continuer la lecture de Traçabilité des uns, opacité des autres

Partagez
Recommandez par mail Recommandez par mail

Les banques allemandes connaissent l’humiliation de la dégradation

L’industrie automobile allemande ne vogue plus sur ses succès d’antan et ses sous-traitants en font les frais également. Le pays parvient à garder le nez hors de l’eau en évitant d’être déclaré en récession, mais l’heure des vaches grasses est révolue.

Continuer la lecture de Les banques allemandes connaissent l’humiliation de la dégradation

Partagez
Recommandez par mail Recommandez par mail

Souriez, vous être filmés

De quelle société les GAFA sont-ils porteurs si l’on n’y prend garde ? Facebook en a fourni un avant-goût en utilisant hors de tout contrôle les données personnelles de ses utilisateurs, ouvrant en grand un débat sur leur propriété, comme s’il s’agissait d’ailleurs d’une marchandise. Disposant d’une puissance financière inégalée, ils partagent chacun à leur manière une vision de la société de demain au sein de laquelle ils se voient appelés à jouer un rôle central en s’appuyant sur le développement et l’accaparement des nouvelles technologies.

Continuer la lecture de Souriez, vous être filmés

Partagez
Recommandez par mail Recommandez par mail

Beyrouth, Santiago, Alger

Les dysfonctionnements persistants du système financier signent l’avènement d’une nouvelle période du capitalisme faite de nombreuses incertitudes. On en voit le début, on n’en perçoit pas la suite. En attendant, les manifestations se multiplient avec la fin de la mondialisation triomphante et la tardive reconnaissance de l’accroissement des inégalités.

Continuer la lecture de Beyrouth, Santiago, Alger

Partagez
Recommandez par mail Recommandez par mail

Socialisme ou barbarie

Dans une semaine, nous saurons si l’objectif de dons est rempli ce mois-ci, ou s’il faut par réalisme le diminuer. Qu’est-ce qu’un objectif s’il ne peut plus être atteint ? Les soutiens sont là, réguliers et même opiniâtres, mais leur nombre s’émousse avec le temps. Le nombre des lecteurs – les visiteurs uniques – s’est stabilisé, mais il est en-dessous de 8.000 lecteurs mensuels et cela est insuffisant pour cet objectif.

Continuer la lecture de Socialisme ou barbarie

Partagez
Recommandez par mail Recommandez par mail