L'actualité de demain : QU’EST-CE QU’ILS NE VONT PAS INVENTER ? par François Leclerc

Billet invité

On connaissait l’assurance-vie, par le biais de laquelle ses possesseurs peuvent se retrouver sans le savoir détenteurs de titres de dette souveraine qui subiront demain une décote ; on avait enregistré sous Nicolas Sarkozy la volonté gouvernementale d’accroître le nombre de propriétaires de logements et l’endettement des ménages, ou bien encore la tentative de lancer la retraite par capitalisation, mais avant la crise. Le tout dans l’intention de mouiller le plus de gens possible et de les rendre dépendants et solidaires du système.

Dans ce même esprit, il nous vient du Royaume-Uni une nouvelle idée qui ferait du plus grand nombre possible de Britanniques les actionnaires des banques. C’est tout du moins la proposition de Policy Exchange, un think tank qui entend créer « une nouvelle génération d’actionnaires ». Avec l’avantage incontestable, mais pas revendiqué, que leur présence représenterait un obstacle à la participation des actionnaires d’une banque à son renflouement !

La réflexion s’est engagée à propos de la privatisation de RBS et Lloyds, les deux banques partiellement nationalisées en 2008, qui devrait être prochainement annoncée par George Osborne, le chancelier de l’Échiquier. En attendant, 70 % des parts de l’État dans celles-ci pourraient être vendues à une population estimée entre 20 et 30 millions de Britanniques, selon ce rapport. Chacun d’entre eux pourrait acheter des titres pour un montant évoluant entre 1.100 et 1.600 livres, en fonction de la demande, avec la garantie gouvernementale de ne rien perdre en cas de baisse de la valeur de l’action (au bout de dix ans). Autres avantages de ce scénario, il permettrait de réaliser l’opération avec les prochaines élections législatives, prévues en 2015, et d’illustrer les bienfaits de la politique gouvernementale.

Peut-on prochainement espérer la réalisation d’un partenariat entre la Loterie nationale et un opérateur de trading de haute fréquence pour un nouveau jeu ?

Recommandez par mail Recommandez par mail

Partagez