Envoyez par mail 'Un cessez-le-feu durable ?' à un ami.

Envoyez une copie de 'Un cessez-le-feu durable ?' à un ami.

* champs obligatoires


Séparez les entrées par une virgule. 5 éntrées maximum.


Séparez les entrées par une virgule. 5 éntrées maximum.

Code de sécurité

Loading ... Chargement en cours ...
Partagez

4 réflexions au sujet de « Un cessez-le-feu durable ? »

  1. Intéressant d’entendre quelques données économiques concrètes sur la politique menée par Trump : résultat de l’industrie automobile « moins bon », compte tenu de l’augmentation du prix de l’acier et de l’aluminium, 12 milliards de subvention au producteurs de soja… à creuser. Peut-être faut-il considérer le cessez-le-feu en rapport avec les US par les deux promesses pour des débouchés de l’agriculture américaine et du gaz liquide en direction de l’Europe. Sur le premier volet, rien de réjouissant pour la France…. »Achetez-nous et ça ira mieux entre nous ».

  2. Ce «cessez le feu» est en réalité une victoire de Trump, devant qui Juncker, sur ordre de Berlin inquiet de ses exportations automobiles aux États-Unis, a baissé culotte.

    Reste à savoir si cet «accord», que le président de la Commission européenne n’avait aucune autorité à signer, tiendra. Il semble que Macron, il faut lui rendre cette justice, ait une autre idée d’une négociation commerciale que de simplement tendre les verges pour se faire battre. Et la France peut sans doute à elle seule bloquer les promesses de M. Juncker au président américain.

    http://www.liberation.fr/planete/2018/07/26/jean-claude-juncker-un-president-plus-allemand-qu-europeen_1669055

Les commentaires sont fermés.