Réfugiés : ENCORE UN HUMANISTE QUI S’IGNORE ! par François Leclerc

Billet invité.

Tout pour que les réfugiés ne mettent pas le pied sur le continent européen ! Membre du parti conservateur autrichien ÖVP, le ministre des affaires étrangères Sebastian Kurz propose que ceux-ci soient retenus sur des îles le temps d’examiner leur demande de droit d’asile. L’Autriche est gouvernée par une coalition de ce parti avec les sociaux-démocrates.

Sceptique à propos de l’accord avec la Turquie, le ministre ne trouve pas seulement son inspiration dans la situation créée de facto en Grèce et en Italie (en référence à l’île de Lampedusa), mais également dans la politique du gouvernement australien. La marine australienne repousse en effet les bateaux des clandestins pour les placer dans des camps de rétention construits sur des îles de l’océan indien. Il rappelle également que les autorités américaines utilisaient Ellis Island dans l’embouchure de L’Hudson.

Le sauvetage en mer « ne doit pas offrir un ticket vers l’Europe », a-t-il commenté, ajoutant comme mesure complémentaire que « ceux qui essaient de parvenir illégalement en Europe devraient perdre leur droit à demander l’asile. »

Prochaine étape : ils devront être au moins Bac+5.

Recommandez par mail Recommandez par mail

Partagez