QUAND ON VEUT, ON PEUT ! par François Leclerc

Billet invité.

Je n’ose écrire que les évènements se précipitent, et pourtant ! Selon la Commission, la demande grecque “ouvre la voie à un compromis raisonnable”. Une réunion de l’Eurogroupe a été confirmée pour demain, qui était auparavant en suspens, et la BCE est sortie de sa réserve pour – en y mettant les formes – inviter le gouvernement grec à instaurer un contrôle des capitaux. Le gouvernement grec a de son côté promis de préserver l’équilibre budgétaire, se donnant lui-même une contrainte forte, car lui imposant de trouver les moyens de financer ses réformes, mais en lui laissant la conduite des opérations.