L'actualité de la crise : L'INTRIGUE EST À REBONDISSEMENTS, par François Leclerc

Billet invité

On pourrait croire qu’il reste deux jours pleins pour dégager entre les Allemands et les Français un compromis boiteux à présenter au sommet de dimanche, mais il n’en est rien. Angela Merkel est désormais sous le contrôle sourcilleux de sa propre coalition au Bundestag et doit négocier avec celui-ci un mandat de négociation, ce qui va prendre du temps auparavant.

Quoiqu’il en soit, la tentative dramatisée de Nicolas Sarkozy d’hier, lorsqu’il s’est rendu à Francfort pour profiter de la despedida de Jean-Claude Trichet, qu’il a gâché, a fait un gros plouf. Il n’a pas été possible de faire admettre le montage privilégié par les Français pour le FESF, qui consiste à lui donner accès aux guichets de la BCE en lui accordant une licence bancaire.

A propos de la restructuration de la dette grecque – que les Français veulent minorer pour protéger leurs banques – ainsi que la recapitalisation des banques, les discussions se poursuivent. Frédéric Oudéa, PDG de la Société Générale, a clairement indiqué ce matin les bricolages que les banques s’apprêtaient à poursuivre, afin de l’éviter. « Il est clair que nous ne demandons pas de fonds publics. Nous pouvons nous adapter avec nos propres moyens (…) On garde l’essentiel des résultats pour augmenter les coussins de sécurité (…) Ensuite, on peut effectivement ajuster telle ou telle activité (…). Enfin, le cas échéant (…), on peut faire aussi appel au marché ». D’ores et déjà, l’Autorité bancaire européenne (EBA) est venue à leur rencontre, grâce à de savants calculs permettant de revoir à la baisse leurs besoins globaux de renforcement, maintenant estimés à 80 milliards d’euros.

Quant à la décote supplémentaire de la dette grecque, on peut anticiper un effet d’affichage pour, comme la fois précédente, s’appuyer sur une confusion volontaire afin de justifier qu’elle sera inférieure aux attentes des analystes, c’est à dire 50%. Une chose est le montant de cette décote, tel qu’il se traduit comptablement dans les bilans bancaires, autre chose est la diminution réelle de la dette grecque, lorsque l’on prend en compte l’allongement de sa maturité et les coûts que représentent les garanties (collatéraux) qui doivent être fournies. Les calculs montrent que la réduction de peine est très inférieure à la décote mise en avant.

Dans le domaine des effets spéciaux, Michel Barnier, commissaire européen aux services financiers, a apporté sa contribution, sous forme d’une opération de diversion. Il va proposer d’interdire aux agences de notation de publier leurs notes sur les Etats à un « moment inopportun », sur décision de l’ESMA, la nouvelle autorité de régulation financière européenne. Douce plaisanterie qui consiste à faire croire que ces informations ne circuleront pas…

Il ressort de cette situation une nouvelle fois chaotique que seul le gouvernement allemand a une stratégie, qui est ce qu’elle est. Le moteur franco-allemand marche sur une patte, les Français n’en n’ayant pas. Mais si cette politique entend préserver l’intégrité de la zone euro, au nom des intérêts bien compris de l’économie allemande, elle précipite l’avènement d’une Europe à deux vitesses, à l’image des sociétés occidentales elles-mêmes. Opposant non pas les 27 de l’Union européenne aux 17 de la zone euro, comme tentent de le faire croire les Français à la recherche d’alliés, mais un noyau dur regroupé autour d’une Allemagne ayant imposé aux autres pays une discipline budgétaire qui tiendrait du miracle. Or, celui-ci n’aura pas lieu : le système continuera à imploser et l’Europe à s’enfoncer dans la récession.

Frédéric Oudéa veut lui aussi croire aux interventions du Saint-Esprit. « La recapitalisation des banques, c’est un des sujets mais ce n’est pas le sujet probablement essentiel », a-t-il estimé,, lui qui avait une semaine auparavant expliqué que « le risque sur l’Italie n’est pas avéré ». Il considère désormais que « la question clef, c’est comment montrer que l’Espagne et l’Italie vont se donner les moyens de ne pas avoir de problème. Et ce sujet-là (…) concerne bien plus que les banques ».

Le millier de milliards d’euros que Wolfgang Schaüble a annoncé comme allant être la capacité d’intervention du FESF ne réglera pas non plus le problème. C’est d’ailleurs pourquoi les négociations se poursuivent avec les Américains, afin d’accroître les ressources du FMI pour que celui-ci puisse aider les Européens. Le reste est du bavardage, comme dirait Angela Merkel qui a parait-il surnommé Nicolas Sarkozy : Herr Bla-Bla .

Mais, s’agissant du FMI, les choses se compliquent encore à propos de la Grèce, en plein dans la tourmente, les manifestations et les grèves. Ses représentants trouveraient trop optimistes les estimations de la Commission concernant la capacité de la Grèce à faire face à sa dette. Ils bloquent le rapport de la Troïka ainsi que le versement annoncé de la tranche d’aide correspondante, vitale pour éviter un défaut dans les semaines qui viennent. Voilà de quoi alimenter le débat sur le montant de la décote supplémentaire de la dette grecque et de compliquer le jeu de ceux qui veulent la minorer…

Recommandez par mail Recommandez par mail

Partagez

213 réflexions au sujet de « L'actualité de la crise : L'INTRIGUE EST À REBONDISSEMENTS, par François Leclerc »

  1. « Moyennant quoi, il nous faut supporter, et c’est peu dire, l’affligeant spectacle de ces trousse-pets éberlués d’eux-mêmes, enivrés de leur beauté gominée, anesthésiés par leur euphorie d’individus sans destin, tous coursiers d’un monde qui se défait. »

    1. Tu as raison naïf, rendons hommage à un des leurs.

      Ivre de pouvoir, dans sa tour d’ivoire
      Tel un Empereur, sortit de sa baignoire
      Avança en chaloupant devant son miroir
      Parfumé, paré de son plus beau peignoir

      Par l’odeur alléché venant de son boudoir
      Aperçu soudain jolie petite gazelle noire
      De sombres désirs fût envahit et fol espoir
      Fondit sur la belle tel un faire-valoir

      Mal lui en prit, c’est désormais notoire
      Qu’user et abuser de son pouvoir
      En dehors des sentiers de la gloire
      Peut-être source de gros déboires

      La morale veut pour cette histoire
      Si la puissance reste illusoire
      Que trop briller à coup de boutoir
      N’est pas reluire et peut déchoir

      A méditer…..

  2. « Quoiqu’il en soit, la tentative dramatisée de Nicolas Sarkozy d’hier, lorsqu’il s’est rendu à Zürich pour profiter de la despedida de Jean-Claude Trichet, qu’il a gâché, a fait un gros plouf. Il n’a pas été possible de faire admettre le montage privilégié par les Français pour le FESF, qui consiste à lui donner accès aux guichets de la BCE en lui accordant une licence bancaire ».

    Monsieur Leclerc était-il présent à la réunion ? Si oui qu’ils nous disent tout ce qu’il s’y est dit. Sinon qu’il se taise. Car Affirmer sans savoir c’est au mieux présomptueux, au pire de la sottise. Personne ne sait ce qui s’est dit ou décidé entre Merkel et Sarkozy. Il convient donc d’être prudent et d’utiliser le conditionnel et non de se montrer péremptoire.

      1. Nul besoin de s’en tenir aux communiqués officiels. Je demande juste de ne pas inventer. C’est différent.

      2. « Affirmer sans savoir c’est au mieux présomptueux, au pire de la sottise »

        Optimist mon ami, je vous sens tout meurtri
        Comme si d’aventure une inquiétude sourde
        Avait comme torpille, perforé votre habit ?
        Attention de ne pas pourtant faire de bourde

        Car si François a bien, comme il le prétend,
        Recopié l’avis, l’authentique procès,
        Alors c’est plutot vous, le petit, le méchant,
        Présomptueux et sot, ou encore paltoquet !

      3. Optimiste :
        « Je demande juste de ne pas inventer. »

        Je n’ai JAMAIS vu Monsieur Leclerc inventer quoique ce soit. Mais par contre, toi…

        Donne TES sources, si tu l’oses.

      4. Tout le monde est d’accord pour dire qu’on ne sait pas ce qui s’est dit entre Merkel et Sarkozy. Tout le monde sauf monsieur Leclerc qui a du consulter Elisabeth Teissier.

        1. On n’était pas sous la table, mais on ne s’est pas vraiment trompé, si l’on s’en tient aux faits !
          On a appris depuis qu’il avait été même question de l’annulation du sommet de dimanche.
          A part cela, il n’y a pas de désaccord entre les Allemands et les Français, ce sont en tout cas les premiers qui l’affirment aujourd’hui et rien ne permet de dire le contraire…

        2. Optimiste nous a quitté, un peu aidé il est vrai, ayant emprunté un personnage à la longue lassant et fourni une fausse adresse e-mail.

      5. @François Leclerc, 20 octobre 2011 à 18:29

        J’ai également entendu à la radio Deutschlandfunk, peu avant 15h, ce 20 octobre, qu’il avait été question d’annuler la réunion de dimanche.
        Mme Merkel a renoncé la conférence de presse qu’elle devait tenir demain vendredi.
        On annonce aussi qu’une autre réunion doit se tenir dès mercredi 26, trois jours après celle de dimanche.
        Ca doit aller mal !

        1. Le sommet européen de la dernière chance de dimanche prochain a failli ne pas avoir lieu. C’est tout du moins le bruit qui a couru, avant d’être démenti. Une réunion des ministres des finances le précédera, avec pour tâche de mettre en forme ce qui reste du triptyque des mesures annoncées.

          Un nouveau sommet aura lieu « au plus tard mercredi », selon un communiqué franco-allemand qui annonce également une nouvelle rencontre Angela Merkel – Nicolas Sarkozy samedi et affirme « leur accord complet pour apporter une réponse globale et ambitieuse ».

          Selon des bruits de couloir, cités par l’AFP et non attribués, il ne faudrait pas attendre du sommet de dimanche autre chose que des orientations, « certains éléments techniques restant à concrétiser. » Angela Merkel a d’ailleurs annulé son intervention devant les députés du Bundestag. Pour sauver la face, et contre toute vraisemblance, les autorités allemandes ont ensuite assuré qu’il n’y a pas de désaccords entre elles et les Français.

          Il se confirme par ailleurs que le rapport de la Troïka sur la gestion de la dette grecque ne sera remis que vendredi aux ministres des finances, représenté comme un élément clé d’appréciation pour déterminer le niveau de sa décote supplémentaire. Cette question n’est donc pas davantage réglée que celle du mécanisme permettant de donner au FESF un effet de levier. La question de la recapitalisation des banques semble être perdue dans les détails.

      6. Optimiste nous a quitté, un peu aidé il est vrai, ayant emprunté un personnage à la longue lassant et fourni une fausse adresse e-mail.

        Alleluia !

      7. Optimiste nous a quitté, un peu aidé il est vrai, ayant emprunté un personnage à la longue lassant et fourni une fausse adresse e-mail.

        Je l’aimais bien optimiste, moi. Il me faisait bien rire.

    1. Par contre, nous, on peut annoncer d’expérience, parce qu’on est présent ici, que tu es un charlot: et ta hausse continue de la bourse, elle est où?

    2. Le troll de service a encore frappé….question: ils est en service commandé pour qui, l’optimiste ?

      1. Optimiste confond relations publiques avec journalisme !
        Il ose même dire à François « qu’il se taise ». Il préfère au libre commentaire
        le « bavardage, comme dirait Angela Merkel qui a parait-il surnommé Nicolas Sarkozy : Herr Bla-Bla . »

        François risque de nous dire « taisez-vous », mais qu’au moins un puisse le dire:
        ce billet, encore une fois, nous informe et nous aide à comprendre, comme nulle part ailleurs!

      2. Tiens, troll, ça coïncide curieusement avec le Troland unité d’éclairement rétinien. Quelqu’un qui s’est pris trop de Trolands souffre d’une forme de cécité plus ou moins réversible (comme la cécité des neiges), d’autant plus qu’il s’est pris des UV, comme la peau.
        Trop de Troland = aveuglement, et puis aveuglement =optimisme.
        C’est clair que rien ne change jamais au fond, par exemple il y a neuf mois, Ben Ali allait clairement rester aux commandes de la Tunisie, Moubarak à celles de l’Egypte et Kaddhafi à celles de la Lybie.

        Troland fut par ailleurs un excellent physicien-philosophe avec des contributions en psychologie et en optique, un Attali sui generis, qui se fatigua au travail et semble en être mort jeune…

    3. Bravo pour la réaction de FL à optimiste, qui mérite bien son surnom. Lou Ravi irait aussi.

      D’ailleurs pourquoi venir sur ce blog ? TF1 suffit, non ?…

    4. Les vertus roboratives de stratagèmes niais :

      « Je n’ai pas assisté à cette réunion mais je peux vous dire que tous ces programmes de bon rétablissement de la zone euro dont les effets se feront sentir dans des délais record me rassurent totalement. »

    5. La tendance.

      Il est de peu d’intérêt de constater après coup.
      Ce qui rapproche au plus près de la vérité, c’est de comprendre la tendance, dans le cours du mouvement.

    6. à optimiste

      Par des temps aussi troublés et la veille du G20, si Merkel, junker, draghi et consorts souhaitaient faire leurs adieux à Trichet sans la présence de Sarkosy, il y a peut-être lieu de s’interroger sur le pourcentage de sympathie ou au moins de capacités de notre « Herr Bla-Bla ».
      En cas de doute, voir l’agenda de l’Elysée: Sarko n’était pas invité.

    7. Optimiste on attend toujours votre hausse spectaculaire de la bourse et la fin de la crise que vous nous avez promis ! Vous accusez François Leclerc d’inventer alors que vous, vous le faites tout le temps..

    8. ça fait longtemps qu’on SAIT, cette comédie est usée et les personnages fatigués.

      ne plus mentir.

      réfléchir à un monde réconcilié est autre chose qu’encore une utopie.

      ne plus voler.

      Apprendre à vivre ensemble

    9. optimiste, son blaze nous a quitté j’arrive un peu tard, hier soir j’étais en voiture, vers 22h sur Fr.Cult, la radio parlait de Sarko parti d’un coup, comme optimiste invité à se déniaiser ailleurs –du coup le mot d’ « optimiste » peut se tenir seul debout. je dois avoir un certain problème d’attachement avec les mots. De leur très juste crête les modérateurs m’épargnent de m’éparpiller — Optimiste + Albin et plein de ces commentaires qu’on sent le cou serré dans les épaules, en si peu de temps, perdre ses sous, j’aurais besoin d’une cure du blog, des commentaires, j’étais au supplice!
      Quoi optimiste? je l’aurais cru à c’t’heure poireauter mendier l’ombre ou le coup d’œil du papa Sarko Rue Nicolo à La Clinique de la Muette (ça ne s’invente pas). Pour confidence elle s’appellerait Giulia… notre président papa, lors d’une visite aux salariés du site de Séché leur a raconté : « On a eu la chance d’avoir un très grand bonheur. Tous les parents ici peuvent comprendre notre joie très profonde, une joie d’autant plus profonde qu’elle est privée, mais elles vont très bien! » « le mais » sonne son camembert ou son lapsus je ne veux mieux pas… au cas où vous seriez sceptique sur le nom je vous conseille sur l’Actu people du jour (mieux vaut apprendre que ne rien faire): « Pour nous, pour l’année 2011, Emma arrive en première position, suivi de Jade, Léa, Manon, Chloé, Inès, Camille, Clara, Sarah ou encore Maëlys. En Italie, Isabella, Sophia, Emma, Olivia, Ava, Emily, Abigail, Madison, Chloe, Mia sont les prénoms préférés des jeunes parents ! « . Moi j’aime bien Emma, parce qu’Emma, Howard Zinn, et vous ?
      plus sérieusement, qu’est ce que vous veniez dire sur ce blog: écoutez B.A. HOWARD ZINN, dans « Howard Zinn, une histoire populaire américaine« , le nouveau film de Olivier Azam & Daniel Mermet,
      « on ne peut être neutre quand le train est en marche » http://vimeo.com/29060552
      Collaborateur Optimiste, votre protection, votre prothèse morale se suffit de la hauteur du neutre? l’arrogance et l’équivocité qui suinte de vos commentaires têtés d’images tévé atténuent votre vue, votre respiration manque, embuée à l’écran trollesque qui m’y colle ; optimiste, les affamés viendront vous apporter des brioches – et pour le jus je ne vous dis pas. Commenter ce genre de truc opti truc d’albin qui ne s’essaye à exister que du plaisir à provoquer est un peu vain… merci d’épargner le panneau au pôv’ âne que je suis.
      A propos d’intrigue à rebondissement (puisque même le jeu des acteurs ne fait plus rire) il en est une, plus perso, que je ne pige pas, qui me tarabuste : pourquoi ne pas afficher, agrandir cette dernière vidéo « Ce soir ou jamais – Frédéric Lordon http://www.youtube.com/watch?v=sedrAqAAZxQ alors que son Appel résonne fortement, dans sa singularité, avec celui des auteurs du blog et d’une partie de ses lecteurs. Tout s’accélère, les rapprochements se font par sympathie, les entrées somme toutes quant à la question politique, sont là, suffisantes, et depuis longtemps. Pourquoi Lordon et Jorion ne s’invitent t-ils pas à intervenir l’un chez l’autre, de temps à autre, juste ouvrir, fédérer, ici ou ailleurs, selon les oreilles… « Don Quichotte lit le monde pour démontrer les livres. Et il ne se donne d’autres preuves que le miroitement des ressemblances ».
      Michel Foucault, Les Mots et les Choses.

      « Passe un papillon devant moi
      Et pour la première fois dans l’univers je remarque
      Que les papillons n’ont pas plus de couleur que de mouvement,
      De même que les fleurs n’ont pas plus de parfum que de couleur.
      C’est la couleur qui a de la couleur sur les ailes du papillon,
      Dans le mouvement du papillon c’est le mouvement qui se meut,
      C’est le parfum qui a du parfum dans le parfum de la fleur. »

      La rose, d’Angelus Silesius

    10. Optimistes et pessimistes bouffent au même râtelier.
      Leur inconscient travail plus profondément qu’un simple épandage de mots sur une terre épuisée, morte, c’est encore plus beau. Tristes sires, achevés dès leur naissance dans un rôle social, familial, professionnel, artistique, et cætera et cætera.

    1. Herr Bla Bla, époux d’une diva sans voie qui enfante à la clinique de la Muette !!!!
      Quelle famille !!!!!

      1. Parfois ils sont six de Francfort et parfois ils sont six de Strasbourg.

        Mais également:

        y’a cinq’ Honorés (physique, chimie, médecine, littérature, paix),
        y’a Quat’rine de Russie (qui revient en force)
        y’a Troie en Champagne (toujours le luxe)
        y’a deux Testaments (l’ancien et le nouveau)
        et y’a qu’un seul Nicolas pour penser qu’on va s’en tirer seulement en arrosant les banques

        Et y’a les 99% qui enverraient bien tout valser

  3. oui, Francfort, c’est bien ce qui me semblait, mais on s’en fiche: Zürich ou Francfort, ce sont toutes les deux des villes de banques. Quoique j’ai une préférence pour les pralinés plutôt que les saucisses…
    Tiens, une idée: et si on appelait désormais Francfort-sur-le-Main, Eurofort-pour-le-Pire?

    1. Mitterand avait accepté que le siège de la banque européenne soit en Allemagne à condition que le président soit français ! C’est bien vrai que les allemands investissent dans du dur , et les français dans des promesses . Il est vrai aussi que ça n’a jamais été très facile d’avoir à défendre les français tels qu’ils sont .

  4. « Quoiqu’il en soit, la tentative dramatisée de Nicolas Sarkozy d’hier, lorsqu’il s’est rendu à Zürich pour profiter de la despedida de Jean-Claude Trichet, qu’il a gâché, a fait un gros plouf. Il n’a pas été possible de faire admettre le montage privilégié par les Français pour le FESF, qui consiste à lui donner accès aux guichets de la BCE en lui accordant une licence bancaire ».

    Alors mon cher optimiste, est-ce que les allemands ont accepté que le FESSEFEU ait une licence bancaire OUI ou NON?

  5. Le monde enchanté de Sarkosy:
    Alors que nos médias, pourtant (parait-il) à la solde de la gauche, nous présentent un président français très « actif » et plongé dans sa mission de sauveur du pays et de l’€uro, la consultation des médias d’outre-Rhin , outre-Manche et outre-Atlantique donnent une tout autre image, négative et sans crédit. Je n’en dirai pas plus…..

    1. Mais non, il sauve la galaxie du péril zorg, il vas donc pas perdre du temps à s’occuper de l’euro que même maâme Michut elle sait qu’y è foutu.

    1. Senior EU sources say unaware of any plan to postpone Sunday’s EU leaders’ summit
      Austria finance minister says dates of weekend EU summit fixed, unaware of any postponement

      EURO SUMMIT STATEMENT

      DRAFT

      http://www.telegraph.co.uk/finance/financialcrisis/8838425/Euro-summit-statement-the-leaked-draft.html

      Germany’s finance minister Wolfgang Schäuble says no agreement has been reached on how to expand the EFSF by leveraging it, but that Germany will oppose any involvement from the ECB in doing so.

      That contradicts France’s plan to use the bail-out fund as a bank that can borrow from the ECB.

      In addition, Germany won’t increase its contribution to the bail-out fund beyond the €211bn it has already committed too, and the fund overall will not increase from €440bn, a spokesman for Mr Schäuble said.

      He said discussions between eurozone countries going on now are about how the exisiting money can be used most effectively, not about increasing the size of the fund. He said: daily telegraph

  6. vivement que le défaut grec soit enfin acté!
    On respirera, et on s’apercevra que cela permettra ensuite à la Grèce de gérer ses affaires courantes à nouveau et de repartir en croissance, dès que le moratoire de deux ans au moins lui sera appliqué.
    Tant pis pour les créanciers qui devront attendre!
    Cela n’est pas vraiment très grave, même si Trichet croit que c’est « horrible ». On s’en fout totalement.

    1. TGV

      Le TGV, c’est à dire l’euro, est lancé à grande vitesse.
      Plus rien ne peut arréter cette course folle.

    2. Et bien je suis entièrement d’accord avec vous. Il fallait dès le départ permettre à la Grèce de sortir de la zone euro. Son maintien n’a été que le résultat d’un dogmatisme aveugle et stupide de la part des fédéralistes extrémistes. Aujourd’hui c’est un peu tard car beaucoup de temps a été perdu, et d’argent, mais enfin, il vaut mieux tard que jamais.

      1. avec ou sans sortie de l’euro de la Grèce, la note est salée.
        Mais, une fois la faillite actée, cela ira mieux!

    3. @ Johannes finckh

      Avez-vous le moindre début d’une estimation , svp, pour savoir à combien se montent le nombre et la valeur des contrats CDS adossés à la dette grecque ? 10 fois ladite dette ? 500 fois ?

      Si j’ai bien tout compris (je ne suis pas financier), ces contrats CDS s’activent dès que le défaut est acté. Autrement dit, ce ne sont pas les 300 milliards de défaut qu’il faut seulement éponger mais bien davantage, soit le montant de ces fameuses merdes de CDS.

      Sauf à rendre illégaux les CDS (c’est possible pays par pays), si remboursement il doit y avoir, qui paiera ? Avec quoi ? A qui ? Pas aux grecs en tous les cas (quoique certains ship owners cyniques soient capables de toutes les bassesses, y compris jouer contre leur propre patrie).
      Dans ce cas, il faut « payer » tous les CDS qui deviennent autant de créances exigibles, au même titre qu’une assurance en cas de sinistre. Même avec décote, cela risque d’atteindre des montants himalayens, sans commune mesure avec un PIB ou quoique ce soit. Voilà où nous en sommes.

      Je ne vois vraiment rien de quoi se réjouir, hélas, d’un défaut grec. Sauf à décréter interdits mondialement et instantanément tous les CDS. Ce qui, au rythme où on va, risque de prendre quelques décennies.

      1. Juste comme cela
        Ceux qui ont spéculés sur les CDS ont joués ?
        Exact ?
        Au loto quand tu ne gagne pas tu pleure ?
        Ils ont joués donc ils perdent !
        C est juste ?

  7. Ouh la la, vous ressortez Barnier de la naphtaline !

    Barnier c’est l’affabulateur (euphémisme) qui claironnait que le mirifique et retoqué traité européen apporterait le référendum d’initiative populaire.

  8. au regard des images que je vois des manifestations en Grèce , j’ai comme l’impression qu’ils sont passés à AUTRE CHOSE(si je peux me permettre) , ce n’est plus le peuple les 99% contre les 1% , mais le peuple contre lui-même.

      1. Selon des vidéos diffusées et leurs commentaires(cf Lescrises.fr, blog d’Olvier Berruyer), il y aurait eu des affrontements entre les communistes et les black block, présentés dans les commentaires comme des anarchistes, en fait des intervenants violents, qui ont déjà fait leurs preuves dans divers pays et manifestations. Je les ais vu personnellement à Gênes, sortant de cars de policiers, dans une petite rue à l’écart où je m’étais réfugiée pour reprendre quelque respiration larmoyante.

    1. Et en voilà encore un qui raconte n’importe quoi. Nul part dans cet article il n’est fait mention que Nicoias Sarkozy accepte les propositions allemandes. Nul part. Alors encore une fois cessez d’inventer et tenez vous aux faits.

      1. Nulle part, convient mieux
        Pouvez vous nous éclairez de votre magnifique lumière, qui sont les autres qui racontent n’importe quoi?

      2. Il vaut mieux être un lander allemand qu’un esclave en Italie ou en Grande-Bretagne. Regardez les foules de jeunes sur les pelouses à Berlin, ils n’ont pas tous du boulot, mais ils peuvent se loger pour 150 euros si tant est qu’ils vivent un peu loin du centre ville. Le reste c’est débrouille et joie de vivre. Au moins, les lander allemands sont bien représentés au Bundestag, ce qui n’est pas le cas pour les travailleurs pauvres qui n’ont pas de représentant à la chambre basse de la Camora ou à la Citi.

        Ca fait 10 ans que j’entends à chaque élection des gens de gauche me dire: bof, il faudrait voter Le Pen juste pour que le système explose. Donc entre cette attitude suicidaire et devenir un euroland, je choisis vite fait. Evidemment, n’ayant ni patrimoine, ni placements, et n’ayant pas d’intention de me mettre à spéculer sur quoi que ce soit, je ne partage pas les inquiétudes de beaucoup ici. Quand on a vécu 15 ans avec 200 à 400 euros par mois en habitant à droite et à gauche, et quelques rares fois avec 500-1000 euros par mois pendant de brèves périodes d’emploi fixe, on ne fait pas la fine bouche comme certains rentiers obsédés par leur petit capital. La crise touche la classe moyenne en France depuis une bonne quinzaine d’années, c’est seulement depuis qu’elle a attaqué l’élite qu’on en entend parler.

  9. Au fait, on en est à combien de plans d’austérité pour la Grèce ??? Trois, quatre ???

    Tant qu’il n’auront pas tué l’animal il vont continuer à le saigner…
    Après il faudra changer d’animal, les prochaines victimes expiatoires sont déjà prêtes: le Portugal, l’Espagne, l’Italie, puis nous autres pardi!
    Vive l’Europe ? Non! à bas cette Europe à laquelle on avait déjà dit NON en 2005!
    NON qui a été superbement ignoré par nos chers dirigeants et les instances bruxelloises, on voit où ça nous a mené.

  10. Jeudi 20 octobre 2011 :

    Berlin n’exclut pas un report du sommet du 23 octobre.

    Le gouvernement allemand n’exclut pas un report du sommet européen du 23 octobre, censé apporter des solutions à la crise de la dette, au vu des différends qui persistent notamment sur la configuration du fonds de soutien européen FESF, ont rapporté jeudi deux journaux allemands.

    Au vu de « négociations qui achoppent » sur le FESF, Berlin « n’exclut plus » un report de cette réunion capitale pour l’avenir de la zone euro, écrit le journal Die Welt sur son site internet, sur la foi de sources non identifiées proches du gouvernement et des partis de la coalition.

    Selon le quotidien économique Financial Times Deutschland, la chancelière Angela Merkel aurait parlé d’un report du sommet avec le président français Nicolas Sarkozy mercredi soir, lors de la visite inopinée de ce dernier à Francfort.

    http://www.romandie.com/news/n/PRESSECRISEBerlin_n_exclut_pas_un_report_du_sommet_du_23201020111610.asp

  11. Je viens d apprendre qu au début de l « expérience » démocratique ( mouahahahah , c était plus fort que moi, je le ferai plus ),la Grèce confisquait les bien des politiciens corrompus !!!
    Qu’attendons nous ,pour revenir a une vision plus simple , mais néanmoins plus saine , de la société ????

    1. J’ignore si tu parles de la Démocratie dans la Grèce ancienne, Zizifridolin, mais une autre info qui pourrait être à retenir :
      – lorsqu’un homme politique prenait « trop » de poids et en usait pour son intérêt personnel, ou avait un discours trop populiste car il devenait un trop bon « tribun », un vote des autres élus pouvait le bannir de la Cité.
      Si la Démocratie de la Grèce Antique a tant fait parler d’elle, ce n’est pas pour rien…
      La comparaison n’est même pas possible dans le système de carrières politiques actuel et mondial…

  12. Le président de l’UE Herman Van Rompuy et le président de la Commission européenne José Manuel Barroso ont salué jeudi 20 octobre « la fin d’une ère de despotisme et de répression » en Libye après l’annonce de la mort du leader déchu libyen Mouammar Kadhafi.

    Les politologues (notamment l’humoriste Mathieu Madénian et la chanteuse Zaz) s’associent à leur déclaration.

  13. @ François :
    « Il ressort de cette situation une nouvelle fois chaotique que seul le gouvernement allemand a une stratégie, qui est ce qu’elle est. Le moteur franco-allemand marche sur une patte, les Français n’en n’ayant pas. »
    Le gouvernement français n’aurait-il pas une politique, celle de défendre les intérêts de ‘ses’ banques ?

      1. un bicylindre qui tourne sur une patte, ça cogne, ça se traîne ça chauffe et le deuxième cylindre finit par lâcher à brève échéance.
        Zébu, vu hier soir sur LCP un journaliste être vraiment insistant envers Arthuis sur la question suivante (souvenir approximatif) « les dettes toxiques des collectivités locales peuvent-elles être regardées comme illégitimes (sous entendu répudiables)?  » La question fut posée deux fois, amenant deux réponses fumeuses. La troisième tentative suscita la réponse suivante « quand on leur présente un emprunt à 1% d’intérêt, il y a toujours des emprunteurs qui croient au Père Noël ». No comment!

      2. 1 % ! Exactement le taux que propose la BCE aux banques privées…. qui elles ne croient pas au Père Noël… On se moque bien de nous n’est-ce pas ? Et Arthuis n’est pas le plus idiot.

  14. Oh ! les pauvres, taisez-vous !
    Il y a quelques années ma banque m’avait accordé, sans que j’aie demandé quoi que ce soit, une découverte limitée à 600 €.
    Hier, en consultant mon compte, je vois que cette découverte autorisée ait été passée de 600 € à 1400 €. Je n’ai jamais fait usage de cette autorisation d’emprunter, et je n’ai jamais été consulté préalablement aux décisions de me l’accorder.
    Mais je resterai fidèle aux avis de ma grand-mère écossaise : « Si tu n’as pas l’argent en espèces, n’achète pas ! »
    D’ailleurs, j’ai la modestie d’accepter la valeur marchande que la société et le marché accordent à mon travail, et je vis avec les moyens que je mérite de gagner. Si je n’ai pas assez pour relancer le commerce et l’économie … d’autres le feront, assurément !! C’est ce que nous voyons un peu partout en Europe et aux Etats-Unis … les biens et marchandises qui ne sont pas achetés par ceux qui n’en ont pas les moyens sont en train de se faire acheter par ceux qui en ont largement les moyens. CQFD.

  15. Vous avez entendu parler du MES ? Mécanisme Européen de Stabilité qui est appelé à remplacer le FESF en 2013
    Je ne l’ai pas vu apparaitre dans les commentaires.

    Un article : http://www.agoravox.tv/actualites/europe/article/mes-le-nouveau-dictateur-europeen-32086

    Une vidéo : http://www.youtube.com/watch?v=rFTbIGahzhU&feature=player_embedded

    Ce que dit wikipédia : http://fr.wikipedia.org/wiki/M%C3%A9canisme_europ%C3%A9en_de_stabilit%C3%A9

    Ce nouveau dispositif semble être un pas de plus vers un gigantesque aspirateur de fonds.

    1. Non seulement cet organisme possedera des privilèges exorbitants du droit commun pour lever des fonds auprés des pays européens mais il beneficiera en plus d’une immunité totale !

      Les technocrates européens gardent la main !

    2. C’est surtout un bon mécanisme pour graver l’austérité dans le marbre et laisser les vautours bancaires razzier la planète UE.

    3. Le MES est le mécanisme le plus anti-démocratique de tout ce qui a pu être inventé par l’UE ! Pensez que cet organisme tout puissant dirigé par des gens totalement diplomatiquement immunisés sur tout et ne devra rendre de comptes à rien ni personne ! Je vous laisse imaginer la suite.

  16. Petite blague dans l’air du temps, qui m’a bien fait rire:

    Devant l’entrée du siège social de la banque, un trader gare sa Porsche Panamera (Turbo!) flambant neuve, histoire de frimer devant ses collègues.

    Juste comme il commence à sortir de la voiture un camion à toute allure passe si près qu’il arrache la porte et disparait aussi vite. Le trader se rue sur son portable et appelle la police.

    Cinq minutes après les flics sont déjà là. Avant même qu’un des policiers n’ait pu poser la moindre question, le trader commence à hurler : »Ma Panamera, ma superbe Turbo est foutue. Quoi que fassent les carrossiers, ce ne sera plus jamais la même ! » et il gueule et il gueule encore : « Elle est foutue, elle est foutue ! »

    Quand il semble avoir enfin fini sa crise, le policier hoche la tête avec dégoût et dit : « C’est absolument incroyable à quel point, vous sacrés banquiers, vous êtes matérialistes ! Vous êtes si concentrés sur
    vos biens que vous ne pensez à rien d’autre dans la vie. »

    « Comment pouvez-vous dire une chose pareille à un moment pareil ? » sanglote alors le propriétaire de la Porsche.

    Le policier répond: « Vous n’avez même pas conscience que votre bras gauche a été arraché quand le camion vous a heurté. »

    Le banquier regarde avec horreur.

    « BORDEL DE MERDE! » crie-t- il … « Où est ma Rolex ????… »

    1. Ben alors, ça sert à quoi de se réunir? c’était bien la question centrale, non ?
      cela dit, espérons qu’ils auront beau temps, que la photo de famille sera réussie et que le déjeuner sera exquis, comme d’habitude..plus les commentaires enthousiastes lors de la conf de presse et le communiqué final ( ahhh, le communiqué final…)

  17. Arnaques et règlements de comptes sur le marché du carbone…….
    Il s’agit très certainement du casse du siècle, et il n’a pas eu lieu dans une banque mais sur un marché complètement virtuel. Enquête sur les escroqueries sur le marché européen du CO2, c’est-à-dire du carbone. Des fraudes massives à la TVA qui auraient permis à des escrocs de détourner plus de 5 milliards d’euros en Europe entre 2008 et 2009.
    http://www.france-info.com/chroniques-le-plus-france-info-2011-10-20-arnaques-et-reglements-de-comptes-sur-le-marche-du-carbone-569929-81-184.html

    1. Si (surtout les polonais ou les tchèques, à qui çà rappelle de mauvais souvenir) mais ils ne peuvent faire sans ces puissances régionales. Enfin…quand ce couple existe, ce qui est assez rare (moins rare que le « moteur germano-français » cependant, qui lui est limite mythologique.), pour le plus grand bonheur des autres.

  18. Jeudi 20 octobre 2011 :

    Italie : Fitch estime que les perspectives pour les cinq plus grandes banques transalpines se sont considérablement détériorées.

    Fitch Ratings indique dans un nouveau rapport que les perspectives pour les grandes banques italiennes restent « négatives ». L’agence de notation estime même que les perspectives pour les cinq plus grandes banques transalpines se sont considérablement détériorées.

    Dans le même temps, l’incertitude sur la résolution de la crise de la zone euro donne lieu à des risques de baisse importante pour les banques italiennes, dont les coûts de financement sont liés aux spreads sur les dettes du gouvernement.

    http://www.boursier.com/actualites/news/banques-fitch-estime-que-les-perspectives-pour-les-cinq-plus-grandes-banques-transalpines-se-sont-considerablement-deteriorees-455241.html

    Italie : taux des obligations à 10 ans : 6,018 %.

    http://www.bloomberg.com/apps/quote?ticker=GBTPGR10:IND

    Le graphique des taux des obligations de l’Etat italien est très intéressant : les taux italiens explosent.

    Pronostic : l’Italie sera le quatrième domino à tomber.

    1. Vu d’Italie ça n’a pas l’air de trop les inquiéter: jusqu’à l’euro, les prix étaient adaptés à leurs salaires (moitié des salaires français). Ils ont un dégoût profond pour leur classe politique au point de ne trouver personne qui pourrait remplacer Berlu, car disent-ils, les parlementaires fonctionnent juste comme une mafia dont l’unique boulot est de voter pour protéger l’immunité des autres parlementaires en cas de pépin. Enfin, ils considèrent qu’une part écrasante de leurs problèmes vient des fonctionnaires. De ce que j’ai vu à l’université, et dans les embarras administratifs qu’on nous fait pour tout simplement s’installer (location, permis de résidence, médecin, tout demande des papiers, des files d’attente, et une liste d’interdiction totalement absurdes; mon proprio a dû prendre deux 1/2 journées de congé pour déposer mon contrat de location d’un appartement pour 6 mois: une pour apporter le papier, et une deuxième parce qu’il ne savait pas qu’il fallait me faire signer chacune des 6 feuilles du contrat, et pas seulement la dernière), je ne vais pas les contredire sur ce dernier point. Il semble aussi que les lois anti-mafia (contrôle très strict des impôts, demande du numéro fiscal pour tous les achats ou presque) soient en parfaite contradiction avec la flexibilité souhaitée par l’EU.

    2. La Grèce, le Portugal, l’Espagne, l’Italie, Etc ….

      Si vous habitez le pays dénommé « Etc », préparez vous à des jours difficiles.

  19. Est ce que l’Allemagne n’est pas en train d’acheter du temps pour préparer sa sortie de l’euro avec quelques autres de ses satellites ?
    Qu’aurait elle à y perdre finalement ?

  20. @ben @optimiste
    Perso, je trouve que vous êtes un peu « border line » comme disent souvent nos amis financiers.
    Vous devriez aller voir la définition du mot respect et me faire une rédaction sur ce thème, cela nous ferait des vacances….

    1. @tordudu..
      Le respect est une attitude de considération, souvent codifiée, ou une attitude d’estime (pour une personne). Le mot vient de « regarder en arrière », c’est-à-dire qu’il renvoie à un comportement dépendant de règles, de convenances, d’habitudes, de souvenirs, établi-es auparavant.

      Ainsi, une personne ne peut recevoir de respect si elle n’a pas mérité quelque part ce respect, en vertu des choses passées. Le respect n’est donc pas systématique: le respect nécessite des références et une connaissance passées.

      Les gens qui se considèrent comme des « personnes respectables » ne méritent de fait, selon la définition du respect, aucun respect, puisque leur respectabilité est une fabrication superficielle.

      1. @ Nofrousse
        La respectabilité c’est pour les pauvres, DSK en est la preuve récente et indécente.
        Mais no problem il passe bien à la TV.
        Qui est pour le retour du droit de cuissage?

  21. Quelqu’un pourrait il m’éclairer sur le M.S.E, le Mécanisme Européen de Stabilité, qui n’est ni le MESF, ni le FSFE?

    Je sais juste que le Conseil du MES serait composé des 17 Ministres des Finances, qui en deviendraient les Gouverneurs et qui bénéficieraient d’une immunité particulière (de quel ordre?).

    Il aurait été signé le 11 juillet 2011, et Bruxelles voudrait que les Parlements de la zone euro donnent leur accord avant le 31 décembre 2011.

    A ce jour et à ma connaissance, Bruxelles n’a rendu public qu’un seul exemplaire du traité:
    TREATY ESTABLISHING THE EUROPEAN STABILITYMECHANISM (ESM)

    http://consilium.europa.eu/media/1216793/esm%20treaty%20en.pdf

    … qui est en anglais, langue que je ne maitrise pas assez.

    Si quelqu’un peut m’éclairer, merci par avance.

    PS: je viens de me rendre compte que WIKI possède un article sur le sujet qui répond à certaines de mes questions mais qui en soulève de nouvelles…
    http://fr.wikipedia.org/wiki/M%C3%A9canisme_europ%C3%A9en_de_stabilit%C3%A9

    1. Le MES, c’est le coup d’après celui qu’ils n’arrivent pas à monter ! Il est question d’anticiper sa mise en place, puisqu’il avait vocation à l’être à mi-2013. Le texte existant du traité est un projet, dont on sait qu’il va être discuté avec acharnement par le Bundestag, le parlement allemand, et qu’il ne résistera pas sous sa forme actuelle à cet examen.

  22. Pour moi, rien de changé entre Merkel et Sarkosy, c’est à qui forcera l’autre à sortir en premier de l’Euro et laissera ainsi son nom dans cette sale histoire.

    Je te tiens, tu me tiens ….le premier de nous deux qui pleurera sortira d’l’Euro !

  23. Je n’ai lu ni l’article, de façon complètement improbable, ni les commentaires, de façon impossible.
    Et pour cause de CECI :
    http://www.marianne2.fr/philippepetit/Ce-qui-se-cache-derriere-l-evaluation-des-eleves-a-5-ans_a216.html
    « « On sait combien les projections parentales, l’enfant au bel avenir imaginé, sont le support de l’éducatif tout au long de l’enfance », précise Sylviane Giampino. On sait moins que des mots comme « risque de devenir violent » peuvent, dans l’inconscient de l’enfant, prendre valeur d’une butée. Le radicalisme de la prévention repose sur cet impensé. « Notre temps est celui qui ne tolère plus ce qui requiert du temps » concluent les auteurs. Leur patience rassurera les parents anxieux et les éducateurs impatients.  »
    HTF… Inside.

    Il est temps de penser autrement.

    Maintenant, je vais prendre le temps de lire l’article ainsi que les commentaires. Comme d’hab.

    1. Yvan ,ce n’est pas bien du tout,vous vous dispersez,le blog ,rien que le blog.Je ne sais comment qualifier ce flirt avec marianne.

  24. Même les capitalistes purs et durs, les spéculateurs pensent que la BCE n’est pas légitime :

    La BCE n’est pas démocratique, les agences de notation idem, et pourtant, elles gèrent de facto les pays.

    Ici

  25. Aux dernieres nouvelles, il est pour ainsi dire prévu : un 23 octobre bis dans le courant de la semaine prochaine. Avec toujours en point de mire le G20…

    Ca négocie dure donc la-haut et les ailes des moulins n’ont pas fini de tourner…
    Un veritable culte au dieu Zephyros !

  26. Surnomer Nico Sarko « her bla bla » me parrait tout a fait justifier, ce n’est rien d’autre qu’un avocat, qui je l’espére maitrise bien la langue française mais fait defaut sur la logique et les mathématiques, options en droit. Il faut bien se rendre a l’évidence les allemands vont de toute façon imposer leurs décisions car se sont eux qui finance et qui produisent. La probléme est que les allemands sont trés procedurale est évite les raccourci qui parfois peuvent s’avéré necessaire, m’enfin en générale le résultat est impécable même si ont aurait pu faire plus vite avec un peut de l’imagination française. Je dis cela pour avoir travailler avec eux pedant 2 années. Grand éfficacité mais un manque de vision globale, du coup il leur faut des précedures carré et fastidieuse alors qu’ont pourrait trouver des solutions plus simples. M’enfin en générale il sont efficace même si cela semble trop procédurale. Donc se sera comme il l’enttende est pas autrement. Surtout aprés « mister bla bla ».

    Sarko vient encore de nous mettre dans le merde, la premiére fois c’était avec bush a qui il a fait confiance est qui nous a valu une grose perte d’argent, maintenant il pense que les allemands sont des gros naze, alors que c’est lui qui ne comprends rien a l’économie.

    Je pense que cela va être plier est que sarko va devoir faire profil bas, c’est pas trop tôt. Il est bien meilleur dans le cocufiage que dans le mérite.

    Résultat les banques fraçaises vont devoir se recapitaliser et si les allemands sont intelligents c’est la momment de jouer finement afin de d’en prendre le controle. En tant que français cela fait un peut malheur, mais en tant qu’européen c’est un grand bien.

    En tout cas je l’espére, cela va donner du temps au temps et ralentir la pression sur l’europe.
    µUn peut plu de discipline, pas d’auto flagelation, nous ferait pas de mal. Par contre si comme je le pense l’allemagne va prendr les rénes, cela va être dure pour les pays du sud habitué aux bordel, comme premiére nature. M’enfin c’est ça ou une accéleration du désorde. Entre trop d’ordre et trop de désordre il faut bien choisir le moindre mal. Esperons juste que l’équilibre puisse se faire entre les deux. Donc vue le désordre un peut d’ordre semble malheureusement necessaire voir indispensable. C’est dommage d’en arriver là a cause d’un mai 68 Made in USA.

    1. L’Allemagne est donc un eldorado pour vous, ou un suprême exemple!

      Vous pensez peut-être que la situation économique de ce pays est meilleure que la notre?

    2. Un supréme example surement pas, mais je sais qu’il sont beaucoup plus rigoureux et beaucoup plus efficace et moins arnaqueur. Je garde un excellent souvenir profesionel de mon passage dans se pays. Je ne peut pas en dire autant de la france ou l’inconptence de la hiérarchique mènne a la ruine de se pays. M’enfin si nous somme de plus en plus mauvais eux les allemends sont de plus en plus bon. Tout n’est pas perdu en europe, puisque se qui est perdu en france se retrouve en allemagne.

      Je pense que d’autre blogueur qui ont eu une expérience profesionel en allemagne seront d’accord avec moi. Certes la cuisine c’est pas le top mais pour beaucoup d’autre chose,il n’y a pas photo.

      Je préfere sboir l BCE en allemagne qu’en france a vrai dire. Ont peut être chauvin est réaliste, c’est juste dur pour le chauvinisme.

      1. Logique,

        Si tu es passé par l’école de la république en France, c’est un grave constat d’échec pour le système. Tu es Français et tu écris comme ça??? Je sais que c’est possible, après tout je connais plein d’informaticiens dans ton cas. (Je ne critique pas, je suis juste curieux).

      2. Oui a la premiére question, il n’y a pas que les informaticiens, il y en a de plus en plus a tout les niveaux. M’enfin j’avoue ne plus faire attention aux fautes.

    3. Les agences de notation ont les banques françaises dans le collimateur et pourtant les banques allemandes connaissent des difficultés encore pires : Après la déconfiture de Hypovereinsbank, Deutsche Bank est à peine au quart de sa valeur de 2007 et la valeur de l’action de Commerzbank a été divisée par 20 par rapport à 2007 .

      Cela rappelle le silence étonnant de Moody »s et de S&P »s en 2008-2009 quand une centaine de banques américaines se sont effondrées et que l’action de Bank of America est passée de 47 à 2,5 USD en quelques semaines . Elles lui permirent de remonter . Très indulgentes – ou partiales – elles attendirent deux années pour dégrader le AAA américain en AA pendant l’été 2011 mais elles ont tout fait pour enfoncer davantage la Grèce et menacent maintenant l’Italie et la France en détournant pudiquement les yeux vis à vis des banques allemandes ..

      1. @mianne
        Je vois que même du fond de la bétaillère vous pouvez pas vous empêcher de brayer. Ces braiements me réveillent. Contre les diables Moodys et S&P qui complotent avec les traîtresses banques outre-rhénanes cette fois, hein mi-âne ?
        Juste en passant, il vous aura pas échappé que la note de l’Allemagne est vaguement plus fiable, pour le moment, que celle de la France, ni que le yield entre les OAT et les bunds est très sensiblement plus large que le Rhin, fermement canalisé il est vrai ? Ni que les récents soucis sur la dette italienne, pour ne citer qu’elle, ont quelque peu salopé la magnificence des bilans de nos pachydermes de la banque go-gauloise ?
        Allez, rendormez vous, un mauvais rêve sans doute, et pour vous y aider, un peu de mon cher Jammes :

        J’aime l’âne si doux
        marchant le long des houx.
        Il prend garde aux abeilles
        et bouge ses oreilles ;
        et il porte les pauvres
        et des sacs remplis d’orge.
        Il va, près des fossés,
        d’un petit pas cassé.
        Mon amie le croit bête
        parce qu’il est poète.
        Il réfléchit toujours.
        Ses yeux sont en velours.
        Tu n’as pas sa douceur :
        car il est devant Dieu
        l’âne doux du ciel bleu….

        La suite au prochain numéro. En arrivant à l’abattoir.

      2. Brayer ou braire ? Un chant sympathique que l’on aime entendre vers Melle, fief du baudet du Poitou, peluche au doux regard, et de Ségolène . Toujours votre délire sur les pseudos? Voilà ce qui arrive à ceux qui abusent un tantinet du jus de leur treille .
        Charmant, le poème de Francis , que j’avais oublié .

        Je sais que les banques allemandes, en particulier celles que je citais, ont accumulé comme les autres des actifs toxiques , que tous les pays occidentaux sont peu ou prou dans une panade financière similaire mais que les agences étatsuniennes font tout pour que l’euro s’effondre en premier.

        Rassurez-vous, nous risquons bien d’arriver à l’abattoir tous ensemble , bétail et bourreaux .
        Méfiance, un baudet menacé sait envoyer de méchantes ruades, souvent mortelles pour l’imprudent qui abuse de la dive bouteille !

  27. Ils n’arrètent pas de se réunir. Je parie que c’est avant tout pour reprendre du Chateau-Eyquem…Combien ça coûte ces petits sommets entre amis ?…

    1. « La bière de Francfort d’une couleur ambre est très alcoolique.  »
      Comment négocier dans ces conditions là?
      Démenti cinglant!
      C’est Piotr, pas Optimiste.

  28. Ci-joint une proposition qui circule ces temps-ci auprès des équipes de campagne présidentielle de gauche et de droite. Ici, il s’agit d’un candidat de gauche mais l’habillage change à peine. C’est curieux, j’ai l’impression de lire certaines des choses que l’on voit ici.

    —————–
    Titre : Changement de cadre ?

    Madame, Monsieur,

    C’est une première pour moi que de m’adresser directement à membre de campagne présidentielle. Merci de votre indulgence.

    Comme de nombreux citoyens, j’ai suivi avec grand intérêt les débats des primaires et les programmes des candidats. Seul, à mes yeux, M Montebourg (et peut-être M Mélenchon qui n’en était pas) esquissait le début d’une amorce de volonté de changer le cadre des propositions politiques (son offre, comme il dit), donc des oppositions qui pourraient s’agglomérer en réaction aux siennes. A côté des idées de M Montebourg, celles défendues par Monsieur Hollande sont bonnes, voire très bonnes… si elles se situent dans le cadre actuel des oppositions politiques. A n’en pas douter, elles sont excellentes, bien construites, et séduisantes.

    Ce n’est pourtant pas sur le plan où M Hollande défend (fort bien) ses idées que ce situent les enjeux de demain. Hélas pour nous (moi et mes proches) et M Hollande. Les manifestations d’indignés à travers le monde le prouvent : les enjeux sont ailleurs, dépendant de ceux et celles qui changeront ou commenceront à changer le cadre dans lequel nous évoluons. Changer le cadre global, c’est changer le paradigme, donc les raisonnements et leurs oppositions. Dure tâche quand on doit en plus rassembler. Moins difficile qu’il n’y paraît si l’on parle des… 99% !! Suffit de 51% après tout.

    Mais quoi, me direz-vous ? Comment voulez-vous que M Hollande change un cadre dont il n’est pas maître ? Erreur ! M Hollande fait partie du cadre actuel, en sera peut-être demain un des acteurs majeurs. Il pourra parfaitement influer directement dessus. Comment ?

    Voici un exemple. Il pourrait déclarer unilatéralement inconstitutionnels, interdits de commerce, nuls et non avenus des produits financiers ultra-toxiques comme les CDS (et non pas se contenter d’en interdire les ventes à nu avec dérogation comme négocié actuellement à l’UE). Par simple décret.

    Sur quel fondement juridique ? Mise en danger de la souveraineté nationale, bien entendu. C’est le cas.

    Pour quelles raisons ? Parce que ces produits constituent autant d’assurances fictives sur des emprunts (d’états notamment) que leurs détenteurs ont intérêt à voir se déclencher. En soi, cela n’aurait rien d’alarmant si on avait 1 assurance pour 1 emprunt émis. Après tout, j’ai une maison, je l’assure contre l’incendie. Cela devient mortel si 50 ou 500 contrats d’assurance sont pris sur le même emprunt et si je ne possède pas la maison. Les détenteurs (spéculateurs) de ces contrats d’assurance ont alors dans ce cas tout intérêt à ce que l’emprunteur aille au tapis. C’est évidemment le problème crucial de la Grèce : ce ne sont pas les 70 milliards d’emprunts grecs dans les caisses de banques française ou les 300 milliards en tout qui posent problème, les banques le crient à tue-tête. Elles peuvent assumer les pertes et les ont déjà provisionnées. Non, ce sont les CDS (assurances) pariés dessus (sur le défaut de ces 300 milliards) qui terrifient tout le monde : X 10 ? X 100 ? X 500 ? Nul ne sait exactement. En revanche, tout le monde sait qu’un déclenchement du paiement de ces contrats d’assurance pour un défaut grec provoquerait inéluctablement des faillites en chaine, de banques puis d’Etats, puisque les prétendus assureurs n’en sont pas (assureurs) et n’ont pas l’ombre d’un moyen de rembourser quoique ce soit.

    Conclusion à tirer de cette situation ubuesque ? Tout simplement interdire, déclarer illégaux et anticonstitutionnels ces fameux CDS sur notre sol.

    Et ailleurs, me direz-vous ? C’est là l’intérêt de la mesure : tous les pays suivront, instantanément. Pourquoi ? Pour ne pas payer pour les autres. Autrement dit : cela provoquera immédiatement un gel total et mondial de ces CDS et des risques qu’ils comportent.

    Et après ? On peut envisager alors d’autoriser la conversion de ces avoirs gelés en montants d’investissements uniquement dédiés à l’économie réelle. Avec un taux de conversion négocié et lié à la cote (ou décote) des emprunts qu’ils sont censés assurer. Un jeu à somme nulle en quelque sorte et non plus un casino virtuel et fictif.

    Désolé, ce fut un peu long à exposer, mais c’est par de telles mesures unilatérales mais d’intérêt général que M Hollande pourra changer ledit cadre et répondre aux futurs enjeux qui s’expriment désormais dans les rues du monde, d’ici et sur le Web.

    Bien à vous.

    PS: une simple recherche sur le Web vous assurera que j’agis ici en simple citoyen, sans aucune intention malveillante à votre égard ou à l’égard de M Hollande.

    1. Chères concitoyennes et chers concitoyens

      Y’a plein de choses que je ferais quand je serai élu. Juré, craché, si je mens vous allez aux enfers.
      Les indignés c’est Môa qui les ai inventés, je les comprends, c’est naturel nous sommes potes.
      La violence n’est pas une solution, faites-moi confiance, les vilains financiers auront une punition.
      Bon couchez ! Debout ! Taisez-vous ! Tout va bien !
      Bon couchez ! Debout ! Taisez-vous ! Tout va bien !
      Bon couchez ! Debout ! Taisez-vous ! Tout va bien !
      Bin voilà !

      Merci !!!

      1. Notre ami le Roi de l’Elysée est bon pour la benne, tout le monde le sait, tout le monde piétine – sauf Woerth, Ceccaldi-Renauld, Courroye, et quelques autres serviteurs – mais demander au Hollandais d’interdire les CDS, c’est à peu près exiger que les caisses de campagne des partis soient uniquement remplis d’argent public, limité et en quantité égale pour tous…

        Hollande a voté toutes les réformes les plus anti-socialistes. Il a arraché les rares dents restantes du PS, et il ciré les pompes de tous les patrons, comme de leur idéologie autoritaire et ultra-libérale. Il s’est même arrangé pour faire élire Bernie, tout en recevant le soutien de ce faux-cul XXL de Montebourg, pendant à brushing de Baroin-coin-coin.

    2. rendons à César ce qui est à César, les mesures que vous décrivez sont celles du Front de Gauche et pas celle du PS, page 35 du programme :

      Nous combattrons la spéculation et la financiarisation de notre économie en interdisant les ventes de gré à gré, les ventes à découvert et les produits spéculatifs et en bloquant les échanges de capitaux avec les paradis fiscaux, ce qui contribuera à leur disparition. Nous imposerons la séparation des banques de dépôt et des banques d’investissement. Nous interdirons les stock-options, les LBO* et les engagements hors bilan et obligerons les entreprises à la transparence financière.

      1. Le NPA propose également cela et les Alter ne sont pas loin de ces positions sans doute.
        Mais pas Hollande, c’est bien ce que je dis.

        Pour avoir un socialisme en France, il faudra sans doute se débarrasser du PS, ça, je crois que tout le monde peut le sentir. D’ailleurs, il ne décolle pas dans les sondages, malgré l’intense coup de main médiatique des primaires, cette démocratie de façade sous projecteurs.

      2. En un mot, il faut revenir à la bonne vieille exploitation d’antant !

        En ajoutant une dose de nationalisme, un salarié français ne pourra plus être exploité que par un patron français.

        Quel progrès !

      3. Faux, les organisations non réformistes, cad à dire non Flan de Gauche du PS,
        ne se trompent pas de siècle.
        Elles ne proposent pas des mesures keynésiennes illusoires,
        elles proposent la démocratie réelle, cad l’expropriation du capital,
        la fin de l’économie pour le profit, le contrôle social sur la production,
        donc la production pour les besoins écologiquement soutenables.

      4. @Marlowe

        Allons, tu ne vas nous faire le coup de la Corée du Nord, même les Tea Party ne l’oseraient pas…;)

    3. Suite à discussion avec Dominique, mon interlocuteur du matin en demande d’éclaircissement, voici la traduction encore plus simple pour reprendre l’image de P Jorion .

      Actuellement, tout se passe comme si 500 larrons (1000 ?, 10 000 ?) avaient pris chacun une assurance sur une maison qu’aucun ne possède, que quelques uns d’entre eux s’étaient dévoués pour y mettre le feu, et que tous s’étaient mis à faire la ronde – tout excités – en attendant de toucher le remboursement de l’assurance : 1000 fois la prime ?

      Ne sachant pas combien il y a d’incendiaires et à combien s’élève le montant total des assurances prises, le seul moyen d’éteindre l’incendie est de déclarer lesdites assurances illégales. CQFD

      1. Assurances ?

        – Il y a des gens chargés d’enquêter pour savoir si on a pas provoqué le sinistre volontairement (y compris vérifier qu’un suicide n’est pas à l’origine du paiement d’une assurance vie, pas toujours évident à établir.)
        – On ne peut faire jouer qu’une assurance à la fois.
        – Il est difficile ou impossible de s’assurer contre les évènements qui touchent un grand nombre de gens en même temps.
        – On ne peut s’assurer que contre des évènements dont l’assureur sait calculer la fréquence à l’avance.

        Un CDS est indiscutablement plus proche d’un pari pur et simple que d’une assurance (aussi invraisemblable que soit pour beaucoup l’idée que des gens jadis aussi sérieux que les banquiers s’adonnent maintenant à ce genre de plaisanterie.)

    1. Et mercredi, à la cantine du machin de Bruxelles, c’est moules – frites à volonté!
      ceci dit, ça commence à sentir très sérieusement le roussi; on dirait en pire, les négos d’Obama avec le Tea Party pour les rallonges du budget US; je crois que cette fois, c’est vraiment mal barré, le FESF, le MES, les milliards qui volent, les pays de l’euroland qui s’engueulent, ça sent la débandade taille XXL
      Remarquez, au moins, en ce qui concerne l’aide alimentaire aux plus démunis ( 500 M€ )là, ça n’a pas trainé; ils l’ont sucrée, non mais! par contre, pour les banques, ce sera au moins 100 milliards d’€
      On vit une époque formidable!

  29. Si je résume, cela va de pire en pire…
    Tout le monde s’y met pour que ça empire, le FMI y compris…
    On peut se poser la question: N’y a-t-il pas un plan volontaire de faire capoter la zone euro, en forçant la Grece au défaut?
    On dirait presque une volonté déterminée, calculée, de toujours choisir les mauvaises voies…
    Bref une volonté nette de faire le mal….

    1. Une volonté déterminée ?
      Non, il faut aller au plus simple : c’est tout simplement la panique, ils ne savent plus quoi faire. Nous sommes au bord du précipice et tout le monde a peur de faire un pas de travers.

      On y arrive, on y arrive… Ca fout les jetons !

  30. Vous verrez que les Politiques trouveront « in fine » qu’une petite guerre, est le meilleur moyen de se sortir de cette impasse de la dette ;-(
    ce surnom de « Herr Bla Bla » va tellement bien à Mr Sarkorzy !!
    Elle a résumé en 3 mots tout le personnage.

  31. pfffffff.. 118 commentaires avalés d’une traite!…

    et reste… de gros points d’interrogation (??????)

    Acceptons par conséquent qu’on n’est plus sûr de rien ! En voilà, une sagesse : renoncer à savoir où pourra déboucher ce bordel inextricable. Si on va dans le mur, autant y aller sans peine.

    ;o)

      1. Pour monéo/campus, mon navigateur m’indique (=à fuir…):

        « Cette connexion n’est pas certifiée

        Vous avez demandé à Firefox de se connecter de manière sécurisée à grenoble.indymedia.org, mais nous ne pouvons pas confirmer que votre connexion est sécurisée.
        Normalement, lorsque vous essayez de vous connecter de manière sécurisée, les sites présentent une identification certifiée pour prouver que vous vous trouvez à la bonne adresse. Cependant, l’identité de ce site ne peut pas être vérifiée.

        Que dois-je faire ?

        Si vous vous connectez habituellement à ce site sans problème, cette erreur peut signifier que quelqu’un essaie d’usurper l’identité de ce site et vous ne devriez pas continuer. »

    1. Du réchauffé à la mode universitaire.
      Allez voir Debord et ses Commentaires sur la société du spectacle publiés en 1988 et disponibles en poche (Folio)

      1. J’aime bien cette idée de « réchauffé ».
        Je ne sais pas ce que nous mijotons, le fait est que nous mijotons, et ce texte ajoute une pointe de sel technique à la tambouille du chef Debord. Savoureux.

      1. C’est la dernière adresse connue de Frédéric Lordon. Il aurait été invité à un déjeuner par Barack Obama et ça aurait mal tourné…

  32. FESF, BCE, EBA, ESMA, FMI, OMC, OCDE, bientôt le MES… que d’adventices !
    Combien de temps et d’efforts pour désherber tout ça ?
    Et en prime nous n’avons que d’exécrables jardiniers…

    Nous nous attendions à un week-end décisif, nous n’avons qu’une sinistre pantalonnade, une nième vulgaire scène de ménage entre Sarkozy et Merkel qui feraient mieux de se préoccuper de renforcer les digues que se dire qu’on finira bien par trouver une solution.

    Car le cataclysme annoncé commence à prendre corps et si je dis cataclysme annoncé, c’est que personne ne pourra ensuite nous dire qu’on « ne pouvait pas prévoir » : depuis quatre ans, il ne s’agit plus d’erreur mais bien de faute professionnelle aggravée encore par des manoeuvres illégales de cavalerie.

    Pour nos élégantes élites, le licenciement sans préavis lui aussi, s’annonce.

  33. le triple A français commence à vaciller: je cite ( S et P )
    «L’envolée des déficits publics et la recapitalisation des banques va peser lourdement sur l’endettement des pays de la zone euro» affirme le responsable de l’analyse crédit à Paris avant d’ajouter «la qualité de crédit des pays de la zone euro s’en trouvera ainsi profondément détériorée».

    source: Le Figaro

  34. AH y est ,on est sauvé : taux réduit de TVA appliqué à la filière équestre 5.5% ,mais augmentation a 19.6% sur les sodas , enfin je vois le bout du tunnel de cette crise financière et je saurais quoi dire aux enfants qui me poseront la question sur la crise de 2008,2011 « on a été sauvé de la débâcle par le Pschitt « 

  35. ah enfin cela bouge tva à 5.5% taux réduit appliqué à la filière équestre, hausse à 19.6% sur les sodas , je saurai répondre aux enfants qui me demanderont comment on est arrivé à sortir de la crise 2008 2011  » ben avec un truc simple PSCHITT !! « 

    1. En tant que membre du jockey Club, le coup de la taxe des plus values sur la vente des chevaux de course me laisse pantois! allez donc encourager l’amélioration de la race chevaline, vous êtes bien mal récompensé en retour! Jadis, on achetait, pas trop cher un yearling, quelques années plus tard on revendait un Krack qui t’avait remporté le grand prix de Diane…avec la décote qui allait bien…la Bérézina des hippodromes!
      en arriver à taxer la cavalerie, quel humour involontaire!

  36. Mais quand donc l’Europe se décidera-t-elle à tout simplement gérer sa monnaie et faire de la BCE une Banque Centrale digne de ce nom ?

    1) laisser la crise mener les banques à valeur zéro
    2) Racheter les banques à leur valeur, c’est pas cher !
    3) Rétablir le principe de financement des états par la Banque Centrale, à taux préférentiels.
    4) Plancher et remettre à jour les codes et déontologies bancaires.
    5) Recapitaliser les banques rachetées pour préserver les intérêts des épargnants.
    6) Annuler les dettes d’État auprès des autres banques ou des « marchés ».

    Horreur ! C’est que nous nous retrouverions avec la même capacité d’intervention monétaire que la République Populaire de Chine ? La Démocratie en plus ?
    Quel Échec ! ;oD

  37. Si j’ai bien tout compris, 2 scénarios de dynamique de crise semblent se dessiner:
    1. le « chacun pour soi » avec effets dominos garantis et éclatement de la zone euro, et ce à court terme
    2. le « tous ensemble, tous ensemble, IO » avec perte des triples A en veux tu en voilà, l’éclopé soutenant le paralytique
    Dans les 2 cas, c’est l’épargnant et le populo des contribuables qui trinque avec la récession – dépression au bout du chemin
    voilà ce qu’il en coûte de vouloir à tous prix ravauder, repriser , réparer à la marge un système à bout de souffle, sans pouvoir le changer radicalement, et comme on dit, pourquoi changer une équipe qui perd ?

    1. Le populo des contribuables??? Si vous avez un travail imposable en France depuis quelques temps c’est que 1° vous êtes déjà propriétaire de votre logement, 2° vous avez de l’entregent.
      Une petite étude serait salutaire: prenez 50 journalistes, 50 « people » (acteurs et chanteurs), 50 chercheurs CNRS, 50 polytechniciens, 50 professeurs d’université. Regardez dans quoi bosse leur progéniture et vous verrez qu’il n’y a pas de travail (imposable) sans piston en France. Quand on aura admis cela et commencé à le résoudre, on pourra travailler à la construction d’une démocratie.

      1. @zeno: ce n’est pas tout à fait faux, ce que vous écrivez;
        dans mon cas personnel, j’ai bossé, because pas de sous, durant toutes mes études en fac, d’abord à décharger des caisses de coca cola, ensuite à distribuer des prospectus dans les boites aux lettres ( manpower m’a déclaré recta, et ça m’a fait des trimestres pour la retraite, hi, hi ) ensuite pion 3-4 ans, puis grande école, comme on dit, ensuite fonction publique avec un AR dans le privé, pas vraiment concluant, et enfin retraite où l’on a réussi à me coller 18 mois passés à l’ENA ( plus fonction publique que ça tu meurs ) au régime général!!! allez savoir!
        je n’ai eu ni piston, ni faveurs, j’ai bossé toute ma vie, pas un seul mois au chômage, et je pense que je suis et reste un sacré veinard par rapport aux jeunes qui galèrent pour s’insérer dans la société.

      2. à Marx 13:38
        eh bien Marx, un cas personnel ne fait pas une statistique.
        et vos années d’ENA comptant comme travail, ce n’est pas un privilège ? dès qu’on est fonctionnaire on entre dans le monde des privilèges… et quelques uns d’entre eux, effectivement, ne sont pas héréditaires (il faut bien contribuer à entretenir la légende) … mais consulter les pourcentages…

      3. fonctionnaire on entre dans le monde des privilèges

        pas tous, mamita, pas tous !!

        pas les gueux ( à Bac +3, et souvent Bac +5 =) ce qui ne rapporte pas un kopeck en plus, puisque c’est pour le plaisir ), qui s’occupaient des malades à l’Hôpital public !
        Etudes sous contrat = on devait 5 ans à l’Etat , mais pas de vrai salaire pendant les études, comme dans les Grandes écoles =) donc années d’études à racheter en plus ; et, selon situation perso. à ce moment là, impossible à racheter car salaires ne permettant pas d’aller au bout du mois, même en étant frugale ! quand passage dans le privé ( bascule dans secteur général pour la retraite =) et là,
        rachat si exorbitant pour salaires(trés) moyens, que tout bonnement impossible !

        jamais pu acheter d’appart;
        toujours payé un max d’impôts / salaire.

        Je pense réellement que ce sont les gens de terrain ( si méprisés ) : éducation, santé, bref, petite classe moyenne qui ont tenu le Pays debout. Car pas de HLM, pas d’allocations, pas de décotes sur les impôts …etc, etc …

        =) moralité, : on nous c–e dessus ! et je pèse mes mots !

  38. Il n’y a pas que l’obstacle que présente le Bundestag; en effet, on pense à préparer des élections anticipées, puisque Merkel risque de ne plus avoir la majorité derrière elle.
    Les allemands ne sont pas dupes. Ils supposent que certaines banques francaises se sont plus enfoncées dans le marais qu’elles ne veulent l’admettre.

  39. Allez-donc, pour ceux qui n’y ont pas encore passé ce matin, .
    Sous le titre « SARKOZY-MERKEL OU LA MISE EN ESCLAVAGE DE LA FRANCE » vous avez, en dépit du titre accrocheur un synthèse très bien montée d’un point de vue aussi morose que crédible.
    Toutes les revues de presse de ce blog sont d’ailleurs assez riches d’informations.

    NB : Lecture strictement déconseillée à Optimist qui risquerait une fois de plus d’y perdre son calme indestructible…

      1. Mais non! il drague sans cesse une obscure banquière sur laquelle il écrit tant et plus et nous bassine avec des histoires d’Ange Gabriel et d’Apocalypse, mais à part ça, il est tout à fait normal!
        faut accepter un touche d’excentricité, que diable!

    1. moi Jovanovic je l’aime bien , il dit que y faut de l’or plein , y faut plein de sous papier , que master je sais pas quoi elle est méchante , mais surtout y me dit que tout les lundi y faut se mettre une balle .

  40. Les « réformes fiscales se multiplient »:
    Je viens d’acheter une voiture d’occasion de moins de 10 ans(9 ans) en vente aux enchères pour 2000 euros environs la carte grise m’a couté 364 euros
    une amie divorce le dossier traine a cuase de la banque qui n’est pas fichue de donner un papier en moins de 2 mois, au 1er janvier elle va devoir payer 3000 euros de plus de frais de justice
    je viens de retirer 12 000 euros sur un PEA en forte moinsvalue on me prends 13.5 pourcent de prélèvement sociaux sans parler de l’imposition alors que ce compte pea est a largement en perte car les lois rétroactives sur le pea se multiplient d’ailleur comptez 1 mois pour retirer de l’argent d’un pea actuellement(1620 euros)( car j’ai été en plus value il y a deux ans) Non ma situation n’est pas enviable je suis sans travail depuis 3 ans et non indemnisé car j’étais travailleur indépendant .
    Je vais retirer le peu d’argent qu’il me reste , rendre ma catre bleue et cloturer tous mes comptes la banque ne sert a rien a part pomper des frais et des agios car figurez vous qu’ils vont me faire payer des agios alors que je suis a découvert a cause de leurs retards de transfert entre deux comptes de la meme banque (du compte pea vers le compte a vue plus d’un mois de délai)

  41. La situation continue à avancer tranquille :
    http://www.latribune.fr/actualites/economie/france/20111021trib000658432/le-scenario-catastrophe-de-sp-pour-la-france.html
    « Le cas d’autres pays européens a aussi été étudié. Dans tous les cas de figure, l’Allemagne conserverait son « AAA ». Mais des pays comme l’Espagne, l’Italie, le Portugal verraient leur note degradée de deux crans. Pour l’Irlande, la baisse serait d’un cran. »
    Mais s’il y a récession, seulement, bien sûr 🙂

    1. récession ?

      quelle récession ?

      qui parle de récession ?

      ah oui, aux USA ! mais ça, on le sait depuis des mois !

      ah bon, faut pas le dire ! c’est pas gentil, c’est pas poli !

      Et bien je le dis quand même : les USA sont en récession !

  42. Une amie (pas pauvre) me disait il y a quelque temps « Sarkozy, on peut dire ce qu’on veut, mais la crise, il la gère ». OK (mais la question serait peut-être de savoir s’il la gère…bien).

    Cette succession de réunions, qui ne produisent au final que des sacs de sable pour endiguer un tsunami, ont au moins pour certains ce mérite de conforter leur besoin de paternalisme. Beaucoup ne cherchent pas à connaître les détails, ce qu’ils veulent, c’est qu’on s’en occupe, persuadés que c’est juste un mauvais moment à passer (comme les crises précédentes en somme).

    Malheureusement, la Grèce tombe et le Portugal, l’Italie, l’Espagne, l’Irlande vont tomber. La France n’aura pas le temps, car les chutes précédentes auront déjà mis l’euro par terre.
    Les seules inconnues, c’est dans quel ordre et dans quel délai.

    Ah bien sûr, la terre ne va pas s’arrêter de tourner. L’économie continuera de fonctionner, mais mal, surtout pour nous.
    Ne vous inquiétez pas, les grands groupes chers à Sarko survivront, et rachèteront même à vil prix les plus intéressantes PME ainsi mises à mort.
    La décote abusive de leur titre ne sera qu’un phénomène transitoire qui n’affectera que les petits porteurs obligés de vendre.

    Reste à savoir quel est le plan B pour la suite, à moins, comme j’en viens à le supposer, qu’il puisse s’agir du véritable plan A.

    1. ce « Sarkozy, on peut dire tout ce qu’on veut » est une invention de Laurent Joffin (ou Joffrin ?) qui, faisant semblant de le critiquer, finit toujours dans les débats par souligner les « côtés positifs » du personnage… je suppose qu’il continuera ainsi tant que ses patrons (leurs patrons) n’auront pas décidé de changer de marionnette…

  43. L’agence de notation Fitch n’envisage pas d’abaisser la note souveraine de la France, a déclaré vendredi un de ses responsables, quelques jours après l’annonce par sa concurrente Moody’s qu’elle se donnait trois mois pour évaluer la perspective du « triple A » français. Le cac +1.81% on serait pas en train de nous prendre pour des cons ?

  44.  » Herr BlaBla « , c’est bien vu !

    Mais, Angela est-elle angélique pour autant ? Pas sûr !

    Hell’s angels peut-être un brin ? non ?

Les commentaires sont fermés.