Gouvernement : le rayon bricolage reste ouvert

Assuré comme à l’accoutumé, Bruno Le Maire a annoncé un nouveau différé d’un an sur le remboursement des prêts garantis par l’État, le repoussant à 2022 alors que les premiers remboursements sont attendus en mars prochain. En sous-main, l’optimisme ne règne pas dans les sphères gouvernementales 

Continuer la lecture de Gouvernement : le rayon bricolage reste ouvert

Pas possible d’y croire

En représentation permanente, les professionnels de la politique gouvernementale sapent une crédibilité déjà bien atteinte. Ils participent à l’érosion de la démocratie qu’ils prétendent défendre au gré de leurs calculs, démonétisant leurs propres paroles. 

Continuer la lecture de Pas possible d’y croire

Le capitalisme mal parti, le pourquoi du comment

Présenté comme un stade indépassable, le capitalisme traverse crise sur crise. Peut-il se réformer ? Mal formulée, la question reste pendante mais cela n’en prend pas le chemin, car seule une profonde mutation serait la bonne réponse. 

Continuer la lecture de Le capitalisme mal parti, le pourquoi du comment

Les yeux pas en face des trous

En commençant par le V puis en adoptant le W, les lettres illustrant  la reprise de l’économie sont épuisées, sauf le L de plus mauvaise augure. Au fur et à mesure que l’Europe se reconfine, même partiellement, l’économie va replonger, rendant toutes les prévisions hasardeuses. Afin d’impressionner, le ministre Bruno Le Maire prétend pouvoir chiffrer le coût important des nouvelles contraintes qui n’ont pas pu être évitées, mais il n’est pas convaincant au vu des incertitudes. 

Continuer la lecture de Les yeux pas en face des trous

Que penser de l’allocution présidentielle

L’inconstance ne pourra pas être reprochée à Emmanuel Macron, les mesures qu’il vient d’annoncer continuant de privilégier la poursuite du travail tout en affirmant rejeter l’opposition entre sécurité sanitaire et activité économique. Des mots. 

Continuer la lecture de Que penser de l’allocution présidentielle

Du sport en perspective

La dette souveraine européenne est un sujet inépuisable qui ne va pas pouvoir être discuté derrière les portes feutrées pendant longtemps. Les ratios du Pacte de stabilité et de croissance ont été pulvérisés et celui-ci ne peut plus être réactivé à l’identique. D’autant que la situation économique se détériore après le bref feu de paille de la reprise post-confinement et que l’endettement va continuer à s’accroître

Continuer la lecture de Du sport en perspective

Avec retard, la main hésitante et accentuant la confusion

C’est ainsi qu’est perçue en France la riposte gouvernementale à l’envolée de la pandémie, qualifiée de “brutale” par le Conseil scientifique, et c’est l’effet qu’elle engendre à défaut d’être efficace, ce que les jours à venir confirmeront selon de fortes probabilités. Même avec la méthode Coué, il n’est plus possible de croire que la pandémie est sous contrôle.

Continuer la lecture de Avec retard, la main hésitante et accentuant la confusion

En avant à reculons

Malgré les affirmations contraires, le contrôle de la pandémie est perdu en Espagne, en France, au Royaume Uni, en Belgique et aux États-Unis si l’on s’en tient aux grands pays occidentaux. La progression irrésistible du nombre des infections ne laisse aucun doute et l’augmentation des malades en soins intensifs va suivre en raison d’un effet retard. De quoi s’interroger sur la stratégie à reculons suivie par Emmanuel Macron.

Continuer la lecture de En avant à reculons

Le FMI, un vrai trouble-fête

Les uns parlent d’instauration de couvre-feux dans les régions à risque, une mesure très controversée avant même d’être annoncée, d’autres suggèrent de protéger les zones « vertes » en restreignant leur accès. Jean Castex, le Premier ministre, martèle qu’il faut « à tout prix » éviter un confinement généralisé, sans indiquer le prix qu’il est prêt à payer pour l’éviter.

Continuer la lecture de Le FMI, un vrai trouble-fête

Les annonces prématurées d’accord internationaux se succèdent

Les grandes négociations internationales et européennes avancent à pas de tortue, avec toujours le risque de ne pas aboutir. Le sommet européen des 15 et 16 octobre prochains va tenter de franchir les obstacles à l’adoption du plan de relance posés par les États membres ou le Parlement. Mais le débat sur la fiscalité internationale engagé au sein de l’OCDE n’est pas mieux parti pour l’instant.

Continuer la lecture de Les annonces prématurées d’accord internationaux se succèdent