Envoyez par mail 'Les États-Désunis d’Amérique' à un ami.

Envoyez une copie de 'Les États-Désunis d’Amérique' à un ami.

* champs obligatoires


Séparez les entrées par une virgule. 5 éntrées maximum.


Séparez les entrées par une virgule. 5 éntrées maximum.

Code de sécurité

Loading ... Chargement en cours ...
Partagez

9 réflexions au sujet de « Les États-Désunis d’Amérique »

  1. Les Etats-Unis d’Amérique n’ont cessé d’apporter avec arrogance le chaos, la guerre, l’aplatissement culturel et leur vision égoïste de la loi du plus fort au monde entier depuis qu’ils ont brutalement imposé leur diktat économico-militaire.

    Juste retour des choses si jamais ce pays devait se disloquer

    1. Arrogance, chaos, guerre, aplatissement culturel et vision égoïste de la loi du plus fort : il me semble que depuis l’empire romain (voire avant) la liste des pays auxquels cela s’applique est fort longue. Non?

      1. Chaque chose en son temps et un à la fois.
        Carthage, Rome, Britt, IIIème Reich, c’est fini.
        L’actuel, on connaît et c’est en cours.
        Le prochain, Chine ?

        1. Il manque dans cette liste les pays qui comme la France ont asservi un grand nombre de peuples de tous les continents à l’époque des empires coloniaux!

  2. Plus qu’un seul grand pays, c’est l’espace monde qui se contracte.
    Après trente ans d’ouvertures portées par la mondialisation, le libéralisme entrevoit sa fin prochaine et l’on est sans doute en ces temps présents où la tendance s’inverse pour aller vers des mouvements de repli et de protection. Cette mécanique à l’oeuvre ne peut que s’accélérer sous la poussée du dérèglement climatique et son cortège de surprises.

  3. Merci Roberto d’attirer notre attention sur ce référendum qui est un symptôme de la décomposition en cours. Avec ton talent habituel.
    Encore un excellent « décodage » !
    Merci à vous deux, François et Roberto !

  4. 1°) Le néo-capitalisme est idéologiquement sans-frontièriste. Seule compte pour lui la totale libre circulation des biens services et humains à travers un marché unifié. Le morcellement des Etats favorise leur future dissolution : plus un Etat est petit, moins il est susceptible de s’opposer au déferlement des grandes compagnies.

    2°) Les « libéraux » se révèlent ne tolèrer la démocratie que quand elle va dans leur sens. Attaquer Trump, remettre en cause sa légitimité, le menacer d’empêchement ou de sécession, attiser une hystérie politique permanente, c’est pour eux le meilleur moyen de ne pas se demander pourquoi leur candidate n’a pas été élue. Elle avait tout pour elle : le nom, le fric, la presse, les groupes de pressions, les lobbies, l’administration, le show-bizz. Juste, son programme a semblé à bon nombre d’électeurs encore plus effrayant que l’épouvantail qui lui faisait face…

Les commentaires sont fermés.