Il n’y en a pas un pour racheter l’autre

Depuis que le Mare Jonio battant pavillon italien a été placé sous séquestre dans le port de Lampedusa, plus un seul navire affrété par une ONG n’est en mesure de porter secours aux réfugiés en Méditerranée.

Continuer la lecture de Il n’y en a pas un pour racheter l’autre

Partagez
Recommandez par mail Recommandez par mail

Quand le fond est atteint

Il restait un seul navire humanitaire opérant le sauvetage en mer des réfugiés en danger, c’est fini ! Le Mare Jonio a été saisi par un navire de la Guardia di Finanza italienne au large de Lampedusa, où il s’était réfugié en raison du très mauvais temps, bloqué en mer faute de pouvoir accoster dans un port italien.

Continuer la lecture de Quand le fond est atteint

Partagez
Recommandez par mail Recommandez par mail

L’immobilisme fait foi

Les élections européennes s’approchent, et avec elles l’impétueux besoin des gouvernements de montrer aux électeurs que sur un sujet monté en épingle, les migrations, ils font avancer les choses et n’en restent pas aux mots. Emmanuel Macron en aurait particulièrement besoin, pour l’avoir placé au cœur de sa stratégie. Mais cela ne marche pas comme voulu et ils ne sont pas au bout de leurs déconvenues.

Continuer la lecture de L’immobilisme fait foi

Partagez
Recommandez par mail Recommandez par mail

Un nouveau monde mais pas le bon

Les conséquences du grand bouleversement climatique à venir, s’il n’est pas jugulé à temps, sont-elles déjà bien perçues dans toute leur étendue ? L’accent est mis sur les migrations d’ampleur qu’elles susciteront, mais encore…

Continuer la lecture de Un nouveau monde mais pas le bon

Partagez
Recommandez par mail Recommandez par mail

Le matamore met un peu d’eau dans son vin

Était-ce trop loin pousser le bouchon que de se mettre à la fois à dos les milieux d’affaires et les militaires ? Coup sur coup, Donald Trump a fait campagne contre Jerome Powell et sa décision de monter le taux de la Fed et a décidé de rapatrier les troupes américaines de Syrie.

Continuer la lecture de Le matamore met un peu d’eau dans son vin

Partagez
Recommandez par mail Recommandez par mail

Les ONG se battent comme des lionnes

L’Aquarius désormais hors-jeu, les ONG maintiennent vaille que vaille leur mission au large des côtes libyennes. Leur décision a une portée qui n’est pas uniquement symbolique, elle est l’expression d’une détermination qui ne faiblit pas. Avec comme enjeu de sauver des vies alors que plus de deux mille morts ont été dénombrés depuis le début de l’année par l’Organisation internationale pour les migrations (OIM). Et pourtant, tous les obstacles continuent d’être dressés afin de rendre leur mission impossible.

Continuer la lecture de Les ONG se battent comme des lionnes

Partagez
Recommandez par mail Recommandez par mail

L’ère des petites ambitions

Les autorités européennes sont réduites au rôle de pompiers. Le risque d’un éclatement de l’Europe monétaire par l’Italie maitrisé, elles vont calmer le jeu une fois connue l’ampleur du dérapage des Français. Le pacte budgétaire dont elles surveillent l’application ne va pas en sortir renforcé, les bouches ont commencé à s’ouvrir pour le descendre de son piédestal.

Continuer la lecture de L’ère des petites ambitions

Partagez
Recommandez par mail Recommandez par mail

L’Aquarius c’est fini

Symbole entre tous de l’activisme et de la détermination des ONG en mer Méditerranée, l’Aquarius cesse définitivement ses opérations ont annoncé MSF et SOS Méditerranée. Encore un fier succès pour les autorités européennes.

Privé de pavillon à deux reprises et sujet depuis à des poursuites judiciaires italiennes le menaçant de mise sous séquestre, le navire était paralysé à quai à Marseille depuis deux mois. Il aura porté assistance en mer et sauvé plus de 30.000 réfugiés depuis 2016.

Continuer la lecture de L’Aquarius c’est fini

Partagez
Recommandez par mail Recommandez par mail

Que faire des réfugiés ?

Les caravanes de réfugiés provenant d’Amérique centrale convergent vers Tijuana, la principale ville frontière mexicaine avec les États-Unis. De taille plus modeste que l’exode européen, elles préfigurent ceux qui s’annoncent du fait des bouleversements climatiques, dont la mesure est loin d’être prise par des autorités toujours à la remorque.

Continuer la lecture de Que faire des réfugiés ?

Partagez
Recommandez par mail Recommandez par mail

Des réfugiés à la détermination exemplaire

Les dirigeants européens se sont pris à leur propre piège pour avoir dénoncé une invasion de réfugiés. En mobilisant la peur, ils ont alimenté le rejet. Dans l’opinion, l’assimilation s’est faite entre un terrorisme se revendiquant de l’Islam et une vague de déshérités, au départ syriens, fuyant la guerre et venant chercher un refuge. Aujourd’hui divisés, ces mêmes dirigeants se révèlent incapables de formuler un dispositif succédant à des accords de Dublin n’ayant pas résisté à l’épreuve du feu.

Continuer la lecture de Des réfugiés à la détermination exemplaire

Partagez
Recommandez par mail Recommandez par mail