Déclinaison – Fabliau : le zébu, le mérou, l’hippocampe et la mouette ou « Rien de trop »…

Hervey Déclinaison "Fable-plastique"

… de La Fontaine, fable 11 du livre IX.

« Je ne vois point de créature
Se comporter modérément.
Il est certain tempérament 
Que le maître de la nature
Veut que l’on garde en tout. Le fait-on ? Nullement.
Soit en bien, soit en mal, cela n’arrive guère.
Le blé, riche présent de la blonde Cérès
Trop touffu bien souvent épuise les guérets ;
En superfluités s’épandant d’ordinaire,
Et poussant trop abondamment,
Il ôte à son fruit l’aliment.
L’arbre n’en fait pas moins ; tant le luxe sait plaire!
Pour corriger le blé, Dieu permit aux moutons
De retrancher l’excès des prodigues moissons.
Tout au travers ils se jetèrent,
Gâtèrent tout, et tout broutèrent,
Tant que le Ciel permit aux loups
D’en croquer quelques-uns : ils les croquèrent tous ;
S’ils ne le firent pas, du moins ils y tâchèrent.
Puis le Ciel permit aux humains
De punir ces derniers : les humains abusèrent
À leur tour des ordres divins.
De tous les animaux l’homme a le plus de pente
À se porter dedans l’excès.

Il faudrait faire le procès
Aux petits comme aux grands. Il n’est âme vivante
Qui ne pèche en ceci. Rien de trop est un point
Dont on parle sans cesse, et qu’on n’observe point.
« 

Le plastique est victime de son succès. 
Sortie des laboratoires des années 1930, la formule a migré au plan industriel et fut appelée à se rendre utile pour de multiples usages. 
Chacun de nous trimballons chaque jour cette matière diversifiée : carte de crédit, papiers d’identité, vêtements, chaussures, smartphones, nous achetons pour notre consommation des aliments sous-vide, nous nous déplaçons dans des véhicules bâtis de plastique, voiture, avion ou bateau. 


Le plastique et ses dérivés sont partout. 
Parmi tous ces plastiques, certains se conservent précieusement, d’autres se recyclent mais beaucoup finissent au rebut, abandonnés dans la nature, au gré du vent, au fil de l’eau avec pour conséquences des désastres, certains visibles d’autres à venir.
Ce qu’illustre cette DECLINAISON.

Partagez
Recommandez par mail Recommandez par mail

Petits comptes en pointillés de la transition écologique

Les financiers, qui ne perdent pas le Nord, n’ont plus que le « Green Business »  à la bouche, nous rendant à juste titre suspicieux sur leurs intentions pour en avoir tant vu. Les anglophones parlent à ce sujet de « greenwashing », c’est à dire de mascarade écologique. Vont-ils vraiment nous tirer une grosse épine du pied ou bien profiter d’un label sollicité sans discernement ? Ce nouvel épisode de la finance ressemble un peu trop à une tentative d’en redorer le blason.

Continuer la lecture de Petits comptes en pointillés de la transition écologique

Partagez
Recommandez par mail Recommandez par mail

Déclinaison : L’eau, cet or du vivant, par Hervey

 

L’eau est indispensable au vivant, hommes et animaux s’y pressent, le végétal y grandit. 

Mon très modeste village de résidence, aux multiples sources, n’est ni l’Alhambra ni Samarcande mais dispose de cette particularité : offrir en abondance cette denrée indispensable à la vie. 

Continuer la lecture de Déclinaison : L’eau, cet or du vivant, par Hervey

Partagez
Recommandez par mail Recommandez par mail

Le serpent se mord le bout de la queue

Soucieuse de ne pas se froisser les ailes, Christine Lagarde se réfugie derrière une formule pour initiés en réclamant une « policy mix ». Par-là, les économistes entendent la combinaison coordonnée de la politique monétaire et budgétaire, supposant l’adoption d’un plan de relance. La même sempiternelle question est à nouveau posée, le déblocage du resserrement budgétaire qui le permettra est-il dans les tuyaux  ?

Continuer la lecture de Le serpent se mord le bout de la queue

Partagez
Recommandez par mail Recommandez par mail

Plus que jamais, bonne année quand même

L’année s’est terminée, la grande coalition CDU/CSU-SPD a survécu, et c’est d’Autriche qu’est venu le changement attendu en Allemagne, où les Verts vont accéder au pouvoir au côté du parti conservateur ÖVP pour y succéder à l’extrême-droite du FPÖ.

Continuer la lecture de Plus que jamais, bonne année quand même

Partagez
Recommandez par mail Recommandez par mail

La calamiteuse option nucléaire

Il avait été officiellement annoncé avec aplomb que les opérations de démantèlement de la centrale de Fukushima allaient durer quarante ans. C’était certes lointain, mais a permis à l’époque de faire preuve d’assurance et d’une fausse maîtrise de la situation. Mais de l’eau a depuis coulé sous les ponts…

Continuer la lecture de La calamiteuse option nucléaire

Partagez
Recommandez par mail Recommandez par mail

À bas le « greenwashing », vive le « green business »

Cela n’arrête pas ! en janvier prochain, le « green business » est promis à un sacre à Davos, à l’occasion de la nouvelle édition d’un Forum économique mondial se voulant la (bonne) conscience éclairée du capitalisme. Pour en juger de l’effet, il suffit de se rappeler ses tirades contre les inégalités.

Continuer la lecture de À bas le « greenwashing », vive le « green business »

Partagez
Recommandez par mail Recommandez par mail

Le « greenwashing » a de l’avenir

Le label Vert est un véritable fourre-tout, l’occasion étant trop belle de se refaire une beauté. Mais il faut y mettre un peu d’ordre afin qu’il ne perde pas sa crédibilité et puisse encore servir. La Commission européenne s’y attelle, après avoir chargé Frans Timmermans, son numéro 2, de mettre en œuvre la transition écologique à la tête d’une équipe de pas moins 5 commissaires.

Continuer la lecture de Le « greenwashing » a de l’avenir

Partagez
Recommandez par mail Recommandez par mail

La BCE confortée à tort dans son rôle de dernier recours

À force de rétention budgétaire en Europe et d’un endettement mondial qui ne cesse d’enfler, la politique monétaire va-t-elle se révéler être le seul recours, prenant à rebrousse-poil l’obligation communément admise de sa stricte séparation d’avec la politique budgétaire ?

Continuer la lecture de La BCE confortée à tort dans son rôle de dernier recours

Partagez
Recommandez par mail Recommandez par mail

Mes jours avec et mes jours sans

Nous sommes arrivés à un grand tournant et cela commence à sérieusement se ressentir. Les effets annoncés du dérèglement climatique et la nouvelle donne économique qui se confirment ne sont plus vécus avec les mêmes déni et insouciance dans les hautes sphères. Et, dans le microcosme des économistes, il est de plus en plus reconnu que la machine ne tourne plus comme avant, à revers des certitudes d’hier. Mais rien ne change de substantiel pour autant.

Continuer la lecture de Mes jours avec et mes jours sans

Partagez
Recommandez par mail Recommandez par mail