Ce monde qui ne tourne pas bien du tout

Combien de temps les grandes négociations européennes en cours vont-elles durer et quel en sera l’épilogue ? Le Parlement européen fait sa mauvaise tête pour adopter le budget pluriannuel de l’Union et les pourparlers à propos du plan destiné à succéder aux accords de Dublin piétinent.

Continuer la lecture de Ce monde qui ne tourne pas bien du tout

Vers une structure de cantonnement d’une partie de la dette publique

Avec toute l’assurance dont un ministre des Finances est capable, Bruno Le Maire claironne qu’il serait irresponsable de prétendre ne pas rembourser la dette souveraine, sans s’étendre sur la manière dont il prétend procéder, sauf en faisant référence à la croissance et aux inévitables réformes structurelles qu’il est toujours bon de convoquer. C’est un peu court !

Continuer la lecture de Vers une structure de cantonnement d’une partie de la dette publique

Ce nouveau monde qui n’est pas celui de nos rêves

En dépit de toutes les nouveautés perturbantes, ainsi que des incertitudes qui ne manquent pas, une nouvelle donne du capitalisme est en cours. La mutation de l’économie est sur toutes les lèvres, celle de la finance est moins affichée mais est plus avancée.

Continuer la lecture de Ce nouveau monde qui n’est pas celui de nos rêves

Le tournant en cours et la polarisation qui en découle

« Avec la pandémie, nous sommes passés d’une économie du risque à une économie de l’incertitude radicale, sur le modèle même de l’épidémiologie » explique dans une interview au Monde l’économiste Robert Boyer à propos de la parution de son nouveau livre, « Les Capitalismes à l’épreuve de la pandémie » (*). Difficile de mieux résumer le tournant en cours.

Continuer la lecture de Le tournant en cours et la polarisation qui en découle

Il va falloir faire encore un petit effort…

…si la BCE veut retomber sur ses pieds question inflation. Cela n’en prend pas le chemin à voir les données de septembre, qu’elles concernent l’inflation ou sa version sous-jacente, hors énergie et produits alimentaires en raison de leur volatilité. La nouvelle piste qui est proposée par Christine Lagarde, élever la cible de la banque centrale, tient de l’opération du Saint Esprit.

Continuer la lecture de Il va falloir faire encore un petit effort…

La tête dans le sable

Au bilan de ce nouveau sommet, de laborieux compromis à propos de la Biélorussie et de la Turquie ont été adoptés sur le thème du « retenez-moi ou je fais un malheur ». Il ressort bien peu de concret du sommet, si ce n’est… la convocation d’un prochain sommet informel en novembre, qui sera consacré aux relations avec la Chine. Celles avec la Russie n’ont pas cet honneur. La réduction des dépendances stratégiques européennes vis à vis des États-Unis ont également conduit les chefs d’État et de gouvernement à demander à la Commission de tardivement concentrer ses efforts financiers dans le domaine des nouvelles technologies.

Continuer la lecture de La tête dans le sable

L’inflation, cette petite bête qui ne monte pas

Phénomène devenu banal dont on ne parle plus, l’inflation est passée en territoire négatif en août dans la zone euro, mesurée à -0,2% par l’Office européen des statistiques. Dans un monde où depuis des décennies elle était surveillée comme le lait sur le feu, ce n’est pas un petit changement. Qualifier d’inflation négative la déflation de sinistre réputation afin d’en amortir l’impact ne change rien à l’affaire.

Continuer la lecture de L’inflation, cette petite bête qui ne monte pas

Anticipations financières non dites

Faible consolation dans les milieux gouvernementaux et d’affaires, la récession serait un peu moins marquée que prévu en Europe, relançant chez certains des espoirs de relance déjà déçus. C’est sans compter avec le rebond de la pandémie en phase ascendante, qui affecte tous les pays, et avec les effets des mesures destinées à en freiner la propagation, même prises à reculons. Le gouvernement français apparaît une nouvelle fois dépassé par les évènements, sa stratégie de mesures prises localement pas longtemps tenable. Quelles mesures « difficiles », annoncées mais non décidées, va-t-il devoir se résoudre à prendre ?

Continuer la lecture de Anticipations financières non dites

Les cuisines de la finance

Les banques européennes ont utilisé les liquidités de la BCE pour acheter en masse des titres souverains émis par leurs pays. Leurs portefeuilles en regorgent, qui contiennent 1.600 milliards de ces titres. La part de la dette souveraine dans les portefeuilles des banques varie fortement d’un pays à l’autre: elle se situe entre 5% et 10% de l’encours total de crédit au secteur privé en Allemagne et en France, elle avoisine 20% en Espagne et au Portugal et elle approche 50% dans certains pays d’Europe centrale et orientale.

Continuer la lecture de Les cuisines de la finance

L’aube d’un nouveau monde fait de disruptions se lève

 

À tort, il est attribué à la pandémie la profonde crise que traversent l’industrie aéronautique et celle de l’automobile. Certes, ses effets sont incontestables, mais il faut chercher ailleurs pour comprendre toute sa profondeur. Ces secteurs étaient déjà condamnés à évoluer en raison de leurs contributions aux émissions de gaz à effet de serre, mais l’inertie retardait les changements qui sont à l’ordre du jour. La pandémie a bon dos.

Continuer la lecture de L’aube d’un nouveau monde fait de disruptions se lève