Envoyez par mail 'L'actualité de la crise : CE MONDE QUI TOURNE A VIDE, par François Leclerc' à un ami.

Envoyez une copie de 'L'actualité de la crise : CE MONDE QUI TOURNE A VIDE, par François Leclerc' à un ami.

* champs obligatoires


Séparez les entrées par une virgule. 5 éntrées maximum.


Séparez les entrées par une virgule. 5 éntrées maximum.

Code de sécurité

Loading ... Chargement en cours ...
Partagez

224 réflexions au sujet de « L'actualité de la crise : CE MONDE QUI TOURNE A VIDE, par François Leclerc »

      1. Toutefois, à Washington des contacts plus pacifiés sont privilégiés par les Officiels.

        Y faut l’encadrer celle-là, elle vaut son pesant de cacahuètes… (Avec une majuscule aux Officiels, s’il vous plaît.) 🙂

      2. non , non
        les peuples bougent et cela est bien normal puisque c’est eux qui payent in fine !!
        En fait on assiste a un phenomene incroyable, un coup d’etat….
        oui papa du peuple n’a pas ete elu,
        oui celui ci en Italie idem…
        oui on a refuse le referendum en Grece,
        alors big brother ou autre trilaterale organise des reprises en main,
        il ne restera plus que la possibilité de tout casser
        genre trompettes de Jerico pour faire tomber ces muraiiles qui ne protege que certains,
        la prise de conscience arrive
        nous, vous, etes des esclaves moderne
        et vous aller payer
        ca c’est vrai!!

      3. Surtout, L’Expat, si tu as quitté ton pays pour payer moins d’impôt…

        Ce qui est idiot car avec une société écran off-shore, tu aurais pu ne rien payer en restant dans ton pays de cocagne.

      1. Oui, du Yvan typique. Aucun intérêt. Rien que des remarques agressives à l’emporte pièce pour se faire remarquer. Comme d’hab.
        Bah, c’est fréquent sur les blogues, même les meilleurs. Next!

    1. L’objectif initial d’OWS était bien d’envahir la bourse et de suspendre ses séances pour faire valoir d’innombrables revendications.
      Matraqué, cet objectif s’est résorbé en gentil campement, protestataire et inoffensif, devant WS.
      Nous pouvons nous réjouir du retour à l’objectif initial.

  1. Apparemment les faits sont têtus et les Allemands aussi, quand aux Anglais grands navigateurs, ils regardent chavirer l’Europe tant exécrée.

  2. Je suis toujours épaté de voir avec quelle patience vous chroniquez quotidiennement l’agonie de la « chose »; les historiens pourront en suivre les « minutes ». Mais y a-t-il encore quelque chose à apprendre que nous ne sachions déjà?

    Ps : Merci pour l’épatant document sur la fiscalité belge; je le diffuse aux amis.

    1. Je crois que c’est tout simplement parce qu’on se dit que c’est terminé, que nos gouvernements vont venir au 20 h pour nous annoncer que la faillite est là, que les banques vont fermer, que les retraites et la sécu ferment leurs portes….Et puis non, ce n’est pas aujourd’hu, ça tient encore : Alors ce sera pour demain, ce n’est pas possible autrement, avec tout ce qui se passe, avec les nouvelles catastrophiques qui s’empilent heures par heures !
      Aors on se retrouve à suivre nous aussi les dépêches….et on attend, on fait un article (ou on le lit !), et on attend, on attend…..on se dit qu’on ne va pas lâcher le film maintenant, la fin arrive, pas question de rater ça !
      C’est bête, mais c’est comme ça….je n’arrive pas à ne pas regarder les nouvelles économiques…

      1. Hhmm… pas tout à fait, Valérie.
        Il est TRES important de comprendre ce qui se passe maintenant afin de ne plus se faire manipuler comme nous avons l’habitude.
        La manipulation, développée par les psychologues, produit TOUJOURS un rejet naturel car elle se fait, justement, au détriment du « croyant » qui doit être faible.
        Tant que le fric coulait à flot par la titrisation, cela pouvait être acceptable.
        Mais dans le contexte actuel, exploiter TROP les peuples devient inacceptable car le rêve de richesse pour tous n’existe plus.

        Voilà où nous en sommes…
        Merci aux manipulateurs de nous avoir tant fait rêver. Dont Lacan. Fils spirituel de Freud.

      2. Monsieur Jorion.

        Vous fûtes un disciple de Lacan. Chacun son parcours et ses opportunités.

        Le fait que ce commentaire qui vous critique de façon frontale soit visible peut éventuellement faire penser que vous acceptez l’auto-critique.

        Cela me restera à prouver non pas par défi du « supérieur » en pensée dont j’ai l’habitude, mais plutôt d’une inclinaison vers le courant mondial (iste) actuel.

        Quand est-ce que tu défiles avec les Indignés, Camarade…????

      3. …ah là, Julien…c’est -1 !
        C’est de JCVD (Jean-Claude Van Damme) qu’il s’agit dans ce cas !
        Chuck Norris, on a pas trop de mal à le comprendre, il cause peu, mais cogne vite !

      4. Les téraoctects de mes ordinateurs ne sont rien par rapport à ma mémoire, Julien.
        Monsieur Jorion a bien écrit qu’il avait été disciple de Lacan.
        Je suis capable d’être manipulé, mais pas d’inventer.

        Par contre, si tu veux me manipuler, n’hésites pas. A tes risques et périls.

    2. Ah, mille sabords, si seulement on connaissait (je cite en vrac) les montants qui circulent en shadow banking, au profit de quelles entités ou financiers (hedge funds), l’évasion fiscale…, le nombre total de CDS, sur quelle dette ils portent, qui les détient, qui décide exactement de la manière de fonctionner et du timing des agences de notations, la situation exacte des Etats-Unis et de l’Europe, où sont passés les monceaux de liquidités envoyés sur les marchés par la FED (avec ses QE 1,2,3… 12…), la liste est longue.
      Il faut demander à François et Paul : si on avait une idée exacte des bilans des grandes banques mondiales (peu importe le pays d’origine), des plus grands hedge funds, etc.. on n’en serait pas là où on n’en est aujourd’hui…
      J’aimerais même bien connaître les réserves exactes en pétrole de l’Arabie Saoudite, et de quelques autres pays producteurs (Iran, Venezuela…), juste pour avoir une idée… 🙂
      Tout savoir !!!, Ah, si on pouvait… Ici on ne fait que deviner, Mais c’est déjà pas mal, parce qu’ailleurs, c’est pire..

    3. « Mais y a-t-il encore quelque chose à apprendre que nous ne sachions déjà? »

      Oui. Grève générale illimitée à la Poste en Martinique dès le 28 novembre. Dépêchez-vous d’envoyer vos cartes postales…

  3. J’attends le jour où certains politiciens européens, comme des brebis égarées, refuseront de jouer le jeux de la finance et de se soumettre à leur chef pour former un nouveau mouvement des indignés! Les indignés politiques! Ce n’est pas impossible, c’est arrivé au Québec récemment: plusieurs députés ont refusé de se soumettre à la ligne de parti (le parti Québécois, visiblement devenu serviteur de la machine économique et des grands groupes d’intérêts comme Québécor). Quand on pense que les Draghi, Monti et Papademos sont des hommes de main de Goldman Sachs, banque qui est au coeur du dérapage de la crise de la dette, puisque qu’elle est l’artisan du montage financier qui a permis à l’Italie et à la Grèce de camoufler une partie de sa dette pour entrer dans l’Euro… Il est impensable qu’il n’y ait pas un groupe de politicien intègre dans tout ce cirque… À quand les indignés politiques?

    1. Malheureusement les grands hommes politiques sortent de l’ombre généralement dans le coeur des crises, on y est pas encore…

    2. Les indignés politiques, émancipés, sont déjà dans les rues. La politique n’est pas réservée qu’à l’élite à deux balles qui se pavane. Plus les peuples s’émanciperont, se politiseront, et moins ils en baveront. C’est bon ?

      Papillon

      1. Ouais !! Il suffit d’une seule loi:

        Fais à autrui ce que tu voudrais qu’on te fasse ..

        Au lieu des 150000 lois, 500000 décrets, 2000000 de règlements et 5000000 de circulaires !!

    3. Patlav

      Tant que vous vous indignez par procuration, vous pouvez continuer à attendre !

      Il va falloir arrêter d’esperer  » les grands hommes » : c’est aussi ce temps là qui doit finir.

      Pas besoin d’égos disproportionnés pour s’occuper de la gestion d’un pays.

      1. Le mouvement pacifiste des Indignées actuelle ne donnera rien à mon avis… je suis contre la violence en général, mais la à mon avis ce n’est pas des manifestations encadrées par la police qui va faire peur aux marchées et faire bouger le monde.

      2. Bonsoir Thomas.

        « Il va falloir arrêter d’esperer » les grands hommes » : c’est aussi ce temps là qui doit finir. »

        Je ne suis pas d’accord avec vous, en cette période, ce qui manque c’est justement un « grand homme » capable de taper du poing sur la table avant que tout ne dégénère et ou que nous nous retrouvions pieds et poings liés à la botte des faux moneyeurs de la FED et de la CITY ce qui est en passe de se faire concernant ce dernier point si on laisse continuer cette partie d’échec. En Europe, les pions sont bouffés (les banques) et maintenant les pièces (les états) sont nues obligées de se couvrir les unes les autres.

      3. Marc,

        Nous avons besoin de gens très doués pour définir les principes, mais ensuite, la boutique doit pouvoir tourner avec « n’importe qui ».

        Les grands hommes font des grands projets et des grandes c….neries.

      1. @ Alain : Vous ecrivez ceci :

        « …Le mouvement pacifiste des Indignées actuelle ne donnera rien à mon avis… »
        Qns : Selon vous, comment décririez- vous un pacifiste … J’ai besoin de votre aide , de vos éclaircirssements, parce que j’ai plusieurs exemples ( dont certains vivants) , qui s’autodéfinissent pacifistes , d’autres exemples ou l’on a déterminé , décrit certains groupes , certains personnes, comme des pacifistes … Berf, à ceux à qui on remettre les clefs de sa mercedès , sans arrière pensées , alors que pou d’autres, mieux vaut garder les clefs, en stationnant hors de vue ….

      2. « Les pions sont bouffés… Les pièces sont nues obligées de se couvrir les unes les autres… »
        Bref il nous manquerait un Grand Maître.
        Echec et mat.


    4. @ Patlav

      J’adore l’idée des « indignés politiques »…
      🙂
      Souvent je me dis que des socialistes (p.ex.) tels ceux que nous sommes obligés de supporter pour le moment ce n’est pardi pas possible alors que pourtant je veux rester convaincue qu’il y en a parmi eux qui sont de vrais socialistes…
      (J’entends humanistes ce qui par définition suppose que l’on soit socialiste m’est avis.)
      Alors je rêve …
      Que ceux-là, les intègres, trouvent le courage de quitter le navire des corrompus pour créer leur propre flottille… Parfois cela arrive, des formations se font et se défont, des outsiders recréent « ailleurs » formation mais bientôt c’est reparti de plus belle et ils se ricochent les mauvaises coups et les bassesses, se moquent des gens au profit de leurs mesquines chapelles, campent sur leurs positions et finalement rejoignent les rangs des partis et des clans…
      Dommage…
      Ce serait vraiment très encourageant et même « révolutionnaire » que de vrais politiques, de ceux pour qui l’humain citoyen importe et motive les actes et les dires, s’emportent et s’indignent…
      Mais je crains que cela ne se puisse…
      « Pourquoi ont-ils tué Jaurès ?… »


      @ Mr. Leclerc


      A part cela dit je viens de lire votre article Mr. Leclerc et j’en ai le tournis de ce chassé-croisé hypocrite, menteur, trompeur et avide où l’on joue au chat et à la souris…
      Qui paiera pour qui ?…
      Ils se moquent n’est il pas ?…
      L’on croit assister à une danse macabre sur un écran blanc en ombres chinoises où les humains de la planète entière pareils à des marionnettes au bout d’un fil sont agités de soubresauts comme si on leur tirait dessus à l’aveuglette…
      Une balle perdue pour dix vendues…
      C’est affolant ce qui nous arrive, à tous…
      Et ça commence vraiment à faire peur…
      J’entends encore l’intonation mi-sinistre mi-résignée et si lasse dans la voix de Mr. Jorion un soir tard quand l’Amérique jouait au « Vogelpik » avec sa dette (souvenez ?) dans une de ses vidéo « Quel temps fait-il ? » où il parlait de la chute de Rome concluant :
      – « Ce n’était pas beau à voir… »

      Déjà ce n’est pas beau à voir…
      Faut pas demander ce qui nous attend…

      Quelle catastrophe que tout cela…
      Force sera aux humains de réapprendre le partage, l’échange, la solidarité, et d’urgence !…
      Ainsi que les « gestes qui sauvent » comme de stocker nos vêtements pour les frimas à venir, d’empiler des sacs et des bocaux pour les fruits secs, les légumineuses et les confitures, de réapprendre à ravauder les chaussettes, tricoter des écharpes et des chandails, et surtout de pratiquer l’économie de ’bouts de ficelles’ …
      Et de pétrir le pain…
      🙂
      Les temps à venir seront des temps de mutants…
      Souhaitons que nous en sortions sans trop de morts, sans trop de séquelles, de stigmates, et surtout, assagis … De sorte qu’enfin un nouveau monde plus juste, plus équilibré, sain et salubre se puisse… J’en fais voeu sincère.
      Pour l’humanité.
      Pour nos enfants…
      Pour les leurs.

      1. Juste une petite morale souriante :
        Un saint homme tenait un jour une conversation avec Dieu …
        > > > il lui dit :
        > > > – Seigneur, j’aimerais savoir comment est le paradis et comment est
        > > > l’enfer
        > > > Dieu conduisit le saint homme vers deux portes.
        > > > Il ouvrit l’une d’entre elles et permit ainsi au saint homme de
        > > > regarder l’intérieur.
        > > > Au milieu de la pièce, il y avait une immense table ronde.
        > > > Et, au milieu de la table, il y avait une grosse marmite contenant un
        > > > ragoût à l’arôme délicieux….
        > > > Le saint homme saliva d’envie.
        > > > Les personnes assises autour de la table étaient maigres et livides.
        > > > Elles avaient, toutes, l’air affamé.
        > > > Elles tenaient des cuillères aux très longs manches, attachés à leurs
        > > > bras. Toutes pouvaient atteindre le plat de ragoût et remplir une
        > > > cuillerée.
        > > > Mais, comme le manche de la cuillère était plus long que leurs bras,
        > > > elles ne pouvaient ramener les cuillères à leur bouche.
        > > > Le saint homme frissonna à la vue de leur misère et de leurs
        > > > souffrances.
        > > > Dieu lui dit:
        > > > – Tu viens de voir l’enfer.
        > > > Tous deux se dirigèrent alors vers la seconde porte.
        > > > Dieu l’ouvrit, et la scène que vit le saint homme était identique à la
        > > > précédente.
        > > > Il y avait la grande table ronde, la marmite de délicieux ragoût, qui
        > > > fit encore saliver le saint homme.
        > > > Les personnes autour de la table étaient également équipées de
        > > > cuillères aux longs manches.
        > > > Mais, cette fois, les gens étaient bien nourris, replets, souriants et
        > > > se parlaient en riant.
        > > > Le saint homme dit à Dieu:
        > > > – Je ne comprends pas !
        > > > – Eh bien, c’est simple, répondit Dieu à sa demande, c’est juste une
        > > > question d’habileté. Ils ont appris à se nourrir les uns les autres,
        > > > tandis que les gloutons et les égoïstes ne pensent qu’à eux-mêmes.

  4. Formidable cette énergie, des jeunes et des … vieux !
    Je me sens avec eux;
    Y a t-il des Grecs, Espagnols, Portugais qui pourraient nous donner de leurs nouvelles ?

    1. Depuis mon sud-ouest Hispanique/Européen. Les commentaristes les plus courageux parlent de coup d’état de la part des « marchés ». Le fade candidat de la droite classique récoltera du refus populaire d’une gauche classique la majorité absolue. La droite n’est pas claire dans ses intentions et la gauche essaie de se rattraper promettant de faire ce qu’elle n’a pas fait jusqu’ici. L’enturloupe habitualle dont je me demande si elle a pris quelque ride.
      Quant á la population, une bonne partie commence à perdre ses repères et en cherche d’autres. La pauvreté augmente. La rigueur qu’ imposera le futur gouvernement risque gros de mettre le feu aux poudres. Voyons les formes que prendra tout cela.
      Diego

  5. A quand pour la France?

    Merci pour les liens. Pour la Grèce n’hésitez pas à passer sur le site de la chaine « skai », il ont un stream live.

    Bonne journée.

  6. La France se rapproche de plus en plus vite du 6% fatidique.

    Indice Tec10 au 17 Novembre 2011 4.01 %

    Les valeurs du mois :
    17 Novembre 2011 4.01 %
    16 Novembre 2011 3.58 %
    15 Novembre 2011 3.59 %
    14 Novembre 2011 3.32 %
    11 Novembre 2011 3.40 %
    10 Novembre 2011 3.30 %
    09 Novembre 2011 3.13 %
    08 Novembre 2011 3.15 %
    07 Novembre 2011 3.10 %

    1. 1 point en 10 jours, hummm pas mal !

      Combien va-t-il nous falloir de plans d’austérité pour que les têtes commencent à tomber ?

      1. Combien va-t-il nous falloir de plans d’austérité pour que les têtes commencent à tomber ?

        Vous voulez-dire pour que les technocrates européens poussent Sarkozy hors du pouvoir ?
        Ma foi ce n’est pas très démocratique, mais je ne serais pas très attristé. Tout comme certains italiens n’ont pas pleuré la sortie de Berlusconi.
        Mais je reconnais que pour en arriver à avoir de telles pensées, c’est que la démocratie se porte très mal.

    2. Il faut supprimer les monnaies aussitôt et les remplacer par une carte individuelle, biométrique, de pointage-consommation-retraite qui comptabilise le temps passé à faire des bonnes actions.. Les prix sont libellés en minutes de bonnes actions réalisées au lieu des devises actuelles.. Au bout de 80000 heures de bonnes actions réalisées, la carte devient une carte de retraité avec consommation raisonnable permanente, possible.

      1. Hello Sephyx
        Si c’est fixe c’est que cela ne bouge pas ..
        Un bonne action est une action qui fait du bien et qui augmente la vie, tout en permettant à l’âme de ne plus revenir perdre son temps dans la matière ..

      2. Hello Bruno

        Plus tu fais de bonnes actions, plus tu pourras faire chauffer ta carte de pointage-consommation-retraite

        Tu fais des bonnes actions, tu manges, sinon, bin tu jeunes !!
        Simple, net et sans bavure !!

      3. L’enfer est pavé de bonnes intentions… Il est complètement illusoire et, malgré tout le respect que je vous dois, naïf de définir une bonne action.

        Ça me rappelle les 3 lois de la robotique de Asimov:

        1/ Un robot ne peut porter atteinte à un être humain, ni, restant passif, permettre qu’un être humain soit exposé au danger.
        2/ Un robot doit obéir aux ordres que lui donne un être humain, sauf si de tels ordres entrent en conflit avec la première loi.
        3/ Un robot doit protéger son existence tant que cette protection n’entre pas en conflit avec la première ou la deuxième loi.

        Il a rajouté une loi zéro par la suite, car son concept avait mûri:

        0/ Un robot ne peut pas faire de mal à l’humanité, ni, par son inaction, permettre que l’humanité soit blessée.

        Modifiant la loi 1 par:

        1/ Un robot ne peut porter atteinte à un être humain, ni, restant passif, permettre qu’un être humain soit exposé au danger, sauf si de tels actes entrent en conflit avec la loi zéro.

        Tout ça pour dire qu’une bonne action à l’instant T peut faire plus de mal que de bien.

        Exemple, sauver un enfant d’un accident de voiture. Cet enfant ce nommait Adolf Hitler.

        PS: ce n’est pas un point Godwin.

      4. @Xian

        C’est déjà prévu et comptabilisé par Dieu. Par contre, le paiement est in fine.

        En attendant, tu continues à bosser dur (pardon être persévérent) et à la fermer (pardon à rester humble).

        Et surtout détaches toi du matériel, tu ne seras que plus heureux et accepté au paradis (Notre paroisse peut te conseiller et t’aider sur ce dernier point).

        Amen

  7. Dans un mail que j’ai envoyé récemment à P. Jorion, je disais que ce à quoi on assiste actuellement n’est pas une lutte entre l’ « ultralibéralisme » et je ne sais quelle doctrine alternative, mais entre l’ « ordolibéralisme » (pour faire court l’orthodoxie allemande) et le « néolibéralisme » (pour faire court aussi : le monde anglo-saxon).
    Ce que vous dites confirme mon opinion.
    Reste à savoir qui va gagner.
    En l’état actuel des choses ce sont les néos contre les ordos. Mais comme les uns comme les autres sont une catastrophe, je nous vois mal barrés, comme qui dirait.

    1. Je ne sais pas si vous avez noté, mais les « ordos » et les « néos », ils ont un point commun : ça commence par « li » et ça se termine par « ral ». Qu’est-ce que c’est ?

      Catéchisme du point commun :

      1. Enrichissement ;
      2. Compétition ;
      3. Anéantissement de la concurrence ;
      4. Après moi, les mouches.

      (En gros.)

      Donc, le gagnant, c’est… c’est… c’est… Allez ! dites-le pour moi. 😉

      1. Il me semblait pourtant avoir été clair pour renvoyer dos à dos les deux. Apparemment pas assez , ou alors c’est le mot « libéral » qui vous gêne ?
        Là je suis ennuyé, à tout le moins. Quelques connaissances historiques vous feraient savoir que le libéralisme fut une conquête, dure et laborieuse, sur ce qui l’avait précédé (mercantilisme, physiocratisme, …). Que ledit libéralisme est consubstantiel avec ce qu’on aime bien nommer en France « Les droits de l’Homme » (ce sont les mêmes qui ont créé les deux).
        Plus : les « points communs » que vous citez, non seulement existaient avant, mais qu’un des propos du libéralisme était de lutter contre.
        C’est raté me direz-vous ? Certes. Mais, à nouveau, prenez garde aux préfixes : l’invention de l’ordolibéralisme date des années 1930, celui du néolibéralisme des années 1960, et tout deux se sont faits, quoiqu’ils en prétendent; contre le libéralisme. Comme des sortes de cancers de la chose. Comme des sortes de tentatives désespérées de revenir à l’état antérieur des choses en masquant la réalité.
        A mon tour de vous demander : qui est le gagnant ?

  8. Les journalistes et penseurs en tous genres se réveillent:

    L’Union européenne contre la démocratie ?

    Avec l’épisode du référendum grec – qui n’est pas toujours une marque de démocratie, selon Philippe Vigneron – la crise de la dette révèle, comme le soutient Marc Le Roy, le déficit démocratique des institutions de l’Union européenne. Comment éviter le danger d’un court-circuit des démocraties ? Peut-on sortir l’Europe de l’emprise des marchés ? Oui, écrit Dominique Rousseau. Les marchés ne doivent plus dicter leur loi. Pour cela, il faut élaborer une nouvelle Constitution ! Car nous vivons un moment décisif, ajoute Yves Charles Zarka, un délitement politique contre lequel il faut réinventer l’idéal européen. La crainte des peuples est parfois justifiée, ajoute Pascal Perrineau. Alors, quand les décideurs parlent de « gouvernance », explique Jürgen Habermas, ils ne font que désigner une forme dure de domination politique. Comment peut-il en être autrement, souligne Gérard Raulet, l’Europe est antisociale depuis le traité de 2004 et ses pièges. Pour changer la donne, il faut relancer un projet politique positif, martèle Jean-Marie Guéhenno.

    http://www.lemonde.fr/idees/ensemble/2011/11/17/l-union-europeenne-contre-la-democratie_1604748_3232.html#ens_id=1604748

    1. Il est temps qu’ils se reveillent, les journalistes…je ne les aime pas, na. Ils sont responsable et coupable, vont dans le sens du vent et de l’argent…

      1. On appelle ça des girouettes. Les girouettes, ça grince, ça tourne, ça indique le sens du vent. Et comme le vent est en tempête, ça manque de raisonnement. Bref, ça sert à rien.

      2. Ce ne sont surtout plus des journalistes (au sens où on l’entendait jadis), mais des bateleurs passeurs de soupe. Les vrais journalistes, eux, pointent au chômage, se font attaquer en justice ou rédigent les bouquins des starlettes de la téloche pour croûter.

    2.  » Il faut  »
      Bien sûr qu’il faut, mais comment ?
      Le moyen de se faire entendre et d’infléchir les choses rapidement reste à inventer . Nous avons tous ici des idées de résistance mais quelle proportion représentons nous ?
      C’est un problème de masse critique, devant la répression de manifestations pacifiques à laquelle nous assistons, il n’y a pas d’autre alternative ( TINA aurait donc une soeur ? ! ) cette opposition calme et déterminée doit être massive .
      Si la résistance et l’opposition par tous les moyens pacifiques se met en place et réussit à éviter le piège de la violence, il y a une possibilité de changer rapidement les choses .

      1. Ben oui ! comme se mettre TOUS en grêve nationale et en otant tous jusqu’au moindre centime des banques ! Là on aura un arrêt sur image et même éventuellement on nous demandera notre avis. et c’est pacifique !

  9. Incrédules, les cambistes de Pictet & Cie indiquent : “la France, selon un porte-parole du gouvernement, fait confiance à la Banque centrale européenne afin de prendre les mesures qui s’imposent pour assurer la stabilité financière de la zone euro. Pour sa part, l’Allemagne est prête à perdre une part de sa souveraineté afin d’aider l’Union européenne. Les deux poids lourds européens essaient par tous les moyens de rassurer les marchés”.

    Un cambiste nord-européen s’interroge : pourquoi, face à un tel déferlement de mauvaises nouvelles sur l’Europe, l’euro ne baisse-t-il pas davantage ? “Sans doute y a-t-il plusieurs explications à cet état de fait, mais à notre idée, une cause majeure réside dans la demande continue provenant du Moyen-Orient et d’Asie, de la part de pays souhaitant diversifier leurs réserves de changes”.

    C’est donc le Dollar qui coince ; Barack où es-tu ?

  10. A l’occasion de chaque réunion internationale, on nous annonce (Merkozy) que la solution miracle a été trouvée et que l’on est reparti du bon pied, cela ressemble aux conférences des années vingt sur les réparations allemandes. Et naturellement, on nous propose tout en même temps la fuite en avant: : une implication plus grande de la BCE, mais à quoi servent les traités ? ou bien le fumeux fédéralisme budgétaire.
    Il faut se faire une raison: l’irréalisme européiste a vécu. Il faudra bien d’une façon ou d’une autre mettre un trait sur le traité de Maastricht comme on a mis un trait sur le Traité de Versailles en matière de réparations allemandes.
    Le retour au réel, c’est le retour aux souverainetés nationales et donc monétaires en redonnant aux Etats pleine autorité sur le système financier. Je note que c’est ce qui se passe dans tous les pays émergents, malheureusement depuis 40 ans (cela a commencé avec le plan Werner) on chevauche des chimères en Europe.
    Tout le reste est littérature

    1. La réponse est en Islande ou en Amérique latine surement. Dès que Sarkozy est débarqué, Hollande mal embarqué, on prend le pouvoir, celui qui a été confisqué au peuple et on rétablit la démocratie, mot grec qui veut dire pouvoir par le peuple et la république dans son sens original res publica la chose publique. C’est tout ce qu’il faut souhaiter à nos enfants.
      « Pas de quartier ! Il nous faut tout ce que vous possédez. Nous ne nous contenterons de rien de moins. Nous voulons prendre entre nos mains les rênes du pouvoir et la destinée du genre humain. Voici nos mains, nos fortes mains ! Elles vous enlèverons votre gouvernement, vos palais, et toute votre aisance dorée, et ce jour viendra où vous devrez travailler de vos mains à vous pour gagner du pain, comme fait le paysan dans les champs, ou le commis étiolé dans vos métropoles. Voici nos mains; regardez-les: ce sont des poignes solides. »
      Jack London en 1905, devant un club de riches New-Yorkais

  11. « L’Agence France Trésor a procédé ce matin [17/11/201] à l’adjudication du BTAN 2% 25 septembre 2013, du BTAN 2.00% 12 juillet 2015, du BTAN 2.25% 25 février 2016, du BTAN 2.50% 25 juillet 2016, du BTANi 0.45% 25 juillet 2016 et de l’OAT€i 1,10% 25 juillet 2022 Vous trouverez ci-dessous le détail de ces adjudications Le montant total adjugé est susceptible d’être augmenté avec les offres non compétitives 2 (ONC2), qui auront lieu lundi 21 novembre 2011.

    BTAN 2% 25 septembre 2013
    Volume demandé : 3,678 milliards d’euros
    Volume adjugé : 0,950 milliards d’euros
    Prix limite : 100,26% Pourcentage adjugé au prix limite : 100%
    Taux de couverture (volume demandé / volume adjugé) : 3,87
    Taux moyen pondéré : 1,85%
    Prix moyen pondéré : 100,28%
    Date de règlement : 22/11/2011
    Code ISIN : FR0119580019

    BTAN 2.00% 12 juillet 2015
    Volume demandé : 2,569 milliards d’euros
    Volume adjugé : 1,069 milliards d’euros
    Prix limite : 98,45%
    Pourcentage adjugé au prix limite : 100%
    Taux de couverture (volume demandé / volume adjugé) : 2,40 Taux moyen pondéré : 2,44% Prix moyen pondéré : 98,48%
    Date de règlement : 22/11/2011
    Code ISIN : FR011846212

    BTAN 2.25% 25 février 2016
    Volume demandé : 3,300 milliards d’euros
    Volume adjugé : 1,625 milliards d’euros
    Prix limite : 98,15%
    Pourcentage adjugé au prix limite : 100%
    Taux de couverture (volume demandé / volume adjugé) : 2,03
    Taux moyen pondéré : 2,71%
    Prix moyen pondéré : 98,19%
    Date de règlement : 22/11/2011
    Code ISIN : FR0119105809

    BTAN 2.50% 25 juillet 2016
    Volume demandé : 5,592 milliards d’euros
    Volume adjugé : 3,332 milliards d’euros
    Prix limite : 98,50%
    Pourcentage adjugé au prix limite : 100%
    Taux de couverture (volume demandé / volume adjugé) : 1,68
    Taux moyen pondéré : 2,82%
    Prix moyen pondéré : 98,62%
    Date de règlement : 22/11/2011
    Code ISIN : FR0119580050

    BTANi 0.45% 25 juillet 2016
    Volume demandé : 1,310 milliards d’euros
    Volume adjugé : 0,545 milliards d’euros
    Prix limite : 93,97%
    Pourcentage adjugé au prix limite : 100%
    Taux de couverture (volume demandé / volume adjugé) : 2,40
    Taux moyen pondéré : 1,78%
    Prix moyen pondéré : 94,10%
    Date de règlement : 22/11/2011
    Code ISIN : FR011910579

    OAT€i 1,10% 25 juillet 2022
    Volume demandé : 1,124 milliards d’euros
    Volume adjugé : 0,529 milliards d’euros
    Prix limite : 88,45%
    Pourcentage adjugé au prix limite : 100%
    Taux de couverture (volume demandé / volume adjugé) : 2,12
    Taux moyen pondéré : 2,32%
    Prix moyen pondéré : 88,62%
    Date de règlement : 22/11/2011
    Code ISIN : FR0010899765

    (L’OAT et le BTAN suivis d’un « i » sont des titres indexés sur l’inflation)
    Pendant ce temps l’OAT 10 ans se négocie à 3,64% selon Bloomberg, taux en légère baisse, mais bon, ça sent l’sapin… Cela dit l’Allemagne va pas tarder à prendre le même chemin, tous les yields sont à la hausse, le bund 10 ans prend 7 points à 1,88 %…
    http://www.aft.gouv.fr/aft_fr_23/communiques_27/communiques_2011_1597/6_976_7138.html
    http://mobile.bloomberg.com/apps/quote?ticker=GFRN10:IND
    http://mobile.bloomberg.com/markets/

  12. On ne voit pas pourquoi la banque amerloque et ses agences au bord de la faillite se generait pour dépouiller l’Europe…
    Chacun pour soi…

  13. Cher Monsieur Leclerc,

    A mon tour de vous remercier pour cette attention et ces analyses continues que vous nous prodiguez, suscitant un intérêt qui ne faiblit pas.
    Le propos que vous rapportez (Raphaël Berger, directeur des études économiques d’Areva, a ce matin affirmé lors d’une audition à l’Assemblée nationale : « Je tiens à préciser que nous n’avons pas vocation à nous substituer au politique dans le débat énergétique actuel mais que nous n’hésiterons absolument pas à contribuer à notre niveau de grand groupe industriel public ». Cela méritait d’être dit, sans pudeur excessive.) donne un éclairage intéressant sur la perception que le pouvoir économique et industriel a de la future – putative – équipe gouvernementale qui envisage de revenir aux affaires : aucune inquiétude. Un avertissement sans frais vient d’être adressé à une amicale de bras cassés qui n’a d’yeux que pour un troc de circonscriptions contre un choix de civilisation majeur.Les lobbies montent au front. Ils ne feront qu’une bouchée du PS auquel ils viennent de donner un coup de dent.

    Bien à vous,

    Renaud Bouchard

    1. Bonsoir Renaud Bouchard.

      « Les lobbies montent au front. Ils ne feront qu’une bouchée du PS auquel ils viennent de donner un coup de dent. »

      Concernant le nucléaire, pourquoi seulement le PS, tous ceux qui se mettrons en travers de la route auront droit au même traîtement et à juste titre, le nucléaire n’est pas dangereux, sauf en cas d’accident, c’est pas plus dangereux qu’une mine anti-personnelle, sauf si on marche dessus mais là il faut être con.

      Décrétons les accidents nucléaires interdits et la connerie aussi, non mais!

      Quand on pense que les délégués syndicaux de la filière MOX sont inquiets, il n’y a plus grand chose a espérer de la société d’abrutis dans laquelle nous vivons.

    1. Plus de flics que de manifestants, 7000 ça va pas chercher loin. Faut croire qu’ils n’ont plus de jus les Grecs.

      Et ce qui me désole doit en réjouir d’autres.

      1. FAUX

        Selon les chiffres de la police repris par l’AFP : 30 000 manifestants à Athènes et 15 000 à Salonique.

        Au début de la manifestation à Athènes, à 15H00 GMT, la police avait recensé 15.000 personnes, mais le rassemblement s’est renforcé au fil des heures, pour atteindre vers 17H00 près de 30.000 personnes.

        (source : http://www.lefigaro.fr/flash-eco/2011/11/17/97002-20111117FILWWW00660-grece-plus-de-40000-manifestants.php)

        Une question combien de manifestants dans les rues de Paris aujourd’hui ?

      2. 15000, 30 000? Franchement, c’est quoi après ce qu’ils viennent de subir?

        D’ailleurs ça permet à Quatremer de défaillir de bonheur en affirmant que le peuple Grec est tout à fait favorable à l’UE, à l’euro et aussi au gouvernement par un gauleiter piloté par des Allemands.

        Si ce pays n’est capable après ça que de sortir 30 000, c’est qu’il n’a plus de jus. ça doit sabrer le champagne dans certains salons.

  14. Apportant son éclairage à l’affaire de la disparition de la phrase sur la filière Mox dans le communiqué commun Verts-PS, Raphaël Berger, directeur des études économiques d’Areva, a ce matin affirmé lors d’une audition à l’Assemblée nationale : « Je tiens à préciser que nous n’avons pas vocation à nous substituer au politique dans le débat énergétique actuel mais que nous n’hésiterons absolument pas à contribuer à notre niveau de grand groupe industriel public ». Cela méritait d’être dit, sans pudeur excessive.
    Je ne vois pas pourquoi il faudrait condamner un responsable d’entreprise qui tient de tels propos, qui plus est une entreprise publique. Il défend ses intérêts et accéssoirement ceux des salariés de la boutique.
    Les Organisations syndicales font de même lorsqu’elles s’opposent aux Pouvoirs Publics et là souvent c’est pour défendre le service public et les intérêts des agents.

    Ce qui est malhonnête dans le lobying c’est que ceux qui subissent ces pressions ne vont presque jamais demander l’avis contraire ni d’ailleurs publier les sollicitations dont ils font l’objet.

    Comme syndicaliste, j’ai arpenté durant une quinzaine d’année les antichambres ministérielles
    en faisant mon boulot. J’y ai croisé souvent ceux d’en face. Généralement on critique la pratique des autres, lorsque l’on n’est pas capable d’être aussi bon. Les rapports de force cela existe, d’abord, avant la rationalité et la sagesse des argumentations.

    Ce que j’ai souvent déploré, c’est le manque de courage des politiques qui préfèrent s’accomoder des puissants plutôt que de pousser vers la justice sociale, la transparence et un peu de démocratie.

    1. Ne s’expose t’on pas à avoir des crises de nerfs s’il n’y a pas d’électricité pendant 3 jours au domicile ??
      Problème de santé publique, non ?
      Imaginons nous cuire un steack à la bougie !!
      Et si on prend du charbon ou du gaz, bonjour le CO2 dans l’air et la prolifération des ouragans méditérannéens !!

      http://www.franceinfo.fr/environnement-intemperies/intemperies-c-est-un-ouragan-tropical-qui-a-touche-le-sud-est-444607-2011-11-12

      1. Xian

        Et ben quand vous aurez constaté l’inutilité de la crise de nerf, vous ferez comme les copains : Vous vous adapterez aux nouvelles conditions de vie.

        Rassurez vous, d’ailleurs, ce n’est pas comme ça que ça se passe (un jour de coupure par-ci, par là) Non, non.

        La variable d’ajustement, c’est le nombre d’accédants à l’énergie, et donc, jusqu’à ce que votre tour arrive, vous constaterez simplement autour de vous l’augmentation du nombre de ceux qui n’ont pas « accès à »…. Et puis un jour, ce sera vous : Fini le steak sur la vitro-céramique.

        (Pas de menace de retour à la bougie, SVP, les années 30 n’avaient rien à voir avec le moyen age, et je passe sur l’argument climatique, ou de santé publique, ma parole, on dirait que les pro nuc nous recopie tous la même liste d’arguments bidons, heureusement, il n’est plus fait mention de notre indépendance énergétique, vous reconnaissez l’indépendance du Niger, c’est bien !.)

        En 2009, j’ai eu une coupure de 25 jours suite à l’ouragan Klaus, et bien voyez, j’aurais aimé que cela dure un peu plus : La société commençait à vivre des épisodes de solidarité et d’agressivité tout à fait instructifs.

    2. Genetais vous soutenez et défendez des propos qui dégagent une forte puanteur, voire une odeur de mort pour des milliers de Japonais.
      Quelle justice sociale pour les enfants de Fukushima qui meurent de leucémie ? Celle des fabricants du mox ?

      1. Désolé, je n’accepte pas cet argument, je regarde d’abord pourquoi cet accident est arrivé et la raison qui a conduit à ne pas mettre en place les protections. Pour moi c’est TEPCO qui est criminel à cause de sa façon dont il a fait ses choix, ce ne sont pas les travailleurs qui fabriquent le MOX qui sont responsables de la façon dont cette centrale parce que mal protégée a répandu des particules dans son environnement. Ce sont ceux qui défendent les probabilités qu’il faut montrer du doigt.

        En ce qui concerne le MOX il faudra bien trouver des solutions de ce type pour détruire une grande partie des déchets ??

        Je n’ai pas besoin d’aller très loin pour savoir ce que cela veut dire une pollution avec des radio-éléments. A quelques Km d’ici, il y avait des mines d’uranium. les terres d’extraction ont été stockées sur un terril puis, quand la mine a fermé, Cogema a voulu vendre les terrains avec ce qu’il y avait dessus. Un exploitant de carrière a commencé à vendre les terres du terril pour faire du remblai. Quelques poignées d’habitants se sont battus durant 20 ans pour stopper Cogema puis Areva et finalement ont gagné. Des terrains ont été raclés, d’autres pas et dans certains lotissements, du coin, il y a des habitants qui meurent plus que la normale d’un cancer. Pourquoi ? MOX ou pas le problème c’est bien l’inconscience et aussi ce que l’on pensait du nucléaire il y a 10, 20, 30 ans. A côté de là où était la mine, les habitants ont eu une aire de jeux dans la nature pour le picnique. Son nom : Bikini !!

        Pour le nucléaire nous revoyons périodiquement les cadres et les instances de sureté font leur travail. Jamais assez mais elle le font. Pourrons nous nous passer du nucléiare ? Je ne le crois pas, il faut le réguler très sérieusement. Il faudrait souhaiter que le capitalisme financier soit régulé tout aussi fort puisqu’il semble que nous ne pouvons nous en passer.

      2. Mais comment pouvez vous croire que nous pouvons gérer cela :
        L’homme, capable du meilleur et du pire, contre le rayonnement, permanent.
        C’est perdu d’avance sur les échelles de temps en question.

        Vous êtes comme ces maris ou ces femmes, qui croient que leur conjoint changera.

        Et ce sont les anti nucléaires qui sont taxés d’irrationnalité, je rêve.

      3. Désolé, Genetais, je n’accepte pas cet argument : vous êtes « too much », vous, alors…

        …Areva, ni responsable, ni coupable !!! …ils ont fourgué à Tepco, qu’ils connaissent très bien depuis longtemps (partenariat long) le Mox pour qu’il soit testé – à partir de février 2011 !!! – dans le réacteur 3, réacteur BWR aussi fruste et non-fiable (cuve percée, insertion des barres par le bas) que tous les autres du site. Areva, responsable de maintenance et de sous-traitance connaissait très bien l’état de cette centrale (à telle preuve que les stagiaires sur place ont pris la poudre d’escampette dès les premières minutes de la crise !).

        Que je sache (détrompez-moi, svp), Areva n’a même pas communiqué de manière honnête sur le chargement MOX du 3, qu’il doit connaître aussi bien que Tepco. On ne sait toujours pas combien de centaines de kg ou même de TONNES de plutonium, il y a dans ce mélange infernal, fourgué à une compagnie incompétente (revoyez l’histoire de Tepco) et dans un matériel obsolète, qui n’avait jamais été, ni de près ni de loin, conçu pour confiner ce genre de cocktail abominablement dangereux.

        ..on ressent dans vos propos, comme dans ceux des tenants jusqu’au-boutistes ou TINA du nucléaire, le même déni de réalité, les approximations et les affirmations anti-scientifiques et, du début à la fin, cette sorte de jouissance prométhéenne de pouvoir jouer avec le feu effroyable et de se croire les seuls habilités à le faire. Fukushima s’est arrêté (provisoirement ?) juste avant la catastrophe totale (évacuation du Kantô et de ses 30 M d’habitants ; pollution durable de la moitié du Japon) et ça ne vous suffit pas !
        Moi, j’y vois un dernier avertissement avant saisie ; il y a une téléologie des crises, qu’elles soient financières, sociales ou écologiques. Et il n’est de pire aveugle qui ne veuille voir…

  15. « A l’automne de 1929, les Américains les plus puissants , pendant un temps très bref, se révélèrent comme des êtres humains. Comme la plupart des humains, ils firent des choses très sottes. En général, plus la réputation antérieure d’omniscience était grande, plus la bêtise de la veille était sereine, plus grande était la sottise qui apparaissait maintenant. Des choses qui, en d’autres temps, étaient cachées derrière une solide façade de dignité, apparurent alors à nu, car la panique, tout à coup, d’une façon presque obscène, arracha cette façade. Il nous est rarement permis de jeter un coup d’oeil derrière cette barrière; dans notre société, le pendant des murs du Kremlin est l’individu à la prétention épaisse. L’historien de la société se doit d’être toujours attentif aux chances qui s’offrent à lui – et il y en eut peu comme en 1929. »

    John Kenneth Galbraith, dans: « La crise économique de 1929 « 

    1. Merci pour ce texte, un parallèle temporel saisissant , bien que n’étant pas encore visible à la majorité, malheureusement!

  16. L’euro est un projet « darwinien » au sein duquel ne peuvent survivre que les pays les plus forts et ses membres ayant une note « triple A » doivent se voir donner une voix prépondérante face aux autres, a estimé jeudi le ministre finlandais des Affaires européennes, Alexander Stubb.

    Ces déclarations interviennent alors qu’après la Grèce, l’Irlande, le Portugal, l’Espagne et l’Italie, c’est maintenant au tour des pays du coeur de la zone euro d’être placés sous une intense pression des marchés, laissant planer le doute sur le futur de la monnaie unique.

    La semaine dernière, plusieurs sources de haut rang avaient dit à Reuters que la France et l’Allemagne travaillaient à une redéfinition radicale de la zone euro autour d’un noyau fédéral constitué de pays désireux d’intégrer leurs politiques fiscales et économiques, quitte à laisser les récalcitrants au bord du chemin.

    « Pour moi, l’euro est un système darwinien. C’est la survie du plus fort et les marchés se chargent de cela, et je pense que c’est le meilleur moyen de maintenir la pression », a dit Alexander Stubb lors d’une interview à Reuters.

    « Vous pouvez toujours parler d’un noyau dur politique mais pour être honnête, c’est du vent. Le vrai noyau dur c’est celui formé par les pays qui ont une note triple A et font partie de l’euro. Je pense que ces pays devraient, sans aller jusqu’à dicter les règles, tout du moins avoir une voix prépondérante », a-t-il ajouté.

    http://www.boursorama.com/actualites/seuls-les-plus-forts-survivront-dans-l-euro-juge-la-finlande-d08d33c0eb22f89d85dd66d21baee5ea

  17. Ici et maintenant
    commencons la desobeissance civil
    ne payons plus nos impots !!
    encore plus efficace que les manifs
    n’ayez pas peur de les retourner(rock), il ne valent pas plus
    en fait comprenez c’est vous ou bien eux
    a vous de choisir

    1. Faire le « boutefeu » est d’autant plus confortable, que l’on est éloigné de ceux qui devront vraiment se frotter au feu de la mèche.

  18. Je reprends en chronologique.

    « et les seconds veulent monnayer leur accord en obtenant que La City ne soit pas atteinte par de nouvelles mesures de régulation financière. »
    Il est PLUS QUE TEMPS de VIRER LES ANGLAIS. Cette sangsue vit de la PAC et est un agent double des US.
    VIREZ !

    « C’est cette réalité qu’il faut affronter, quelle que soit la couleur du gouvernement auquel on appartient, ou que l’on pourrait constituer prochainement. Mais cela impose des remises en question visiblement inconcevables, ce qui n’est pas à dire vrai une surprise. »
    Et ce qui correspond aux prédictions du GEAB courant.
    Il serait peut-être ludique, voire lucide, voire moins con de rappeler que la France ou ce qu’il en reste après l’autre libéral, contient une poignée de banques.
    L’allemagne, une palanquée. 856 si ma mémoire est bonne. Mais mes cours commencent à dater.
    Là, vous me ferez remarquer que les supermarchés et réseaux de distribution automobiles ont acquis le statut de banques chez nous. Mais ce n’est pas le métier premier de ces veaux. Tout simplement parce que la France n’est pas les US. Et heureusement.

    Sinon, ils tournent effectivement à vide et le premier à créer une révolution sera celui qui permettra de tirer sur la foule.
    Vivement. Car il vaut mieux une révolution qu’une guerre. Ca fait moins de morts.

    1. Oui, bien sûr, la City est – de très loin – le plus grand paradis fiscal du monde et le plus grand centre de blanchiment d’argent. Elle représentait jusqu’à 40% du PIB anglais ; ce dernier d’ailleurs se rétracte tellement que le Royaume-Désuni va passer bientôt à la 9e place des puissances économiques de la planète… dépassé par le Brésil.
      Yvan, je dirai qu’il n’y a même pas lieu de faire quoi que ce soit : les Anglais s’isolent d’eux-mêmes et vont se retrouver tout seuls, avec leur sterling de singe, leurs finances en ruine, leurs dettes colossales, leurs industries éviscérées, leur « modèle » communautaire social encore plus violent que le nôtre, leur réputation durablement ternie par leur responsabilité historique dans le dégagement du néo-libéralisme et leur asservissement volontaire à l’Etat-voyou US (guerres néo-coloniales d’agression)… et, pour finir, un référendum en Ecosse, vers 2014, qui peut mettre fin à cette fiction séculaire d’un pays unitaire (car l’Ecosse, elle, voudrait rester dans l’UE et aurait quelques atouts simples pour le faire).
      Alors, seulement alors, il sera temps, distraitement, de les plaindre…

  19. Ganetais:
    Tu sais tres bien ce que defend Berger: Les interets d’Areva qui,pour le moment,semblent se confondre avec ses travailleurs: Ceux qui font le sale boulot, pas les ronds de cuir et les actionaires/investisseurs, qui s’en mettent plein les poches.
    Il faudra expliquer que l’interet reel des travailleurs d’Areva est le dementellement des salopris que ses dirigeants leur ont fait batir.

    1. Beeen, non, Tanguy.
      Les salaires (et j’y ai travaillé), sont LARGEMENT ENORMES !!!!!!!!
      Et en tant qu’ingé, je ne t’explique même pas. Si je l’écris ici, je fais un scandale.
      Alors tu parles que quand tu gagnes un fric monstre, tu deviens vachement « acceptant » de tout pépin qui pourrait arriver…
      Faut être logique.
      C’est de la corruption.

      1. Yvan:
        Il est sure que quand tu as les mains dans le caca nucleaire toute la journee, il faut un bon salaire. Ceci dit, il continuera a y avoir de bons salaires pour ceux qui seront reelement exposes durant les demantellements des centrales. Si tu avais un « ENORME salaire », c’est que tu y risquais enormement ta vie n’est-ce pas?

      2. Tu n’as pas vécu, donc, tu ne peux effectivement pas comprendre.

        Je te parle de corruption, et tu pars dans des délires.

        Essaies de faire un effort de compréhension. Certes, il faut rester critique, soit, intelligent.
        Coupes la télé.

    2. Bonsoir atanguy.

      Pas besoin d’expliquer s’ils ont une conscience, c’est d’autant plus facile que le démentellement prendra une cinquantaine d’années, de quoi assurer du travail et certainement même d’embaucher.

      1. Bonsoir Marc, pour moi c’est encore l’apres midi 😉
        Je pense malheureusement qu’il y a besoin d’explications a commencer avec les dirigeants syndicaux – Voir leur reactions hier.

  20. « Ce monde politique tourne à vide, adossé aux murailles de la finance et des grands lobbies qui font la loi »

    Juste une nuance : avec Papadémos en Grèce et Monti en Italie, ce ne sont plus les politiques qui gouvernent. C’est la finance privée et les grands lobbies qui ont pris le pouvoir.

  21. Goldman Sachs au pouvoir ou le dérèglement du monde.

    Les marchés faisaient déjà les programmes des gouvernements. Ils font maintenant les gouvernements, mieux encore : ils désignent les leurs comme Premiers ministres ! Cela a, au moins, le mérite de la clarté.

    Le paradoxe est énorme : voilà donc ceux qui, depuis 2008, ont plongé le monde dans la crise, à la tête de gouvernements et d’institutions européennes. Je ne sais pas si on mesure bien ce que nous sommes en train de vivre…

    Jamais depuis la crise de 1929, le monde occidental n’a vécu ce double mouvement tragique d’une régression sociale d’une violence inouïe et d’une perversion de la démocratie aussi patentée. Le dérèglement du monde avec son cortège de malheurs et, sans doute un jour, de violences n’en est qu’à ses prémices…

    http://www.rtbf.be/info/chroniques/chronique_goldman-sachs-au-pouvoir-ou-le-dereglement-du-monde-hugues-le-paige?id=7091013&chroniqueurId=5037693

    1. Oui, Dissy. Ce ne sont que les prémices.
      Par contre, A NOUS de déterminer de quel coté sera le malheur, soit, le notre, ou celui des plus riches qui nous font souffrir.
      Réfléchies, si tu le peux.

    2. Mettons localement en place des monnaies complémentaires locales fondantes (à intérêts négatifs) . Les Egyptiens avaient déjà deux monnaies.. une monnaie pour les échanges extérieur et une monnaie pour le fonctionnement et développement intérieur..
      Les monnaies locales permettront de soustraire tout un tas d’activités du budjet en euros et d’alléger considérablement la dette..

      1. Non, Xian.
        La monnaie « fondante » est l’impossibilité de construire le moindre avenir pour avoir la volonté de faire un effort.
        L’hyper-inflation est identique.

      2. Les monnaies locales encouragent la consommation de réseau locale.

        En juste proportion, plus de lien social autour du thème et un bonus boule de neige aux cycles courts / temps / Et, not least, emploi !

        Une part de citoyenneté locale via cette monnaie permet de lutter contre l’épuisement des terroirs économiques.

        Un pas important, nécessaire, pour panacher la totale mobilité du signe d’un poil d’attachement au sol qui nous accueille.

        Ce petit filet sera-t-il un tant soit peu opérationnel avant les grands bordels ?

        Itaki75, encore un petit verre, sans trinquer, sans abuser de votre bon foie ?

        des décotes de 5% /trimestre / semestre, prorogeable à 2% coupon, dans des flux partiels sur les achats à courte durée, pas de l’hyper inflation, Yvan, une incitation temporalisée à intégrer une monnaie parallèle mais rattachée et tracée, liquide et non thésaurisable…Si ton avis peut chimiquement évoluer, s’entend ?

        On parle ici de 100 à 200 équivalent € de moyenne /mois / personne ayant fait ce choix, une autre façon d’aborder la déconcentration que le glass steagall, complémentaire et de la même famille spirituelle en quelque sorte.

        Peu étonnant que ces messieurs de la finance n’en veuille point..vu leur impossibilité à prêter aux territoires, cf l’excellent billet de Zébu sur les prêts toxiques locaux, les élus vont avoir un tapis électoral solidarisant..l’occasion de changer quelques mauvaises habitudes partiellement. Quitte à en chier des ballons, autant ne pas tourner en rond. Itou les entreprises, les scoop vont se ruer sur le créneau..

        nan ?

        De belles chambres de compensations locales en perspective..en monitoring public ? Miam..

  22. Où l’on voit que les européens ne s’entendent pas sur grand chose.
    Les difficultés arrivent, et hop, chacun se replie sur soi et s’oppose.
    Le machin Europe ne protège de rien en l’occurrence
    Sortir du nucléaire dans un horizon de 30 ans ne nous oblige pas à retourner à la bougie.
    Sommes nous capables de faire confiance au progrès, où nous amis nucléaires deviennent-ils finalement des conservateurs qui ont peur de l’avenir!

  23. Sortons de l’euro avec les Italiens et les Espagnols, et créons une zone euro (dévaluée de 30%) avec une banque centrale non autiste, et des barrières douanières.

    Je rêve éveillé …..

    1. Antoine.
      Tu n’as pas connu le risque de change au sein de l’Europe, le SME ainsi que l’attaque de Soros contre la Livre.
      Sors prendre l’air plutôt que d’en vouloir à l’ « Euro ». C’est pas lui, la source de tes malheurs.
      Comme si une « monnaie » pouvait ne pas être dirigée par les US….
      Zimbabwé…

      1. http://fr.wikipedia.org/wiki/Zimbabwe
        « En janvier 2009, suite à une trop grande inflation, le dollar zimbabwéen est abandonné et la monnaie officielle du Zimbabwe devient le dollar américain. Suite à cet événement, les prix chutent en un mois de 3,1 %[27]. »
        Les US sont le « Sauauauauauauauauveeeeeeeeeeeeeeeeuuuuuuuuuuuuurrrrrr » !!!!

        La preuve, l’Irak allait vendre son pétrole en Euro….
        Mauvais plan.

  24. si je résume bien on dirait que le ps et eelv sont pas capables de comprendres
    que l’avenir de l’écologie se joue dans le fait de faire basculer le système,
    c’est quand même incroyable que des gens qui se revendique de gauche n’est pas encore compris
    que la bourse , les agence de notation ; et leurs fameux paradis fiscaux, secret bancaire,
    et autre chambres de compensation sont les ennemies jurée de l’écologie ???

    1. L’écologie ? Les dirigeants PS et EELV s’en moquent totalement.
      Vous voulez dire les discours pour arriver à la soupe.
      On les a eu au gouvernement, et longtemps.
      Ils n’ont fait que trahir leur promesses, toutes:
      sociales, démocratiques et écologiques.
      Pour un plat de caviar…

  25. Je me pose une question. Un spécialiste pourra peut-être me répondre. Comment se fait-il que des Etats comme l’Espagne ne pourraient pas rembourser leur dette en émettant des obligations à un taux de 7% alors qu’il s’agit du taux qu’elle payait en 1997 sans problèmes?

    1. Question d’accumulation : le montant global de la dette et donc le montant cumulé des intérêts dans le budget annuel ne permet tout simplement plus d’ajouter le montant des intérêts composés sur des sommes empruntées à 7 %. C’est une limite théorique évidemment, il n’y a pas de cap formalisé, et il est probable qu’en 1997 il n’était pas très avisé d’emprunter à 7 %, mais la confiance été là, une partie de l’Europe entrait dans une période de croissance un chouia soutenue, alors advienne que pourra.

  26. Les échanges intérieurs et locaux doivent être, partout où cela est possible, payés en monnaie complémentaires locales fondantes..

  27. Le Monde tourne à vide, c’est l’impression que j’ai aussi qand j’etends Merkel dire que « le vrai défi de l’UE » serait de « rembourser les dettes » – comme si celles-ci seraient remboursables.
    J’ai l’impression qu’elle n’a plus de flèches dans son carquois.

    1. @Germanicus

      Justement et en rapport avec notre échange sur un fil précédent, le fait que le défaut soit désormais inéluctable rend l’intervention d’une banque centrale d’autant plus primordiale. Essayer un peu pour voir de laisser tomber toutes les dettes à la hussarde, de faire plonger les banques et de ruiner les épargnants, vous allez voir ce qu’il va se passer. Le défaut doit être accepté mais géré autant que possible et le besoin d’un prêteur en dernier ressort fera obligatoirement besoin.

      1. Il est propbable, d’après ce que j’entends, que la BCE achètera des obligations d’état en grand nombre. Les gouvernements sont à bout, il seront obligés de prendre une ultime option politique, pour jouer la dernière carte dans ce jeu sordide.
        Le gouvernement Merkel se cramponne (en apprarence) à l’idée d’une Europe de l’euro sous gouvernance allemande, ce qui suscite en ce moment la méfiance des anglais, mai c’est un château d’Espagne, le contraire se produira.
        Le problème juridique de la BCE: elle ne peut jouer le même rôle que celui de la Fed, car contrairement aux USA, l’Europe n’est pas un état fédéral, chaque pays est souverain et peut donc à tout moment contrecarrer les directives venant de Berlin, Paris ou Bruxelles.

        Encore un mot au sujet d’une hyperinflation hypothétique: j’avais la chance de parler, au cours des années 80, avec des allemands âgés qui ont vécu les années 1922/23. Si fais une synthèse le leurs commentaires: en dehors de la guerre, rien n’est pire.

      2. @Germanicus

        Il est probable qu’en échange de la monétisation, l’Allemagne demande une modification des traités allant vers un fédéralisme sur modèle allemand. C’est de bonne guerre, mais ça ne règlera pas le déficit démocratique actuel de l’Union. Il faut passer rapidement à l’échelle supérieure…

        Quant à l’hyper-inflation, il n’est pas question de remettre en cause son aspect extrêmement violent, mais simplement de relativiser le contexte d’apparition. Je ne vois pas comment on pourrait tomber dans l’hyper-inflation en ce moment, dans un contexte qui est largement déflationniste au contraire. Or, si vos témoins qui ont vécu 1923 vous disent que seule la guerre est pire que l’hyper-inflation, il faut leur dire que la guerre est née en bonne partie de l’austérité…

      3. Nicks
        J’ai l’impression les décideurs politiques allemands pataugent en ce moment – beaucoup de discours, de grandes discussions, mais pas de ligne directrice; l »Allemagne se sent responsable du devenir de l’Europe, mais je pense pas qu’elle payera ad inifinitum. Le chef de la BCE affirme de ne plus vouloir acheter des obligations, mais il pourrait céder à la pression politique, ce ne serait pas la première fois.
        En ce qui concerne l’inflation, possibilité évoquée en ce moment par des économistes influents américains, je parlais dans un commentaire précédent de stagflation – ce qui risque de se produire. Car la croissance ne sera pas au rendez-vous.
        Une inflation du dollar et de l’euro susciteraient à coup sûr des vives réactions côté chinois notamment.
        On a l’impression d’être pris dans un gigantesque piège.

    2. Le monde tourne à vide, oui. C’est bien !

      Le cheval fou est essoufflé ; il est à l’agonie ! Faire attention aux derniers soubresauts. La bête peut de réveiller subitement et faire des dégâts avant de mourir dans l’inutilité.

      N’ayez crainte des énergies-informations sont bien Présentes pour un nouveau cycle économique reliées aux Valeurs.



    1. …Dignité/In/Dignité…


      « The last and final moment is yours
      « That agony is your triumph.


      Vanzetti, condamné avec Sacco à l’électrocution, répond le 9 avril 1927 au juge Thayer :

      « Si cette chose n’était pas arrivée, j’aurais passé toute ma vie à parler au coin des rues à des hommes méprisants. J’aurais pu mourir inconnu, ignoré : un raté.
      Ceci est notre carrière et notre triomphe.
      Jamais, dans toute notre vie, nous n’aurions pu espérer faire pour la tolérance, pour la justice, pour la compréhension mutuelle des hommes, ce que nous faisons aujourd’hui par hasard.
      Nos paroles, nos vies, nos souffrances ne sont rien.
      Mais qu’on nous prenne nos vies, vies d’un bon cordonnier et d’un pauvre vendeur de poissons, c’est cela qui est tout !
      Ce dernier moment est le nôtre.
      Cette agonie est notre triomphe. »


      (@ Bruno – Merci…)

  28. Monti lance deux réformes attendues par les marchés .

    Le nouveau chef du gouvernement italien a annoncé la mise en place de la réforme du marché du travail ainsi que le report de l’âge de départ en retraite à 67 ans contre 65 actuellement.

    La main invisible du « marché » s’acharne particulièrement sur le paramètre retraite un peu partout en Europe. 67 ans devient la norme. On ne sait trop pourquoi, ça ressemble à un chiffre fétiche.

    Bismark parait-il avait demandé à quelle âge fallait-il mettre la retraite des ouvriers, il lui aurait été répondu 65 ans pour une espérance de vie à la fin du XIX ème assez courte, la retraite des ouvriers lorsqu’ils y arrivaient ne durait pas longtemps.

    Aujourd’hui dans ce même pays, la retraite est fixée à 67 ans en 2023 mais le nombre d’années de cotisations permet de partir autour de 60 ans sans double peine Sarkosienne.

    La réforme du marché du travail est aussi à faire. Ah bon !! En France comme en Allemagne nous avons mis en place des mécanismes mais face au chômage de masse qui se profile dans une société sans industrie, il y en a un qui a trouvé la solution, c’est Chatel, lui il veut une école pour les riches qui ont les moyens de payer des études à leurs enfants pour les autres je crois qu’il veut essayer l’ignorance parce que les travaux à faire ne nécessiteront que très peu de savoirs.
    Chez les Britishs, les jeunes à Bac +5 ou 6 il font quoi ? Caissier ! Les autres, ils poussent les feuilles sur les trottoirs gratos pour toucher leur Chômage de longue durée.

    Il était quoi déjà Monti ? Professeur d’économie ? Ah !!

    1. C’est marrant, la première chose que je remarque en regardant ces images sans comprendre ce que dit la journaliste, c’est ce que disait Steinbeck dans les Raisins de la Colère comme quoi les sherifs ont toujours des gros culs. Il le dit tel quel. Et en regardant cette video, on se dit, qu’effectivement, la NYPD est pleine de gros culs.
      Mais est ce plus insécurisant que nos polices Européennes militarisées, équipées bien mieux et bien plus lourdement, pour affronter des civils, que nos soldats qui se coltinent des Patchouns.

      1. « nos soldats qui se coltinent des Patchouns. » ceux de le France, de l’état, de la nation, du peuple ???

      2. quand vous verrez la blondasse de présentatrice protester avec ceux qu’elle et ses confréres observent à longueur de journée, là, vous pourrez vous inquiéter…. lol

  29. Montpellier recherche n’importe quel job, désespérément.

    Lucie C a tout noté. Chaque CV envoyé, chaque candidature spontanée, chaque fois qu’elle s’est déplacée. Des pages et des pages qui témoignent de ses échecs en matière de recherche d’emploi. Ce carnet de bord d’un chômage qui persiste n’a qu’un but : garder une trace de ses démarches au cas où Pôle emploi douterait de sa bonne volonté et venait à lui supprimer ses allocations.

    http://montpellier.blog.lemonde.fr/2011/11/17/recherche-nimporte-quel-job-desesperement/

    1. Dissy,
      peut-être temps de songer à mettre du SEL (Système d’Echange Local) dans les épinards? A moins que du SOL (projet SOL de Patrick Viveret) fasse mieux l’affaire? Pour le BEURRE ce sera sans doute pas pour tout de suite vu la tournure que prennent les zévènements.

  30. Tim = the REAL media (un tweet)

    Un ptit gars qui filme tout depuis son PC/cam et diffuse en live
    je regarde depuis plus de 3 heures, j’espère qu’il n’y aura pas de blessés
    il y a en déjà en fait
    les flics sont sur les dents

    en tête de cortège, 3 drapeaux :
    2 US
    et 1 debt is slavery

    plus de 7000 manifestants selon Tim
    15000 selon d’autres sources

    20000

  31. bonsoir, merci pour l’article

    occupé à essayer de sauver les portefeuilles des petits porteurs qui ne vous lisent pas, je n’ai pas pu vous lire moi-même depuis quelques jours …

    question ouverte

    à 1h00 du mat’ y’a pas de frisson, le CAC cote virtuellement 2964 points, soit sous le niveau de la mer des 3000 – une question à ceux qui ont une poire pour la soif, un peu d’argent en réserve, car vous ne pouvez tous être de vrais marginaux ou des hermites contre le système (on en est tous des maillons plus ou moins accrochés, voire « anti » ou « indignés », mais de là à retourner au potager, cheminée, torches et autre charrue …), bref, je vous pose une question que tout le monde se pose :

    sachant d’une part, que l’argent est une vision de l’homme, un simple bout de papier imprimé (surtout par Bernanke) ou une information binaire entrée dans une machine qui ne vaut, dans l’absolu, que dalle, mais que d’autre part, nous ne voudrions pas quand même le perdre dans le cas où la charrue et l’araire ne seraient pas de retour, à qui faire confiance : à l’assurance vie adossée à des bons du trésor pourris, à l’immobilier surcoté, à une multinationale comme Total, Vivendi ou Air Liquide ?

    le krach sans doute, mais à un moment donné, dans la destruction créatrice qui s’annonce (à quel prix du CAC, je ne sais pas, la boucle a commencé à 1000 pour un plus bas à 981 – donc entre 2950 et 981 …), la bourse retrouvera un certain intérêt, à mon humble avis …

    et si tout saute, et bien, il restera la charrue, avec ou sans argent, les paysans comme nous (enfin, moi et mes potes du Tarn), nous retrouverons peut-être un certain intérêt pour le gouvernement, pourvu qu’on ne nous annexe pas et que tout cela se passe dans le calme …

    demain, 2890/2900 premier gros support si on flanche à l’ouverture, et si on termine la semaine en dessous, on pourrait ne pas voir la bourse se gaver de dinde à Noël, une maigre consolation avant l’austérité de 2012 qui va nous écraser, mais tout le monde paiera, existe-t-il d’autres choix pour que le virage soit pris en « relative douceur » ?

    bon week-end

    1. « Les gens ne croient qu’à ce qu’ils savent déjà, et là était la beauté de la Forme Universelle du Complot. »
      Umberto Ecco ..
      .
      Dites tout de suite à vos petits porteurs qu’ils sont ruinés, quoiqu’ils fassent, pour sauver les très gros porteurs, pour qu’ils gagnent un peu de temps … Et sauvez-vous, le vrai monde vous attend …
      Le déni de la réalité a une force immense mais il rend fou …
      Quelqu’un devrait relever et écrire un bêtisier de toutes ces fausses antinomies des « penseurs » de plateaux télés ou de bistrots avec l’arrogance qui permet de les reconnaître … CDS ou charrue, EPR ou bougie etc., etc.
      Bon courage pour la chute, vous êtes encore au 17ème étage, donc tout va bien …
      « L’argent est une vision de l’homme » !!! On ne parle plus des coquillages pour faire du troc, on parle de concentration de capital, de transformation de capital vivant en capital mort (des robots), de baisse du taux de profit, de crise de la valeur, de pillage des ressources naturelles planétaires etc. etc. On a peur de la formidable destruction de capital (- 87 % CA en 5 ans) et de marchandises que tout cela va générer, on a peur que cela ne soit pas « une destruction créatrice » humainement supportable.
      Pour être charitable, je vous conseille en plus du blog, une petite cure de Lordon, c’est pas mal car il parle aussi de politique et l' »économie » c’est de la politique …
      http://pierrebourdieuunhommage.blogspot.com/2011/09/ecouter-frederic-lordon-fete-de-lhuma.html
      camarade banquier !
      Salutations anti-capitalistes

    2. Il en existe au moins un, de moyen (autre qu’acheter de l’or, tarte à la crème habituelle). Aucune des quatres options que vous avez cité n’est la bonne. Mais pour savoir comment faire, il faudrait me payer… disons 30 euros. A ce prix là vous ne risquez pas grand chose n’est ce pas? Tous ceux qui veulent sauver leurs économies peuvent ainsi demander mon adresse à Paul. Je me ferai un plaisir de leur répondre. Paiement par paypal (le temps de me créer un compte: je crois que ça prend 48h). Rassurez vous, 34 pour-cents des fonds reviendront au site. Je m’engage à répondre à terme dans 72h, si et seulement si il y a déjà plus de 5000 demandes agrégées.

      ——) ok je sors!^^’

    3. @ Olivier,

      peu de chance que le virage puisse être pris en douceur:

      D’une part, les choix ouverts (a) monétisation (bouleversant soit par l’inflation, soit pour la pression en retour qu’exigera l’Allemagne avec forte baisse des prestations sociales et déstabilisation sociale) ou (b) sortie de l’Allemagne de l’euro (révolution copernicienne, au moins).

      Les élites en place seront dépassées pour gérer cela, même s’ils essaient de récupérer quelques prédicateurs du désastre annoncé et de la renaissance attendue. Cette carte est indispensable pour que la solution puisse sembler venir des élites déjà installlées (mais le temps risque de manquer pour que cela fonctionne). Dommage, tant il est vrai qu’en ces circonstances, il faut que tout change pour que rien ne change.

  32. En un mot, FRAGMENTATION
    – de l’autorité politique,
    – de l’autorité économique
    – de l’autorité financière.
    – etc.

    Ce qu’annonçait J-M Guéhenno dans un petit livre lumineux : « La Fin de la Démocratie » (1993)
    Guéhenno qui se fend d’ailleurs (hier) d’un un petit article qui sort un peu du triste ordinaire journalistique.

    En passant, félicitations pour cette image, M. Leclerc :

    Le vieux jeu triangulaire entre Allemands, Britanniques et Français est relancé.

    Simple et éloquent…

    1. Enfin, bon….c’est encore quelqu’un qui base tout sur la croissance pour relancer la machine.

      Avec un baril à 110 dollars, c’est même pas la peine d’y penser.

  33. Mr. Jorion –
    Faite vos recommendation a vos lecteurs rapidement … le temps est compte … 1 semaine au plus !
    Je regrette de ne pas avoir pris le temps de vous contacter plus tot … l’arret de l’ensemble des communications est plannifie pour jeudi prochain !

    1. Bon sang, mais c’est bien sûr ! …les étranges grilles dessinées sur des kilomètres à la peinture blanche dans le désert de Kumtag, en Chine, c »était pour entraîner les canons-lasers des satellites d’attaques chinois ! Maintenant qu’ils sont calibrés, le PCC va frire tous les satellites de communication ou GPS de l’anglosphère jeudi à l’ouverture de Wall Street !
      L’Orient, non, le monde, va rouge (et or) !

      Allons, nos nouveaux Maîtres ne seront pas si terribles !

  34. Et ce qui devait arrivé arriva pareillement en Amérique,

    La quantité de marchandises n’apporte pas plus croissance,

    La quantité de centrales ne rend pas le monde plus vivable,

    La quantité de capitaines ne fait pas mieux revenir le vent,

    La quantité de libéraux n’apporte pas plus liberté aux petits,

    La quantité d’experts ne produit pas plus de foi et de raison,

    La quantité de bureaucrates n’en complique pas moins les choses,

    La quantité de Mc Do au monde ne fait pas mieux voir les ordures,

    La quantité de mes Jérémiades n’y changera rien du tout les enfants,

    La quantité de nucléaire dans le monde verrouille davantage le débat,

    La quantité de choses entretient tout le temps le monde dans le rêve,

    La quantité de choses produites condamne davantage le monde à trimer,

    La quantité de mes prières mon Dieu ne change pas plus la précieuse,

    La quantité de politiciens ne rend pas mieux service à l’humanité,

    La quantité d’experts au Vatican fait bien plus de mal à Jérémie,

    La quantité d’experts n’en change pas plus le langage du monde,

    La quantité de premiers qui n’aiment pas du tout la prophétie,

    Cela ne dérange pas plus le Vatican d’avoir un expert à Rome,

    La quantité de richesses ne fait pas mieux passer le ciel,

    La quantité de Rats qui ne change pas plus l’expertise,

    La quantité de Droitiers ne me rend pas moins Gaucher,

    Seul Jérémie pourrait encore faire grincer des dents,

    La quantité qui s’imagine toujours avoir le dessus,

    Qui enseigne à moins donner verra moins le denier,

    Mon Dieu, mon Dieu sauve d’abord l’institution,

    Qui radote de trop n’apporte pas plus charité,

    La quantité de décideurs qui dénature la vie,

    1. lève les yeux,
      vois les nuages,
      le bleu, l’or du soleil,
      ça y est ?
      tu tiens un fil,
      un cordage
      pour un âge
      d’or .

      1. la diplomatie consiste à mettre un couteau sous la gorge . c’est , disons, assez primitif malgré les techniques .
        sous ce rapport, l’humanité n’a guère évolué . bon, bien sûr cela se fait avec culture, c’est très très raffiné . mais le chantage est le même que sous les barbaries .
        et les souverains pontifes en guerre , quels genres d’ordres ne donnent ils pas ?
        et le voudraient ils ? maudire toute arme, par exemple .
        permettez que j’en doute . Ils sont trop accrocs à leur sectes respectives.
        et cautionnent les empires à leur solde .

  35. La fin du système politico-financier tel qu’on l’a connu est désormais actée et programmée. Seules inconnues : la date du passage au nouveau monde et son visage. Sera-t-il une reconnaissance des échecs passés et une reconstruction complètement nouvelle vers le meilleur? Ou bien est-ce que ce sera le règne de la peur et de l’égoïsme jusqu’à des épisodes tragiques? J’opte sans hésitation pour la première solution. Mais il y a des conditions non négociables : l’interdiction de la spéculation et la fin du dollar en tant que devise de référence, remplacé par un panier de devises représentatives des plus grandes économies, dont les économies émergentes.

    Ce qui est appelé « démondialisation » n’est absolument pas la guerre de tous contre tous, chacun retranché dans sa nation sans échanges. Les échanges commerciaux, basés sur des choses concrètes, doivent continuer mais de manière modifiée. Je pense qu’il faudrait regarder ce que l’on est capable de faire soi-même pour ne pas l’importer. La seule solution est de faire payer les produits en fonction de leur plus-value écologique et sociale. Les pays qui exporteraient trop seraient, via le panier de monnaies internationales, sanctionnés automatiquement puisque leur monnaie deviendrait alors plus forte, compliquant les exportations futures. Le pays dont les réserves de change seraient trop importantes devraient alors les investir à l’intérieur même de ses frontières dans les domaines sociaux ou écologiques. Les taxations aux frontières ne seraient donc plus nécessaires et cette démondialisation financière ne serait donc pas du protectionnisme mais au contraire, une mondialisation pour le meilleur.

    Mais nous n’échapperont pas à l’effondrement des structures du systême actuel avant d’y arriver. La prise de conscience devrait prendre des années avant que le changement ne soit possible puisque tous les acteurs actuels (politiques, économiques, industriels, financiers, médiatiques, etc…) et dans tous les pays s’entêtent à sauver quelque chose de mort et regardent dans la mauvaise direction.

    1. oui,
      les concepts d’Europe forte sont aussi réactionnaires ou arriérés que ceux de monnaie forte . un monde finissant . agonisant . désespérant parce que nul ne peut y trouver sa vie , sauf les inconscients qui ne savent pas combien ils sont instruments d’une machine , et ce quelques soient la place qu’on occupe dans la hiérarchie. Pitoyable .
      et le propre d’une machine, c’est d’être un super robot .
      vide, il tourne avide . et mange tout . c’est son seul motif .
      absurdité à nos yeux, ou diabolique , sans aucun doute.
      Comment peut on avoir envie de participer à cette progression inexorable vers son anéantissement, par le rapport de forces en jeu ? chine forte, usa forts , châteaux forts ??? quel paradigme ….nouveau .
      bon , que produit on de bien ? et sous quels rapports, maitre -esclave ?
      quelle pensée , à la base, est la nourriture première , vitale, incontournable, comme la pierre d’angle que les bâtisseurs semblent toujours rejeter ?
      la rejettent-ils ?
      et puis qui sont ces bâtisseurs ?
      est-ce ainsi qu’on construit l’homme ?
      ne croyez vous pas que le passé nous a déjà posé quelques bases assez solides par ces épreuves pour pouvoir nous laver de tout soupçon ? les uns vis à vis des autres ?
      et qu’il serait temps de nous libérer ? Non ?
      cela revient à nous accorder , libre accord dans une partition . Un chaos qui diminue .
      une lumière qui revient , en chaque intériorité , et épouse la terre .
      merci .

      laver de tout soupçon , parce qu’on sait que tout le monde est capable du même mal . plus de doute là dessus . oui ?

      1. sortir du cercle vicieux (austérité libérale après le gaspillage libéral = frugalité forcée) pour entrer dans un cercle vertueux (frugalité « intelligente »)

  36. Monsieur Leclerc, supposons que l’Euro disparaisse.
    Peu importe la raison, c’est de la fiction.
    Sur quelle (s) monnaie (s) les réserves libellées antérieurement en Euro se reporteraient-elles?
    Je crois que 30% environ des réserves mondiales sont libellées en Euro.

  37. Jeudi 17 avril 2011 :

    Wall Street finit en nette baisse, dépassée par la crise en zone euro.

    La Bourse de New York a fini sur une nette baisse jeudi, dépassée par l’aggravation de la crise en zone euro, où certains Etats peinent de plus en plus à se financer sur les marchés : le Dow Jones a perdu 1,13% et le Nasdaq 1,96%.

    Les nouvelles inscriptions au chômage y ont baissé pour la troisième semaine de suite aux Etats-Unis, tombant à leur plus bas niveau depuis avril. Sur le front immobilier, les mises en chantier de logements ont reculé (-0,3%) en octobre, mais moins qu’attendu par les économistes, et les permis de construire ont rebondi de 10,9%,.

    En revanche, l’activité manufacturière de la région de Philadelphie (Nord-Est des Etats-Unis) a ralenti, l’indice la mesurant reculant plus que prévu.

    « Il y a trois mois, on parlait de retour de la récession. Cela a changé très rapidement, avec une succession d’indicateurs économiques pas excellents, mais assez bons », a estimé Ed Cowart, d’Eagle Asset Management.

    Mais « le marché américain est retenu en otage par la situation en Europe », a-t-il ajouté, relevant notamment une émission de dette en Espagne « vraiment mauvaise ».

    L’Espagne a dû accepter un taux record, à près de 7 %, pour emprunter 3,563 milliards d’euros à dix ans, alors qu’il espérait lever jusqu’à 4 milliards. La France a aussi dû promettre des rendements en hausse pour une émission de dette.

    http://www.lesechos.fr/entreprises-secteurs/finance-marches/actu/afp_00400193-wall-street-finit-en-nette-baisse-depassee-par-la-crise-en-zone-euro-250779.php

  38. Nous voterons pour le candidat qui aura réussi d’ici avril 2012 à fermer les banques privées et ordonné à la banque centrale européenne de donner l’argent aux Etats, à taux zéro..
    Faites passer, merci.

  39. La menace d’une remise en cause du fonctionnement de la zone euro pousse à trouver d’autres solutions.

    Selon deux hauts fonctionnaires en poste à Bruxelles, cités par Reuters, la zone euro et le Fonds monétaire international (FMI) plancheraient sur une solution consistant pour la BCE à prêter au FMI, qui ainsi pourrait venir à l’aide de pays de la zone euro qui auraient besoin de se financer et que le FESF ne pourrait pas aider de par sa taille (1.000 milliards d’euros par effet de levier). Les cas visés sont l’Espagne et l’Italie, voire la France.

    Une telle option permettrait de contourner le blocage sur la BCE.

    Hors zone euro, les doutes augmentent, comme l’a résumé le président américain jeudi :

    « Je suis profondément inquiet, je l’étais déjà auparavant, je suppose que je le serai demain, la semaine prochaine et la semaine suivante », s’est lamenté Barack Obama.

    Ses inquiétudes sur l’Europe peuvent se doubler de celles sur la dette américaine qui vient de franchir le seuil symbolique des 15.000 milliards de dollars.

    http://www.latribune.fr/actualites/economie/international/20111118trib000665179/le-dialogue-de-sourds-franco-allemand-menace-l-europe.html

  40. Merci, Julien, pour la réponse à ma demande sur le point de singularité.

    J’en profite pour remercier toute l’équipe de sa vigilance et de son suivi millimétré pour les posts. Sans compter les troll et autres singeries qu’il faut gentiment mettre à la porte.

    Quand je pense que j’éprouve des difficultés quotidiennes à suivre ce blog (qui devient ma principale source d’info, les autres ne venant que compléter pour plus de détail sur tel ou tel point) et à travailler, et tenter de mener une vie de famille cohérente avec 3 enfants. Je n’imagine même pas ce que doit être celle de l’équipe ! Je lis parfois avec amusement et admiration les comparaisons d’un François Leclerc avec un bagnard enchaîné au fond d’une cave, nourri à l’eau et au papier de presse. Bravo à lui. Je souris aux 18h par jour d’un Julien modérant à tout va, que j’imagine avec des poches sous les yeux roulant derrière des lunettes transformées en loupes. Et le remercie. Sans compter Paul transformé en Bodhisattva Lokeshvara, dont les yeux rougissant trahissent une surchauffe évidente. Les mots me manquent. Et puis toute la communauté qui réagit sans relâche, écrit, poste, fouine, vérifie, débat, fustige, propose. Des Yvan, des Vigneron, des Edith, j’en oublie. Tiens, ça serait amusant de les citer tous et de les comptabiliser. Surtout pas de rating de posts, ça créerait des réactions incontrôlables du genre doublement des contributions… 🙂

    Bref, chapeau les artistes !!
    Et ça, ça mérite bien 500.000 visiteurs mensuels !
    A quoi un tel chiffre peut-il être comparé, au fait ?

    Bon we à toutes et à tous.

      1. lau,
        et merci à toi pour la bonne humeur,
        elle compense les mines renfrognées des quelques grincheux qui sévissent sur le blog 🙂

  41. Puisqu’on parle d’Allemagne…

    Le 16 novembre dernier Moodys a dégradé rien moins que 12 banques allemandes.
    Ce qui interroge sur la notation de l’Allemagne dans les mois à venir…

    Par ailleurs dans la nuit du 17 au 18 novembre, des émeutiers ont tenté d’envahir l’ambassade US à Athènes.

    On peut légitimement se demander si toutes ces spéculations sur un ordonnancement quelconque de mesures administratives, politiques ou économiques pourrons encore être à l’ordre du jour
    Et si nous pourrons encore longtemps tabler sur des élections en 2012 ?

  42. Jorion est un charlatan

    Henri Sterdyniak, directeur du département économie de la mondialisation à l’Observatoire Français des Conjonctures Économiques (OFCE)

    LOL

    Source @si

    C’est bon de rire parfois.

      1. Il s’agit d’un article ayant trait à la vidéo de « MrQuelquesMinutes » sur l’origine de la dette publique. La journaliste interroge à ce propos Henri Sterdyniak qui avait partagé le plateau avec Paul Jorion lors d’une émission d’@si et je cite :

        il a un très mauvais souvenir de l’émission avec Jorion. « Vous n’aviez rien préparé, Jorion est un charlatan, vous ne m’avez pas du tout calculé, cette émission est la pire chose que j’ai faite dans ma vie. »

        Voilà.

        Il y a l’audio de l’entretien qui est disponible mais je n’ai pas les 1h16 nécessaires devant moi pour l’écouter de suite.

        Je l’ai DL, je veux bien partager.

    1. Bonjour,

      j’ai de nouveau regardé cette émission sur le site « d’arrêt sur image » avec notamment Paul Jorion et Henri Sterdyniak (largement surclassé il est vrai).

      Un détail que je relève et qui me semble intéressant. Paul affirme que, le rôle révélé de Mario Draghi dans le maquillage des comptes de la Grèce, lui rendait maintenant l’accession à la présidence de la BCE impossible. Je pense que dans la situation de l’époque il avait raison, même si maintenant Mario Draghi est a la tête de la BCE.

      Dans la même émission Paul Jorion semblait s’opposer au fait que Goldman Sachs soit une pieuvre avec ses tentacules un peu partout. Voyant ce qui se passe en Europe avec les nominations de personnalités en lien avec cette banque, n’est-on pas en droit de se poser la question?

      En fait je me pose beaucoup de questions à propos de l’Allemagne. Je les vois simultanément atlantistes et tournés cependant vers la Russie.
      Ont-ils laché le morceau pour que leur poulain ne soit pas élu à la BCE, parce qu’ils entrevoyaient la situation dans laquelle nous sommes? Ce sont-ils fait surclasser par les anglo-saxons?

      J’avais eu de plus une discussion avec un co-gérant d’un fond de gestion d’actifs début avril 2011.
      J’ai eu une confirmation là de l’asymétrie de l’information dans les milieux financiers dont parle Paul Jorion.
      En fait ce gérant (pourtant presque de ma famille) adaptait son discours au degré d’information sur le sujet que je voulais bien lui laisser voir.
      Ainsi, d’un monde financier des bisounours (pure loi de l’offre et de la demande, loi du marché, etc …) il en est arrivé (je vous passe les étapes intérmédiaires) à me dire qu’en cas de situation que nous connaissons actuellement, de toute façon les banques centrales payeront (un peu cynique, non?) .
      Je pense que la situation actuelle était déjà anticipée par lui.

      Si les Allemands refusent la monétisation de la dette par la BCE, est-ce que ce ne peut pas être pour faire opposition au monde anglo-saxon de la finance, plutôt qu’en référence à un lointain passé?

      Ou le font-ils pour laisser le rouleau-compresseur ultra-libéral faire son oeuvre en Europe?

      Entre autres explications possibles.

      Cordialement.

  43. Apportant son éclairage à l’affaire de la disparition de la phrase sur la filière Mox dans le communiqué commun Verts-PS

    Je ne vois pas pourquoi ils ont enlevé ce paragraphe étant donné que ce genre d’accord n’engage que ceux qui y croient.

    En 97 les accords Verts-PS prévoyaient déjà un arrêt de la production de MOX.

    Une fois arrivé au gouvernement. Mme Voynet cosignait discrètement un décret autorisant la Cogema à étendre l’usine Melox de Marcoule productrice de MOX.

    Le 6 août 1999, l’Agence nationale pour la gestion des déchets radioactifs (ANDRA) était autorisée à « installer et exploiter » sur le territoire de la commune de Bure (Meuse) un pseudo-« laboratoire » souterrain d’étude du stockage des déchets radioactifs, ouvrant en fait la voie à l’enfouissement définitif et irréversible : décision qui faisait figure de première mondiale, cosignée par une ministre Verte…

  44. Une nouvelle fois on nous annonce la fin du monde, si ce n’est dans l’article alors dans les commentaires. La plupart des lecteurs de ce blog sabreraient d’ailleurs le champagne (le vin?) à la chute du « système »…

    Là où vous prévoyez la fin du monde, certains économistes ne voient qu’une correction. Correction d’un modèle, de ses dérives. Correction des échanges commerciaux internationaux. Que ce soient les USA important les produits chinois à crédit, où les grecs achetant des produits allemands, in fine il va y avoir un retour à la réalité. Les spéculations et magouilles financières ont masqué les problèmes un certain temps, mais ce système atteint ses limites.

    A ceux qui disent qu’on va tous être ruinés, sachez que:

    – 1 euro s’échange encore contre 1.35 dollar. Tant que le rapport n’est pas inversé, nous avons de la marge devant nous… Une monnaie dévaluée crée certes de l’inflation, mais permet après coup une ré-industrialisation et une promotion des produits locaux.

    – Avec de l’inflation, et de la taxation « juste » (c’est à dire des capitaux et des hauts revenus, des grands propriétaires, etc.), vos problèmes de dette sont du pipi de chat. Evidemment cela passera par la tonte de tous ceux qui ont abusé du système, mais face à une foule en colère qui vote, c’est la démocratie qui parle…

    – In fine, l’argent étant quelque chose de virtuel, ce sont les biens physiques et les infrastructures qui comptent. Vous avez vu la France, l’Europe? Nous sommes très bien équipés, nous sommes RICHES par rapport au reste du monde (dire le contraire s’est se plaindre la bouche pleine). Nous pourrions presque être auto-suffisants. Donc au pire des cas, arrêtez de raconter qu’on va retourner labourer les champs avec nos mains.

    Bref, on peut s’en sortir: taxer correctement et où il faut, se remettre au travail, arrêter d’importer des produits étrangers merdiques à crédit, acheter utile et durable, uniquement du bon sens, non?

    1. «  Nous pourrions presque être auto-suffisants. »

      Vraiment ? le « presque » c’est les tracteurs fonctionnant avec un gazogène au lieu du pétrole?

      Il est vrai que nous importons énormément de choses pas vraiment indispensables mais je n’ai jamais vu la liste des importations réellement vitales, la question de l’énergie suffisant habituellement à clore la discution…

      1. L’énergie importée? Cela ne peut en aucun cas « clore » la discussion.

        – Il n’y a pas que le pétrole dans la vie. Le nucléaire que certains honnissent tant produit de l’électricité. Les éoliennes, barrages, centrales à charbon aussi. Notre prétendue « dépendance » au pétrole est le fruit du moindre effort. Tant que le pétrole est abondant et pas cher, aucune raison d’aller chercher ailleurs… Si cela change, alors une production d’énergie locale redevient d’actualité.

        – Comme nos chers amis américains nous le montrent quotidiennement, le pétrole va se chercher l’arme au poing. In fine, l’Europe n’est pas la plus mal armée si vient le moment de négocier des contrats…

        Quelqu’un avait cité ici il y a quelques mois des chiffres sur les échanges inter-UE et hors UE, il me semble. C’était assez surprenant, on se rendait compte qu’une très grand part des échanges se font inter-UE, et non pas avec les pays hors UE.

      2. Tant que le pétrole est abondant et pas cher, aucune raison d’aller chercher ailleurs… Si cela change, alors une production d’énergie locale redevient d’actualité.

        Je partage ce point de vue, mais les énergies de substitution seront moins abondantes et plus chères, ce qui induira probablement une baisse du niveau de vie et un recul démographique.
        Une petite partie de l’énergie de substitution pourrait venir des huiles végétales
        http://fr.wikipedia.org/wiki/Huile_v%C3%A9g%C3%A9tale_carburant

  45. Demain peut-être la pingrerie fera moins disette sur terre,

    Demain peut-être la croissance reviendra avec plus d’estropiés,

    Demain peut-être celui qui passe toujours devant passera derrière,

    Demain peut-être le ciel répondra davantage aux premières attentes,

    Demain peut-être ce sera toujours paix et sécurité pour le picsou,

    Demain peut-être les faux prophètes feront mieux passer la chose,

    Demain peut-être l’enfant sera mieux secouru au bord de la route,

    Demain peut-être je vous en raconterai une autre sous naturelle,

    Demain peut-être la vie sera plus douce et légère avec rigueur,

    Demain peut-être le commerce mondial fera moins de singerie,

    Demain peut-être je pourrais davantage acheter mon salut,

    Demain peut-être je ne serais même plus là pour le voir,

    Il nous relatait déjà ce qu’il voyait la fin d’un monde,
    la fin d’une civilisation, la fin du commerce mondial,
    mais pas cela non plus dans le même temps.

    Oh tais-toi Jérémie, oh tais-toi Prophète de malheur,
    fait nous donc bien plus de signes visibles et cela
    afin que nous puissions mieux croire en toi au Ciel.

    Patience, patience, le compte y est bientôt presque,
    tout devient si coûteux, tout devient si chantage,
    tout devient si prévisible dans les conduites.

  46. Fin du post 63 : Ce bulletin gratuit indique, notamment, « que 2012 va voir une décote moyenne de 30% de l’ensemble des dettes publiques occidentales, auquel s’ajoutera un montant équivalent de disparition d’actifs des bilans des établissements financiers mondiaux, soit 30.000 milliards d’actifs-fantômes d’ici le début 2013″…
    et « accélération courant 2012 du processus de partition du marché financier mondial, en 3 grandes zones monétaires de plus en plus déconnectées : Dollar, Euro, Yuan. Ces deux phénomènes se nourrissent l’un l’autre. Ils vont notamment être à l’origine de la baisse de 30% de la devise US en 2012. »
    A partir de la fin NOVEMBRE « pour essayer de diluer l’information négative pour les Etats-Unis, il est fort probable qu’il y aura une tentative de relancer la crise de l’endettement public dans la zone Euro en ABAISSSANT la note AAA de la FRANCE pour affaiblir le Fonds Européen de Stabilisation Financière. »

  47. @G.
    Mais la casse d’un système social risque aussi de restreindre l’accès à cette richesse à une petite part de la population active. La richesse et l’équipement dont vous parlez correspondent à la production d’un secteur secondaire qui a besoin d’un carburant (la consommation). Quand cela disparait, il reste la terre et le savoir. Quand le savoir n’est plus accessible à tous, la terre est mal cultivée et les hommes sont mal soignés.
    In fine, la seule richesse matérielle est la terre. Ce qui revient à dire que d’actuels pays de ce qu’on appelle le tiers-monde sont bien plus riches que nous si on s’en tient à cela. Tous le reste n’est qu’une construction anthropologique contingente et fragile.

    1. Nicolas, la « casse » du système social s’arrêtera là où les gens en auront marre et iront voter. Avec les nouveaux moyens de communication, il devient infiniment plus difficile de désinformer une population.

      L’accessibilité du savoir peut se faire via la technologie (internet – ce blog par exemple!). Pas de technologie sans équipements. De même, la terre produit peu si vous ne l’exploitez pas avec des outils adaptés. Si elle produisait tant que cela sans outil, pourquoi y aurait-il la faim dans le monde, en particulier dans les pays dits « en voie de développement »? Quant aux soins, ils dépendant là aussi des progrès techniques et des des équipements et infrastructures. Un peu comme si vous compariez les arracheurs de dents d’antan, qui pratiquent encore dans certains pays pauvres, avec les équipements high-tech de votre dentiste.

      Nos paysans sont équipés, nos foyers ont accès aux bibliothèques, aux écoles et à internet, nos médecins ont des équipements et des hopitaux =>nous sommes riches, vraiment! Des milliards d’êtres humains n’ont pas cette chance.

  48. RERS Réseaux d’Echanges Reciproques de Savoirs; voir FORESCO
    Avant les tracteurs existaient les chevaux de labour

Les commentaires sont fermés.