APRÈS LA COGNÉE, LE MANCHE, par François Leclerc

Billet invité.

Les éléments de langage ont été vite distribués devant le scepticisme montant, il fallait couper court ! Le président tracera bien demain la perspective de la reconstruction de l’Europe, mais simplement elle ne sera pas pour tout de suite ! Faute de mieux, Emmanuel Macron a trouvé ce terrain de repli après s’être entretenu avec Angela Merkel, Mariano Rajoy, Paolo Gentiloni et Jean-Claude Juncker. Demain, à la Sorbonne – le cadre faisant comme d’habitude l’évènement – le président français va se contenter de « lancer un processus ». Sa vision n’a pas changé, seule sa concrétisation est différée…

Recommandez par mail Recommandez par mail

Partagez