Envoyez par mail 'Un simple point d’étape en attendant les suites' à un ami.

Envoyez une copie de 'Un simple point d’étape en attendant les suites' à un ami.

* champs obligatoires


Séparez les entrées par une virgule. 5 éntrées maximum.


Séparez les entrées par une virgule. 5 éntrées maximum.

Code de sécurité

Loading ... Chargement en cours ...
Partagez

2 réflexions au sujet de « Un simple point d’étape en attendant les suites »

  1. « … démantèlement de l’UE si celle-ci n’est pas profondément reconfigurée à temps. » : Il me semble que c’est trop tard, quoi qu’il advienne maintenant. Les Gilets-jaunes révèlent l’impasse de la construction européenne et accélèrent sa désagrégation, consciemment ou non. Personnellement, je ne la regretterai pas.

    Ce texte, pour une mise en perspective :
    https://www.les-crises.fr/gilets-jaunes-le-sens-dune-revolte-par-eric-juillot/

  2. « L’état d’urgence économique et social » : en fait je n’avais pas saisi le sens de cette expression : mots codés à l’attention de Bruxelles pour justifier une dérogation au sacro-saint déficit supérieur aux 3%. Côté Allemagne, on pourra dire que le « Nein » poli opposé à l’idée d’une relance au niveau européen, débouche aujourd’hui en partie sur cet « état d’urgence économique et social »… il aura fallu 18 mois. Mais l’histoire ne s’arrête pas, et la divergence entre pays de l’UE et de la zone Euro se poursuit. Pour la première, le Brexit bien sûr, pour la seconde, la France qui « rejoint » l’Italie. Et sur cette Europe, les élections prochaines sont de mauvais augure….

Les commentaires sont fermés.