Qui vit par l’épée périra par l’épée

Afin de stabiliser le système financier, les banques centrales ont poussé au crime avec leurs injections massives de liquidités à taux proche de zéro. L’endettement a partout gonflé en conséquence et les pays les moins bien armés se retrouvent aujourd’hui pris au piège du remboursement. Comment assumer cet héritage qui mènera à un séisme financier si rien ne l’empêche ?

Continuer la lecture de Qui vit par l’épée périra par l’épée

Le nez sur le guidon, les autorités ne relèvent pas la tête

Encore une question à 1.000 milliards, cette fois-ci de dollars ! Au dernier pointage, 109 pays émergents ont dans l’urgence demandé de l’aide au FMI, asphyxiés financièrement. Et, d’ici la fin de l’année prochaine, 3.400 milliards de dettes arriveront à maturité et devront être soit remboursées soit « roulées » (renouvelées). La Conférence des Nations unies sur le commerce et le développement (Cnuced) réclame l’élaboration d’un « cadre complet pour faire face à la dette souveraine insoutenable ». Problème, il fait défaut.

Continuer la lecture de Le nez sur le guidon, les autorités ne relèvent pas la tête

Les crises se suivent et ne se ressemblent pas

Le mot rebond fait fureur ce matin, mais il serait plus sage de s’en tenir à la minorisation des pertes pour rendre compte de la situation des Bourses et du marché pétrolier. Après un « lundi noir », les investisseurs reprennent leur souffle ce mardi, impressionnés par la visite symbolique du président chinois à Wuhan et les déclarations de matamore de Donald Trump. À l’image de la fébrilité des marchés, leur opinion est versatile.

Continuer la lecture de Les crises se suivent et ne se ressemblent pas

En Argentine, le FMI s’est magistralement pris les pieds dans le tapis

Que va-t-il cette fois-ci se passer ? L’Argentine a déjà fait défaut sur sa dette à huit reprises et se dirige vers un neuvième épisode. Un remboursement de 9 milliards de dollars a déjà été différé par deux fois, et les agences Fitch et Standard & Poor’s ont, pour commencer, dégradé la note du pays à « défaut restrictif » et « défaut sélectif ».

Continuer la lecture de En Argentine, le FMI s’est magistralement pris les pieds dans le tapis

Le très gros pari injouable de la dette

Cela ne s’arrête jamais ! Un jour le niveau atteint par la dette étudiante aux États-Unis fait souci (un classique), un autre le laxisme de la distribution du crédit immobilier est relevé en France, un autre encore l’explosion un peu partout de l’endettement des entreprises est soulignée. Il y aurait donc partout anguille sous roche et pour un peu la dette publique serait oubliée… Au point où nous en sommes, le chiffrage de la dette, qui met en valeur sa constante progression, ne distingue d’ailleurs pas la dette publique de la privée.

Continuer la lecture de Le très gros pari injouable de la dette

Un G20 plus vain que jamais

Les vingt plus grands dirigeants de la planète vont demain se réunir une nouvelle fois en formation G 20, à Buenos Aires, quel spectacle vont-ils bien pouvoir offrir ? La première édition du G 20 s’était tenue il y a dix ans, au plus fort du cataclysme financier, mais son anniversaire s’annonce raté.

Continuer la lecture de Un G20 plus vain que jamais

Les modèles de développement qui se rejoignent

Avec des émergents qui tiraient la croissance mondiale, tout allait bien. Mais le temps des BRICS que rien n’arrêtait est révolu. Va-t-il falloir désormais renoncer aux bienfaits présumés de ce « découplage » avec l’économie des pays émergents et en voie de développement qui représentent dorénavant plus de la moitié du PIB mondial ?

Continuer la lecture de Les modèles de développement qui se rejoignent

Le capitalisme condamné à vivre d’expédients

Le livre des recettes macro-économiques disponibles est bien mince. On en revient toujours au même sempiternel remède de la croissance salvatrice, et la réunion annuelle du FMI à Bali n’y a pas dérogé.

Continuer la lecture de Le capitalisme condamné à vivre d’expédients

Saisissante absence de toute conduite rationnelle

Le FMI et la Banque Mondiale ne pouvaient trouver mieux que de choisir Bali pour la réunion qu’ils vont tenir conjointement dès mardi prochain. Non pas en raison de ses superbes plages mais de ses périls – séismes, éruptions volcaniques et autres tsunamis – qui sont de circonstance au vu ce qu’ils vont débattre.

Continuer la lecture de Saisissante absence de toute conduite rationnelle