Envoyez par mail 'La Chine vue par le petit bout de son shadow banking' à un ami.

Envoyez une copie de 'La Chine vue par le petit bout de son shadow banking' à un ami.

* champs obligatoires


Séparez les entrées par une virgule. 5 éntrées maximum.


Séparez les entrées par une virgule. 5 éntrées maximum.

Code de sécurité

Loading ... Chargement en cours ...
Partagez

3 réflexions au sujet de « La Chine vue par le petit bout de son shadow banking »

  1. Très instructif. Pourtant, est-ce à l’Etat chinois d’empêcher une certaine frange des particuliers de s’encanailler avec des margoulins ? Pour une fois, le voilà libéral ! Rappelons le scandale Stavisky (France, +/- 1920) qui se suicida après avoir grugé la haute société française, dont des parlementaires.
    Rappelons ensuite que nous sommes confrontés sans arrêt avec des arnaques d’isolation, d’investissement dans les énergies alternatives, etc., se réclamant prétenduement d’un fonds d’État, ou de l’EDF, et invoquant l’urgence à investir et à profiter de niches fiscales (Blablacar vient de me faire profiter d’un cadeau de 15€ de carburant qui est en réalité un certificat vert ‘gouvernemental’ financé par nos contributions pour les économies d’énergie procurées par l’auto stop.) et qui restent des arnaques pour les particuliers (aucune garantie de résultat de l’investissement « gratuit »). Et que nous sommes « profilés » par des services privés ou publics (de FBook et Twitter à Sfr et LaPoste..) sans grande protection de notre vie privée par l’Etat…
    Donc, tournons notre langue dans la bouche avant de désigner du doigt les chinois !

    1. @ Chabian.

      Complètement en accord avec vous camarade, et c’est un communiste qui parle.

      Est-ce à l’Etat chinois  » socialiste » de couvrir une certaine frange des particuliers de s’encanailler avec des margoulins ?

      Qu’arrivera-t-il le jour où suite à des révolutions en Afrique, le gouvernement « ouvrier » chinois se verra exproprié de ses terres ? Fera-t-il appel, de ce scandale de ne pas respecter la sacro-sainte propriété comme il se doit ? A des instances internationales ? Déclenchera-t-il des guerres impérialistes ?

      Qui spécule en Chine ? Le prolétariat et la paysannerie pauvre ? Faudrait-il qu’ils le puent avec leur salaire de misère. Alors laissons les nouveaux riches chinois ( en général des pourris qui se disent communistes ) se bouffer les uns les autres , et revenons sur les fondamentaux des responsabilités historiques d’un Etat Ouvrier et Paysan. Par exemple contrôler la solidité des ponts.

      Suite à la guerre de libération nationale et l’émergence d’une république populaire , la moitié du travail a été fait en expropriant la noblesse, la bourgeoisie naissante et les grands propriétaires terriens. En Chine la quasi totalité des moyens de production appartient à l’Etat. L’Etat en théorie appartient au peuple travailleur.

      L’unique soucis aujourd’hui pour un progressiste est de faire en sorte de transformer cette proclamation théorique en une réalité vivante et révolutionnaire. Par une lutte révolutionnaire subversive du prolétariat et de la paysannerie, apprendre les bonnes manières à une caste bureaucratique de parvenus, ceux que l’on nomme des « communistes », et les contraindre à se mettre au service du peuple, expurgé du moindre margoulin ou impérialiste.

      La Chine est forte d’autant qu’elle va être la pointe acérée du communisme mondial. Si le gouvernement chinois devient un gouvernement classique, bourgeois, il va être balayé par l’histoire.

      cqfd ! (-:

  2. « Les campagnes contre la corruption et les détournements de fonds n’ont-elles pour objet que de supprimer des rivalités ? » ; excellente question …

Les commentaires sont fermés.