Envoyez par mail 'La première défaite européenne de la série qui s'annonce' à un ami.

Envoyez une copie de 'La première défaite européenne de la série qui s'annonce' à un ami.

* champs obligatoires


Séparez les entrées par une virgule. 5 éntrées maximum.


Séparez les entrées par une virgule. 5 éntrées maximum.

Code de sécurité

Loading ... Chargement en cours ...
Partagez

10 réflexions au sujet de « La première défaite européenne de la série qui s’annonce »

  1. L’Union Européenne pourrait se rembourser en taxant les produits américains à due concurrence des pertes prévisibles infligées par l’administration américaine aux grandes entreprises européennes qui décideraient de passer outre l’interdiction de poursuivre leurs activités en Iran.
    En pratiquant cette rétorsion au niveau international cela changerait l’ ordre du monde ….

  2. La force et la violence de la politique US , c’est le dollar et l’exterritorialité qui leur permet de « juger » par leur propre « justice » tous ceux qui ont des échanges en dollars .

    Au delà de la « compensation financière » qui pourrait être une parade immédiate fragile , l’issue semble donc passer par des échanges établis dans une autre monnaie mondiale . Des tentatives ont déjà été faites , sans succès notable . Comprendre pourquoi , et y parer , pourrait permettre que l’agonie du capitalisme américain se concrétise et que la banque cesse de prévaloir sur l’Etat .

    Mais si on se cramponne au capitalisme , qu’il soit américain ou pas ….

    1. Politique de comptoir :

      Macron devra-t-il mettre Poutine dans son jeu pour que Merkel ne cède pas trop facilement à un chantage américain sur acier-alu et grosses bagnoles ?

      1. La Chine et la Russie ont entamé une bataille contre le dollar depuis 2014 , et contre le FMI en créant une banque de développement concurrente . Il s’agissait aussi d’échapper aux agences de notation occidentales .

        Peut être François Leclerc a -t-il des éclairages en code ou en phare , sur la gestion réelle que les chinois font de leurs dollars accumulés , et si la gestion de ce stock participe à cet « enterrement souhaité du dollar  » .

        J’imagine que la « stratégie » doit beaucoup devoir à ce qu’on est capable de vendre , et à ce qu’on est obligé d’acheter .

        Les événements récents peuvent donner aux européens ( avec ou sans la city ?) l’idée de jouer plus solidairement ce jeu de « désengagement du dollar » , avec de nouvelles alliances d’opportunité .

        Si on doit jouer la partie avec un euro-mark , c’est par contre mal parti .

        Fin des brèves de comptoir .

        1. Mais les analystes de la banque Rothschild doivent avoir une opinion sur le sujet plus pertinente que la mienne .

          Au pif , les pays émergents n’ont pas fini de déguster .

        2. Pas d’information de bonne source. Il serait logique que les Chinois diminuent la maturité moyenne de la dette US qu’ils détiennent sans diminuer son montant global.

  3. C’est terrible !
    Alors que la bombe environnementale est la plus avancée des armes de destruction massive pour les américains, les israéliens, les européens jusqu’à tous les nons alignés à ce conflit… Trump s’entête à poursuivre du haut de sa suffisance l’Iran pour tous ces pré-supposés.
    Quelle absurdité et dangereuse folie !
    Comment museler ce Picrochole à la bannière étoilée ?
    C’est lui LE problème.
    America wake up !

  4. L’équation devient de plus en plus compliquée pour Macron : après le nein poli des allemands, voici venir le « doigt » americain, en la personne de son « illustre » représentant. En tout cas, pour parler simplement, il va falloir s’y prendre autrement et trouver vite comment. Comme dirait Védrine, Macron a tenté et a sans doute eu raison, mais ça a échoué….La partie s’annonce très difficile…

Les commentaires sont fermés.