Envoyez par mail 'Le capitalisme financier, son meilleur ennemi...' à un ami.

Envoyez une copie de 'Le capitalisme financier, son meilleur ennemi...' à un ami.

* champs obligatoires


Séparez les entrées par une virgule. 5 éntrées maximum.


Séparez les entrées par une virgule. 5 éntrées maximum.

Code de sécurité

Loading ... Chargement en cours ...
Partagez

3 réflexions au sujet de « Le capitalisme financier, son meilleur ennemi… »

  1. Je vous invite à consulter le tableau B-2. de l’ERP de février 2018 et vous pourrez vérifier que la balance commerciale des USA est en déficit cumulé de 10,3 trillions de $ sur 20 ans (la période 1998/2017).Même s’il n’y a pas de lien direct, vous avez là la moitié de la dette souveraine américaine qui vient de passer le cap des 20 trillions de $.
    C’est la raison pour laquelle D. Trump veut supprimer le déséquilibre commercial qui pèse sur les comptes.

  2. Revenu par habitant des États-Unis : 40 100 $
    Déficit annuel par habitant des États-Unis : 2 400 $

    Il semble que si au lieu de diminuer les recettes budgétaires l’augmentation nécessaire pour supprimer le déficit était répartie en fonction des revenus de chacun elle serait tout à fait supportable…

  3. Merci a François Leclerc pour se lancer dans cet exercice périlleux qui est la manipulation de ces milliards de dollars (trillions et autres unités de mesure qui dépassent largement l’entendement du commun des mortels…). C’est d’ailleurs probablement une des raisons qui la rend possible, car hors de portée de la compréhension du quidam que nous sommes la plupart. A quand le décrochage ? Car, mon peu de culture économique me dit qu’à l’instant où la notion de dette devient un tel point aussi abstraite, c’est la notion de monnaie dans son ensemble qui risque de le devenir…. et alors là, patatras…. Alors, collapse.

Les commentaires sont fermés.