Envoyez par mail 'Par une sombre journée' à un ami.

Envoyez une copie de 'Par une sombre journée' à un ami.

* champs obligatoires


Séparez les entrées par une virgule. 5 éntrées maximum.


Séparez les entrées par une virgule. 5 éntrées maximum.

Code de sécurité

Loading ... Chargement en cours ...
Partagez

2 réflexions au sujet de « Par une sombre journée »

  1. Même si on sait pertinemment que ça ne fonctionne pas, c’est bien connu, quand on ne sait plus quoi faire on fait ce que l’on sait faire. C’est tout aussi vrai pour l’industrie financière que pour sa mortifère consœur nucléaire.

    Dans la série troubles psychiatriques sérieux, on vient d’apprendre que le gouvernement vient de publier une feuille de route conduisant à la construction de six EPR sur les quinze prochaines années.

    https://www.boursorama.com/bourse/actualites/nucleaire-l-etat-songerait-a-construire-six-epr-le-monde-e3ec0dd4db87dcdfec6b95df28445db9

    Quoi de plus logique que de lancer la fabrication de six EPR, quand le seul chantier de Flamanville tourne à la catastrophe industrielle et financière majeure avec un quasi quadruplement des coûts et des délais initiaux ?

    La trajectoire de tous ces desperados ? Droit dans le mur et en klaxonnant !

  2. Renouveler le parc nucléaire vieillissant en engageant de nouveaux chantiers…La remarque de Roberto Boulant vient à point.
    Le nucléaire entre sans doute dans la catégorie « stimulation des dépenses saines »…
    Que faudra-t-il donc qu’il survienne encore pour que les problèmes soient pris à bras le corps ? demandez-vous.
    Réponse: une catastrophe nucléaire. N’ayez crainte. Elle viendra.

Les commentaires sont fermés.