L'actualité de demain : INTERDICTION DES INVESTISSEMENTS PUBLICS DANS LES PRODUITS DÉRIVÉS, par François Leclerc

Billet invité.

C’est en Autriche que cela se passe : au terme d’un accord intervenu entre l’État, les Länder et les communes, il va être interdit de spéculer avec l’argent public, soit en empruntant dans des devises étrangères, soit en investissant dans des produits dérivés. Cette décision fait suite au scandale révélé début décembre dernier, le ministère des finances du Land de Salzbourg ayant perdu 340 millions d’euros depuis 2011 en investissant dans des produits à risque.

On attend désormais la réaction des autorités françaises, vu le nombre de collectivités piégées par Dexia avec des produits financiers avantageux les premières années, qui se sont révélés désastreux pour les finances publiques les suivantes. Et l’on se demande pourquoi les banques françaises devraient être autorisées, « dans l’intérêt de l’économie » dit le projet de loi consacré à la séparation de leurs activités, à investir dans ces mêmes produits…

De fil en aiguille, il serait plus simple d’interdire les produits spéculatifs…

Recommandez par mail Recommandez par mail

Partagez

Une réflexion sur « L'actualité de demain : INTERDICTION DES INVESTISSEMENTS PUBLICS DANS LES PRODUITS DÉRIVÉS, par François Leclerc »

Les commentaires sont fermés.