Espirito Santo : TOUT S’ÉCROULE ! par François Leclerc

Billet invité.

La banque BES a continué de dévisser à la bourse de Lisbonne où elle est cotée, le titre a ce soir perdu au total les deux tiers de sa valeur. La cotation a été interrompue, dans l’attente d’une « nouvelle importante » qui, selon le Jornal de Negocios, pourrait être l’annonce d’un plan de recapitalisation. Il y a jusqu’à l’ouverture de la bourse lundi matin pour y parvenir !

Simultanément, le château de cartes continue à s’effondrer, deux sous-holdings d’Espirito Santo Financial Group – qui est en règlement judiciaire – ont déposé leur bilan, incapables d’honorer leurs engagements. L’une d’entre elles est l’actionnaire direct de la BES.

La bourse est entraînée à la baisse par la chute de la BES, plus particulièrement les valeurs bancaires ainsi que Portugal Telecom, créancier de la BES pour un milliard d’euros. Le gouvernement reste silencieux, occupé à présenter son candidat à la Commission européenne, continuant à laisser en première ligne la Banque du Portugal malgré la gravité de la situation.

Recommandez par mail Recommandez par mail

Partagez