L'actualité de la crise : USAGES ET ARGUMENTS DANS LE BEAU MONDE, par François Leclerc

Billet invité.

Regroupant la quasi totalité des entreprises françaises du CAC 40, les membres de l’Association française des entreprises privées (Afep) ne manquent pas d’aplomb. Dans un appel à François Hollande paru dans le Journal du Dimanche, ils proposent leur version optimisée du « pacte pour la croissance et l’emploi ». Elle consiste à préconiser que l’Etat réalise dans les 5 prochaines années 60 milliards d’euros d’économies. Ils demandent une baisse des cotisations sociales de 30 milliards d’euros en deux ans en faveur des entreprises, visant les salaires moyens et financée par un relèvement à 21% de la TVA ainsi qu’une baisse des dépenses publiques. Auquel s’ajouterait une baisse de l’impôt sur les sociétés, au prétexte d’une remise à niveau européenne. Il est parallèlement proposé de débloquer le dossier du gaz de schiste, afin de judicieusement réduire notre production de CO2 et notre exposition au nucléaire, et d’en faire autant de la facture énergétique des entreprises (ce qui n’est pas mentionné).

Cet appel suggère deux remarques : la première est que les temps sont décidément à ce que les représentants des grands intérêts capitalistes relèvent la tête et le menton en profitant paradoxalement d’une crise dans laquelle ils ont quelques responsabilités. La seconde que François Hollande pourra toujours dire qu’il a évité le pire.

Connue pour son utilisation systématique de la tactique éprouvée qui consiste à exiger le maximum dans un premier temps afin de faire venir sur son terrain, Angela Merkel fait décidément école. Mario Draghi, le président de la BCE, vient de l’utiliser en acceptant le rôle de l’épouvantail : « j’en suis certain : si nous voulons restaurer la confiance dans la zone euro, les pays devront transférer une partie de leur souveraineté nationale. Les gouvernements ont déjà pris des mesures qui auraient semblé impensables il y a un an. C’est un progrès mais c’est insuffisant ». Il a employé pour le justifier un argument massue : « Plusieurs gouvernements n’ont pas encore compris qu’ils ont perdu leur souveraineté nationale il y a longtemps. Parce qu’ils sont lourdement endettés, ils sont maintenant dépendants du bon vouloir des marché financiers ».

José Manuel Barroso, le président de la Commission, a pour sa part utilisé une méthode toute aussi reconnue qui consiste à se parer des meilleurs intentions du monde – au choix : diminuer le chômage, les émissions de CO2 ou bien dans son cas… la pauvreté – pour en l’occurrence justifier par un programme limité une grosse augmentation budgétaire qui se prépare à faire de sérieuses vagues. La Commission vient de proposer la création d’un fonds d’aide de 2,5 milliards d’euros pour les millions d’européens pauvres : aide alimentaire, vêtements et biens de première nécessité.

Il n’en reste pas moins que le bilan officiel dévoilé à cette occasion est édifiant, que l’on en juge ! 40 millions de personnes souffrent de « privation matérielle aiguë » au sein de l’Union européenne, en d’autre termes de ne pouvoir disposer d’une alimentation de « qualité appropriée ». 116 millions de personnes sont menacées de pauvreté ou d’exclusion sociale ; 25,4 millions d’enfants sont menacés de pauvreté ou d’exclusion sociale ; 4,1 millions de personnes étaient sans-abri en 2009-2010. Pour mémoire, la population de l’UE était de 503 millions d’habitants au 1er janvier 2012. Tous ces chiffres sont en augmentation depuis le démarrage de la crise et l’application de la stratégie de désendettement en vigueur.

Quels sacrés communicants, tout de même !

Recommandez par mail Recommandez par mail

Partagez

66 réflexions au sujet de « L'actualité de la crise : USAGES ET ARGUMENTS DANS LE BEAU MONDE, par François Leclerc »

  1. « …2,5 milliards d’euros pour les millions d’européens pauvres : aide alimentaire, vêtements et biens de première nécessité.  »
    Notre avenir : clochards assistés !

      1. J.L. Mélenchon vient de donner la solution pour la compétitivité et l’euro sur France Inter: faire baisser l’euro en faisant financer par la banque centrale à O% les emprunts européens. L’euro reviendra alors à son vrai niveau: 1 euro pour 1 dollar.

      2. voir la vidéo de France-Inter recevant JL Mélenchon – 50′
        http://www.franceinter.fr/depeche-jean-luc-melenchon-que-fait-la-gauche-de-sa-victoire-rien

        essentiel que le Front de Gauche se mobilise pour barrer la route à l’Affront National qui risque de profiter des reniements planifiés des « sociaux-libéraux » !

        La leçon de Chavez à l’Empire – 21′
        http://www.dailymotion.com/video/xuatyb_la-lecon-de-chavez-a-l-empire_news?start=74

      3. La leçon de Chavez à l’Empire? Ben pourquoi qu’il vend pas du petrole pas cher de sa PDVSA – et en roros – aux pauvres grecs plutôt qu’en dollars aux zimpérialistes zuniens l’Hugo ze first?

    1. Deux mds et demi c’est pas huit pour cent des dépenses sociales des départements français. Mais bon, j’imagine que les Restaus, Emmaus et autres Ong concernées vont pas cracher sur leur part. Au moins c’est budgétisé, fiscaliséé et pas l’aumône défiscalisée…

  2. Question,

    Plusieurs gouvernements n’ont pas encore compris qu’ils ont perdu leur souveraineté nationale il y a longtemps.

    mais de quels « plusieurs gouvernements » veut-il donc bien parler le Mariole? J’ai comme l’impression qu’il faut regarder au nord de l’UE…

  3. Ils demandent une baisse des cotisations sociales de 30 milliards d’euros

    Ok et pour que l’effort soit partagé et juste, on ne permet la récupération que de 16% de tva pour les entreprises sur l’achat d’outils ou machines outils, puisque ça permet des gains de productivité avec moins de personnel.
    Et voir le pdg de total se plaindre, c’est vraiment du foutage de gueule à haute dose, comme peugeot qui se plaint d’être maltraité en négociant des garanties pour sa banque pourrie.
    Et pour le gaz de schiste z’ont qu’à aller en pologne, c’est l’eldorado et y en plus qu’ici il paraît

      1. @ Un naïf et Pedro Gil
        Je me doute que vous n’irez pas en Pologne transférer une partie de votre souveraineté dans leurs gueules …
        Par contre ya des luttes ICI en France , ACCESSIBLES . Au nord de Nantes , Notre Dame des Landes (après la militarisation du territoire du futur Ayraultporc ces jours derniers , décision est prise d’une réoccupation des lieux le 17 novembre . Amenez-vous ! Plus on est de fous , plus on rit ! Contact Zad.nadir.org )
        Ces luttes rejoignent celles de la Pologne et l’horreur programmée du gaz de schiste /
        de l’Italie du nord et le projet délirant du tunnel du Mont Blanc
        et puis tant d’autres que vous zavez qu’à chercher …

  4. Bientôt il y aura 500 millions de pauvres en Europe . Plus l’arrogante cupidité de la finance s’accroît , plus approche le moment où les peuples , acculés , n’auront plus d’autre choix que de dire :  » Il faut en finir . MAINTENANT .  »
    10 Août 1792

  5. « 40 millions de personnes souffrent de « privation matérielle aiguë » au sein de l’Union européenne, en d’autre termes de ne pouvoir disposer d’une alimentation de « qualité appropriée « .
    Et ça va sûrement s’arranger, tout ça, quand on aura débloqué le dossier des gaz de schiste !!

  6. Michel Deblaere, le patron des patrons de la Région Flamande, a déclaré sur la radio-TV belge francophone, commentant la fermeture de l’usine Ford de Genk :
    « L’économie est une chose vivante et il faut s’adapter aux circonstances mondiales et nous n’avons pas toujours eu la flexibilité et l’évolution nécessaire dans l’arsenal législatif ! »
    « Je dis à Elio Di Rupo (le premier ministre) de profiter de la prise de conscience autour de Ford Genk pour créer le cadre qui permette aux entreprises en croissance chez nous de devenir les multinationales de demain (…) la meilleure sécurité sociale et la seule : c’est la croissance ! ». L’invité du Grand Oral décrit un gouvernement fédéral à dominante socialiste : « aujourd’hui quand il y a des demandes de réformes, il y a une réaction assez conservatrice de la part du PS (…) et ce gouvernement freine la prospérité du pays ». Plus tard, il ajoute « la gauche est inefficace ».
    Il y a dans ce discours un subtil mélange d’ultralibéralisme et de nationalisme (le PS flamand n’est pas visé…) qui renforce les idées du populiste libéral de la Nouvelle Alliance Flamande, dans l’opinion du public de cette région.

  7. Ok pour la hausse de la TVA mais en échange, il faut augmenter l’IS sur les sociétés du CAC40 pour qu’elles contribuent.
    Je dirais même qu’il faut nationaliser une partie de celle-ci (les anciennement publiques) afin d’être sur que l’effort demandé à la population revienne bien in fine dans les caisses de l’Etat. Ca alimenterait les caisses de retraites

    si nous voulons restaurer la confiance dans la zone euro, les pays devront transférer une partie de leur souveraineté nationale. Les gouvernements ont déjà pris des mesures qui auraient semblé impensables il y a un an. C’est un progrès mais c’est insuffisant ». Il a employé pour le justifier un argument massue : « Plusieurs gouvernements n’ont pas encore compris qu’ils ont perdu leur souveraineté nationale il y a longtemps. Parce qu’ils sont lourdement endettés, ils sont maintenant dépendants du bon vouloir des marché financiers ».

    Magnifique passage où comment dans les deux cas, les peuples sont perdants…l’Europe au 21ème siècle, c’est grandiose.

    1.  » Ok pour la hausse de la TVA  » .? . L’impôt le plus injuste qui soit, couronnement d’un dispositif fiscal le moins équitable possible.

      Les riches ne savent plus se tenir… L’avidité devient obscène.

  8. « Plusieurs gouvernements n’ont pas encore compris qu’ils ont perdu leur souveraineté nationale il y a longtemps. Parce qu’ils sont lourdement endettés, ils sont maintenant dépendants du bon vouloir des marché financiers ».

    Depuis les temps anciens la dette a été utilisée par les riches et puissants pour asservir les moins fortunés…

    Comme quoi rien ne change sous le soleil, enfin si: maintenant les serfs sont consentants.

  9. logique ! ce gouvernement a cédé en 48h aux « pigeons » qui ont joué le rôle d’estafette, les soldats du CacaRente renforcent leurs gains de terrain dans la Guerre de Classe : cette fois-ci combien de temps mettra ce gouvernement pour être à plat ventre ?…les paris sont ouverts…personnellement je pense qu’au lieu de 48h çà prendra 3 ou 4 jours !!

    1. Après la volée de pigeons, observons le tournoiement des vautours avant qu’il n’en reste plus la moindre miette.

  10. « Plusieurs gouvernements n’ont pas encore compris qu’ils ont perdu leur souveraineté nationale il y a longtemps. Parce qu’ils sont lourdement endettés, ils sont maintenant dépendants du bon vouloir des marché financiers ».

    On se demande qui a bien pu y travailler et obtenir cela, à l’époque.

  11. C’est tout de même fatigant de constater que le dogme ultra-libéral continue son chemin, alors qu’il plonge les pays et les populations un peu plus dans la misère avec le temps qui passe, et prône toujours les mêmes traitements…En France, depuis 1993, les entreprises bénéficient, sous conditions, d’exonérations de cotisations sociales très importantes (les derniers rapports du CPO, organe de la cour des comptes, 2009,2010, 2011 montrent très bien cela).
    Actuellement l’exonération de cotisation sociale, qui provoque un manque évident de recettes pour l’Etat, permet (sous conditions) aux employeurs de ne pas payer de cotisation jusqu’à 1,6 fois le Smic (Sarkozy voulait monter à 2,1 fois). Le manque à gagner pour l’Etat s’élève à plus de 22 Milliards d’euros par an…Dixit la cour des comptes…Et encore je ne parle pas du reste.
    Si l’idée de baisser encore les cotisations patronales (le grand défaut du patronat c’est de volontairement indiquer qu’il paie trop de charges sans définir ce que cela représente), ce qui revient à faire payer l’Etat (et donc les français) à la place des entreprises (au passage qui sont bien plus endettées que les Etats), me fait sourire, surtout lorsque l’on constate que les principales entreprises concernées sont celles qui paient le moins bien leurs impôts (Nota. l’IS), c’est que cela prouve que le dogmatisme économique continue de guider les dirigeants des grandes entreprises, notamment du CAC 40, qui sont ceux qui prennent le moins de risques pour leur patrimoine (personnel), sans la moindre remise en cause du système dans lequel ils nous enferment sans que nous puissions donner notre avis !
    C’est gens-là ne défendent absolument pas l’intérêt général mais des « intérêts particuliers »…
    Ce n’est pas en tuant le malade que l’on va le guérir en lui imposant « l’austérité » et la « précarité » généralisée…Pour la TVA, tout dépend de ce que l’on va en faire et quels seront les produits taxés (importés ? ou tous?)…Pour le gaz de Schiste, ces messieurs devraient juste regarder « Gaz Land » et arrêter de prendre les gens pour des idiots (c’est une pollution sournoise qui ne sert que le lobby pétrolier)…
    Le modèle Allemand qui n’est pas exportable au sein de la zone euro, est de mon point de vue très loin d’être idéal (avec une pauvreté explosive (pas loin de 12 millions de pauvres (17 à 20% de la population) et un record de contrats de travail précaires (plus de 27% des contrats), Imaginons que tout les pays de la zone euro imitent le modèle allemand à la lettre ?
    Ce serait totalement stupide et le résultat ne serait peut-être pas si idéal que ces messieurs veulent nous faire croire ! La récession serait encore plus forte et nos voisins germaniques ne seraient pas du tout sur la même longueur d’onde !

    1. Une nouvelle Loi physique est confirmée, dite Loi de Baumgartner (dite aussi Axiome Red Bull) : qui passe le mur du son en chute libre passe forcément le mur du con. Étonnant non? Non.

  12. Comment au mieux qualifier notre époque, de grotesque, comme on me souffle ?… « Grotesque » était aussi le nom d’une comédie musicale, et Schumann a écrit des pièces synonymes… oui, l’Humoresque op. 20 par exemple. Bref, la mélodie du grotesque pantoufle dans nos salons…

    Il est trop tard pour redresser le pays, non seulement à cause la loi des débouchés qui n’existent pas, mais parce que cette crise a d’ores et déjà sapé le moral et dégoûte tout le monde et abîmé l’espoir, de sorte qu’il faudrait une thérapie au lieu d’un choc pour s’en remettre. Chaque jour davantage, rien ne marche ; la compétition dans l’inutile, les derniers croyants se trouvent dans les églises ou dans les asiles.

    « Ainsi le papillon de nuit, quand s’est couché le soleil universel, cherche la lumière à la lampe du foyer privé. Marx 317 »

    On en est toujours là…

    Moi je ne sais pas comment tourner les choses pour en extraire un aspect positif, il est impossible de catalyser l’air du temps pour en faire retomber un cristal, quoique ce soit de positif qui fasse avancer les choses. Les énergies se développent à l’abri de ça :

    http://www.youtube.com/watch?v=q4wuf-UvwzE&list=LLM7YDFq9ZOl5gCCTSU2R-aw&feature=mh_lolz

  13. Vu le décompte du nombre de pauvres,on peut se poser la question de savoir si Merkel ne cherche pas à provoquer un retour vers ce qu’il s’est passé dans son pays à l’époque de la montée du nazisme…Quant à la France elle s’installe dans le fond à la position de suivisme-admiratif du pétainisme qui a été,rappelons -le précédée par une grande tolérance des Socialistes vis à vis de ces politiques plus ou moins fascisantes et de toutes façons réactionnaires(Souvenons-nous du vote de l’Assemblée Nationale le 10 Juillet 1940,précédée par une politique de répression (Camp de Mende en 1939,)et surtout Capitulation Sans conditions à Munich,Capitulation ressemblant à celle devant le Traité-Machin de stabilisation (???)

  14. Toujours le même discours patronal depuis 30 ans pour toujours le même médiocre résultat. Leur disque est rayé, les patrons feraient mieux de moins travailler et prendre le temps de se cultiver pour être moins con-formistes mais il est plus probable qu’ils défendent leurs intérêts de classe dirigeante sans aucun sens de leur propre pays. Contrairement à ce que beaucoup pensent ce n’est que le capital qui n’a pas de patrie, les travailleurs ont eu une! Beaucoup devraient lire ou relire Jaurès!

      1. Oui, la troika (= un truc a trois choses) est un grand traineau tire par un attelage de trois chevaux (comme decrit dans les romans de Tolstoi, « attelage a la troika »…).

        M. Leclerc, merci pour vos analyses, toujours tres interessantes et pertinentes.

      2. Troïka du père Noël quoi (enfin chez les pauvres de l’est, l’attelage à l’ouest c’est à l’américaine type Walt Dysney, six rênes au moins, rapport aux joujoux plus gros et plus nombreux… Pis aussi troïka = Cointreau + Vodka + citron vert… beuark.
        Ps : pour l’attelage en troïka à la russe les chevaux sont de front, le timonier au centre, plus grand et plus fort que les deux autres, va au trot. Les deux bricoliers, de chaque côté, vont au galop. Kiksé les bricolos?

  15. Dernière minute. L’arrestation de l’éditeur Kostas Vaxevanis est confirmée pour avoir divulgué une liste contenant 2000 noms de riches Grecs qui ont des comptes en Suisse, dans la banque HSBC, échappant ainsi au fisc de leur pays. Dans cette liste se trouvent des entrepreneurs ayant obtenu des subventions de l’Etat grec, avant la crise, pour ne pas fermer leurs usines – comme la famille Lamaras, magna du textile, des armateurs, des journalistes et trois personnalités politiques.

    Aussitôt, la police s’est mise à la recherche … de l’éditeur de la liste !

    Source : http://www.humanite.fr/monde/exclusif-en-grece-il-ne-faut-pas-dire-la-verite-journaliste-recherche-par-la-police-507309

    1. Bien sûr que ce type dangereux a été arrêté , il a osé désigner de vrais criminels en col blanc . Il menace donc le système .

      1. http://www.guardian.co.uk/world/2012/oct/28/greek-editor-court-tax-evaders
        La liste avait été transmise aux Finances afin qu’ils enquêtent, mais cela n’a pas été fait.
        (…) Papaconstantinou argued that the tax authorities deliberately chose not to pursue information on the list. « My interpretation is they probably got scared. They looked at the names on the list and saw it was full of important people from business and publishing and decided not to go ahead without clear political instructions and cover, » he said, adding that the Lagarde list was only the tip of a Greek tax evasion iceberg.

        « It is not insignificant [about €1.5bn in total] but the truth is that compared with other lists it’s not the treasure trove everyone is looking for, » Papaconstantinou said. « There is a list from the Bank of Greece of 54,000 people who took €22bn out of the country. That is official and can be used in court. The first check found 6 billion that can’t be justified and letters are going to 15,000 people on that list who will be taxed at the 45% rate. »

        The former finance minister said measures he took to tighten tax collection still face resistance and delay in the bureaucracy and judiciary, adding: « What we have is a corrupt and broken system. »

        Dans Le Monde en revanche, les événements ne se sont pas du tout passés comme le narre le début de l’article du Guardian.
        Le ministre des finances grec, Yannis Stournaras, a indiqué mercredi avoir « redemandé » à la France de lui communiquer une liste d’exilés fiscaux grecs en Suisse, obtenue illégallement. Surnommé la « liste Lagarde », ce document a été transmis en 2010 à Christine Lagarde, alors ministre des finances en France, mais l’original a été perdu.

        L’ex-ministre des finances grec, Georges Papaconstantinou, a reconnu avoir égaré la clé USB sur laquelle se trouvaient ces données, transmises selon lui par un employé de la banque HSBC en Suisse.

      2. L’ex-ministre des finances grec, Georges Papaconstantinou, a reconnu avoir égaré la clé USB sur laquelle se trouvaient ces données, transmises selon lui par un employé de la banque HSBC en Suisse.

        …pôv petit, c’est pas de sa faute ! il l’a perdue à l’insu de son plein gré ! il a perdu la clef …

        quelle clef, me direz-vous ? la clef de la subtile compréhension du monde … il était entré déjà, depuis un bon moment, par la porte grande ouverte de la corruption …

        NOTRE liste s’agrandit !

        Ingénieuses, Ingénieurs, au boulot : nous construire vite fait une guillotine ultra-légère, et téléguidée par drones ( c’est à la mode ! ) …Les temps approchent …

  16. « débloquer le dossier du gaz de schiste, afin de judicieusement réduire notre production de CO2 ».
    Ils sont forts! On comprend pourquoi ils sont patrons.
    Moi, j’avais toujours cru que la combustion du gaz naturel (méthane : CH4) produisait précisément du CO2.

  17. On ne peut pas parler de création concernant ce fonds d’aide aux plus démunis évoqué par Baroso. Cette aide existe depuis 1987, le programme d’aide alimentaire européenne (PEAD). Cette aide qui représente 1€ par européen est menacée de disparition, car liée à la PAC. Les associations caritatives s’unissent pour que cette aide perdure.

  18. Ses patrons engraissés n’ont aucune difficulté à ce verser des salaires des revenus je ne sais même pas comment appeler ça. Il ne faut pas leur répondre ils s’en foutent complètement ils savent que quand le PS est aux affaires ils s’enrichissent encore plus. Le temps est venu de cesser de s’indigner. Si il y a peu de réaction en France c’est qu’il y a encore du pognon pour la survie et qu’on peut toujours s’acheter un portable et consommer. Comme le dit la chanson « le jour où la pluie viendra ».

  19. Quand on se couche une fois…………………..
    Le gouvernement a montré qu’il était porteur d’une grande faiblesse, se coucher devant des pigeons!
    désormais, tout corps constitués ayant des avantages à espérer de cette attitude va monter au créneau (diverses officines patrono-politicarde, quelques corporations particulièrement privilégiées (spécialiste médicaux………)
    ce n’est que le début, d’accord, d’accord…………………

  20. Ces grands patrons sont des chiens.

    Les entreprises du CAC 40 ont réalisé 80 milliards d’euros de profits en 2011 pour en distribuer la moitié aux actionnaires. Après, on s’étonne que l’investissement et l’innovation soient en panne. Sans compter les 172 milliards d’euros de subventions publiques que ces « entreprises » reçoivent sous une forme ou sous une autre.

    Ces salauds commence d’éveiller chez moi des pulsions génocidaires.

    Le plus drôle hier, c’était le commentaire, sur cette affaire, de F. Lenglet, l’expert en power point, le cador du crobar en abscisse et en ordonnée, propulsé expert en économie par le journal le Point, qui, tous les soirs nous dispense son petit prêchi-prêcha ultralibéral: il reconnaissait hier que, avant l’euro, le réglage de la compétitivité française se faisait par la dévaluation. Depuis l’euro, c’est bien sûr impossible: il faut baisser les salaires, le dépenses publiques, les dépenses sociales etc… Il ne s’est sûrement pas rendu compte qu’il expliquait à tout le monde, en français dans le texte, que l’euro c’est de la merde. Trop arrogant, pas assez intelligent.

    1. F. Lenglet, l’expert en power point

      voilà, tout est dit ! l’individu sus-nommé est remis à sa place ! = le NEANT …

    2. Les actionnaires aussi alors et puis les lois scélérats qui permettent tous ça, les hommes politiques qui ont votés ces lois. Je suis d’accord les grands patrons sont cupides et malhonêtes.

  21. N’étant ni de gauche ni de Droite je rigole de voir cette bande de Pignoufs de l’AFEP ayant demandé, il y a peu, d’être taxés plus afin de payer plus. Ils devraient être satisfaits du progamme de Hollande.?!!! Quand à reprocher à l’actuelle majorité au bout de 5 mois d’exercice du Pouvoir de faire quelque chose en matière de compétitivité il faut un sacré culot de leur part après dix ans de règne pendant lequel ils n’ont jamais rien fait. Finalement pour qui voter.?.

  22. Il faut parfois sortir du contexte pour mieux observer le contexte , et ainsi le comprendre.

    Par stupidité économique , un état comme le nôtre s’impose l’objectif des 3%.
    Çà , c’est pour la forme à obtenir , comparable à l’énigme de Werber : « comment faire un carré avec trois allumettes »?
    Dans le rôle des allumettes : les grands groupes , la démocratie , l’union européenne .

    Pour obtenir un carré donc ?
    Suffit de briser une des allumettes.
    Comprenne qui pourra.

  23. Dans l’excellent documentaire « Let’s make money » un ancien affidé de la Banque Mondiale raconte comment il était missionné pour convaincre les gouvernements de certains pays d’Afrique ou d’ailleurs de s’endetter afin de « financer leur développement ». Il raconte également comment une fois l’inévitable crise de la dette venue, cet endettement servait à infléchir les volontés des peuples pour leur imposer de vastes programmes de « restructuration structurelle » derrière lesquels se cachait souvent une prise en main des intérêts stratégiques du pays et/ou de ses ressources.
    Après avoir inexorablement succombé aux sirènes de l’endettement public (qui faut-il le rappeler ne posait aucun problème à ses messieurs de la finance il y a encore quatre ans) les peuples d’Europe s’étonnent de se voir rudement pris en main. C’est tout simplement une nouvelle prise de pouvoir.

  24. « le changement c’est maintenant », un slogan coquille vide. Auquel on peut faire dire tout et n’importe quoi : (

    Espérons que ses aspirations sont différentes de ceux de l’afep…..

    Dans un appel à François Hollande … une baisse des cotisations sociales de 30 milliards d’euros en deux ans en faveur des entreprises, … financée par un relèvement à 21% de la TVA ainsi qu’une baisse des dépenses publiques. …une baisse de l’impôt sur les sociétés,… débloquer le dossier du gaz de schiste

    J’ai mis espoir et aspirations dans la même phrase au sujet d’un politique…. pure folie.

    1. Un monde qui marche sur la tête

      Si le nouveau gouvernement cède face aux patrons qui se disent grands , il faudra revoir l’orthographe du mot go-schiste …

  25. Ils sont pitoyables, mais reçus dès le lendemain à l’Elysée.

    Petit devoir du soir :

    – relire leur communiqué et en particulier leur chiffre d’affaire en milliards.

    – puis sur la base d’un taux d’activité national de 38%, d’un salaire médian de 1800 euros, calculez le PIB (prix du travail) des masses laborieuses, leur contribution au système social et leur participation via la TVA et l’IR au budget de l’état.

    A la niche les riches du CAC !!!

  26. Pourquoi ils se gêneraient les représentants du CAC ?…Hollande cède dans l’heure à la moindre exigence d’un groupuscule de droite…

Les commentaires sont fermés.