L'actualité de la crise : SILENCE, ON TOURNE EN ROND ! par François Leclerc

Billet invité

The English version of this post can be found here.

Les événements se précipitent. On attendait la Grèce et l’Espagne la devance. Des marées humaines ont envahi hier soir les rues des villes espagnoles, devenues ces jours-ci le lieu permanent de mini-manifestations à l’occasion des pause-déjeuner ou de la sortie du travail. Aujourd’hui, au moment même où les ministres de l’Eurogroupe adoptaient le plan de renflouement des banques, le taux obligataire à 10 ans du pays frise les 7,20 % et la Bourse de Madrid plongeait de plus de 5 %. Au lieu de baisser comme prévu le taux de chômage officiel va atteindre 24,6 % fin 2012, a annoncé le gouvernement. Un plan de sauvetage en bonne et due forme va vite s’imposer, préconisé par la Bundesbank et des députés du Bundestag qui y voient l’occasion de faire une brillante démonstration en l’assortissant d’un round de plus de mesures de rigueur. L’histoire dira sans tarder laquelle.

L’Italie se prépare à être le domino suivant. Les principales valeurs financières chutent autour de 5 % à la Bourse de Milan, les banques italiennes étant gorgées de titres d’une dette qui se déprécie au fur et à mesure que le taux obligataire monte, arrimé à celui de l’Espagne. Le scénario espagnol se répète en raison de l’étroite imbrication qui s’est renforcée au cours de ces derniers mois entre la dette publique et privée. Sans bulle colossale immobilière, mais avec une dette publique qui ne l’est pas moins.

La CGIL, principale centrale syndicale, annonce une grève générale pour septembre, date d’entrée en vigueur d’une augmentation de 2 % de la TVA, parmi d’autres mesures d’austérité. Au fur et à mesure que le gouvernement de Mario Monti augmente les taxes et en crée de nouvelles afin de résister à la diminution des recettes fiscales de l’État, l’économie informelle se développe sous toutes ses formes pour éviter de les payer. La province de Sicile est au bord de la banqueroute et le maire de Palerme, Leoluca Orlando (porte-parole de l’Italie des Valeurs – gauche) prévient que « à cause du mélange explosif du désespoir de nombreuses familles et de la mainmise de la criminalité organisée, une guerre civile pourrait même éclater ».

La coalition gouvernementale grecque cherche fébrilement de son côté la dizaine de milliards d’euros d’économies qui lui manquent pour montrer patte blanche et recevoir dans les semaines à venir des fonds indispensables pour ne pas faire défaut. Serrant encore un peu plus la vis, la BCE vient d’annoncer qu’elle n’accepte plus les titres de la dette grecque en garantie.

Enfin, contredisant les explications à la crise européenne qui voient ses raisons dans la construction imparfaite de la zone euro, les finances publiques britanniques continuent de se détériorer, en dépit ou plutôt à cause du plan d’austérité mis en œuvre. Désormais un classique du genre, les revenus fiscaux reculent et les allocations sociales augmentent. Au lieu de diminuer, la dette publique croît irrésistiblement et, pour se défausser, David Cameron et George Osborne incriminent la crise de la zone euro.

Que font les autorités européennes ? Elles font silence.

136 réflexions au sujet de « L'actualité de la crise : SILENCE, ON TOURNE EN ROND ! par François Leclerc »

      1. Je ne pense pas 🙂

        Plutôt, chic, chic! Un effondrement en live!
        C’est pas donné à tout le monde de vivre ce qu’on a lu, étudié à l’école en histoire ou vu au cinéma…
        Delenda Cartago…

    1. On a oublié que l’Espagne et le Portugal moins l’Italie étaient avant les subventions européennes des pays pauvres. L”Italie étant un cas à part puisque ma grand mère disait que l’état en Italie était pauvre mais les Italiens riches au contraire de la France où l’état était riche et le français pauvre.
      Donc aujourd’hui les gens réagissent comme si on tapait sur les espagnols et les portugais comme si c’était des français en matière de niveau de vie. La différence c’est que le niveau de vie de ces dernières années malheureusement fut fictif aussi bien en Espagne et au Portugal et qu’il doit tout malheureusement à l’Europe et à la folie financière qui a fait les bulles qui un temps ont fait effet richesse entrainant tout le pays dans leur sillage. Maintenant on revient à la case départ car l’Espagne c’est quoi : du tourisme des cochons des agrumes des serres et un peu d’industrie. rien de plus sous le soleil que c’était avant l’euro.
      Par contre ce qui est malheureux c’est qu’en plus de revenir à la case départ ils héritent de dettes à éponger sur une bulle immobilière dont ils ont tous un peu profité sans se rendre compte dans l’action de cette dernière de la folie.
      Les grands responsables sont les grands argentiers qui avaient les chiffres des prêts et les analystes financiers qui voyaient très bien la consommation de ciment en Espagne.
      Seulement voilà si les américains ont fait du subprime ici en Europe on a fait pareil on a été vendre aux pays du sud des tas de choses comme des crédits qu’ils ne pouvaient pas payé juste pour faire de la croissance exactement comme aux usa.
      L’Espagne se réveille mal et c’est normal d’avoir cru être devenu un pays riche alors que tout n’était qu’illusion, il va donc falloir réduire le train de vie que l’effet richesse avait entrainé comme par exemple le nombre de fonctionnaires qui furent engagé en année bulle et j’en passe.

      1. Vous oubliez que l’Espagne dispose d’infrastructures incroyables (train GV, routes, plus d’aeroports que d’avion etc) de plus il y a le soleil comme vous dites, personnellement j’ai l’internet adsl a 10km du village en montagne sans avoir le téléphone (pas decable) en France j’aurais même pas de connection ou a 16k au mieux ; tout ça pour dire que si on avait pas un gvt totalement incompétent il y aurait matière a faire des Silicon Valley et/ou une sunbelt européenne. D’autre part si ce qui a été investi en ladrio l’avait été en recherche et en energie renouvelable l’Espagne serait a l’heure actuelle en avance et riche de son soleil. Les banques ont détruit totalement l’equilibre socio-economique en poussant la bulle immo sous les grands bravos de Bruxelle et des neo-liberaux qui la citaient en exemple. Il n’y a pas eu d’illusion, les Españols ont travaillés dur pour acquérir leur niveau de vie actuel (je vous laisse imaginer le plaisir de charger une betonnière a Seville au 14h mois de juillet….), les Banques et le système financier en général leur ont tout simplement VOLÉ le fruit de ce travail. Esto es un atraco!!!!

      2. Sauf DUP que le TGV and consort c’est à cause des sous de l’Europe sinon vous seriez encore avec des mulets le reste aussi…. quand au soleil le coin le plus ensoleillé c’est aussi le plus pauvre de l’Espagne on le nomme Andalousie. et pour le reste avec des SI comme on dit on met Madrid en bouteille, donc c’est bien beau votre prose mais vous même vous ne faites que constater que la richesse était fictive car totalement sous crédit européens d’abord et de la finance folle ensuite sans aucune idée de comment l’utiliser parce que pas d’entrepreneur autre que dans le bâtiment en Espagne et quant au fameux soleil espagnol s’il eut autant de succès dans l’Europe du nord surtout auprès des allemands hollandais belges italiens et français c’est parce que c’était un pays pauvre et que tout y était moins cher, c’est tout…
        le chômage espagnol était de 20% avant l’europe, il ne fait que revenir où il était… c’est triste mais c’est comme ça…L’Espagne n’est pas l’Allemagne….

      3. voir le pdf l’Espagne douze années d’aveuglement sur google des économistes atterrés.

      4. yesterdayengermany

        Ta vision est relativement a sens unique, l’autre jour un nordique me disait c’est grace à l’europe qu’il y a des autoroutes, je lui ait répondu : sa s’appelle un investissement il aurait plus manqué que les espagnols paient les routes pour faire rouler les BMW achetée en Allemagne ou les trailers qui remplissent vos lidl de fruits et légumes bon marché…. il s’est presque vexé le c…
        Ils sont ou les sous de l’europe que tu nous reproche maintenant??? Les allemands ont payés leur réunificaction en endettant tout le sud de l’europe. La politiqque economique allemande aurait fait bondir le mark d’au moins 30% s’il n’y avait pas eu l’euro, ils les auraient vendu a qui leur autos chères 30% encore plus chère. Et ils voudraient nous culpabiliser, c’est a hurler de rire. C’est la demande folle en immobilier qui a créé la bulle, pourquoi crois tu qu’il ya eu cet engouement ; tout simplement pour blanchir se qui pouvait pas l’être au nord, ici (en andalousie) j’ai vu des centaines de millier de deutsh mark en liquide circuler juste avant l’Euro, c’était le début du boom, et il faut pas croire que sa s’est arrêté à la mise en circulation de l’euro. Tous ont profité des lacunes de la toute jeune démocratie españole ça date de 1981 ça fait a peine 30 ans. Pendant se temps, l’español lambda lui il chargait la betonnière pour un salaire “correct” (t’aurais pas fait la moitié du job qu’il faisait même pour le double) et il se posait pas de question. Et du jour au lendemain tu lui reproche d’avoir travaillé dans se secteur la alors que ta banque ou tu dépose tes économies créait la demande spéculative qui alimentait la bulle. Avec ce qu’ont travaillé les españols ces 15 dernières années il est inadmissible de leur dire qu’ils sont revenus à leur points de départ parceque trois piñoufs se sont goinfrés sur leur sueur et leur laissent payer les pots cassés. Les Européens vont avoir des surprises à l’automne, l’Espagne est en train de bouillir socialement ils auront beau s’assoir sur le couvercle ça va devoir dégazer…. En 30 ans les españols sont passé d’une dictature ou il y avait la famine (la vraie ou une personne travaillait une journée pour un plat de migas) à un pays développé 4ème économie d’europe, et tu voudrais me faire croire que tout ça s’est fait grace à la terrible efficacité de la toute puissante Europe que l’on voit aujourd’hui à l’oeuvre? Je sais pas qui est le plus dans le fictif….. Le jour ou les pays du Sud vont sortir de l’Euro accrochez vous a votre balance commerciale amis du Nord…

        http://www.youtube.com/watch?v=5_7i-T82R5w

      5. Quand aux économistes attérés ils décrivent plutot bien la situation effectivement il ya eu aveuglement, que ne l’ont ils pas dit plus tot….. “L’Espagne n’est pas l’Allemagne” et j’en suis fort aise, J’aurais jamais eu un boulot comme j’ai eu ici (rien a voir avec la construction comme quoi ya d’autres secteurs qui ont grossit) en Allemagne et quand à la qualité de vie j’en parle même pas. Comme l’explique bien Jorion sur ce blog le modèle allemand n’est pas extrapolable aux autres économies européennes. Ce blog mérite mieux que le mythe du Nordique vaillant et du Latin fainéant.

      6. Et puis j’oubliais un truc,
        Pourquoi les nordiques nous tiennent ils cette litanie du retour a l’état sous-developpé initial avant les investissemnts européens et de niveau de vie artificiellement haut ?
        Tout simplement pour alimenter les industrie du nord en main d’oeuvre pas chère et docile afin de maintenir leur “compétitivité” pour gagner des marché à l’Est afin de compenser ceux perdus au sud. Ici il ya des formations à l’émigration ou on apprend l’allemand et tout, financées en partie par des crédits Européens….. qu’on nous reprochera demain certainement….
        Pourquoi ces pays viellissants ne se résoudrons jamais au défaut et aux pertes des investisseurs?
        Parceque sans la finance il peuvent pas payer leur retraites.

        Et enfin la cerise en date d’aujourd’hui : le gvt neofranquiste de Rajoy (PP européen à l’instar de Merkel et Sarko….) s’apprête à interdire les avortements de fétus atteints de malformation….. (pas grave ils mourront de la rougeole en bas age vu qu’y aura plus de secu LOLNOIR)

        Alors comme tu vois Yesterdaygermany c’est pas le jour pour nous la raconter qu’on a vécu dans un rêve et qu’il faut se réveiller.

        Quien se van a tener que espavilar soys vosotros. Cojones!

      7. Eh oui toute vérité n’est pas bonne à dire mais il n’y a rien en Andalousie en dehors de magnifique paysage et un beau soleil quant à la nourriture puisque tu parles de qualité de vie on mange très mal en Espagne, c’est pas mieux qu’en Allemagne loin de là, même les tomates y sont vendues vertes pour faire simple. Je suis désolé mais l’Espagne retourne à la case départ, il n’y avait que la catalogne de riche et de développé et elle est aussi en faillite, l’Espagne c’est l’Espagne Dup sa grandeur c’était lors de la découverte de l’Amérique et l’or qui l’a coulé dont il reste des vestiges à Séville mais depuis ….. et sans le nord l’Espagne serait encore plus pauvre qu’aujourd’hui avec l’austérité, la différence le peuple n’aurait pas goûté à l’illusion de la richesse et ne serait pas entrain de manifester parce qu’on lui retire son fictif niveau de vie.
        cela n’enlève en rien à la responsabilité de l’europe de la bce et des banques mais dis toi bien que ces dernières années furent des années fictives totalement fausses, attends sur la costa brava où l’hiver il fait moche pas de micro climat rien des prix de la côte d”azur en immobilier des crédit sur 40 ans, eh oui les espagnols ont cru au père noël sans savoir qu’il est une ordure…

      8. de toute manière on parle pour ne rien dire l’Espagne est cuite et va devoir revoir son train de vie et elle est salée la note des vacances en Espagne on pouvait avoir mieux et surtout manger bien mieux parce que l’Espagne question nourriture c’est pas top du tout, il n’y a que le soleil d’Andalousie bien que le soleil de Zadar soit encore plus magique…

      9. Ben j’arrive du bistrot du coin ou je viens de me tapper une dorade a la plancha avec un peu d’ail et du persil avec son huile d’olive Nevadillo (très rustique la Nevadillo mais très puissante), un petit muscat d’alexandrie blanc sec dont j’ai le secret et une petite salade du jardin et deux verres d’ajo blanco (soupe froide d’amendes et d’ail cru dont t’arriveras même pas a imaginer le goût…) en guise de dessert, puis un petit cuba libre (3 de chez nous en un bien entendu), tout ça pour 13€, je te laisse la choucroute et les tomates lidl, si tu bouffe mal en Espagne c’est bien fait pour ta g….le, les Franchutes méprisant dans ton genre ils les voient venir….. depuis 1808…. Quand au jambon quand t’aura testé un vrai Iberico de bellota 5 J tu pourra parler mais les gens comme toi ça à pas les cojones de mettre 400 tunes dans un jambon… et puis le Lechazo (agneau de lait en cazole au four) plus au Nord, ou encore les pousse-pied que chez nous on ramasse même pas (et non c’est pas des champignons 😉 ), mais bon la confiture c’est pas pour les cochons 😉 La première chose qu’on se doit quand on est Français s’est de savoir apprécier la gastronomie des voisins sinon on reste un snobinar sans palais bouffeur et buveur d’étiquettes et c’est pas Vigneron qui me contredira. Au cas ou tu le saurais pas, l’Espagne compte parmi les plus grand chefs de la planète. Le problème des nordique c’est qu’ ya quand même fallu les crêtois pour leur apprendre a manger sainement…. (heu, le Gers c’est pas le Nord, French paradox oblige).
        Bref si t’es autant calé en économie qu’en gastronomie ya de l’espoir pour l’Espagne.

        Cojones! pour un peu j’allais oublier le sourire et les formes de la camarera….. et les chansons flamencas quand ça se met à “souffler dans la cale”….

        Y no quiero morir soñando como muere la cigarra, la vida, la vida hey, es un contratiempo

        http://www.youtube.com/watch?v=Op9DzUV9JsM

      10. Pour conclure et que tu te fasse une idée: la totalité des hypothèques de particuliers en défaut de paiement en Espagne représente 6% de ce qui vient d’être injecté dans Bankia. Alors laisse le peuple Espagnol manifester tranquile il a ses raison, et vas pleurer tes vacances de pigeon ailleurs. Le voyageur à le voyage qu’il mérite.

  1. Faudrait pas que les gars du GEAB même si on sait pas trop qui y sont , dissent vrai
    “Le choc de l’automne 2008 ressemblera à un petit orage estival en comparaison de ce qui va affecter la planète dans quelques mois. ”
    Je vais prendre un petit K-WAY , au cas ou !!!!! 🙂

    1. Ardéchoix……………depuis 2008 j’annonce jardin,cochon,vélo et dans 15 ans peut être une motobécane…………..à chaque fois on me prend pour un fou…………………………..
      Néammoins il faudra bien mathématiquement 250 ans pour régler les dettes.

    2. D’ailleurs je me demandais, y a pas de parution au 15 Juillet? ces gens sont en vacances?

      Non parce-qu’ils disaient que l’été 2012 serait chaud, en basant leur axe de changement à cette date. C’est légèrement décrédibilisant de se tirer en vacances à ce moment.

      1. Ils ne publient jamais rien en juillet et en aout. Le numero paru le 15 juin couvrait donc ces trois mois. Ceci dit, effectivement, une edition speciale pourrait s’imposer s’ils ont raison.

    3. Les gars du GEAB sont les derniers survivants de l’empire maya, ils préparent leur coup depuis 2500 ans…. 😉

  2. Que font les autorités européennes ? Elles font silence.

    Comme la radio.

    Sur Inter aux infos, j’ ai écouté distraitement deux trois flashes aujourd’ hui, rien d’ autre (les infos me dépriment ou m’ agacent ( cette façon de ne rien dire) ; rien sur les manifestations en Espagne hier. Normal, nous n’ avons pas besoin de savoir ça. Par contre qu’ un dingue à abattu une douzaine de personnes, à une première du film Batman (pas n’ importe quoi donc), à Denver (lol?), pas de soucis, vous aurez des détails (aux dits flashes donc).

    Demandez à n’ importe qui dans la rue qui sont ces fameuses autorités européennes dont vous parlez, vous aurez comme réponse à parier un magnifique : heeuu!?

    Alors qu’ elles se taisent ou pas, finalement quelle différence?

    Notez, on se sort de tout ; étant quelqu’ un de plutôt sensible, mort socialement (c’ est très dur ça de vivre “mort socialement”), déprimé (euphémisme) très fort depuis un mois à cause de la crise, du temps (la Belgique à un temps plutôt spécial (très très spécial, très infect plutôt) ces derniers étés pour qui l’ ignorerait), et bien, aujourd’ hui, je vous lis, je me sens bien, je vais aller promener le chien.
    Parce qu’ enfin, que voulez vous que j’ y fasse?

    Fellini, reviens!

    http://www.youtube.com/watch?v=RPD3NZGf3Lc

    1. “Mort socialement”

      Qu’est-ce qui vous ferait revivre ?

      Contrepoint positif aux déconfitures économiques, écologiques et sociales en gestation joyeusement initiées par nos dominants mercantiles, l’humain va éprouver l’impératif besoin de resserrer les rangs relationnels. Le yin et le yang diraient, je suppose, les philosophies hindoues.

      Delphin

      1. @ Delphin,

        Souvent que quelqu’ un, quelque part, à moment donné, se soucie de vous suffit déjà.
        Car contrairement à ce qui est communément admis, la mort sociale n’ est pas seulement affaire de moyens financiers, mais tout autant, de briser le mur d’ indifférence. Mais on le sait pour la plupart.
        Me concernant, ça va encore, chanceux comme je suis, je pourrai sans doute m’ en tirer.

        Il y aurait des choses à dire sur ce sujet ; auquel cas Monsieur Jorion voudrait un jour en faire un papier, je suis à sa disposition.

        Il est en outre certain que la crise que nous traversons va en achever quelques uns. Notre indifférence, notre abrutissement, sont des choses qui arrangent à merveille nos “dirigeants” ; stupéfaits, empêtrés, pourvu que nous taisions ; qu’ ils puissent dormir tranquilles.

        Bien à vous

      2. Merci de votre réponse RED.

        Pour nos dirigeants, si ça peut vous faire plaisir, je crois bien qu’ils ne sont pas loin d’être aussi empêtrés que nous. Ils sont matériellement très confortablement empêtrés, c’est tout.

        Delphin

      3. Red, je comprends votre ” mort socialement”, je le suis aussi selon vos termes, même si je ne le ressens pas ainsi. Et je le suis pour des pbs de santé qui limitent mes sorties.
        J’ai par ailleurs la conviction que les hommes ne s’en sortiront que par la solidarité.
        La maison qui se retape ici tout doucement est conçue pour être un lieu de solidarité, de rencontres, d’agir ensemble. vous y êtes le bienvenu quand il vous plaira.

        Comment entre t on en relation en MP sur ce blog? Paul peut il transmettre les emails?

      4. ce “mort socialement” me rappelle un slogan qu’avaient les Kabyles d’Algérie en 2001 lors des émeutes qui avaient secoué une bonne partie de l’Algérie suite à la bavure de policiers :

        Vous ne pouvez pas nous tuer, nous sommes déjà morts

        Ce qui lui a probablement redonner l’envie de se promener, ce sont les Espagnols qui décident de se battre contre l’austérité par des manifestations improvisées…

    2. Vous êtes ici parmi nous, vous vous informez, participez….vous êtes plus vivant, socialement, que la plupart des gus de que vous voyez à la télé ou dont vous entendez parler à la radio qui n’ont même pas idée de ce qui leur arriverait s’ils sortaient promener leur chien dans le centre de Madrid ou d’Athènes.

      Que voulez vous qu’ils y fassent ? 😉

    3. « Mort socialement »
      ???
      Attention aux formules incantatoires et définitives. Le silence n’est pas une poubelle. Observez toutes les métamorphoses dans la nature : les porcs n’en peuvent plus. Changez d’un ou deux degrés vos mots et le papillon adviendra. Mais ne bourrez pas le silence de mots inutiles comme je viens de le faire.

    4. Plus affligeant encore aux infos, on interview les automobilistes qui partent en vacances sur les moyens d’occuper les enfants sur le trajet, info de la plus haute importance quand la Syrie est à feu et à sang et que la crise fait rage en Europe du Sud en attendant celle du Nord….

      1. Etant donné les espagnols n’ont pas encore trouvé l’arme intellectuelle massive, le pivot sur lequel soulever la Crise comme dirait Descartes, ils n’ont pas l’arme idéologique indispensable sans laquelle tout effort n’est que vaine agitation, (c’est ce qui a perdu les révolutionnaires de 1789 vers la fin), eh bien on a le temps !

        Aucune révolution ne se fera sans arme idéologique et ceci demande une pensée rigoureusement logique, et organisée, capable de remplacer l’autre qui elle est d’une simplicité biblique. Le vrai (en apparence), le simple et le beau correspondent.

        Ceux qui combattent Assad savent par quoi le remplacer. Nous ici on n’a AUCUNE IDEE ! En France on n’a ni pétrole ni idée d’aucune sorte.

        L’idéologie fonde la certitude qui fonde la détermination ! Sans quoi tout se meurt immédiatement et c’est pourquoi toutes ces fausses mobilisations méritent la circonspection.

        L’idéologie précède la révolution,

        L’existence précède l’essence, c’est la maxime existentialiste mais c’est l’inverse en politique. Se mobiliser sans idée revient à tacitement reconduire la même chose et atteste du fait qu’on n’a rien compris, et donc qu’on ne mérite pas de réussir. Les mobilisations espagnoles et grecques, ne me font pas rire. C’est un corps social comateux qui s’agite.

        La lutte est celle des idées : Se mobiliser pour un quignon de pain ou pour préserver l’acquis, ou pour obtenir un sursis, est indigne d’un esprit lucide ! Ceux qui se mobilisent pour de petites causes méritent leur défaite politique !

        La détermination est à l’avenant de la vacuité interne. Si les espagnols voulaient une république communiste, il ne se contenteraient pas de demi-mesures et de tergiversations eurosceptiques…

        Pardonnez-leur Seigneur car ils ne savent pas ce qu’ils veulent ! ils veulent la reconduction du paradis Fordien. Ils veulent payer leur traites…

        Y a t-il un Atlas pour porter le monde sur ses épaules ? Quelqu’un dont la pensée ne fléchira pas, incorruptible, sûr de lui, inflexible, logique, pur.

      2. liztfr ,

        Nous ici on n’a AUCUNE IDEE !

        c’est du grand n’importe nawak.
        au contraire l’ampleur des changements est telle que la tâche est effrayante, particulièrement pour des politiciens à la petite semaine.

        -création d’un réseau énergétique horizontal et renouvelable
        -remplacement du parc automobile
        -redéfinition et limitation de la propriété privée
        -refondation de l’école publique
        -redéfinition de la citoyenneté
        -contrôle des naissances
        -dépollution et reconstitution de la faune et des forêts
        -développement des pays sous-développés
        -lutte contre la corruption
        -nationalisation des autoroutes et chemin de fer
        -osons: renforcement d’une armée professionnelle bien équipée
        -rétablissement des douanes

        Pardonnez-leur Seigneur car ils ne savent pas ce qu’ils veulent ! ils veulent la reconduction du paradis Fordien. Ils veulent payer leur traites…

        bien sûr qu’ils veulent payer leurs traites, mais c’est pour payer un toit, remplir le frigo, et payer les frais de scolarisation de leurs têtes blondes… fordisme ou pas vous savez..

        liztfr, tout le monde ne vit pas en triste individualiste comme vous, si au moins vous pouviez éviter de l’oublier.

      3. @ Litszt

        Ceux qui combattent Assad savent par quoi le remplacer

        Non ils ne le savent pas, par contre il y en a d’autres qui le savent pour eux.

      4. lon, ils savent ce qu’il ne ne veulent plus, le font savoir, et vont ne plus l’avoir, c’est déjà énorme.

      5. Qui sont les coupables? Ils sont encore aux commandes. Ils continuent à nuire. En principe, en démocratie, les pouvoirs sont séparés. Il y a le législateur, mais aussi le pouvoir judiciaire. Peut-être qu’une pression populaire importante sur le pouvoir judiciaire pourrait provoquer enquête, jugement, incarcération ? Oui, je sais, c’est naïf. Un coup de blues.

  3. Ces gens là nous diront que le problème n’est pas la pauvreté mais l’aide sociale.
    Une fois qu’ils l’auront réduit et face à la monté de “l’insécurité”, ils nous trouveront d’autres solutions formidables.

    1. @ Tatsuya,

      L’ aide sociale vous appauvrit un moment donné (évidemment sans ce serait encore plus injouable je pense), car tôt ou tard les montants octroyés ne suffisent plus (si vous recevez, disons, 750€ d’ “aide” et que vous devez en sortir 500 pour en loyer, les 250€ restant pour vous nourrir, payer vos factures, vous déplacer, ne serviront à rien pour ainsi dire), vous êtes en outre parfois tellement contrôlés que faire le moindre pas de travers (travailler au noir histoire d’ en sortir un peu par exemple, pour autant que vous ayez la possibilité de le faire – vous n’ êtes pas seul sur ce “marché”) pourrait vous coûter un argent que vous n’ avez simplement pas.
      Des possibilités existent, en Belgique, moyennant certaines conditions, néanmoins, de travailler un peu pour un chômeur (artistes notamment) ; c’ est taxé à du cinquante pour cent. Autant dire, oubliez.
      Et encore faudrait-il remplir les dites conditions.
      J’ ai laissé définitivement tombé me concernant.

      1. Red

        Trouvez-vous un petit coin de campagne, un jardin en permaculture, ( http://www.youtube.com/watch?v=P831hBMJB_w)
        Vous ne serez plus socialement mort car il suffit souvent de changer d’environnement pour retrouver le contact véritable et humain ( pléonasme) loin des bistrots de la ville.
        Face à cette page historique de l’histoire de notre civilisation, face à cette crise, malgré tout l’espoir demeure.
        Haut les coeurs !

      2. @ erde

        c’est facile à dire 🙂

        Quand on a rien, on a rien.

        Les aides sociales sont un moyen d’acheter un peu de sécurité. Sans ce serait le KO.

      3. Les aides sociales permettent aux nantis de vivre avec un maximum de sécurité et un minimum de culpabilité, le fait que le système les détruisent (les aides) actuellement montre bien qu’ils en ont perdu le contrôle. P Jorion a raison, il n’y a plus personne au gouvernail (ou il n’y a plus de gouvernail??).

  4. La riposte des peuples commence aussi à changer de dimension,en tout cas en Espagne,même si les promenades syndicales ont leurs limites évidentes,revoir les mineurs asturiens se soulever ,ce n’est pas rien das la mémoire collective,et les “micro manifs” de quartier en disent long sur l’exaspération générale…Les Espagnols n’attendront pas forcément la 36… ème grêve générale”perlée”,les Grecs ont expérimenté ça chez eux ,et tout le monde en connaît les résultats,pour l’instant…
    Une grande colère monte chez nous aussi,plans sociaux,effondrement des services publics(Ah,le s belles paroles sur l’école…),enfumage hollandais…Espérons que nous n’attendrons pas un nouveau Laval…
    Haut les coeurs,et comme on disait en 34 à Mières et Oviedo:UHP!

    1. On n’a jamais vu de révolution organisée et réussie menée par le « peuple ». “le danger révolutionnaire émane bien plus de la part de cols blancs que des cols bleus”. Qui furent autrefois les agents déclencheurs ? En 1789 la petite et grande bourgeoisie alliée à quelques aristocrates éclairés (ou pas), en 1917, à Petrograd, l’intelligentsia alliée là aussi à des aristocrates éclairés (ou pas). L’équivalent aujourd’hui pourraient être les classes moyennes.

      Quelle serait la cause de celle de 17 ? La cause résidait dans ce que les sociologues appellent la “privation relative”. Voici comment Boris Mironov explique le sens de ce terme dans son travail: “La croissance des besoins dépassait constamment le niveau de vie atteint. Toutes les couches sociales, et avant tout l’intelligentsia, voulaient plus qu’ils n’en avaient déjà, et plus de ce qu’il était possible d’avoir à l’époque avec les ressources économiques et financières disponibles.”

      Faire la révolution pour avoir plus, on le comprend. La faire pour ne pas perdre ce qui a été acquis, peut-être, mais ce serait plutôt une forme de réaction.

      Un article intéressant de Dmitri Babitch sur le site de Ria.
      http://fr.rian.ru/discussion/20120720/195423481.html

      1. à Ando
        ” On n’a jamais vu de révolution organisée et réussie menée par le « peuple ». ”
        La Tunisie ? La Lybie ? C’était qui , dans la rue ? des aristocrates ?
        La conscience des gens , aujourd’hui , n’est pas celle de 1848 , 1871 , 1917 ou de 1936
        et le moment historique n’est pas le même .
        Nous sommes ds un moment jamais connu ds l’histoire
        ce que Jorion appelle un basculement de civilisation

    2. @taratata

      En Tunisie la révolution (le renversement d’un ordre) n’a pas réussi. Certes le clan Ben Ali a quitté le pouvoir mais la nomenklatura en place est toujours aux commandes. Ce n’est pas une “révolution” mais une forme de régulation politique. En Lybie, bien sûr, les insurgés n’ont pris le pouvoir qu’à la faveur de l’intervention de l’Otan.

    3. @ erde
      Kèsta contre les bistrots ?
      C’est p’têt le dernier lieu public où parfois on parle vraiment….où on peut faire des rencontres .

  5. Le TSCG, le prochain pacte budgétaire européen prévoit un déficit structurel non plus de 3%, qui n’a que été très rarement respecté au niveau européen, mais de carrément 0.5%.

    C’est une vision d’austérité régressiste à l’échelle européenne. Et ce sont des eurotechnocrates qui doivent prendre la décision d’une réduction drastique des bugdets européens, sans une quelconque expression des peuples européens.

    1. Aujourd’hui Mario Draghi a appelé à renforcer le pouvoir financier en Europe et à passer à la vitesse supérieure en créant un pouvoir supra national qui doit nécessairement impliquer une perte de souveraineté. Et d’ajouter qu’il faut continuer les efforts. Le même credo inlassable, une escroquerie monstrueuse . Ne faudrait-il pas manifester maintenant partout en Europe en réponse à cette appel? Les Espagnols nous interpellent, nous devrions signifier notre solidarité et descendre dans les rues pacifiquement.
      Au lieu de cela, voyez comme tout cela se passe, les Français sont en vacances, les infos deviennent une emission de divertissement, la météo mobilise un collectif pour le retour de l’anti cyclone des Açores…. Quel endormissement!

  6. Ah ! Là. il est bien le titre. J’ai tout lu avec Sur le pont d’Avignon en silence.dans la tête Ça colle et ça inquiète.

  7. On voit bien où tout cela va finir :”La France va descendre jusqu’au fond de l’abîme, jusqu’au point où l’on ne verra plus aucune solution humaine de relèvement…” comme l’écrivait Marthe Robin. Mais ce temps de purification ne sera pas vain. Cessons nos lamentations. Viendra, ensuite, le temps d’un bel arc en ciel !

    1. La France va descendre jusqu’au fond de l’abîme

      Je vous trouve bien optimiste ?? C’est toutes les “civilisations” occidentales qui vont sombrer et il est certain que l’après sera une formidable source pour la créativité de chacun donc de tous.

    2. C’est bien connu, après la pluie vient le beau temps.

      Merde alors, il fait moche depuis début juin.

      C’est drôle, la météo ressemble de plus en plus à l’économie.

      Tout doit être lié. Si c’est le cas, je vous prévois de belles tempêtes pour prochainement.
      Je vous conseil d’accrocher vos tuiles à la charpente, ça risque de détuiler sévère.

      1. Vous serez libre en vérité non pas quand vous jours seront sans tourments et vos nuits sans un désir ou un chagrin, Mais d’avantage quand ces choses étrangleront votre vie, et que pourtant vous vous élèverez au-dessus d’elles, nu et sans entraves. Et comment vous élèverez-vous au-delà de vos jours et de vos nuits, à moins que vous ne rompiez les chaînes que vous-même, à l’aurore de votre entendement, avez fixé autour de votre âge mûr ?

        Khalil gibran “Le prophète”

        Pas de risque “détuiler” sévère….

  8. ” Le silence est le parti le plus sur de celui qui se défie de soi même” .

    Tous les psychiatres le démontrent , après La Rochefoucauld .

  9. “la BCE vient d’annoncer qu’elle n’accepte plus les titres de la dette grecque en garantie.”

    Voilà qui va donner envie d’acheter de la dette souveraine euro sud, super le message et merci la solidarité européenne, autant préparer les ciseaux et la colle tout de suite y a de la découpe en vue.

  10. Serrant encore un peu plus la vis, la BCE vient d’annoncer qu’elle n’accepte plus les titres de la dette grecque en garantie.

    Entre les achats de la BCE sur le second marché, la restructuration de juin dernier, les mises en pension, et les taux (de méfiance) restant très élevés, la Grèce ne peut plus en émettre de nouveaux, il ne doit plus rester grand-monde pour lui en proposer de toutes façons.

    C’est surtout un petit jeu psychologique, d’une part en direction du gouvernement grec : “marchez droit ou on vous lâche!”, de l’autre pour rassurer les allemands et finlandais de la détermination de la BCE à ne pas affaiblir l’euro.
    Et bien sûr la BCE lâchera la Grèce par surprise en leur en imputant la responsabilité, à choisir entre Allemagne et Grèce, ce ne sera jamais le second. Les efforts fait jusqu’à présent ne comptent pas.

  11. Il y a en plus la spéculation actuelle pour l’augmentation des prix, c’est à dire que la TVA qui est une hausse des prix, et accompagner aussi de la spéculation (la hausse des prix). La cherté de la vie s’amplifie encore de nos jours, ce qui créer un mécontement générale légitime (pacifique) puisque les revenus ne peuvent suivre ce rythme.

    Les revenus des citoyens sont dans les mesures, avec une baisse des salaires, des fonctionnaires (publics), et une dérégulation du marché du travail (privé), qui se poursuit par un gel des salaires (public-privé). L’accessibilité pour s’intégrer ou se stabiliser dans la société dépends de la capacité des revenus, et ceci sont confrontés à une baisse des revenus et à une hausse généralisée des prix (consommation, immobilier,…).

    Les services publics sont dans cette doctrine (vu les revenus du commerce mondial) libéral, diminués, donc les budgets des services de santé, d’éducation, sociaux,…vont encore diminuer le niveau de vie des citoyens. C’est une extension de la pauvreté avec une diminution progressive de l’accès à l’emploi, par la délocalisation (désindustrialisation) et une importation massive des produits venant de pays qui sont vide de droits (social, travail, climatique ou environnemental).

    La déflation est une baisse de la production, elle ne concerne pas les territoires d’ Europe ou d’ Amérique du Nord, puisqu’ils ne peuvent rentrer des impôts et des revenus industriels, qui sont en constante diminution.

  12. les flics espagnols tirent avec des balles en caoutchouc …………………..

    je suppose que les flics, les matons et les militaires n’ont pas vu leur salaire diminué car ils ont beau être des fonctionnaires, ils sont l’unique rempart qui protègent les possédants et tous leurs larbins ( les idéologues libéraux faisant fonction d’économistes, de journaleux et de politiciens en particulier )

    la guerre sociale que mènent les capitalistes risque de se transformer en guerre tout court ; mais c’est une longue habitude des capitalistes qui leur permet à la fois de faire du bizness et de détruire leurs collaborateurs récalcitrants.

  13. Il faut restructurer les dettes… c’est ça que les espagnols doivent demander, place Puerta del sol

    1. C’est tout simple, ils n’ont de “socialistes” que le nom, et tiennent la palme de l’hypocrisie.
      C’est simple à comprendre la politique, lorsque l’on en revient à l’essentiel du postulat.

  14. Silence; on tourne en rond !

    J’y vois plutôt une spirale descendante, genre chasse d’eau qu’on tire

      1. Je ne connaissais pas, mais c’est assez speedé pour correspondre
        Ou alors Apocalyptica (Inquisition symphony)

  15. La république n’entre pas dans leurs soucis. Sans l’avouer, ils admettaient que le peu reluisant sauveur garnisse discrètement ses poches et celles de sa classe : cela ne fait-il point partie du jeu traditionnel et paisible ? Pauvres et laborieux, ces vilains ont pour M. Thiers la même considération que pour le maquignon : on sait qu’il nous gruge, mais il faut bien passer par lui; d’ailleurs, ce sacré malin filoutera aussi le boucher en lui revendant nos moutons … Et il ne peut pas nous écorcher trop, il a encore besoin de nous, on est “de revue” – dans toutes les foires du pays ce sont toujours les mêmes maquignons qui reviennent, ponctuels comme M. Thiers dans les catastrophes nationales.

    Jean-Pierre Chabrol, Le Canon Fraternité

    1. @ dissy.
      Je pige pas. Vous souhaitez qu’on lâche l’Euro pour qu’on puisse faire une petite dévaluation compétitive, vous l’avez. Moins 20% en un an c’est pas de la gnognotte.
      Et pourtant, ça a pas l’air de vous faire plaisir….
      Soit dit en passant, c’est sans doute une des raisons pour laquelle l’Allemagne finira toujours par raquer (après “réformes structurelles”, bien sur) : elle y trouve un avantage certain. Parce que sinon, ses machines outils, avec un Euromark au double ou triple du Dollar, elle pourrait toujours s’assoir dessus ou en faire des œuvres d’art moderne pour ses jardins publics, ou les deux.

  16. “Elles font silence”
    Normal, les gouvernements européens sont médusés face aux marchés financiers. Cette chose a un accent tragique: les gouvernements, quelque soit leur tendance politique ou idéologique, ont oeuvré en faveur des lobbys financiers, ils se sont réduits eux-mêmes au niveau d’un idiot utile, maintentant ils sont leurs laquais – et les marchés ne disent même pas merci. Par conséquent, il n’y aura pas de mesures susceptibles de dompter la bête, il n’aura pas de régulations importantes. Comme le disait Joseph Stiglitz récemment: les gouvernements aident les banques et les banques aident les gouvernements. Pour sauver le système. C’est leur objectif central: que rien ne change, il y a encore beaucoup de profits en jeu.

    1. Vous savez très bien que nous avons affaire à des mégalomanes.
      Qu’est-ce que vient faire le Duc sur ce blog ? Soigne sa retraite, point.
      Au mépris de la philosophie & de l’art. Et surtout, surtout, que le discours capitalisme contre anticapitalisme c’est de la merde au caramel, arguments inclus, of corse.

      1. Lloyd Blankfein,a fustigé mercredi le scandale des manipulations de taux du Libor, estimant qu’il risque de miner la confiance dans le système financier,

        Mon coeur tressaille de tristesse et de peine, à l’idée que ces gens-là puissent avoir affaire avec la justice du Ciel ou des hommes tôt ou tard dans leur vie.

        Une personne si respectable, estimable, cela jette en effet un peu le discrédit sur sa si propre profession, et dire qu’il y a beaucoup de gens dans le monde qui préfèrent travailler directement ou indirectement pour ces gens là.

        Ah non je vous jure Mr l’agent, Mr le juge c’est vraiment pas de ma faute le premier, la preuve voyez maintenant comme tout le monde me ressemble dans le monde financier ou des affaires.

        Comme le monde se porterait plus mal s’il y avait plus de braves types comme ça sous les verrous, dans la dèche.

  17. Toujours aussi acéré, Leclerc. Belle démonstration que l’écriture “blanche” peut donner des couleurs au faits, si on lui met une subtile couche de fond de teint…

  18. L’émission C dans l’air dans laquelle aurait dû apparaître Paul. Des indications sur le timing de de la sortie de toutes ces affaires (Libor, HSBC… ). Et le linge sale n’a pas fini de s’étaler (marché pétrolier, or…). La remise en cause absolue de la “main invisible”…
    Ç’a m’aurait plu de voir Paul sur ce plateau…

      1. Personne n’est surpris sur ce blog. Ce qu’il y a de nouveau c’est que cela transparesse dans la presse mainstream. Que les dogmes de l’ultralibéralisme soient ainsi révélés aux yeux de tous comme des mensonges est une excellente nouvelle, en tout cas il me semble…

      2. @ Renard

        “transparesse”
        Sans doute pas voulu, mais quel mot sublime..!

        Il y a avait “presse” juste après :), ou bien, oui, cette terrible impression de lenteur dans la prise de conscience..

      3. ERIX : c’est dans la presse mainstream, d’une part parce que c’est trop gros pour être caché, mais aussi parce qu’ils ne risquent rien… ou détournent notre attention.
        “Oh ! Un avion ! Non, un oiseau ! Mais non c’est…”

    1. Je trouve excellente cette émission… Philippe Dessertine, Maitre, etc trouvent le ton juste.

      On attendrait à ce qu’en période de crise les banquiers soient irréprochables ?

      S. Maitre -Il est évident que ce ne sont plus quelques dérapages, mais c’est véritablement la profession bancaire qui est interpellée par cette situation…

  19. Quelle est la différence entre un état et un ménage?
    L’état peut émettre de la monnaie et encaisser des impôts, il dispose donc des outils principaux de régulation, il ne peut en outre pas mettre la clé sous la porte. Le libéralisme consiste à confondre ménage et état en faisant reposer la création monétaire sur le marché. Il en vient à vouloir faire disparaître l’état, car il ne peut y avoir deux régulateurs, c’est soit l’état, soit le marché. Bon, le marché ça ne marche pas. Réessayons l’état.

    1. “Bon, le marché ça ne marche pas. Réessayons l’état.”
      Tout a fait d’accord avec cela, mais tout dépend QUI fait l’état et au vu de l’incompétence de la plupart des élus , ce n’est pas gagné….

      1. @erde,
        Je ne crois pas que ce soit une question de QUI mais plutôt une question d’institution et de contre-pouvoir. On ne peut faire qu’avec les humains tels qu’ils sont.

      2. “On ne peut faire qu’avec les humains tels qu’ils sont.”

        On va faire simple !
        Des “humains” ils s’en trouvent des “bons” et des “mauvais” …..
        Pour que les “bons” restent “compétents” le contrôle démocratique par les citoyens est indispensable et c’est bien là l’urgence de changer aussi le système politique car pour la France la 5° république est devenue totalement obsolète.
        Vous parlez des contre-pouvoirs, mais où sont-ils ? Dans les médias ??? l’enfumage est devenue la norme et la plupart de nos concitoyens n’ont absolument aucun sens critique car aucune conscience politique si ce n’est celle distillée par la merdiacratie…
        Si un élu pour exercer son mandat était payé au salaire médian ( je suis généreux ) je ne crois pas que l’on se bousculerait au portillon à chaque élection…
        Il faut impérativement casse le système clientélisme qui sévit depuis des décennies, mais comme ceux qui votent les lois sont ceux qui en profitent, il ne faut attendre aucun changement , aucune amélioration de la politique , donc du système régissant notre société.
        La descente sera douce (parfois) douloureuse (certainement)…sauf pour ceux qui se sont, comme le dit souvent Paul, construit un magnifique radeau tout confort car toutes options.

  20. Au fur et à mesure que le gouvernement Monti augmente les taxes et en crée de nouvelles afin de résister à la diminution des recettes fiscales de l’État, l’économie informelle se développe sous toutes ses formes pour éviter de les payer.

    Z’ont qu’à faire comme le gvt grec en septembre 2006, gonfler d’office le Pib de 25% en y incluant l’économie informelle, la noire, la grise, la rose, etc. Au moins ça laisse de la marge sur tous les critères liés au Pib…

    1. Bonne idée.
      Il n’y a pas de raisons pour que les confitures de mamie Jeanne-Marie ne rentrent pas dans le PIB.
      PIB: Petites Industries Banales

    2. L’Italien n’est ni l’Allemand ni le Français plus ils mettront la pression plus il y aura de black et j’approuve.

      surtout qu’en Italie le RSA n’existe pas et quand on voit l’état des infrastructures et les aides inexistantes comparées à la France on se demande où est passé l’argent de la dette italienne.

      1. yesterdayingermany, on les connait les secteurs où prospère facile le black, dans l’ordre : services aux ménages et à la personne, agriculture/pêche, tourisme, bâtiment. Et pas de caricatures (malgré les outrances sur le sujet de Berlu), le français est tout près de l’italien.

  21. Les chômeurs espagnols indemnisés par l’allocation de base de 426 € ne pourront plus quitter l’Espagne sous peine de perdre leurs indemnités : tout voyage à l’étranger, quels que soient la durée ou le motif, entraînera la radiation des listes de demandeur d’emploi, et donc la suspension immédiate du versement de l’allocation. Il faudra ensuite attendre douze mois d’inscription sur les listes de l’agence pour l’emploi, avant de pouvoir prétendre à nouveau à cette allocation.
    http://www.econostrum.info/Les-chomeurs-espagnols-interdits-de-voyager_a11184.html

    le mot qui me vient est ségrégation, au sens afrique du sud avant Mandella.
    création d’une classe de sous-prolétaires auxquels se joindront progressivement la classe moyenne au fil des accidents de vie, et d’une classe riche bénéficiant de règles différentes qui peut tout se permettre.

    1. Et ensuite le FMI ou l’UE viendront dire qu’il n’y a pas assez de mobilité des chômeurs en Europe, un comble.

    2. En France avec 410€ de RSA socle à partir du 20 du mois, tu peux même plus aller au Lidl de ton quartier

    3. hp,

      c’est pas création d’une sous-classe ; on entérine son existence.
      malgré la prise de conscience mondiale grâce au web, et des moyens toujours plus importants, plus personne dans ces sphères ne souhaite améliorer le sort des plus faibles. au contraire.

  22. Euro : l’impossible dilemme allemand.

    L’Allemagne tient aujourd’hui les rênes de la zone euro. Pour notre chroniqueur associé Roland Hureaux, le pays est néanmoins prisonnier d’une insurmontable contradiction. La monnaie unique doit être conservée à tout prix, pour des raisons tout autant économiques que géopolitiques et symboliques. Mais pour ce faire il faut accepter la solution de l’inflation, absolument bannie par les dirigeants allemands.

    http://www.marianne2.fr/Euro-l-impossible-dilemme-allemand_a220862.html

    1. @ dissy

      Un mec capable de mettre dans son article une affirmation telle que “Qui dit crédit, dit création monétaire et donc inflation.” vaut il la peine d’être lu ? Le reste de l’article est de la même eau, confondant (pour simplifier) Q.E. et Eurobonds.

      1. petit Renard regarde le crédit immobilier et bien que ce soit des actifs dis toi bien que 150 000 euros c’est peanuts et que pourtant en 1985 1 000 000 de francs c’était beaucoup…. après petit renard on cause de l’inflation et de la destruction du pouvoir d’achat de la monnaie quand tu veux petit Renard.

      2. @ yester
        Madame, Monsieur,
        Votre réponse est, au moins autant que l’article cité ci-dessus par dissy, à coté de la plaque. Oui, de l’inflation, il y en a. Est-ce une raison pour prétendre que le crédit est une création monétaire ?
        Par ailleurs, puisque vous considérez que 150 000 euros c’est peanuts, pourriez-vous avoir la gentillesse de m’envoyer deux ou trois cacahouètes ?
        Enfin, il me semble que le ton sur lequel vous me répondez se veut volontairement désobligeant.
        A quoi bon ? 😉

  23. @BasicRabbit

    La question qui se pose, qui me tourmente en tout cas depuis quelques temps serait de savoir si vous avez prévu, un jour, d’arrêter les drogues dures ? Comme base de départ. Ou même les drogues tendres.

    Vous faites sur le plan intellectuel des “bissociations” qui n’ont leur légitimité heuristique que dans le champ de la poésie en tout état de cause, vous pourriez compléter l’oeuvre d’un G. Perrec.

    Par exemple, vous faites une remarque à propos de Lamarck et aussitôt sans vous poser de questions sur la légitimité épistémologique de l’opération, concernant le domaine d’application, vous transférer le lamarckisme dans le domaine de la sociologie où rien ni personne ne l’a acclimaté, et où le champs est déjà encombré par tout ce qui constitue malheureusement, votre angle mort, Durkheim, Bourdieu, Foucault, Etc.

    A mon avis il existe de sérieux court-circuits dans l’échafaudage thomiste de votre Weltanschaung.

    Et tout ce que vous écrivez sur Thom et sur la biogenèse et sur les ellipses est en général à s’arracher les cheveux ! J’en ai gros sur la patate moi avec tout ça.

    1. “Dans cette lettre, que CNN s’est procurée, il explique: “j’ai honte d’avoir été associé au FMI”. Et de dénoncer “l’incompétence” du FMI, qui avait identifié les causes de la crise de la zone euro “de longue date” et n’a pourtant pas été capable de la prévenir.”

      L’incompétence est la chose la mieux partagée …

      http://www.bribes.org/sens.htm

      Philippe BOUVARD / Maximes au minimum / Robert Laffont 1984

      « Faire comprendre des choses complexes à des gens simples frise souvent l’abus de confiance. »

      Et réciproquement !

      http://www.philolog.fr/le-bon-sens-est-la-chose-du-monde-la-mieux-partagee-descartes/

  24. Bonsoir à tous

    A l aune du flux RSS du Monde sur l’Espagne: le choc de l’austérité et le désarroi pour les espagnols…
    dans tout l’article, pas une fois, pas une seule fois est il mentionné que pendant des années l’ espagne fut un des meilleurs élèves du pacte de stabilité européen , se cantonnant dans les limites de déficit du traité de Maastricht ( 3%) alors que France et Allemagne dérogeaient sans vergogne…. pas un seul mot sur la ruée des banques européennes sur cette manne , dont les banques françaises qui ont, par leurs filiales, poussé à la roue de l’immobilier !

    Il y aurait là comme une espèce de pornographie de l’information, partenaire complice d’une pornographie de la finance….

    ici, on pointe du doigt les arrangements liboresques, là, le blanchiment de l’argent des cartels de la drogue , là encore du recrutement aggressif d’évadés fiscaux, mais personne ne pointe du doigt que la stratégie d’investissement des banques en Espagne a relevé du même esprit d’avidité sans scrupules!

    J’ai eu l’occasion de voir à l’ oeuvre des réseaux commerciaux spécialisés sur le “one shot” sur un marché sur une région( en gros: c’est le criquet sur le champ de blé )
    (En même temps ne pas oublier que les opérateurs de ces fameux ” Marchés” érigés en entités abstraites, mais toutes puissantes et inquestionnables, par la religion marchande sont des employés soumis à stress et à licenciements si pas assez rentables)

    Relire encore “Cent jours à Cochon sur Marne” ou “Exégèse des lieux communs” de Léon Bloy

    Cordiales et néanmoins désespérées OAT

  25. La révolte des retraités espagnols contre les agences bancaires qui les ont dépossédé de leur épargne.
    On en parle aux actualités néerlandaises, sans fard mais toujours dans le registre ABN du service public. C’en est presque comique, cette façon de décrire une actualité odieuse avec le ton le plus neutre et sérieux possible.

    Vidéo accessible à ceux qui comprennent l’espagnol, car on ne double pas chez nous, on sous-titre 🙂
    http://www.eenvandaag.nl/swf/player.swf?videoID=100690

  26. Vendredi 20 juillet 2012, la région de Valence a officiellement déclaré qu’elle était en faillite : elle a officiellement demandé l’aide de l’Etat espagnol. En comptant la région de Valence, ce sont six régions qui sont en faillite.

    Lisez cet article :

    Six communautés autonomes vont demander une aide financière à l’Etat.

    http://economia.elpais.com/economia/2012/07/20/actualidad/1342813051_914812.html

    Samedi 21 juillet 2012 :

    Le journal allemand Frankfurter Allgemeine Zeitung révèle que l’Espagne a de l’argent jusqu’en septembre 2012, mais qu’après l’Espagne sera en défaut de paiement :

    http://www.faz.net/aktuell/wirtschaft/europas-schuldenkrise/spanien/schuldenkrise-jetzt-brennt-spanien-11827688.html

  27. http://www.spiegel.de/wirtschaft/unternehmen/euro-krise-iwf-will-griechenland-hilfen-stoppen-a-845718.html

    La Grèce ferait défaut en septembre, le FMI refusant de continuer à soutenir le pays. :

    Griechenland könnte schon im September pleitegehen. Der Internationale Währungsfonds hat nach Informationen des SPIEGEL der Brüsseler EU-Spitze signalisiert, dass er sich nicht an weiteren Hilfen für das Land beteiligen werde.

    La Grèce pourrait déjà faire faillite en Septembre. Le Fond Monétaire International a selon les informations du Spiegel signalé à Bruxelles, qu’il ne participera pas à davantage d’aides pour ce pays.

  28. Dimanche 22 juillet 2012 :

    Une seconde région espagnole va demander l’aide financière de Madrid.

    La région de Murcie, dans l’est de l’Espagne, a annoncé dimanche qu’elle allait demander à son tour une aide financière à Madrid, deux jours après une demande similaire formulée par Valence.

    http://www.lesechos.fr/economie-politique/monde/actu/0202183920504-une-seconde-region-espagnole-va-demander-l-aide-financiere-de-madrid-346171.php

    En Espagne, ce sont six régions qui sont en faillite. Deux régions ont officiellement demandé l’aide de l’Etat : la région de Valence, et la Murcie. Les quatre autres régions en faillite sont la Catalogne, Castille-La Manche, les Baléares et l’Andalousie.

    http://economia.elpais.com/economia/2012/07/20/actualidad/1342813051_914812.html

    Espagne : taux des obligations à 10 ans : 7,267 %. Record historique battu. Le taux n’avait jamais été aussi haut depuis la création de l’euro.

    http://www.bloomberg.com/quote/GSPG10YR:IND

  29. La panique qui commence a apparaitre un peu partout me surprend car Paul, tous les gens (ou presque) du blog et d’autres que je connais sur d’autres sites avait prévenu que cette crise de civilisation était sur le point d’apparaitre alors pourquoi paniquer ou être surpris que le monde rentre en dépression, que les prix des énergies augmentent et que des mouvements sociaux encore très gentil commencent a apparaitre ? Les gens auraient plutôt du faire comme la fourmi que comme la cigale.

    1. Les gens auraient plutôt du faire comme la fourmi que comme la cigale.

      Quand je regarde les nombreuses fourmis de la terre comme un entomologiste, je me dis que le monde serait bien plus effrayé, s’il n’y avait plus guère de cigales sur la terre.

      Alors depuis j’essaie un peu d’apprendre le chant des cigales à d’autres, évidemment c’est pas toujours bien vu par les premières petites foumis bien notés du monde. Quand bien même le monde serait au bord de la ………, ou d’une autre extinction d’espèce, enseignons d’abord la bonne petite morale de la cigale et de la fourmi aux petits enfants des hommes, et puis après qu’est-ce que cela changera à la chose qui vient ? Et si celui qui était devenu un peu trop foumi dans la vie, avait bien plus besoin d’entendre le chant de la cigale avant toutes choses ? Mais non les cigales ne sont plus guères utiles dans notre temps. Alors forcément tout le monde se juge davantage partout. Et si contrairement à tant d’idées reçues, les cigales n’y étaient pas toujours les plus responsables dans le tout dérèglement climatique sur terre. Oui on se demande parfois qui sont ceux qui en poussent à vouloir devenir plutôt cigales que fourmis, c’est sur certainement les premières mauvaises cigales de nos sociétés, tant de mauvaises personnes de plus dans les premières sociétés de fourmis de notre temps.

      Pourquoi alors autant de préjugés envers les petites cigales ?

    2. Quelques chants de cigales,
      http://www.youtube.com/watch?v=0dD0zIzcvY8&feature=related
      http://basel.scharyyse.free.fr/cigale/index.htm

      J’avais vu un jour quelque part, qu’il était bien plus intéressant idéologiquement et commercialement pour les premiers marchands de semences du monde et de l’ivraie, de maintenir un certain pourcentage de gens dans la peur dans les premières sociétés.

      Ca reste bien sur à vérifier dans l’expression plus ou moins dite autrement de la chose aux opinions. Du coup je me demande si cela amène bien les gens à devenir moins ceci ou cela ? A chacun de faire sa propre recherche, peut-être pour ça que le monde tourne grandement bien en rond comme les insectes.

      Et puis faut bien justifier l’utilité des premiers principes insectoïde sur le genre humain. Si seulement le monde pouvait davantage fonctionner comme les insectes, peut-être que le commerce mondial pourrait repartir comme en 14, que je pourrais survivre plus longtemps comme une bête. Faut-il vraiment que l’espèce humaine ressemble tout le temps à une plus grande fourmillère, moi je sais pas, trop cigale dépensière je suis, tu parles.

      Et oui déjà du temps de Cain, Abel n’était pas toujours bien vu, lorsqu’il prenait parfois le temps d’observer et d’écouter les cigales dans les champs. N’est ce pas Abel, surtout à la vue des premières grandes sécheresse en Amérique. Et puis il y a aussi les sauterelles de l’écriture pour les gens se croyant toujours plus malins et fourmis que les autres et puis après.

      Oui si ça trouve Jean de la Fontaine n’était pas toujours de bon conseil pour l’humanité. Alors des fois je me demande si c’est vraiment plus préférable, de vouloir toujours ressembler à des petites fourmis ? Tant d’espèces différentes. Hélas plus toutes les fourmis du monde en finissent par se conduire ainsi dans l’affolement, et plus il n’est pas non plus certain que l’espèce humaine en réchappe.

      Et puis entre-nous qui prendrait la défense des cigales ? Les premières fourmis du monde la tête dans le guidon ? Bien sur elles ne sont pas toutes comme ça, faut juste seulement avoir la chance d’en croiser des plus différentes, c’est comme pour le loto. Et puis vous savez ce qu’on dit dans les divers médias euphoriques, la fin du monde ce n’est jamais pour demain.

      Et oui c’est ce qu’ils se disent tous depuis des générations et des générations de petites fourmis sur les ondes, alors peut-être pour l’après demain, ou le jour d’après la première battue. Moi en tous cas c’est déjà bien la fin d’un grand monde de fourmis selon moi.

Les commentaires sont fermés.