Le retour des pestiférés

Les réfugiés sont toujours aux portes de l’Europe afin d’y trouver un abri et la question de savoir comment les arrêter revient sur le tapis. La pandémie sous sa forme aigüe n’aura été qu’une parenthèse en passe d’être refermée. L’heure des barricades a sonné.

Continuer la lecture de Le retour des pestiférés

Partagez
Recommandez par mail Recommandez par mail

Comme au poker, ils font tapis

À Bruxelles, la clarté n’est pas au rendez-vous ! Les 1.000 milliards d’euros de subventions ne sont plus que la moitié, 250 milliards de prêts étant proposés en complément. Pour l’emporter, Ursula von der Leyen brandit le risque de fracturation permanente de l’Europe.

Continuer la lecture de Comme au poker, ils font tapis

Partagez
Recommandez par mail Recommandez par mail

La BCE monétise déjà la dette, mais il ne faut pas le dire

Selon une fiction savamment entretenue, l’interdiction du financement des États par la BCE est respectée. En réalité, celle-ci contourne allègrement la difficulté en achetant la dette souveraine sur le second marché auprès des banques et des investisseurs, qui ne la détiennent que brièvement dans ce cas. Mais la banque a d’autres ressources, il lui suffit de modifier les règles qu’elle s’est elle-même donnée.

Continuer la lecture de La BCE monétise déjà la dette, mais il ne faut pas le dire

Partagez
Recommandez par mail Recommandez par mail

Les dangers de l’impéritie gouvernementale de départ ne sont pas épuisés

 

Les autorités politiques sont prises en tenailles entre deux choix tout aussi stratégiques : la protection de la population ou la relance ciblée de l’économie devant les conséquences de la chute d’activité. Elles ne parviennent pas à se faire une religion, mais plus le temps passe, plus le risque d’accorder la priorité au second choix s’accroit, car il sera de plus en plus difficile de s’en tenir plus tard à des simulacres de changement.

Continuer la lecture de Les dangers de l’impéritie gouvernementale de départ ne sont pas épuisés

Partagez
Recommandez par mail Recommandez par mail

Les marchés se révoltent, du jamais vu

Les places européennes et Wall Street ont connu hier leur pire journée. Les investisseurs ont manifesté sans fard leur profond désarroi, comme s’ils attendaient un miracle qui ne vient pas. Connaissant bien leur monde, ils savent que les banques centrales peuvent tenir le système financier hors de l’eau mais pas soutenir l’économie qu’ils ressentent être en péril. Le déclencheur du rebondissement de la crise de 2007 que l’on cherchait dans les profondeurs du système financier est désormais connu et, oh surprise ! il est exogène.

Continuer la lecture de Les marchés se révoltent, du jamais vu

Partagez
Recommandez par mail Recommandez par mail

Face à la pandémie, la stratégie de l’ordre dispersé, sauf pour les réfugiés

Les choses deviennent sérieuses : les grandes banques n’avaient pas attendu pour tester leurs centres de secours, la BCE s’y met à son tour en demandant à ses 3.700 employés de rester travailler chez eux pendant une journée. Le signal d’alarme donné par la dégringolade boursière a été entendu à Francfort. Si des mesures de confinement s’imposaient, le spectacle devrait malgré tout continuer. Afin de s’en assurer, la BCE a demandé aux 120 banques qu’elle supervise de vérifier leur capacité à maintenir la continuité de leurs opérations lors de l’extension de la pandémie.

Continuer la lecture de Face à la pandémie, la stratégie de l’ordre dispersé, sauf pour les réfugiés

Partagez
Recommandez par mail Recommandez par mail

Le dos au mur, une situation très partagée

La crise des réfugiés avait en commun avec celle du système financier sa chronicité. Mais elle est la première des deux à connaître un nouvel épisode aigu, cinq après celui de 2015. Le pacte Faustien passé avec le régime turc afin de contenir les réfugiés n’était pas durable et il est rompu. Que va-t-il maintenant survenir ?

Continuer la lecture de Le dos au mur, une situation très partagée

Partagez
Recommandez par mail Recommandez par mail

Venant d’eux, plus rien ne nous étonnera

“Je veux être clair: aucune entrée illégale ne sera tolérée”, a martelé le Premier ministre grec Kyriákos Mitsotákis. « Il y a eu hier 9.600 tentatives de violer nos frontières, qui toutes ont été déjouées » a depuis déclaré le ministre adjoint grec de la Défense, pour qui le droit d’asile n’existe pas davantage puisqu’on ne peut même pas demander son exercice. Il a d’ailleurs oublié dans le décompte de son communiqué victorieux les réfugiés qui sont parvenus en Grèce en traversant la rivière Évros qui fait frontière avec la Turquie ainsi que ceux qui ont débarqué sur l’ile de Lesbos.

Continuer la lecture de Venant d’eux, plus rien ne nous étonnera

Partagez
Recommandez par mail Recommandez par mail

Ces réfugiés qui ne peuvent même pas demander l’asile

Grand succès, la grande majorité des réfugiés qui cherchent à rejoindre l’Europe est stoppée à ses marges, mais dans quelles conditions inacceptables ! En Libye, ils sont pris au milieu d’une guerre civile alimentée par des livraisons d’armes d’États ne respectant pas l’embargo. En Grèce, ils sont parqués dans des îles où la situation est devenue incontrôlable à force d’arrivées clandestines n’ayant jamais cessé. Signe de la détérioration de la situation, des forces anti-émeutes ont utilisé à Lesbos des gaz lacrymogènes contre une manifestation de réfugiés.

Continuer la lecture de Ces réfugiés qui ne peuvent même pas demander l’asile

Partagez
Recommandez par mail Recommandez par mail

Vicissitudes d’une crise chronique

Après avoir soulevé de grands espoirs, Syriza, le Mouvement des 5 étoiles (M5S) et Podemos ont-ils comme destin commun de décevoir une fois accédé au pouvoir ? Le premier a joué une partie difficile en Grèce et l’a perdue, le second vient de connaitre une déroute électorale en Italie, et le troisième est désormais à pied d’œuvre en Espagne.

Continuer la lecture de Vicissitudes d’une crise chronique

Partagez
Recommandez par mail Recommandez par mail