Réfugiés : C’EST AINSI QUE NOTRE DESTIN SE FORGE, par François Leclerc

Billet invité.

A défaut d’un partage des tâches dont le vœu a été réaffirmé par le G20 sans aucune chance de se réaliser, un gel de la crise européenne des réfugiés est-il possible, en ces temps très hypocrites ?

Un redémarrage de l’exil en grand sur la Route des Balkans est soumis aux aléas des négociations entamées avec le gouvernement turc et aux décisions de l’autocrate qui préside le pays. La chef de la diplomatie européenne Federica Mogherini fait ce qu’elle peut afin d’éviter l’irréparable : la réouverture de la frontière turque et la relance en grand des traversées mortelles de la mer Égée. L’accord conclu entre les deux parties se révélant inapplicable, les plus hautes autorités européennes n’ont plus comme seul argument à faire prévaloir à leurs interlocuteurs turcs que la nécessité de préserver l’avenir. Cela tiendra ou pas.

Tous les obstacles possibles ont été dressés pour empêcher les réfugiés de rejoindre l’Europe ou de quitter la Syrie. La Route des Balkans n’a pas seulement été fermée à la frontière avec la Grèce, les autorités hongroises engagent à la frontière serbo-hongroise la construction d’une nouvelle clôture munie de moyens de détections électronique sophistiqués, afin de la rendre étanche. 18.000 réfugiés ont en effet réussi à entrer en Hongrie depuis le début de l’année.

Les armées turque et jordanienne ont de leur côté fermé leurs frontières réciproques avec la Syrie, bloquant les réfugiés à l’intérieur de leur pays dans des conditions invraisemblables. Des grues et des drones ont dû être utilisées – une seule fois, en août – afin de ravitailler 70.000 Syriens depuis la Jordanie. Les trois quarts sont des femmes et des enfants, bloqués depuis des mois et manquant de tout, y compris d’eau. Après avoir accueilli 600.000 réfugiés, la Jordanie a déclaré avoir atteint ses limites.

L’entrée de l’armée turque en Syrie vise à empêcher les combattants kurdes qui combattent Daesh de créer une vaste zone autonome dans le pays. Elle cherche aussi à obtenir l’accord des États-Unis et de la Russie en vue de la création d’une zone d’exclusion aérienne, cette vieille revendication turque qui permettrait l’implantation de camps de réfugiés en dur à l’intérieur de la Syrie et de pérenniser la fermeture de la frontière.

À l’exception de ceux qui vivent encore dans leur maison et peuvent se ravitailler normalement, notamment à Damas, les Syriens sont soit réfugiés, déplacés et blottis contre des frontières fermées, ou encerclés dans leur ville quand ils n’ont pas pu fuir à temps les combats. Les réfugiés refoulés, la catégorie des déplacés ne peut qu’augmenter tant le cessez-le feu décidé par les Américains et les Russes ne se sera pas imposé.

Ne pouvant être arrêté aussi simplement, l’exode des réfugiés d’Afrique subsaharienne au départ des cotes libyennes se poursuit. Près de 100.000 d’entre eux ont depuis le début de l’année été récupérés par une armada de bateaux – pour l’essentiel de la marine italienne et d’ONG, qui réalisent un travail remarquable – puis débarqués dans le sud de l’Italie, en Sicile et sur l’île de Lampedusa, où ils sont enregistrés puis répartis dans tout le pays.

En Grèce où environ 55.000 réfugiés sont bloqués sur le continent ou dans des îles qui servent de zones de confinement forcé, des enfants sont enfermés dans des camps de fortune. Ils ne sont pas scolarisés depuis un an et vivent avec leurs parents, quand ils ne sont pas isolés, dans des conditions très précaires inadaptées à l’hiver. L’argent manque et Bruxelles n’en octroie pas assez pour subvenir aux besoins élémentaires des réfugiés. Quant à ce qu’ils trouvent un emploi, c’est hors de question dans un pays à ce point atteint par le chômage !

L’Italie et la Grèce sont destinés à accueillir des dizaines de milliers de réfugiés qui ne sont pas répartis dans les pays européens en dépit d’un accord grippé par tous ceux qui refusent de l’appliquer. Angela Merkel a jugé inacceptable que certains pays de l’Union européenne refusent d’accueillir des réfugiés parce qu’ils sont musulmans. En pure perte, elle continue de réclamer l’instauration de quotas de répartition permanents au sein de l’Union européenne. « Ça ne va pas du tout que certains pays disent nous ne voulons pas avoir de musulmans dans nos pays », a-t-elle déclaré, ajoutant à propos des quotas, « une solution commune doit être trouvée. » Cela n’en prend pas le chemin.

En Allemagne, elle ne fait pas seulement face à l’opposition de l’AfD, qui monte en puissance lors des élections régionales, mais également à celle de la CSU bavaroise, son partenaire de toujours. « À l’avenir, la règle devrait être que les migrants appartenant à notre culture chrétienne occidentale aient la priorité », préconise cette dernière, ajoutant « Un État doit décider pour lui-même qui il accepte, ce n’est pas aux migrants de décider de cela ». Cette dernière position aurait parfaitement pu convenir aux autorités britanniques et prévenir le Brexit ! Elle s’inscrit également dans la lignée du référendum hongrois qui vise à donner au gouvernement une assise populaire à son refus d’accueillir des réfugiés.

Il a déjà été tout dit sur l’abandon des valeurs foulées aux pieds par ceux qui s’en prévalent, oubliant d’ailleurs qu’elles n’ont rien de spécifiquement européennes comme ils le prétendent. Et cela ne peut qu’empirer au gré de leurs surenchères électorales nauséabondes, comme elles sont chaque jour rapportées.

Recommandez par mail Recommandez par mail

Partagez

122 réflexions au sujet de « Réfugiés : C’EST AINSI QUE NOTRE DESTIN SE FORGE, par François Leclerc »

    1. J’imagine que Bruxelles paiera , tant qu’on n’a pas voté en France et en Allemagne .

      Si ça attend jusque là pour forger notre destin .

      1. Et s’agissant de destin ( européen) , on ne voit dans les « en place » ou dans les candidats à venir , aucun Auguste cornélien , mais une pléiade d’Orestes raciniens .

        Où sont nos penchants , où sont nos impondérables ?

      2. Le maire qui s’exprime et qui a plu, à juste titre , à François Bayrou , est celui de Saint Denis de Cabanne dans le Roannais ( Loire) . La suite de l’histoire :

        https://www.francebleu.fr/infos/societe/saint-denis-de-cabanne-1300-habitants-et-bientot-un-centre-d-accueil-pour-migrants-1473622619

        Mon interrogation personnelle , dans cet exemple , serait d’essayer de comprendre pourquoi et comment une commune rurale de 1300 habitants ( le maire est un agriculteur) doit et peut , à une opportunité immobilière près, recueillir comme elle peut 100/6000 des migrants de la jungle calaisienne .
        Il faut que le ministre de l’intérieur ait sacrément mis dans la précipitation , l’épée sur la gorge des préfets pour en arriver là .

  1. oh la la les vilains droite-extrêmistes Hongrois qui osent consulter le peuple.
    Vous devriez écrire un article sur les élections autrichiennes, car cela préfigure ce qui va se passer ailleurs et a déjà commencé en Allemagne.

  2. La politique étrangère de la France n’inspire pas confiance après Assad et Khadafi. La voix de la France: des contrats commerciaux, la marque « France » n’est plus perçue pareil. La corruption et le terrorisme sont les maux de notre civilisation.

    1. N’oubliez pas l’Iran. Fabius s’est battu jusqu’au bout pour que la détente concernant le nucléaire ne se réalise pas. On se demande bien pourquoi il a agit de la sorte d’ailleurs.

      1. On se demande bien pourquoi il a agit de la sorte d’ailleurs.

        J’ai comme une désagréable sensation d’ironie problématique là.

    2. C’est vrai qu’une politique étrangère qui ferait confiance à un Kadhafi ou à un Bachar inspirerait diablement confiance.
      La politique étrangère de la France, dite  » arabe  » ou pas, a toujours consisté en un approvisionnement en armement tous azimuts et no limit du Proche-Orient, y-compris en technologie nucléaire, d’Israël à l’Arabie-Saoudite en passant par l’Irak, l’Egypte, la Jordanie, la Koweit, la Libye, les EAU, le Quatar ou l’Iran. Et, via la Rosoboronexport de Putinie, Thalès et Safran ont livré Bachar jusqu’aux sanctions .

      1. Des nouvelles du front
        Syrie : les États-Unis et la Russie annoncent un cessez-le-feu et l’éventualité d’un plan de paix
        Le cessez-le-feu doit entrer en vigueur lundi avec la fête musulmane de l’Aïd al-Adha

        « Kerry et Lavrov n’ont jamais cessé de se rencontrer, le plus récemment dimanche et lundi en marge du G-20 en Chine, où le président russe Vladimir Poutine s’est également entretenu avec Obama ».

        « Ce conflit dure depuis cinq ans. Il a fait plus de 400 000 victimes et contraint des millions de personnes à fuir devenant le facteur majeur des flux migratoires actuels vers Europe. »
        http://www.middleeasteye.net/fr/reportages/syrie-les-tats-unis-et-la-syrie-annoncent-un-cessez-le-feu-et-l-ventualit-dun-plan-de

      2. La France terre d’asile, situation dramatique pour les migrants et les locaux. Le doux commerce et les armes lourdes vont allonger les files dans les hôpitaux.

  3. Je suis étranger vivant en France. Depuis un an j’attends que mes droits soient transférés ici.
    La France et les français se fichent pas mal que je vive ici, pour mon pays d’origine c’est autre chose ; j’avais besoin d’une auto-ri-sa-tion.
    Donc à tout moment je dois être prêt à répondre à une con-vo-ca-tion.
    Ce vocabulaire est celui auquel sont habitués tout les allocataires sociaux, fraudeurs en puissance que nous sommes (refrain connu).
    Issu de Shengen je vis dans Shengen ; mais pour les petites gens rien ne doit être simple.
    Après l’ attentat du 14 juillet, les habitants de la ville pouvaient s’entretuer ou écouter ou faire preuve de sagesse ; ils choisirent la deuxième option.
    Venant d’une banlieue blanche et très aisée où je me sentais très mal à la fin (j’y crevais en fait) et ne supportant plus un certain climat (politique et froid), je me suis tout simplement enfui, me disant que ma vie passerait avant le bon vouloir de l’ administration.
    Plusieurs choses m’ont frappées en arrivant ici ; la misère dans une ville et une région où il y a énormément d’argent, la jeunesse des habitants, énormément d’enfants, un système de quasi apartheid aussi. Les gens savent aussi combien il est bon de vivre ici et ça efface bien des maux (dont les miens).
    Plusieurs choses me viennent à l’esprit, après tout je suis bien sur le blog d’un anthropologue ; les Français sont réputés racistes, soit, pourquoi le sont-ils réputés est une toute autre affaire, ce que je vois, c’est que les gens, de quelques origines qu’ils soient sont priés de s’entendre entre eux partageant une condition qui n’est pas celle ni de leurs élus, ni des plus aisés qui ont la possibilité de vivre « ailleurs » (il est très difficile de se loger en France mais avec de l’argent tout s’arrange toujours)). Tout les étrangers ne sont pas doués non plus d’une très grande compassion pour leurs concitoyens qui payent des impôts.
    On me dira que je cite des lieux communs proche des idées d’un FN (quarante qu’on nous bassine avec ce FN).
    Beaucoup sur ce blog ont plus d’instruction que moi, je suis entouré de beaucoup de gens dans mon quartier qui n’ont pas la chance de posséder la moitié de la mienne.
    Qu’arrivera-t-il si on fait encore rentrer des gens dont les habitants ne veulent pas? Je n’ai pas toujours pensé en ces termes et refuse le racisme par conviction. Mais imposer des politiques indéfiniment toujours aux mêmes, ces mêmes qui représentent une fraction importante de la population est insensé.
    Insensé comme tout ce qui amène à ce débat.

      1. Je verrais bien la même scène avec Paul Jorion à la place de Timsit , mais avec son programme en trois points ( ou 14 ) en sus , et à la fin , la dernière réplique serait :

         » dites moi , Jorion vous ne seriez pas un peu socialiste ? « 

    1. Qu’arrivera-t-il si on fait encore rentrer des gens dont les habitants ne veulent pas ?
      Qu’arrive-t-il quand une population est convaincue par les palabreurs de n’avoir plus les moyens de sa devise ?
      Cette nuit, Paris, 2 heures du mat, une longue file de matelas insanes au milieu d’immondices, sur la voie centrale située sous le métro aérien, des dizaines et des dizaines. Et des réfugiés.

  4. S’il est vrai que les migrants sont une source de croissance du PIB et une solution à des démographies inquiétantes (Italie par exemple), pourquoi autant insister à vouloir les répartir chez les pays voisins par le biais de quotas ?

    1. Pas faux, ou démonstration par l’absurde !
      Les pays européens devraient se disputer pour en accueillir le maximum.
      Bon, d’ici à 2030 il y a potentiellement 300 à 400 millions de jeunes africains qui ne trouvent pas de boulot chez eux. On fait quoi ?

  5. Le non-dit de cette histoire : c’est que nous avons déjà laissé tomber une partie de la population européenne, pour des raisons économiques. Pourquoi alors, accueillir de nouveau miséreux , alors qu’on laisse plonger dans l’indigence la quasi totalité de la classe moyenne ? Notre égoïsme était antérieur à cette crise…

    1. Vincent, vous avez raison. Cette mère de famille qui s’est suicidée car ne pouvant plus gérer sa situation (2 enfants dont 1 trisomique) après la coupure des allocations a à peine été évoquée dans la presse. Alors qu’on a débattu pendant des semaines pour trouver les responsables d’un gamin malheureusement échoué sur une plage, gamin mis dans une barque de fortune consciemment et volontairement par ses propres parents (père par ailleurs traité en héros pour s’en être sorti..)

      http://www.bfmtv.com/societe/nord-une-maman-privee-d-allocation-se-suicide-1003067.html

      On a quand même lu sur ce blog, Paul Jorion disant qu’il ne reconnaissait plus sa ville qui avait beaucoup changé. En bien, en mal, on sait pas. Et c’était bien avant que les projecteurs soient orientés sur cette charmante ville qu’est Molenbeek.
      On a connu un autre anthropologue qui a marqué la science durablement, Lévi-Strauss, et qui disait en résumé : chacun chez soi, car pour être soi-même l’autre doit exister en tant que lui-même.

    2. @ Vincent Rey 11-09 8h 49
      N’exagérons-pas: pour les classes moyennes ce n’est pas encore l’indigence ( état physique de grande pauvreté nécessitant un secours effectif comme pour les réfugiés arrivants), mais un état de détresse psychique, par recul du niveau antérieur d’abondance, d’aisance, et même d’une certaine exubérance dans l a définition des besoins ?

      1. Vous avez raison, c’est un peu exagéré, c’est plus exactement la marge la plus appauvrie de la classe moyenne. 500 morts par an tout de même…

      2. @arciatus
        Et donc, attendons l’indigence avant de réagir. C’est ça ?
        Doit-on tout accepter au prétexte que d’autres ont moins (ce qui est d’ailleurs l’argument défensif des syndicalistes refusant de s’aligner sur l’ouvrier bengladais, s’accrochant à leurs « acquis sociaux »).
        Alors, dans un cas s’aligner est bon, et dans un autre cas est mauvais ?.. Curieux raisonnement.

    3. A mon humble avis, la question n’est pas de savoir si l’on doit ou pas accueillir des migrants – et combien – mais de savoir si on peut ou pas leur procurer des emplois et tout ce qui va avec (nourriture, logement, santé, éducation).
      Sinon on connaît la suite; assistanat, misère, relégation, ostracisme, frustration, communautarisme, délinquance…, et pour une toute petite minorité, radicalisation (le détonateur sur le pain de plastic)
      Les gens qui votent FN savent et sentent tout cela et il redoutent un affaiblissement supplémentaire de l’État Providence, déjà mis à mal par l’ordolibéralisme et la mondialisation.
      Il y a une fuite en avant des deux cotés; ceux qui veulent imposer des quotas à ceux qui n’en veulent pas et qui ne peuvent pas, et ceux qui se jettent dans des chimères politiques sans issue et probablement pires que le mal.
      Le cœur dit oui, la raison dit non.

    4. LOL
      Les roses poussent sur le fumier, peace and love, fais tourner stp. J’ai bon là ?
      A n’en pas douter on a enfin trouvé le réservoir des futurs Prix Nobel.
      re-LOL

      1. Perso je suis bisounours droitdelommiste humaniste. Une connasse arriérée en quelque sorte.
        J’ai vu des roses pousser sur le fumier, ça oui avec certitude. Mais aussi j’ai vu des fumiers s’arrosant de pragmatisme pour mieux pousser sur les blogs. Ça aussi, avec certitude.

      2. @baleine
        Faut pas s’énerver comme ça, c’est un espace de discussion qui mérite mieux que ça.
        Si pour vous l’humanisme passe par des stages de poney et des fresques dignes de ce que fait mon neveu de 3 ans, alors oui il y a un sérieux problème. Comment une société d’un tel infantilisme pourrait s’en sortir, et plus grave, s’autoriserait à donner des leçons ?

      3. Continuez. Chaque post l’un après l’autre révèle qui vous êtes : un propagandiste en charge d’augmenter « au maximum le ressentiment et ainsi les dissensions qui résultent de sa montée » .

  6. Le nombre de réfugiés reste très faible par rapport à la population européenne, mais pour les laissés pour compte des populations européennes, pauvres, chômeurs, SDF… en augmentation et précarisations croissantes du fait des politiques austéritaires, des partis politiques jouent sur du velours en jouant sur l’immigraphobie, islamophobie, xénophobie.

    Expliquez aux classes sociales les plus démunies que des réfugiés sont une aubaine économique, alors qu’ils voient depuis des décennies des camps de fortune, des SDF, leurs conditions de vie devenues de plus en plus difficile, radiés du chômage ou RSA… bien peu de chance, voire aucune, qu’ils acquiescent à un tel discours, surtout quand la doxa du gouvernement allemand, donc de l’UE, consiste à préconiser un serrage de ceinture généralisé pour presque tous en UE.

      1. La crise éco en Allemagne de 1930, combien de chômeurs et combien morts en camps d’extermination ou champs de bataille ensuite ? Là on tape dans le plusieurs millions…

        Il y a des ordres de quantités qui n’ont rien à voir entre eux et démontrent toute la pertinence de distinguer les effets d’échelle.

      2. « Faut il rappeler que l’expression « camp de concentration » a été utilisée pour la première fois en France »

        Pas du tout, l’industrie prototype d’extermination concentrationnaire raciale a commencé en Namibie allemande :

        Konzentrationslager auf der Haifischinsel vor Lüderitzbucht

      3. @lito :

        Comme le lien n’est pas actif , je n’ai pas pu aller vérifier , mais je vous crois sur parole , surtout si cette antériorité rend moins douloureuse la version française que je connaissais comme « originelle » , au moins en Europe ( et parce que je parle un peu allemand ) .

        Je crois comprendre cependant qu’en Namibie , il s’agissait « d’interner » des autochtones , pas des immigrés .

        Mais les intéressés n’ont pas grand chose à faire de ces subtilités .

        Tous les « internés » sont des échecs, et construire des camps ou des cellules , est toujours mauvais signe .

      4. Juannessy

        Ce qui est pathétique dans votre remarque sur les camps de concentration francais, c’est que vous démontrez une forme de myopie.

        Les allemands ont inauguré le principe de camps de concentration puis d’extermination par simple capacité d’organisation logistique et industrielle.

        Mais les portugais ne se sont pas privés d’exterminer à coups de mouchoirs contaminés de bactéries pendus dans les buissons au Brésil, les francais en enfumant des algériens, les américains en créant des famines ou guerres à coups de balles, et les pré-colombiens iroquois ou de Californie produisaient leurs massacres ou esclaves.

        Peu importe la méthode, les humains ont toujours massacré à qui mieux mieux.

      5. Pathétique , c’est ma marque . Demandez à Vigneron .

        Mais en fait , je me contenterai de trouver pathétique la situation de celles et ceux dont on parle .

      6. @lito
        La déportation en camp des Arméniens en 1915 est-elle postérieure à l’épisode de Namibie, que je ne connais pas ?

    1. Je « vis » dans un logement « social » dans une commune ( Saint Gilles ) ou 3 femmes sur 4 sont voilées !
      L’immigration est UN ENFER pour le commun des mortels et une richesse pour les bobos !
      Quand a l’aubaine économique , la blague est trop grosse pour passer , ils sont TOUS au chômage et moi aussi d’ailleurs !

      1. L’enfer sur terre, celui où on étripe, on viole, on brûle on écartèle on décapite on explose les maisons les femmes les vieillards les hôpitaux les enfants, celui où la fuite est désormais interdite puisqu’il n’y a plus aucun refuge, il n’est ni chez vous ni chez moi. Il est là-bas, ailleurs, là où il n’y a strictement rien à perdre sauf la vie.

  7. C est beau d’avoir les yeux bleus mais quand la guerre civile va prendre forme, il ne faudra pas oublier nos gouvernants depuis 40 ans et faire des tribunaux comme a l’epoque de l’inquisition et faire tomber les tetes.
    Pour le moment il faudrait deja faire respecter les lois et sortir du carcan des droits de l’homme !

    1. Faire respecter les Lois , c’est d’abord respecter la mère des Lois qui est la Constitution , qui depuis le 4 octobre 1958 dit , en ce qui nous concerne , en son préambule :

      « Le peuple français proclame solennellement son attachement aux droits de l’homme et aux principes de la souveraineté nationale tels qu’ils sont définis par la déclaration de 1789 confirmée et complétée par le préambule de la Constitution de 1946 ainsi qu’aux droits et devoirs définis dans la charte de l’environnement de 2004 « …

      On avait bien compris qu’en fonction des « circonstances » , ou des « sondages d’opinion » , en attendant le « vote continu électronique » , on pouvait avoir envie de déglinguer un procureur digne de la République , mais on n’imaginait pas que des fascistes cinglés veuillent s’asseoir sur le préambule de notre Constitution qui est la vraie « identité » de la France et la République depuis 1789 .

  8. (post qui n’a de rapport qu’avec le calendrier)

    Nous sommes le 01/01/0015.

    Ground Zero…

    Je propose que cette date du 11 septembre 2001 devienne le point de départ de la nouvelle ère dite « Anthropocène ».

    L’Histoire le fait déjà, à l’insu de son plein gré…

    Cette date initiale comporte autant de mystères que l’histoire d’Adam et Eve ! De quoi écrire un nouveau « Livre »…

    1. Les dix pays principaux…le reste est secondaire. Et les principaux responsables du destin que nous forgeons, allez des noms!

    2. La Corée a détruit l’Iraq et la Libye ?
      Salauds qui ne respectent pas les droits de l’homme !!!
      En fait tu peux ajouter tout l’occident dans ta liste ,les USA en tête et la fille ainée de l’église en second !

      1. C’est vrai que la Corée du nord se contente de faire des morts coréens ( estimation moyenne de 2 millions de morts de faim et d’indigence entre 1993 et 1998 )

    3. @Gudule
      Vous pensez pas que la France a une énorme responsabilité dans l’enfer Libyen ? Comment peut-on accepter qu’il se représente, ne serait-ce qu’à la primaire LR ?

  9. La tectonique des plaques.
    Quelles plaques ?
    Une plaque économique : croissance infinie, consommation sans fin des ressources, gaspillage, publicité, consommation irraisonnée, transports sans mesure etc…
    Une plaque environnementales / Réchauffement et dérèglement climatique, air eau sols empoisonnés, déchets mal traités ou non traités, régénération de la planète de plus en plus compliquée etc..
    Une plaque sociale : injustice, inégalités, cupidité, illimitation, mensonges, compétition, propriété etc…
    Schéma : On peut illustrer cette représentation en dessinant trois cercles. L’économique, le social et l’environnemental. Trois cercles assez proches pour qu’ils aient des intersections figurant des relations.
    Ces plaques se heurtent, craquent et s’effondrent en éjectant les humains : guerres, terrorisme, migrations, chômage etc…
    C’est bien la fin de notre monde dont nous sommes les spectateurs atterrés et impuissants.
    La solution ? Toujours la même. Un nouveau cadre : une économie au service du vivant et des humains dans le respect absolu de la planète de ses ressources et de ses capacités à se régénérer.
    Schéma : Un petit cercle pour l’économique inclus dans un cercle moyen pour le social, lui-même contenu dans le grand cercle de l’environnement naturel
    Sinon ? Sinon le piétinement des valeurs humaines forgées depuis le néolithique et chacun pour soi.
    Mad Max ?
    Oui, Mad Max.

    Vous voyez des candidats qui comprennent cela ? Pas un.
    A affiner, à compléter…

      1. Il y a d’ailleurs actuellement un président du CES Régional , l’aveyronnais Jean Louis Chauzy qui se démène pour s’opposer à la concession ( selon l’injonction européenne ) des barrages historiques des vallées de la Truyère et du Lot . C’est un sujet qui a déjà été évoqué ici , et qui a par contre plus place dans le billet Alsthom que dans celui ci propre .

      2. @Vigneron :

        Mauvais joueur !

        De mon côté , de façon plus équilibrée , j’aurais écrit : « il se bat aussi , pour la retenue de Sivens » . ( au moins en mi-2015 ; je ne sais pas où il en est maintenant après le passage de tous les inspecteurs du MEDDE ).

      3. J’ai dit surtout parce que je ne vois pas en quoi défendre aussi ingénument les intérêts d’EDF dans sa région (et en l’occurrence demander pour EDF une prorogation de concession pour laquelle EDF elle-même n’avait toujours pas déposé de dossier au ministère en février dernier…) ressortit au CESER.

      4. @Vigneron :

        Qu’est ce qui peut ne pas ressortir de l’économique et/ou du social et/ou de l’environnemental ?

        A part ma vie privée , peut être , et encore ….

        PS : s’il est devenu gaga nostalgique pour les barrages EDF , comment éviter qu’on puisse le suspecter de l’être aussi pour Sivens ?

    1.  » la France n’a pas été donnée à des seigneurs de guerre. »

      Des fois les « saigneurs » n’ont pas de fin heureuse, même si ils s’étaient bien « trouvé » pour patauger et brasser dans le même marigot fétide. L’un a connu une fin sordide, l’autre ? Nabocsy est rattrapé par son passé avec le dcd, entre autres…et les juges ! Parfois le chemin est dur.

  10. « allez des noms! »

    allez rejoindre brazon, outre les zestrangers qu’il faut haïr, il vous donnera aussi la liste des droits de lhommiste à éliminer. Faut être cohérent quand on n’apprécie ni les zestrangers ni les droits de l’homme et qu’on s’asseoit sur la constitution de son pays faut rejoindre ceusses qui partagent vos opinions ou aller vivre en Iran, par exemple .
    https://freedomhouse.org

    Perso , pas ma tasse de thé, mais faites donc et enjoy !

    1. Gudule cohérent? Bonne gestion du destin.

      Allez où vous voulez, le monde vous appartient, bonne gestion de votre droit de propriété, veillez aux frontières.

      1. De même trouvez-vous vous même, sans faire l’impasse sur la cohérence, les migrants cherchent aussi, on finira par trouver la bonne formulation.

      2. L’état stationnaire (politique, économique, social…), le juste milieu, qui sait si la validité de votre raisonnement ne va pas de soi?

  11. @ Gudule,

    C’est un débat très sensible et difficile qui vient d’être lancé.

    Il est bien dit à la fin de l’article :
    Il a déjà été tout dit sur l’abandon des valeurs foulées aux pieds par ceux qui s’en prévalent, oubliant d’ailleurs qu’elles n’ont rien de spécifiquement européennes comme ils le prétendent. Et cela ne peut qu’empirer au gré de leurs surenchères électorales nauséabondes, comme elles sont chaque jour rapportées.

    Traduire : les Droits de l’ Homme (je pense à la déclaration universelle de ceux-ci), sont devenus une coquille vide, servant de carte de visite à nos gouvernements voire d’instrument de pression. Traduisez ; basculez par exemple dans la précarité et vous apercevrez que la jouissance de ces droits vous ne l’avez pas car vivant dans un monde marchand, devenu seulement, uniquement tel. Il faut y être pour que ne soit plus niable en aucune façon.
    Lois et règlements divers sont là pour y veiller et tout les responsables (leurs sous-fifres surtout), soi disant, un par un de vous bêler ; ce n’est pas ma faute vous savez.
    Ce n’est pas ma faute vous savez, je ne fais que mon devoir, ce qui nous ramène à une phrase d’une époque qu’on préférerait oubliée. Un procès très célèbre eut lieu suivi par quelqu’une de très célèbre.
    Le propre de la précarité est de vous tuer, non plus brutalement, mais lentement, très lentement et un jour vous mourez vingt ans plus tôt qu’un autre. Simplement, silencieusement.
    Prévert nommait ça le bordel capitaliste. Ah ça oui, pour un bordel c’en est un!

    1. Ce qui est devenu une coquille vide , ce n’est pas les droits de l’homme ( qui ne sont pas un contenant) . C’est la pratique démocratique qui a abandonné les droits de l’homme quand elle leur a préféré les droits du marché libéral .
      Solution ? Voir billet Socialisme de Paul Jorion , pour un programme sans candidat , et la solidarité entre temps .

      Ou barbarie .

    2. « Le propre de la précarité est de vous tuer, non plus brutalement, mais lentement, très lentement et un jour vous mourez vingt ans plus tôt qu’un autre. Simplement, silencieusement. »

      Non, ce n’est pas comme le cholestérol, on peut en « sortir »…..avec du soutien et de la solidarité, entre autres…

  12. Madame Merkel est très contestée, même au sein de son propre camp. La CSU exige que l’on limite le nombre des migrants entrant en Allemagne à 200 mille par an. Ce que Merkel refuse – elle ne veut pas perdre la face.
    Je compte parmi les adversaires politiques de Merkel en raison de son arrogance, plus précisement de sa demande formulée envers les pays européens de suivre impérativement l’exemple de l’Allemagne; elle les a mis devant le fait accompli. Ce n’est pas possible, elle n’est l’impératrice de l’Europe.
    Merkel estime dans sa splendide candeur que le conflit en Syrie peut être résolu de l’extérier – ce qui est faux. Des expert connaissant parfaitement le contexte attestent l’incompétence de Merkel en matière de politique extérieure. Il est vrai qu’elle ne manque pas de naiveté face à certains sujets.
    La guerre atroce en Syrie sera de longue durée. L’afflux des migrants – dont tous ne sont pas des pauvres persécutés ni personnes en danger – ne cessera pas. Intégrer des étrangers appartenant à une cultre non-européenne, ayant un très forte identité ethnique et réligieuse, est une tâche extrêment difficile. On le voit bien en France.

    1. Au nom de quoi vouloir « intégrer » à tout prix des gens qui ont une culture et une religion autre que la nôtre? Afficher le drapeau de sa nation d’origine sur la maison construite là où l’on est actif, grâce à son salaire , peut signaler la volonté de recevoir ailleurs l’allocation de retraite acquise dans le pays d’accueil. C’est un droit que nous avons nous-mêmes revendiqué…

    2. Il ne s’agit pas d’intégrer des étrangers. Il s’agit d’accepter comme français légitimes les français de la même origine que celle des migrants que vous évoquez.

      1. Sous couvert de démonstration raisonneuse s’appuyant sur des expériences personnelles se voulant constat généraliste incontestable, le programme yakafoconiste :
        – Droits de l’homme : poubelle
        – Abolition de la peine de mort : poubelle
        – Constitution : poubelle
        – Femmes voilées : poubelle
        – Migrants réfugiés : poubelle
        – Étrangers : poubelle
        – Français d’origine étrangère : poubelle
        – Français d’origine française, droitdelhommiste : poubelle
        Reste à préciser deux points du programme en prenant en compte les impératifs financiers, la dette, l’exigence du vrai peuple de ne plus voir les fumiers envahisseurs profiteurs au sang impur et au gène religieux dangereux :
        – Où installer les poubelles en évitant des frais de transports inconséquents et intolérables pour le vrai peuple de la vraie vie
        – Les droits de l »homme néfastes ayant été abolis, est-il indispensable de les maintenir fumants ?
        Parce que si le programme yakafoniste s’arrête exactement au même point que ceux des partis dits de gouvernement, c’est-à-dire la méthode de leur mise en œuvre et pratique tout en maintenant la paix civile, le programme yakafoniste est une sombre fumisterie.

      2. @Baleine :

        Lumineuse synthèse qui n’est pas loin des programmes des candidats qui disent en avoir un .

        J’attends de recevoir le programme sans candidat de Michel LEIS , un frère de pensée ,que je vais lire avec l’éclairage du triptyque de Paul Jorion , pour échapper aux poubelles et retrouver l’atelier .

        Parce que les enfants le valent bien , et que les cons ne feront pas « leur » loi .

  13. « Intégrer des étrangers appartenant à une cultre non-européenne, ayant un très forte identité ethnique et réligieuse, est une tâche extrêment difficile. On le voit bien en France. »

    Ah ? No problemo d’intégration pour la famille de l’émirat du Qatar et ses zamis pour un modeste séjour annuel et pérennisé dans un villa du Cap d’Antibes ou une modeste location à l’hôtel Georges V à Parigi…..?

    http://tempsreel.nouvelobs.com/economie/20130718.OBS0178/a-qui-appartiennent-les-palaces-parisiens.html

  14. « Ce qui est devenu une coquille vide , ce n’est pas les droits de l’homme ( qui ne sont pas un contenant) . C’est la pratique démocratique qui a abandonné les droits de l’homme quand elle leur a préféré les droits du marché libéral . »

    Le néolibéralisme a pris le gouvernail de la mondialisation sans qu’aucun Citoyen n’ait son mot à dire ! Avec la complicité des structures bureaucratiques publiques qui se trouvaient renforcer dans leurs « privilèges ». Le privilège, le fait du Prince, apparaît quand le Droit disparaît. Les Zakisociaux sont devenus les zakis des socios ( = des actionnaires, de l’entre soi) quand aux zakis financiers, ils semblent sacrés ? La Démocratie citoyenne est un concept philosophique qui ne semble pas avoir de bases juridiques sérieuses. ET je serais tellement heureux qu’un juriste contredise : il n’est pas possible en France de connaître « le Droit » – au quotidien sur les détails les plus banaux de la vie – sans aller au Tribunal en passant par un homme de l’art, un avocat: bref le mode juridique est un autre monde qui n’appartient pas au concept de la démocratie Citoyenne, selon l’approche juridique gauloise. Et c’est pour moi la racine des pathologies et de l’épidémiologie qui flambent : être incapable de hiérarchiser les priorités en adulte.

    1. La démocratie , c’est comme la pile Wonder et la liberté d’expression chère au palmipède enchaîné , ça ne s’use que si l’on ne s’en sert pas .

      1. Correction ! Pardon pour la pile Wonder , qui , elle , c’était bien connu ne s’usait que si l’on s’en servait.

  15. Il existe une île paradisiaque on la surnomme l’île aux parfums elle possède l’un des plus beaux lagons du monde….Dans cette île des milliers d’enfants sont placés en rétention Cette île est un département français. Les Comoriens installés régulièrement à Mayotte sont devenus « irréguliers » depuis que leurs îles d’origine sont devenus indépendantes. Ces « illégaux » s’entassent dans des bidonvilles…. C’est en demandant à mon libraire de me conseiller un livre venant de paraître que j’ai lu « Tropique de la violence » l’écrivaine Natacha Appanah a ainsi attiré mon attention par ce roman qui raconte l’histoire d’un bébé comorien adopté par une infirmière française venue vivre à Mayotte. Lorsque sa mère meurt prématurément l’adolescent de 15 ans va vivre un enfer.

  16. Peu de commentateurs se sont inquiétés de la démographie (galopante?)….Pour ce que nous appelons le Moyen-Orient (Croissant fertile???) des siècles…& des massacres fraternels qui y s’y sont déroulés ….Bien connue pour les délices de stabilité…Sauf sous poigne turque (un peu…)…La population de la région a triplée en un siècle…..Pas entendu dire que les terres arables avaient fait de même….Si, nous voulons bien regarder que ces régions bénéficient aussi du progrès technique….= réduction du temps de travail….et disparition partielle de ce dernier…..
    Pouvons nous nous étonner des « mouvements de population » si importants….Donc démographie galopante + perte de substance nutritives & autres + bouleversement techniques… +….changement climatique ….&….+, enfin : Le gaz ( sans oublier que Gazprom a un contrat avec l’État Syrien…..pour son exploitation) …& le pétrole (ainsi que les tracés des oléoducs & gazoducs…)………Où, les deux puissances dominantes tentent d’éteindre (en y apportant du combustible(?) quelles fois ? ) l’incendie………&, …les voisins…!
    J’ai bien du mal à voir comment faire revenir la paix & donc,progressivement aussi, ces réfugiés chez eux en leur donnant un désir d’espérer ……..
    Je n’ai pas hors de ma pensée….l’Afrique où aussi la catastrophe est commencée….L’hiver sera dur…!…&, la mer monte….

    1. Avec le pseudo à deux faces que vous vous êtes choisi ,on ne s’attendait pas à entendre parler de démographie , mais plutôt de publicité industrielle ou d’armement .

      Mais avec quelques points de suspension supplémentaires , on va s’y faire .

    2. Par contre , en interrogeant simultanément démographie , mixité , outils « d’intégration » ( système économique et/ou partage acceptée de valeurs ), ostracisme , mariage , métissage , temps , on doit pouvoir trouver des règles de « savoir vivre « qui s’imposent autant aux peuples d’accueil qu’aux peuples migrants .

      Sans se laisser désespérer par les ratés actuels , en mettant l’huile nécessaire dans les rouages du métissage des couleurs ou des cultures .

  17. Le problème est vraiment celui de la non assistance à personne en danger. Voulons nous renoncer à ce principe sous prétexte que l’autre est blanc, arabe, noir, jaune, musulman, orthodoxe, athée, extraterrestre, scientologue…Nos (grands)-parents chassés par guerre, n’auraient-ils pas rêvé d’être acceptés ? On ne demande pas accueillis, avec fleurs et trompettes. Juste acceptés dans une terre en paix (pour combien de temps?). La haine et l’égoïsme entraînent l’égoïsme et la haine. Où sont les hommes de foi? Ghandi, Mandela, …déjà si loin dans nos coeurs?

    1. Le Borgne
      Honnêtement, ça mériterait que vous expliquiez quand ce principe (assistance à personne en danger) est apparu, par quels actes il a été traduit, par qui, et où.
      Concernant Ghandi et Mandela, il faudrait peut-être aussi considérer l’arbre à ses fruits. Qu’est-il advenu des hindous coincés au Pakistan ? Des Bengladais et des Rohingyas ? Quel héritage en Afrique du Sud, hormis la fin des ségrégations insupportables bien entendu ?

      1. Non-assistance à personne en danger, loi vichyste par excellence,  » PORTANT OBLIGATION DE DENONCER LES CRIMES OU PROJETS DE CRIMES ATTENTATOIRES AUX PERSONNES ET DE SECOURIR LES PERSONNES EN DANGER « , passée le 25 octobre 1941.
        Le 20 octobre le lieutenant-colonel Karl Hotz et le 21 octobre le conseiller de l’administration militaire Hans Reimers avaient été descendus par la résistance à Nantes et Bordeaux.

  18. La représentation politique par le vote est l’expression de la politique de la nation. C’est un constat d’échec qui amène ce programme sans candidat, le destin que nous forgeons ne peut trouver de cohérence dans le cumul des mandats et le conflit d’intérêts d’un personnel politique qui est un détournement, une spoliation du corps électoral pour en extraire un consentement, contrat social vicié par l’erreur et la violence, assistanat du patronat et sacralisation du droit de propriété: le salarié n’est pas propriétaire des moyens de production, s’il paraît inconcevable de revoir les normes comptables et de toucher très sensiblement les bases de la Constitution et du droit de propriété, nous ne serons plus une espèce sociale et opportuniste telle qu’on pourrait lui donner une chance de survie à ce siècle. Alors le programme sans candidat consiste peut-être à mettre la représentation en aval de l’action, constat d’échec du politique donc remise en question du fonctionnement démocratique et sanction des négligences et malveillances. Ne plus faire de promesses avec autant de mauvais résultats, avec autant de risques non maitrisés.
    Pour les droits de l’homme, du citoyen et du bourgeois, au 21eme siècle il faudra une révision constitutionnelle de la sacralisation du droit de propriété. La taxe sismondi ne semble pas remettre en cause sur le fond le droit de propriété, le patronnat est taxé sur les machines pour subvenir aux besoins du salarié viré qui ne compte pas s’il n’a pas de titres de propriétés.

  19. Il est certain que ces arrivées massives de réfugiés réveillent les instincts grégaires tant chez les citoyens qu’au sein du pouvoir. Et notre mise à l’épreuve face à cet exode massif serait plus douce en période de plein emploi dans un contexte économique et social florissant.
    Le sentiment de rejet, les réactions de défense, et, les attaques sont à prendre pour ce qu’elles sont, pas davantage. tout en maintenant la nécessité absolue du respect de la vie.
    Je ne vois pas d’autre choix que d’accueillir ces gens en évitant de les parquer, nous savons ce que donnent les ghettos, jungles ou autre concentration.
    Les politiques se disputent les quotas ou leur respect et nous avons peu d’influence là-dessus hormis le choix du prochain président de la république. Il est possible éventuellement de rencontrer ou écrire à notre député et autres élus locaux. Il m’arrive aussi d’écrire à l’Elysée, bien sûr, les réponses sont de pure forme mais bon. Tout politique qui s’engage sur la voie du rejet et refuse les valeurs inscrites dans notre Constitution doit être mis de côté.
    L’accueil et l’accompagnement des réfugiés doivent aller au-delà de « places d’hébergement », il faut des gens, ouvrir davantage de « classes d’accueil » dans les écoles, des formations, bref, des moyens humains et financiers. Et ceci doit s’accompagner d’un projet politique qui tient compte de la disparition du travail et de la nécessaire refonte des activités humaines confrontées à un environnement dégradé.
    Je ne vois pas en quoi tout homme n’aurait pas le droit de vivre dignement.

    1. En vertu de la sacralisation du droit de propriété art. 17DDHC de la Constitution européenne. Un projet politique qui tient compte de la disparition du travail devrait le rappeler, tout dépend de ce que percevez dans « dignement », droit ou faveur.

      1. Vos références me paraissent étranges ….

        Au passage , il n’y a pas de Constitution Européenne , et le traité de Lisbonne de 2007 , même s’il raconte pas mal de choses qui ont satisfait VGE , n’a pas cette valeur juridique .

        http://www.creg.ac-versailles.fr/IMG/pdf/Le_traite_de_Lisbonne.pdf

        La DDHC par contre , c’est bien nous en 1789 , et l’article 17 sur la propriété était bien le ver dans le fruit , comme souvent dit ici, même s’il ne semble pas encore très partagé que c’était un ver .

        C’est pourquoi , pour éviter les malentendus épidermiques ou idéologiques , je parle plus volontiers de « remise à plat » des propriétés dans leurs natures , leurs importances quantitative et qualitative, et leurs finalités .

      2. Pas européenne, française.
        Cette remise à plat ne vaut t-elle pas une attention particulière aux causes en plus de la volonté de limiter les dégâts en conséquences?
        Réviser, préciser, juger. La sacralisation de la propriété est une norme constitutionnelle, le droit libéral et l’économie libérale ne sont de toute façon plus d’actualité, l’intérêt général n’existe plus dans la version féroce de cette doctrine.
        Révisons et actualisons.

      3. Quand on veut réviser , préciser , juger , il vaut mieux prêter attention à ce qu’on dit et écrit , au risque de prêter le flanc à une démolition facile , et ainsi tuer soi même ses propres bonnes idées .

      4. Belle mise en relief, il faut prêter attention à beaucoup de choses.
        Vous pourriez développer votre approche de l’étrange et des bonnes idées.

      5. Pour les bonnes idées , je ne fais que ça , et il est étrange que vous ne l’ayez pas remarqué .

        J’ai trouvé aussi étrange que , dans la liste des 110 catégories qui défilent désormais dans la nouvelle présentation de la page d’accueil du blog ( à moins que ça ne soit ma dernière mise à jour de W10 qui sème le boxon dans mes affichages ), le HASARD OBJECTIF soit la seule des 110 catégories qui a les honneurs des majuscules .

Les commentaires sont fermés.