Surprise ! le risque climatique n’est pas pour tout le monde

Dans la palette déjà bien étoffée des risques financiers, un petit nouveau est arrivé, pudiquement appelé « risque climatique » sans plus de précision. Ce qui a incité le gouverneur de la Banque de France, François Villeroy de Galhau à annoncer, dans La Tribune, la tenue cette année d’un nouveau type de test de résistance : « le risque climatique est au cœur de notre métier de superviseur et nous devons développer les technologies pour aider les banques et les compagnies d’assurance à mieux le mesurer. » Que nous vaut donc cette nouvelle préoccupation ?

Continuer la lecture de Surprise ! le risque climatique n’est pas pour tout le monde

Partagez
Recommandez par mail Recommandez par mail

L’Europe s’enfonce et les palabres n’y peuvent rien

Les feux de la conférence sur la sécurité de Munich à peine éteints, un sommet extraordinaire sur le budget européen va s’ouvrir jeudi. Que peut-il donc être attendu de ces rencontres qui se succèdent et où ne s’étalent que des divergences ? Il n’est rien sorti sinon des divisions de la première et la seconde va engager une bataille de chiffonniers. Décidément, les dirigeants politiques européens sont bien meilleurs quand ils discourent que lorsqu’ils agissent, ne semblant avoir de prise sur les évènements que pour le pire !

Continuer la lecture de L’Europe s’enfonce et les palabres n’y peuvent rien

Partagez
Recommandez par mail Recommandez par mail

Déclinaison malthusienne : « Épuisement des ressources, bienvenue dans l’anthropocène », par Hervey.

Hervey Déclinaison "Effondrement des richesses"

 

« La colossale expansion matérielle de ces dernières années a pour destin, selon toute probabilité, d’être un phénomène temporaire et transitoire. Nous sommes riches parce que nous vivons sur notre capital. Le charbon, le pétrole, les phosphates que nous utilisons de façon si intensive ne seront jamais remplacés. Lorsque les réserves seront épuisées, les hommes devront faire sans… Cela sera ressenti comme une catastrophe sans pareille. »

Aldols Huxley : « Le progrès : comment les accomplissements de la civilisation vont ruiner le monde entier ». Article paru dans la revue Vanity Fair en 1928.

Continuer la lecture de Déclinaison malthusienne : « Épuisement des ressources, bienvenue dans l’anthropocène », par Hervey.

Partagez
Recommandez par mail Recommandez par mail

Les grands esprits se rencontrent ou pas

En visite chez les cousins allemands, le chef de l’État français s’efforce en pure perte de « donner une nouvelle dynamique à l’aventure européenne » qui en est dépourvue. Ses précédentes tentatives ayant échoué, ses incursions sur d’autres terrains n’ayant rien donné, il n’est plus question de budget européen, pas plus de stratégie commune de lutte contre le réchauffement climatique, mais de bâtir une défense européenne, le plus petit dénominateur commun. 

Continuer la lecture de Les grands esprits se rencontrent ou pas

Partagez
Recommandez par mail Recommandez par mail

Les risques-presque-tout de la finance

Plus le système financier grossit et se complexifie, plus il se fragilise, il n’y a pas de mystère. Et la régulation financière qui a pour objet de le renforcer ne fait pas le poids, ignorant des secteurs entiers de celui-ci. Mais on ne peut s’en tenir à l’évidence de cette constatation, car c’est par nature qu’il est instable.

Continuer la lecture de Les risques-presque-tout de la finance

Partagez
Recommandez par mail Recommandez par mail

Ces réfugiés qui ne peuvent même pas demander l’asile

Grand succès, la grande majorité des réfugiés qui cherchent à rejoindre l’Europe est stoppée à ses marges, mais dans quelles conditions inacceptables ! En Libye, ils sont pris au milieu d’une guerre civile alimentée par des livraisons d’armes d’États ne respectant pas l’embargo. En Grèce, ils sont parqués dans des îles où la situation est devenue incontrôlable à force d’arrivées clandestines n’ayant jamais cessé. Signe de la détérioration de la situation, des forces anti-émeutes ont utilisé à Lesbos des gaz lacrymogènes contre une manifestation de réfugiés.

Continuer la lecture de Ces réfugiés qui ne peuvent même pas demander l’asile

Partagez
Recommandez par mail Recommandez par mail

Les rythmes déphasés d’une crise globale

Il y a deux manières de décrire les derniers rebondissements de la crise politique européenne en Allemagne et en Irlande : en constatant que tout est ouvert ou bien que les incertitudes sont fortes, ce qui n’est d’ailleurs pas incompatible. Avec la démission inopinée de la présidente de la CDU, résultat d’un profond clivage en son sein, et le succès électoral historique et inattendu du Sinn Féin, les cartes vont être dans les deux cas redistribuées, mais comment ?

Continuer la lecture de Les rythmes déphasés d’une crise globale

Partagez
Recommandez par mail Recommandez par mail

Des alternatives politiques qui se cherchent

Irrésistiblement, la crise politique s’étend et les partis de gouvernement continuent d’en faire les frais. Les élections irlandaises en ont fourni ce week-end le dernier épisode en date, la défaite du Fine Gael ouvrant une période d’incertitude en l’absence d’une alternative claire pouvant s’imposer.

Continuer la lecture de Des alternatives politiques qui se cherchent

Partagez
Recommandez par mail Recommandez par mail

Il est parfois trop tard pour bien faire

« Une surveillance presque parfaite », c’est ainsi qu’est dénoncée une entreprise d’espionnage technologique de masse qui n’a pas cette fois-ci les autorités chinoises pour auteur. Le Wall Street Journal a révélé comment le gouvernement américain suivait à la trace et à grande échelle ses concitoyens, en dehors de tout contrôle et au prétexte de lutter contre l’immigration clandestine.

Continuer la lecture de Il est parfois trop tard pour bien faire

Partagez
Recommandez par mail Recommandez par mail

Les réjouissances qui nous pendent au bout du nez

De nouvelles grandes peurs ont pris le relais des frayeurs ancestrales, et elles ne sont pas mineures. Dernière en date, la pandémie du coronavirus qui fait trembler le monde entier, en tête d’une liste qui n’en finit pas et nous renvoie à la grande peste. Notre civilisation serait-elle condamnée à vivre sous le régime d’une fragilité grandissante et d’un destin incertain ?

Continuer la lecture de Les réjouissances qui nous pendent au bout du nez

Partagez
Recommandez par mail Recommandez par mail