L'actualité de demain : CELA CHANGE TOUT ! par François Leclerc

Billet invité

À écouter les déclarations des responsables politiques, on pourrait croire qu’il n’a jamais été question de taxer les petits déposants et que seuls les Chypriotes portent la responsabilité de cette proposition. C’est pourtant à l’unanimité que les ministres des finances de l’Eurogroupe ont dans un premier temps décidé de taxer à 6,75 % les dépôts en dessous de 100.000 euros, avant de faire brutalement machine arrière au vu du tollé suscité.

Les dépôts sont-ils d’ailleurs si sacrés que cela ? À entendre Simon O’Connor, l’un des porte-paroles de la Commission, rien n’est moins sûr, car il a tenu hier à préciser qu’ils n’étaient assurés dans l’Union européenne, à concurrence de 100.000 euros, que seulement dans le cas d’une faillite bancaire. Dans le cas d’une taxation décidée par un parlement national, cela change tout !

Mardi à Bruxelles, à l’occasion de l’un de ces rendez-vous de presse réguliers qui lui a donné l’occasion de s’exprimer, pas un journaliste n’a semble-t-il demandé à l’honorable porte-parole ce qu’il pensait de la qualification juridique d’une taxe dont il est prévu qu’elle donne lieu à compensation, comme cela a été annoncé.

Recommandez par mail Recommandez par mail

Partagez