Envoyez par mail 'Comment passer par le chas de l’aiguille ?' à un ami.

Envoyez une copie de 'Comment passer par le chas de l’aiguille ?' à un ami.

* champs obligatoires


Séparez les entrées par une virgule. 5 éntrées maximum.


Séparez les entrées par une virgule. 5 éntrées maximum.

Code de sécurité

Loading ... Chargement en cours ...
Partagez

8 réflexions au sujet de « Comment passer par le chas de l’aiguille ? »

  1. Vous restituez et commnentez :

    « L’euro est « irréversible » déclare-t-elle, car « c’est inscrit dans les traités » ! Toutefois, par mesure de précaution probablement, elle va plus loin en proposant de le « moderniser » en revoyant les modalités du pacte de stabilité quand sera venu le moment de revenir sur sa suspension. »

    François, l’euro n’est-il pas une fiction entretenue par quelques centaines de personnes qui tirent un salaire considérable à entretenir ce roman, laquelle fiction bénéficie à quelques centaines de milliers « d’affiliés » disposés à piller, plus encore que déjà fait, la Grèce , l’Italie, etc., et bientôt, plus encore la France ?

    De Gaulle à propos des traités, mais en termes plus forts disait déjà : quand vous vous apercevez que vous vous êtes fait couillonner, et bien vous vous retirez !

    1. Une fiction qui a quelque réalité, même si sa construction prête à reconfiguration !

      1. La forme de ma question « l’euro n’est-il pas une fiction ?» est elliptique, j’aurais dû préciser l’euro ne donne-t-il pas l’illusion de l’appartenance à l’Europe comme collectivité fictive (fictive puisque la solidarité n’y existe pas) ?

        (Je me plaçais dans le cadre de la théorie mimétique de la monnaie d’Aglietta et de son analyse sur la crise de la dette ).

        Disponible ici « La monnaie est un rapport social » Entretien avec Michel Aglietta
        https://france.attac.org/nos-publications/les-possibles/numero-6-printemps-2015/dossier-monnaie-et-finance/article/la-monnaie-est-un-rapport-social

  2. Comment la fin de l’histoire s’écrira t’elle au vu du télescopage des différentes crises ? Economique, politique, monétaire, environnementale.
    https://www.bloomberg.com/amp/news/articles/2020-05-18/india-bangladesh-may-shift-millions-as-category-5-storm-nears?__twitter_impression=true

    La baisse de pollution industrielle liée à la crise sanitaire augmente le rayonnement solaire arrivant sur la planète et concourt à l’augmentation de sa température, notamment des océans.
    Attendons la saison des cyclones aux USA ainsi que les incendies en Californie et Australie qui devraient être encore plus conséquents cette année.

    A court terme, la Chine va reconfiner plus de 100 millions de personnes, le Covid 19 réapparaissant dans le Nord Est du pays.
    En France, de nombreux foyers de Covid19 surgissent sur le territoire alors que le déconfinement vient a peine de débuter.
    On nous annonce un vaccin …, il faut bien laisser de l’espoir car sinon, le système ne passera pas l’été.
    L’Europe et sa monnaie sont bien malades mais il est possible sinon probable que le coup de de grâce parte d’un autre pays. USA ?

  3. Bonjour François,

    Je suis tombé sur une information étonnante sur Twitter. JL Mélenchon, dans une tribune à l’assemblée a déclaré que « Madame Merkel et monsieur Macron ont autorisé un plan de relance dans lequel l’Allemagne bénéficiera de 57 % des aides versées aux entreprises, 1 000 milliards contre 200 milliards pour la France. »
    C’est aussi sur le site de JLM. Je vous laisse le lien si vous souhaitez vérifier :

    https://melenchon.fr/2020/05/19/video-macron-merkel-de-quel-droit/

    Donc, j’ai fait quelques recherches pour avoir des détails sur les bénéficiaires des aides européennes. Mais je n’ai absolument rien trouvé qui permette d’aller dans le sens de M. Mélenchon.
    Comme vous disposez de ressources plus importantes que les moi, avez-vous des informations concernant ces fonds ?

  4. « Irréversible ! »

    Draghi avait déjà vendu la mèche avec son radical « quoi qu’il en coûte ! », guidé par l’idéologie et non par la raison.
    Avec son euro « irréversible » car « c’est inscrit dans les traités », Lagarde confirme, par antiphrase, que la fin est proche.
    Rien n’étant irréversible en ce bas monde, aucun traité n’ayant jamais été irréversible, ce qu’un traité a pu faire un autre traité pouvant le défaire, aucune monnaie commune n’ayant duré bien longtemps dans l’histoire, l’euro étant menacé de toutes parts, l’affirmation de la présidente de la BCE est dénuée de sens véritable. Elle met en lumière, s’il en était besoin, l’aveuglement collectif entourant l’euro, la certitude en découlant que son démantèlement concerté n’aura pas lieu, la menace d’une explosion incontrôlée à brève échéance.

Les commentaires sont fermés.