Les conformistes n’abdiquent pas

Les conformistes ne veulent pas en démordre, défendant la perspective que tout va revenir comme avant et que la priorité doit être accordée à l’économie sur la pandémie. Mais la relance a largement disparu du vocabulaire, le colmatage des brèches a pris le dessus.

Continuer la lecture de Les conformistes n’abdiquent pas

La désillusion Biden à venir

Avant même qu’il n’entre en fonction, le président élu suscite de fortes interrogations. Non seulement parmi les démocrates de gauche qui l’on soutenu pour se débarrasser de Donald Trump, mais également par ceux qui espèrent une « relance atlantique » et devraient s’attendre à être désappointés. 

Continuer la lecture de La désillusion Biden à venir

L’envers du décor de la transition écologique

La transition écologique ne prend pas un bon départ en Europe. À nouveau on enregistre un grand écart entre les annonces et la réalité. Celui-ci n’est pas seulement dû au sauvetage dans l’urgence de l’industrie automobile et de sa production de véhicules thermiques, alors qu’il est établi que le transport est la première source d’émission de puissants gaz à effet de serre, devançant le chauffage résidentiel, les activités industrielles et les émanations de l’agriculture.

Continuer la lecture de L’envers du décor de la transition écologique

« Agrochimie », par Hervey

Hervey Déclinaison "Agrochimie"

C’est un fait établi, le monde des affaires n’aime pas la contradiction, les grandes entreprises de l’agrochimie n’aiment pas qu’on leur reproche de nuire à la santé des gens ou de détruire les écosystèmes.

Continuer la lecture de « Agrochimie », par Hervey

Le « greenwashing » a de l’avenir

Le label Vert est un véritable fourre-tout, l’occasion étant trop belle de se refaire une beauté. Mais il faut y mettre un peu d’ordre afin qu’il ne perde pas sa crédibilité et puisse encore servir. La Commission européenne s’y attelle, après avoir chargé Frans Timmermans, son numéro 2, de mettre en œuvre la transition écologique à la tête d’une équipe de pas moins 5 commissaires.

Continuer la lecture de Le « greenwashing » a de l’avenir

La faiblesse politique de l’Union

La Grande Coalition allemande passera-t-elle l’hiver ? Afin de la sauver, Angela Merkel et la direction du SPD essayent de maitriser la grande confusion qui entoure en Allemagne la désignation d’Ursula von der Leyen à la tête de la Commission européenne. Quoi qu’il en soit, une telle situation est significative : cette formule gouvernementale est en fin de vie.

Continuer la lecture de La faiblesse politique de l’Union

La crise chronique de l’Union européenne ne se dément pas

Qui parle de crise en Europe ? Érigé en juge de paix, le marché obligataire ne la voit pas et dément les esprits chagrins. Les indicateurs économiques sont peu encourageants, les chiffres du chômage des jeunes dans le sud de l’Europe sont catastrophiques, mais les investisseurs ne s’en émeuvent pas.

Continuer la lecture de La crise chronique de l’Union européenne ne se dément pas

Un nouveau monde mais pas le bon

Les conséquences du grand bouleversement climatique à venir, s’il n’est pas jugulé à temps, sont-elles déjà bien perçues dans toute leur étendue ? L’accent est mis sur les migrations d’ampleur qu’elles susciteront, mais encore…

Continuer la lecture de Un nouveau monde mais pas le bon

La barque européenne déjà lourdement chargée et ce n’est pas fini

Comme si la barque européenne n’était pas déjà assez pleine, le secrétaire d’État au Commerce américain Wilbur Ross a fait part au commissaire européen Cecilia Malmström de l’impatience de Donald Trump. Un signal préludant à la réactivation des hostilités devant la lenteur des discussions engagées à la suite de la mission de Jean-Claude Juncker à Washington. Des résultats tangibles sont attendus, qui ne viennent pas et chacun en fait le reproche à l’autre.

Continuer la lecture de La barque européenne déjà lourdement chargée et ce n’est pas fini

La Terre, faudra-t-il qu’il soit trop tard ?

Les abeilles sont menacées d’extinction, les oiseaux et insectes disparaissent à vitesse vertigineuse. Nos pratiques agricoles en sont la cause, sans qu’il leur soit porté un coup d’arrêt dans ce qu’elles ont de néfastes. On avait déjà compris, avec les effets climatiques du dégagement de gaz carbonique résultant de l’activité humaine, que nous étions nos pires ennemis. Et enregistré que de puissants intérêts, liés à l’irréductible conformisme ambiant, freinaient la réaction déterminée qui s’impose sans tarder. Cela ne fait que se confirmer.

Continuer la lecture de La Terre, faudra-t-il qu’il soit trop tard ?