L'actualité de demain : PERSONNE NE VA EN SORTIR GRANDI !, par François Leclerc

Billet invité.

Un plan B a été élaboré par le gouvernement chypriote, qui devrait être présenté aujourd’hui au parlement pour qu’il l’adopte. Il exclut toute taxation des dépôts et repose sur la création d’un fonds d’investissement qui pourrait proposer en garantie de ses émissions les futures recettes de gaz de l’île. A Athènes, on a appris que les filiales grecques des banques chypriotes pourraient être rachetées avec les fonds du plan de sauvetage de la Grèce.

Moralité, si l’on peut dire : le statut de paradis fiscal serait préservé (si tout se passe bien), les créances russes de toute nature ne seraient pas ponctionnés, les petits déposants sauvés, et les Européens n’auraient pas à prêter plus de 10 milliards d’euros, comme ils l’exigeaient. Reste à évaluer la crédibilité du fonds d’investissement auprès des investisseurs (qui pourraient être russes). L’Union européenne a demandé qu’un blocage sur une longue période des capitaux placés dans les banques soit instauré et qu’une fusion entre les deux banques en difficulté soit réalisée (ce qui diminuera les besoins de financement). Les capitaux russes garantiraient ainsi la bonne fin de l’opération, la confiance ne régnant pas.

Recommandez par mail Recommandez par mail

Partagez

2 réflexions au sujet de « L'actualité de demain : PERSONNE NE VA EN SORTIR GRANDI !, par François Leclerc »

Les commentaires sont fermés.