Envoyez par mail 'Bénis soient ces réfugiés qui cristallisent les peurs' à un ami.

Envoyez une copie de 'Bénis soient ces réfugiés qui cristallisent les peurs' à un ami.

* champs obligatoires


Séparez les entrées par une virgule. 5 éntrées maximum.


Séparez les entrées par une virgule. 5 éntrées maximum.

Code de sécurité

Loading ... Chargement en cours ...
Partagez

4 réflexions au sujet de « Bénis soient ces réfugiés qui cristallisent les peurs »

  1. Les élections européennes de l’année prochaine risquent fort de tourner au pugilat et à l’affrontement binaire, avant de se terminer en référendum Pour ou Contre l’UE (ou pour ou contre Macron pour la France, ce qui est la même chose).

    Pour ceux des passagers de troisième classe qui auraient encore la tête hors de l’eau glacée, ou pour ceux de seconde qui commencent à avoir les pieds un tantinet humides, une cartographie des fonds de l’atlantique nord sera présentée le jeudi 11 octobre à Paris par le collectif des architectes navals atterrés :

    http://atterres.org/simplenews-newsletter/conf%C3%A9rence-d%C3%A9bat-avec-les-economistes-atterr%C3%A9s-le-11-octobre-2018

  2. Claude Lévi-Strauss : « Le lointain éclaire le proche, mais le proche peut aussi éclairer le lointain ».
    Le cas d’Ulysse, par Maurice Sartre : « Oui, en fait Ulysse par ses tribulations est une sorte de modèle du migrant, alors que c’est très paradoxale puisqu’il est pas du tout un migrant ; il est quelqu’un qui cherche à rentrer chez lui, mais partout où il arrive il est considéré comme un migrant ».
    https://www.franceculture.fr/emissions/concordance-des-temps/dans-lantiquite-lexil-et-lasile
    Avec un regard éloigné, cela prête à penser qu’en définitive, nous sommes tous des migrants de passage sur Terre !

Les commentaires sont fermés.