L'actualité de demain : PLUS ÇA CHANGE, PLUS C'EST LA MÊME CHOSE ! par François Leclerc

Billet invité.

Le répit gagné par le mini-deal passé entre les républicains et les démocrates dans la nuit du 31 décembre aura été de courte durée. Mitch McConnel, chef des sénateurs républicains, a déjà repris l’offensive. « Si le président ne nous conduit pas vers la réduction de cette addiction à des dépenses massives dont nous souffrons, alors nous devrons utiliser tous les moyens à notre disposition », y compris de voter contre le relèvement du plafond de la dette a-t-il laissé entendre. Anticipant cette réaction, ou la provoquant, Barack Obama avait précédemment déclaré qu’il n’accepterait pas de lier ce déplafonnement aux négociations sur la réduction du déficit, parlant à ce sujet de « jeu dangereux ».

Recommandez par mail Recommandez par mail

Partagez