Ces irrésistibles nouveaux géants de la finance

Au chapitre des mutations que connait le capitalisme financier, le poids et le rôle grandissants des fonds d’investissement n’est pas le moindre. BlackRock, Vanguard et State Street jouent les vedettes, mais le premier se détache nettement. Plus particulièrement dans son cas, le phénomène est lié à l’essor d’une nouvelle classe d’actifs, la famille des Exchange traded funds (ETF) qui ont fait son succès. Cotés en bourse, ceux-ci répliquent le comportement de « paquets » d’autres actifs ou indices sans qu’il soit besoin pour les investisseurs de les posséder, et ils sont assortis de frais réduits lorsque leur gestion est « passive », c’est à dire sans intervention du gestionnaire. La fortune des fonds d’investissement a résulté de la croissance de leur marché en raison de leurs qualités.

Continuer la lecture de Ces irrésistibles nouveaux géants de la finance

Partagez
Recommandez par mail Recommandez par mail

La stratégie de la fuite en avant par défaut

On n’ose plus relever leurs fuites en avant tant elles sont coutumières. En garantissant les prêts d’urgence aux entreprises (PGE), le gouvernement français n’a pas renouvelé le genre. Les demandes ont déjà largement dépassé 100 milliards d’euros et le robinet n’est pas fermé.

Continuer la lecture de La stratégie de la fuite en avant par défaut

Partagez
Recommandez par mail Recommandez par mail

Comment passer par le chas de l’aiguille ?

Christine Lagarde et ses conseillers pensent avoir trouvé une solution, et elle le fait savoir. Puisque les juges de Karlsruhe ont exempté de leurs foudres le programme PEPP de la BCE, il suffirait de le renouveler, et la Bundesbank, écartelée mais tenue par les traités européens, n’aurait qu’à suivre le mouvement. Il n’y a plus qu’à !

Continuer la lecture de Comment passer par le chas de l’aiguille ?

Partagez
Recommandez par mail Recommandez par mail

Quelques réflexions heureusement répandues

Tournant ou pas tournant ? Pour Emmanuel Macron la question serait sur le tapis, à condition de se laisser prendre à de pauvres artifices allant le conduire à petitement composer sans renier ses objectifs, tout en évitant un nouveau Grenelle.

Continuer la lecture de Quelques réflexions heureusement répandues

Partagez
Recommandez par mail Recommandez par mail

Déconcertants tours de magie qui disparaissent par enchantement

Changement d’époque, changement de ton : la formule « il n’y a pas d’argent magique » revient sur le tapis dans la bouche du ministre français de la Santé Olivier Véran. À l’écouter, on comprend que les personnels de santé qui ont besoin de gagner plus en raison de l’indigence de leur salaire, vont pouvoir travailler plus et augmenter leur temps de travail, ce qui permettra de réduire les effectifs au passage. Enfin, les 35 heures sont remises en question, ce vieux rêve devient réalité !

Continuer la lecture de Déconcertants tours de magie qui disparaissent par enchantement

Partagez
Recommandez par mail Recommandez par mail

Quand l’orage gronde vient le vent des idées courtes

Venant de se brûler les ailes avec ses investissements dans le transport aérien qui se sont révélés calamiteux en ces temps de confinement, Warren Buffett n’entend pas recommencer. Tout un symbole, il se désengage de Goldman Sachs et de JP Morgan Chase qu’il avait sauvé en 2008 en leur faisant payer cher, reconnaissant que « nous ne savons pas exactement ce qui se passe lorsque une partie importante de la société est à l’arrêt ».

Continuer la lecture de Quand l’orage gronde vient le vent des idées courtes

Partagez
Recommandez par mail Recommandez par mail

Pour sauver le capitalisme de lui-même

Les circonstances exceptionnelles s’y prêtent, la foire aux idées nouvelles ne désemplit pas. Par quels moyens pourrait-on assumer l’héritage d’une situation financière inédite, l’apport actuel des banques centrales à la stabilisation du système ne suffisant pas ? comment sortir l’économie de la récession ? que faire face à l’endettement qui va s’accumuler si cela tarde ? Les remèdes traditionnels étant dépassés, d’autres doivent être inventés. Bien heureusement, de nouvelles recettes sont concoctées afin que les États cessent de s’endetter et que leurs dettes soient transformées, le capitalisme est sauvé !

Continuer la lecture de Pour sauver le capitalisme de lui-même

Partagez
Recommandez par mail Recommandez par mail

Ils accumulent les fausses routes

À défaut de débloquer la situation inextricable créée par les juges de Karlsruhe, Angela Merkel s’est soudainement déclarée prête à vouloir « faire davantage en matière de politique économique, afin de faire progresser l’intégration [de la zone euro] » et « agir en responsabilité et de manière intelligente pour que l’euro puisse subsister ». « Nous allons à coup sûr nous pencher sur cette question en lien avec ce qu’on appelle le Fonds de relance », a-t-elle conclu, sans dévoiler ses batteries.

Continuer la lecture de Ils accumulent les fausses routes

Partagez
Recommandez par mail Recommandez par mail

Papier de mauvaise humeur

Ils voudraient s’y prendre mal qu’ils ne pourraient pas mieux faire. Le Medef a commencé en annonçant qu’il allait falloir travailler plus, le gouverneur de la Banque de France que les dettes allaient être payées et le ministre de l’Économie a martelé qu’il fallait retourner au travail. Puis le président de la République a décidé qu’il serait rendu hommage aux « soignants » le 14 juillet, avant qu’un membre de son gouvernement annonce la distribution d’une médaille aux plus méritants. Ils ont tous perdu de bonnes occasions de se taire. Les personnels hospitaliers de Toulouse ont répondu en manifestant sur le thème « nous ne sommes pas des héros ».

Continuer la lecture de Papier de mauvaise humeur

Partagez
Recommandez par mail Recommandez par mail

Quand ils n’avancent pas, ils reculent, dépassés

Il survient parfois des moments où l’on ne peut plus tergiverser ni biaiser. Les autorités européennes y sont parvenues, qui se raccrochent à l’idée qu’Angela Merkel va être porteuse d’une solution politique. Mais ce n’est pas si simple, car la Cour de Karlsruhe et la Bundesbank sont en droit hors de sa portée et on ne plaisante pas avec cela en Allemagne. Après tout, se disent-elles, les étapes de la construction de l’Europe n’ont cessé de reposer sur des compromis et cela va continuer ainsi, car elles ne voient pas d’autre solution.

Continuer la lecture de Quand ils n’avancent pas, ils reculent, dépassés

Partagez
Recommandez par mail Recommandez par mail