Envoyez par mail 'Ces réfugiés qui ne peuvent même pas demander l’asile' à un ami.

Envoyez une copie de 'Ces réfugiés qui ne peuvent même pas demander l’asile' à un ami.

* champs obligatoires


Séparez les entrées par une virgule. 5 éntrées maximum.


Séparez les entrées par une virgule. 5 éntrées maximum.

Code de sécurité

Loading ... Chargement en cours ...
Partagez

2 réflexions au sujet de « Ces réfugiés qui ne peuvent même pas demander l’asile »

  1. Petit rappel historique sur les raisons structurelles de la rivalité entre Turquie et Russie dans la région, la disparition des puissances coloniales française et anglaise étant compensée sur l’échiquier par l’apparition des nouvelles puissances régionales israélienne et iranienne.

    Russie-Turquie : une guerre de trois siècles

    https://www.lepoint.fr/monde/ou-va-le-monde-pierre-beylau/russie-turquie-une-guerre-de-trois-siecles-20-02-2016-2019825_231.php

    1. La géostratégie, tout comme la macro-économie d’ailleurs, offre l’avantage d’être une science moralement confortable pour les décideurs. Son point de vue est en effet tellement élevé qu’il lui est impossible de voir le sang et les cadavres là-bas, tout en bas.

      Pour les piétons, le paysage ressemble plutôt à ça :
      Civils en zones de guerre : victimes collatérales ou cibles intentionnelles ?
      https://www.franceculture.fr/emissions/les-enjeux-internationaux/civils-en-zones-de-guerre-victimes-collaterales-ou-cibles-strategiques

      PS : le papier du colonel Legrier parue dans la Revue de Défense Nationale (avant d’être censuré et son auteur sanctionné), dont il est fait référence dans l’interview :
      La bataille d’Hajin : victoire tactique, défaite stratégique ?
      https://www.asafrance.fr/images/legrier_fran%C3%A7ois-regis_la-bataille-d-hajin.pdf

Les commentaires sont fermés.