Envoyez par mail 'L’inflation, cette grande méconnue' à un ami.

Envoyez une copie de 'L’inflation, cette grande méconnue' à un ami.

* champs obligatoires


Séparez les entrées par une virgule. 5 éntrées maximum.


Séparez les entrées par une virgule. 5 éntrées maximum.

Code de sécurité

Loading ... Chargement en cours ...
Partagez

6 réflexions au sujet de « L’inflation, cette grande méconnue »

  1. Il faut savoir que l’INSEE exclut du budget des particuliers l’achat d’un logement car cela est vu comme un investissement… avec pour conséquence d’escamoter la hausse des prix de l’immobilier dans le calcul de l’inflation !

    De manière plus anecdotique mais tout aussi fallacieuse, l’INSEE inclut un mystérieux « effet qualité » dans l’évolution des prix des produits. Ainsi si vous remplacez votre Aïe-Machin 5 acheté 400€ par un Aïe-Machin 6 acheté 600€, l’augmentation du prix est gommée par l’INSEE au prétexte que le nouveau bidule offre plus de possibilités que l’ancien.

    Pratique non ? Les économistes mainstream peuvent ainsi faire varier le résultat de 2+2 pour complaire à leurs donneurs d’ordre. Et c’est ainsi que le discours pseudo-scientifique des économistes sert de justification à l’anthropophagie du dieu-Marché.

    Les milliardaires du monde détiennent plus d’argent que 60% de l’humanité
    https://www.charentelibre.fr/2020/01/20/les-milliardaires-du-monde-detiennent-plus-d-argent-que-60-de-l-humanite,3546661.php

  2. @roberto
    Bien amicalement, acceptez ce qualificatif de « petit joueur  » …
    Rien ne vaut l’introduction récente des revenus liés au trafic de drogue dans l’estimation du PIB.
    https://www.lemonde.fr/les-decodeurs/article/2018/02/01/comment-l-insee-va-integrer-le-trafic-de-drogue-dans-le-calcul-du-pib_5250216_4355770.html

    Passer ce soir à la maison, je vous prépare un petit rail de coke, c’est bon pour le PIB !! Et accessoirement pour nos futures retraites vu qu’elles seront fonction du PIB, 14% du PIB selon la réforme en cours.

    1. Bien vu ! Si la manière de calculer l’inflation est, disons baroque, le calcul du PIB n’est pas a-moral comme voudraient nous le vendre les économistes, mais carrément immoral.

      Tirons par exemple le fil logique de la prostitution dans le calcul du PIB. Suivant le bon vieux principe néolibéral que chacun est l’entrepreneur de sa vie et que l’argent est le but de la vie, de plus en plus d’adolescent(e)s se prostituent dans le beau pays de M Macron.

      Une offre de service qui ne saurait être perçue par l’INSEE que comme une montée en gamme, d’où il ressort fort logiquement qu’à prix constants la qualité de l’offre augmente.
      http://www.leparisien.fr/faits-divers/le-phenomene-de-la-prostitution-des-ados-en-ile-de-france-depasse-la-justice-20-01-2020-8239677.php

      En clair, la pédophilie favorise le pouvoir d’achat.

      Moralité : rendez service à la planète, mangez un économiste !

      PS : merci pour le rail, mais je préfère la pilule rouge 😉

  3. J’ai entendu dire que ne rentrait pas également dans le calcul de l’inflation l’augmentation du « prix » des actions… enfin désolé, mais n’étant pas économistes, cela paraîtra peut-être évident à d’autres, mais pour moi, l’augmentation des prix aurait toutes les raisons d’inclure le « prix » des actions, non ? Juste une question…

    1. C’est exact, seuls les prix à la consommation sont pris en compte dans le calcul de l’inflation. Néanmoins le taux d’inflation doit être connu par tout boursicoteur qui se respecte afin de déterminer le vrai rendement de ses actions (le delta entre sa rémunération brute et l’inflation)

Les commentaires sont fermés.