Les gueux et la productivité, par Christophe Hordé (*)

©Yanna Robert

La Bretagne détient le triste record des troubles musculo-squelettiques (TMS), en hausse continue depuis plusieurs années. Militant à l’Union des familles laïques, je suis confronté à la situation de familles qui tombent dans la misère et la précarité suite à des accidents du travail ou à la multiplication de TMS à répétition. Selon Jean-Michel Fougères, ingénieur adjoint des risques professionnels à la Caisse d’Assurance Retraite et de la Santé au Travail  (Carsat), l’économie régionale bretonne où « de nombreux postes demandent de la manutention manuelle de charges lourdes » est particulièrement à risque. L’aide à domicile, la grande distribution, la transformation de poisson, viande et volaille sont les secteurs les plus touchés.

Continuer la lecture de Les gueux et la productivité, par Christophe Hordé (*)

Le dos au mur et masqué, à défaut des yeux bandés

La rentrée ne se présente pas bien, pas besoin de craindre de jouer les Cassandre pour le pronostiquer. Le rebond européen de la pandémie s’accompagne d’inquiétudes prononcées à propos d’une timide relance de l’économie qui déjà s’essouffle. Les gouvernements avancent en marchant à reculons afin d’éviter « à tout prix » un reconfinement, mais même sans celui-ci l’activité économique va en ressentir les effets.

Continuer la lecture de Le dos au mur et masqué, à défaut des yeux bandés

« Il est souvent trop tôt pour voir s’il est trop tard » (Pierre Dac)

La chronique de la surveillance électronique trouve chaque jour sa pitance. De nouveaux dispositifs sont découverts et suscitent des réactions car la sensibilité au sujet a progressé. Mais les encadrements réglementaires et juridiques ne sont que de fragiles et tardives barrières.

Continuer la lecture de « Il est souvent trop tôt pour voir s’il est trop tard » (Pierre Dac)

Le jour de demain en pointillés

« Nous sommes entrés dans les territoires inconnus » était devenu une expression familière aux financiers, la nouveauté est que nous y avons également pénétré. Nous ne sommes pas en guerre, réfutant cette rhétorique martiale outrageusement employée, mais nous subissons un bouleversement de notre vie sociale comme si c’était le cas.

Continuer la lecture de Le jour de demain en pointillés

La crise rend bête et intelligent à la fois

Que se passera-t-il quand nous sortirons, un jour, de cette crise qui paralyse le fonctionnement « normal » du monde, dépassant tout ce que l’on pouvait imaginer ? Il y a ceux, invétérés, qui au plus profond d’eux-mêmes restent persuadés que tout reviendra comme avant, et il y a les autres qui se prennent à espérer qu’il n’en sera rien, que le choc est trop puissant, et que les mises en cause de facto qui interviennent aujourd’hui ne passeront pas à la trappe. L’histoire n’est jamais écrite à l’avance, ce truisme est de faible consolation, mais sait-on jamais ? « L’An 01 » n’est il qu’une rêverie ?

Continuer la lecture de La crise rend bête et intelligent à la fois

Déclinaison – Fabliau : le zébu, le mérou, l’hippocampe et la mouette ou « Rien de trop »…

Hervey Déclinaison "Fable-plastique"

… de La Fontaine, fable 11 du livre IX.

« Je ne vois point de créature
Se comporter modérément.
Il est certain tempérament 
Que le maître de la nature
Veut que l’on garde en tout. Le fait-on ? Nullement.
Soit en bien, soit en mal, cela n’arrive guère.
Le blé, riche présent de la blonde Cérès
Trop touffu bien souvent épuise les guérets ;
En superfluités s’épandant d’ordinaire,
Et poussant trop abondamment,
Il ôte à son fruit l’aliment.
L’arbre n’en fait pas moins ; tant le luxe sait plaire!
Pour corriger le blé, Dieu permit aux moutons
De retrancher l’excès des prodigues moissons.
Tout au travers ils se jetèrent,
Gâtèrent tout, et tout broutèrent,
Tant que le Ciel permit aux loups
D’en croquer quelques-uns : ils les croquèrent tous ;
S’ils ne le firent pas, du moins ils y tâchèrent.
Puis le Ciel permit aux humains
De punir ces derniers : les humains abusèrent
À leur tour des ordres divins.
De tous les animaux l’homme a le plus de pente
À se porter dedans l’excès.

Il faudrait faire le procès
Aux petits comme aux grands. Il n’est âme vivante
Qui ne pèche en ceci. Rien de trop est un point
Dont on parle sans cesse, et qu’on n’observe point.
« 

Le plastique est victime de son succès. 
Sortie des laboratoires des années 1930, la formule a migré au plan industriel et fut appelée à se rendre utile pour de multiples usages. 
Chacun de nous trimballons chaque jour cette matière diversifiée : carte de crédit, papiers d’identité, vêtements, chaussures, smartphones, nous achetons pour notre consommation des aliments sous-vide, nous nous déplaçons dans des véhicules bâtis de plastique, voiture, avion ou bateau. 


Le plastique et ses dérivés sont partout. 
Parmi tous ces plastiques, certains se conservent précieusement, d’autres se recyclent mais beaucoup finissent au rebut, abandonnés dans la nature, au gré du vent, au fil de l’eau avec pour conséquences des désastres, certains visibles d’autres à venir.
Ce qu’illustre cette DECLINAISON.

Socialisme ou barbarie

Dans une semaine, nous saurons si l’objectif de dons est rempli ce mois-ci, ou s’il faut par réalisme le diminuer. Qu’est-ce qu’un objectif s’il ne peut plus être atteint ? Les soutiens sont là, réguliers et même opiniâtres, mais leur nombre s’émousse avec le temps. Le nombre des lecteurs – les visiteurs uniques – s’est stabilisé, mais il est en-dessous de 8.000 lecteurs mensuels et cela est insuffisant pour cet objectif.

Continuer la lecture de Socialisme ou barbarie

À qui profite l’innovation technologique

Dans un premier temps, le discours marketing a fait rage. Que n’allaient pas apporter les nouvelles technologies dont les promesses se multipliaient ! Un âge d’or d’une nouvelle nature allait remplacer celui dont la crise financière avait sonné la fin, pouvait-on croire ! Chacun y allait de sa nouveauté pour ne pas prendre le risque d’être dépassé sur ces nouveaux marchés où il importe de prendre pied dès qu’ils apparaissent.

Continuer la lecture de À qui profite l’innovation technologique

La confusion, mauvaise conseillère

Les auto-proclamés gilets jaunes, qui s’apprêtent à tenter de bloquer les routes le 17 novembre prochain afin d’obtenir l’annulation de la hausse du diesel, vont-ils succéder aux bonnets rouges qui avaient fait reculer François Hollande à propos de l’écotaxe il y a cinq ans ?

Continuer la lecture de La confusion, mauvaise conseillère

Les facettes de la pauvreté américaine

La remarque est devenue banale depuis que l’on sait mieux de quoi on parle : les États-Unis sont un pays riche où survivent beaucoup de pauvres. L’OCDE le confirme encore dans une note sur la pauvreté infantile qui classe le pays parmi ceux où un cinquième des enfants la subissent. Et ce taux progresse.

Continuer la lecture de Les facettes de la pauvreté américaine