L'actualité de demain : "A CASA !", par François Leclerc

Billet invité

Combien étaient-ils hier venus écouter Beppe Grillo pour son dernier meeting électoral à Rome ? Il a lui-même annoncé 800.000 participants, mais qu’importe : il y avait la foule des très grands jours sur la place Saint-Jean de Latran, pour ceux qui y ont connu l’enterrement de Togliatti ou les grandes manifestations syndicales unitaires. Reprise en chœur, une simple injonction adressée au hommes politiques rend compte de ce qui les unissait avant tout : « A casa ! » (à la maison).

Les candidats du Mouvement 5 étoiles se sont succédés sur l’estrade, réclamant la fin des grands travaux inutiles et dispendieux mais la gratuité des transports publics et de l’accès à Internet, ou bien encore un service public de l’eau, le plafonnement des hauts salaires et l’instauration d’un « revenu de citoyenneté » de 1.000 euros pendant trois ans, et enfin un référendum portant sur la sortie de l’euro et la renégociation de tous les traités européens.

Combien seront-ils aujourd’hui dans toute l’Espagne, ayant choisi pour protester à un « coup d’état financier » le jour anniversaire de la tentative de coup d’État militaire de 1981 ? La plateforme 23F appelle à manifester pour exiger « une vraie démocratie », l’estimant menacée. Elle regroupe une multitude de mouvements et dénonce « les politiques brutales de rigueur sociale » et « la corruption et la perte de légitimité des institutions ».

Terreira do Paço à Lisbonne, Omonia à Athènes, Puerta del Sol à Madrid, Saint-Jean de Latran à Rome…

Recommandez par mail Recommandez par mail

Partagez