Envoyez par mail 'Quand la taille des banques de vice devient vertu' à un ami.

Envoyez une copie de 'Quand la taille des banques de vice devient vertu' à un ami.

* champs obligatoires


Séparez les entrées par une virgule. 5 éntrées maximum.


Séparez les entrées par une virgule. 5 éntrées maximum.

Code de sécurité

Loading ... Chargement en cours ...
Partagez

2 réflexions au sujet de « Quand la taille des banques de vice devient vertu »

  1. Bonne analyse. La maladie progresse. Schäuble et Dijsselbloem, deux fanatiques de l’ordolibéralisme et du déficit zéro, comptaient « sauver le système » en purgeant la zone euro des banques zombies. On a vu ce qu’il en était. Les morts-vivants de la dette sont dans les rues.Le réajustement s’effectuera de lui-même avec un peu de casse au passage avec un ratissage général des comptes bancaires de particuliers, une stérilisation de la mobilisation d’épargne des ménages et la cession forcée des produits financiers-bidons en attendant la saisie des patrimoines fonciers et l’impossibilité d’utiliser la monnaie électronique.
    Tout est décrit et annoncé dans le Manuel de François Leclerc.

    https://solidariteetprogres.fr/actualites-001/le-spectre-des-banques-zombies.html

    https://information.tv5monde.com/info/economie-doit-craindre-les-morts-vivants-de-la-dette-238025

    w.liberation.fr/debats/2018/05/20/les-morts-vivants-de-la-dette-et-le-mega-krach-a-venir_1651464

Les commentaires sont fermés.