Flash – 20h : C'EST QUAND, LA RÉCRÉ ?, par François Leclerc

Billet invité.

Tandis que Wall Street frétille et jappe comme un chien qui sent approcher la pâtée en raison de la réunion de la Fed dont il attend la délivrance, le nouveau maître de l’Europe commence du haut de son estrade la dictée.

Dans le contexte de ce qui est « la crise la plus grave depuis la seconde Guerre mondiale » depuis la faillite de Lehman Brothers, Jean-Claude Trichet a donné lecture de l’emploi du temps à ses élèves, afin qu’ils « fassent ce que nous considérons être leur travail, à la hauteur de leurs responsabilités ». Plus particulièrement les Italiens et les Espagnols, à qui des consignes précises ont été délivrées, qui sont sans faux-fuyant revendiquées, au nom des écrasantes responsabilité de celui qui n’a comme but que la réussite de tous au certificat d’études. Car c’est avant l’heure, la rentrée.

Le maître a exigé que tout soit accéléré, notamment la réduction des déficits, l’application des décisions du dernier sommet, ainsi que confirmation que le Fonds de stabilité « pourrait intervenir sur les marchés secondaires (…) le plus rapidement possible». Il voudrait un remplaçant pour continuer de tenir le porte-monnaie, car si l’accalmie sur le marché obligataire confirme quelque chose, c’est que le marché ne veut plus tenir les cordons de la bourse.

Si Valérie Pécresse, ministre du budget et porte-parole du gouvernement français, a joué la bonne élève en assurant que la France ne « déviera pas d’un iota de (sa) trajectoire de redressement des finances publiques », Elena Salgado a cherché à faire patienter en évoquant, toute hésitante du fond de la classe, l’éventualité d’une réunion européenne début septembre, qui implique de se mettre préalablement d’accord sur le prochain jeu : balle au prisonnier, course au trésor ou partie de cache-cache ?

Un concert de voix s’est d’ailleurs élevé pour réclamer aux marchés qu’ils patientent eux aussi et accordent le temps de la démocratie, formule plaisante signifiant qu’il reste à faire entériner par les parlements nationaux les décisions déjà prises, en particulier par le Bundestag, à une date de septembre encore indéterminée. L’étape la plus incertaine de toutes.

Les marchés ne l’entendent pas ainsi, visiblement. Septembre, c’est très loin. De son côté, le maître voudrait bien relever au plus vite les copies. Mais les élèves sèchent désespérément en attendant de se déchaîner en criant à la récré.

Recommandez par mail Recommandez par mail

Partagez

76 réflexions au sujet de « Flash – 20h : C'EST QUAND, LA RÉCRÉ ?, par François Leclerc »

  1. Les politiques montrent simplement qu’ils sont à la botte des marchés infantiles pour les gaver avec la sueur des Peuples .. Je ne sais pas si tout cela durera longtemps .. Quand l’estomac est vide et que le corps grelotte, ce n’est plus la cervelle qui guide le bras armé..
    Il n’y a alors plus de loi ..

  2. A l’instar de sa collègue britannique, grande spécialiste du genre, la Fed a décidé pour l’instant de ne rien faire. Si ce n’est prolonger ad eternam (pour deux ans au moins) le maintient de son taux directeur principal entre 0 et 0,25%. Pour le reste, elle se contente de réfléchir à des mesures destinées à promouvoir l’économie.

      1. Les T Bonds sont au plus haut depuis perpèt sans elle. C’est Pimco qui s’y colle.
        Mine de rien, le T Bond 10 ans est passé devant le bund allemand aujourd’hui, à 2,20 % (- 0,11 % ) contre 2,37 % (+0,10)…

      2. A défaut elle acheté des actions, cf la hausse fulgurante en fin de séance (+4%)
        ils en sont la pour rassurer et se rassurer
        Ça fait penser au village potemkine

    1. La décision de la Fed de laisser l’argent gratuit provoque une baisse de val strite.
      Ils commencent à avoir un début de projet d’intelligence, les marchers.

      1. Piotr.

        Tu devrais savoir maintenant, comme tous, que les « cours » de bourse sont remontés au cric selon la méthode Roosevelt qui consista à racheter arbitrairement n’importe quelle action qui avait trop baissé.

        Si tu ne l’avais pas encore deviné, je te laisse jouer à la bourse. Mais seul. Et pas avec les miennes.

    2. Dans un premier temps, WS n’a pas apprécié mais à 35 minutes de la clôture, +1,7% pour le dow et + 2% pour le Nasdaq

    3. On dirait que plus la situation se dégrade , M; Leclerc , plus votre style devient épuré et proche de la perfection . Ce papier , pure merveille , s’il dépasse ma compréhension de la « science » économique , me conforte dans l’idée qu’en littérature j’en connais un rayon .

    4. et s'il ne pouvaient en réalité rien faire que regarder le bateau couler !toutes ces gesticulations depuis maintenant des mois montrent bien, au moins à ceux qui suivent ce blog, que nos soit-disant responsables sont complétement dépassés, débordés, impuissants ! c’est Mickey au milieu de la cuisine déchainée dans le dessin animé tiré de l’apprenti sorcier de Moussorgsky ( ? )

  3. Chanson qu’on chantait dans mon école quand j’étais gamin :

    « Vive les vacances !
    C’est la délivrance !
    Les cahiers au feu !
    Le maître au milieu ! »

    Tu entends, Jean-Claude ?!

    « Le maître au milieu ! »

  4. Puisque le roi est nu et ne peut plus remettre une tournée générale de QE, que penser des rumeurs donnant la France et L’Allemagne comme prochaine cible après l’Italie et l’Espagne ?

  5. Pendant ce temps : 19h28 Les émeutes reprennent près de Birmingham (centre), deuxième ville du Royaume-Uni, annonce la police. «Nous avons des informations faisant état de désordres à Wolverhampton», où des magasins ont été vandalisés, «et à West Bromwich», précisent les forces de l’ordre dans un communiqué. (cf http://www.liberation.fr)

    1. D’après Google map il y a 117 miles entre le 13 Buckingham Palace Rd, Westminster et le quartier de Birmingham en flamme ( Royaume-Uni )- Deux petites heures et 11 minutes entre la monarchie et la république. Mais quelle sorte de république ? La faisandée de M. Trichet ?

    1. Remarquable, AlJazeera parle mieux anglais que les anglais, la voix de leur maître qui joue au golf.L’islam génétiquement modifié, quel beau produit.

  6. Comment Bernanke peut il sérieusement annoncer une ‘policy’ jusqu’en 2013, alors qu’on n’a déja aucune visibilité à disons …trois mois?
    Il se reconvertit en Madame Soleil?De plus si j’ai bien compris il y en a trois qui n’étaient pas d’accord?
    Par contre il confirme la forte baisse de la croissance et de l’activité.Bravo Ben jamais trop tard pour rectifier après la bataille.

  7. Pour le fun: Le gars qui se fâche et qui a raison , un costume étroit , éloge de la simplicité…..

    ils se font attendre.

    Le coup d’après , rien dans les mains peu dans les poches, symbolique sauvetage de la onzième heure. ( camisoles de l’esprit )
    Les petites fleurs qui bordent le chemin , les petits comptes de la dette, quelque chose qui cloche, décrochage, plongée en apnée, dans la nasse,des promesses qui n’engagent que ceux à qui elles sont faites,Ouf les banques sont sauvées,on ne fait pas çà en pleine rue. . Ils ne changeront jamais.
    L’art du trompe l’œil : Sortez les , voleurs voleurs.

    C’est quoi le scénario catastrophe, l’incommensurable. Dans un cas comme celui-la , empêcher l’implosion? illusoires palliatifs. Jusqu’où jusqu’an..

    Vite vite, ça glisse. Une chatte n’y retrouverait pas ses petits .Au bord de la paralysie , les zorros sont arrivés . Vont-ils tenir longtemps , a fond de cale ?

    Et le train sifflera trois fois. Les faits sont têtus .

    Le monde de demain, nous y sommes.

    A la grâce de dieu ,

    Aléa jacta est.

    Merci a vous tous et aux intervenants.

  8. M’est avis que méme par hélicoptére , le dollar c’est dispendieux , je me souviens qu’en kéroséne
    un hélico c’est pas donné l’heure de vol .

  9. Ce qui me fascine le plus, chez JC Trichet, ce sont ses chemises, rayées avec un col uni….mais où va t’il se fournir en pareilles liquettes, ct’homme là et en quoi cela fait-il sens?
    un petit côté rebelle-rebelle qui n’a pas osé le noeud pap?
    un signal subliminal?

    1. Mais, Groucho, c’est un must chez les richards, ce type de vêture.. Faut sortir de vos corons mon brave…

      1. Pas besoin d’etre dans les corons pour ne plus savoir ce que c’est qu’un gars riche. Du temps de mes parents, ça commençait au contremaitre le mec riche… Maintenant, c’est Knock le zoute et les alcôves des assemblées. Je leur laisse la chemise au col amidonné…

    2. C’est beau ce « en quoi cela fait-il sens? » – surtout à propos des chemises d’un banquier… Tu en as d’autres questions essentielles de politique monétaire dans ce genre, Groucho?

  10. La Fed parle et le Dow Jones baisse immédiatement ! Une réussite…

    Prochaine échéance: le discours très attendu de Ben Bernanke le 26 août à Jackson Hole (Wyoming). A moins qu’un nouveau comité de politique monétaire de la Fed ne soit convoqué entre temps. Le prochain régulier est le 20 septembre prochain.

    Le détail des mesures étudiées par la Fed pourrait aussi être décrit dans le compte-rendu de la réunion d’aujourd’hui, qui paraîtra fin du mois.

    1. Certes le DJ a baissé immédiatement… mais alors que penser de la clôture ?
      DJ = + 3,03% Nase= + 5,31%
      Le marché après avoir été déçu par aucune décision de prise à part laisser les taux actuels, serait tout compte fait satisfait de cette décision ?
      des lendemains qui déchantent en perspective !

      1. La perspective pour les banques d’avoir guichet ouvert et gratuit pendant les deux années à venir mérite bien de déboucher une roteuse !

      2. @françois ce qui serait interessant c’est de faire une analyse sur la future politique monétaire américaine.

        On entre vraiment dans une zone incertaine ( la politique budgetaire est infaisable étant donné l insoutenabilité de la dette vue par les marchés, une croissance molle voire une recession, une politique monetaire accomodante voire expansionniste qui ne fonctionne pas non plus)/
        Or on sait depuis Keynes que lorsque la politique monétaire ne fonctionne plus on est dans la zone de trappe à la liquidité. Les anticipations déflationnistes prennent le pas et entrainent des achats à chaque fois différés dans le temps ). Je vous invite à lire ce très bon papier de Krugman sur la trappe à la liquidité http://web.mit.edu/krugman/www/japtrap.html.
        Dans ce papier il nous dit quoi ? Il nous dit que la politique monetaire qui trouve sa légitimité dans le combat contre l inflation doit modifier ses perspectives pour justement laisser de l infaltion. De cette manière, les agents en ayant l impression que l inflation reviendra modifieront leur comportement. C est donc un combat dual de la banque centrale, laisser l inflation s installer sans pour autant deraper. Est ce qu on ne peut pas analyser l annonce de bernanke comme allant dans ce sens . Il nous dit, nous aurons des taux zeros pendant au moins deux ans . Ce qui fait que nous sommes amenés a penser que cette politqiue pourrait conduire tout droit à une future inflation, donc on casse les anticipations deflationnistes.

        .

      3. La Bank of England exprime au mieux l’impasse de la Fed : elle ne combat pas l’inflation, bien que celle-ci dépasse le seuil considéré comme fatidique des 2%, sans pour autant réengager son programme suspendu achats obligataires. L’immobilisme comme politique, expression de son impuissance et de sa résignation, aboutissant au laissez-faire.

        Cela fait des mois qu’Olivier Blanchard, l’économiste en chef du FMI a proposé de laisser la bride sur le cou à l’inflation et d’accepter un taux de 4 à 5%. D’autres voix se font depuis entendre à l’identique. Mais comment faire ce pilotage à vue sans déraper ?

        Dans le doute, s’asseoir et penser ! N’ouvrir les vannes que quand la digue va céder (c’est généralement alors trop tard).

      4. @françois Blanchard du Fmi a aooelé à une redéfinition des politiques monétaires ante crise ? En ce qui concerne les politiques post crise , nous sommes un peu dans l expectative. Le japon est dans cette spirale crise en L depuis 20 ans . Toutes les politiques budgetaires se sont revelees defectueuses alourdissant à chaque fois le déficit dettes /pib. En ce qui concerne la politique monétaire , la fed semble prendre le pas du japon avec un résultat très incertain.

        Le dogme du combat contre l inflation est apparue à un moment de crise d offre ou du moins ce qui a été analysée comme tel. ( Baisse du taux de marge des entreprises dans les annees 60 et 70). L’idée, c’etait de reinstaurer du profit aux entreprises qui devaient selon la formule de schmitt reinvestir demain et employer des gens apres demain. Ce combat s est fait contre les salaries au prix d une deflation sociale , salariale, fuscale).

        Aujourd hui non seulement la formule d helmutt schmitt semble dépaséee du faut de la parfaite mobilité du capital toujours à l affut d une meilleure rebtabilité financière …. et fiscale.; mais en plus je pense qu on fait une erreur de didganostic. Nous sommes véritablement dans une crise de déflation symbole d une crise de demande, typiquement keynesienne. Toutes les solutions libero liberales qui ont dans leur retroviseur la stagflation ou les outils préconisés par friedmann se trompent. C’est dans cette perspective que la pharmacopée doit à mon sens donner toute sa primauté à relever la propension à consommer par…. des outils légaux et un large consensus mondial. Si les entreprises acceptent de relever les saalires ( outils legaux et conventionnels) tout en baissant leur taux de marge. ( ce qui ne creera pas une inflation desecond tour par le prix de sortie ou output), je pense qu on peut s en sortir. La question est de savoir de quels outils legaux ou financiers disposent les politiques pour baisser le taux de marge des entreprises et relever le salaire des gens ?

      5. @François Leclerc,

        Olivier Blanchard, comme de nombreux économistes, continue à croire que les banques centrales peuvent encore piloter l’inflation. Or c’est bien cela qui est irrémédiablement cassé. S’ils avaient lu Minsky ils comprendraient pourquoi.

    2. 22 H 10 :

      DOW + 3.88%
      S&P 500 + 4,.22%
      NASDAQ + 4.89%

      et les T Bonds s’effritent un peu à 2,26 %….

      1. Amha, toute la semaine va être du même tonneau. Vont reprendre une dizaine de % d’ici vendredi. Y’en a qui vont se faire de l’or en barre. Pour les spéculateurs, ces temps de yo-yo extrêmes sont les plus juteux. Et comme ils ont presque toujours un temps d’avance sur ceux qui attendent que les stats sortent sur Reuters, c’est le plumage de pigeons…
        Les dés sont pipés et la seule possibilité du petit porteur c’est de sentir la direction du vent sans se poser de questions. Si ça baisse fort sans raisons apparentes, c’est que quelque chose se trame et il faut monter dans le wagon. Idem si ça monte fort. Un jeu quoi…

  11. Jean-Claude Trichet a donné lecture de l’emploi du temps à ses élèves, afin qu’ils « fassent ce que nous considérons être leur travail, à la hauteur de leurs responsabilités ».

    Aujourd’hui ce qui nous cause beaucoup de tort, mon bon monsieur François, c’est que tout le monde veut faire le métier de l’autre.

    Un banquier qui vient faire l’expert comptable …. Jésus Marie Joseph ! on aura tout vu tout entendu !!!,

  12. Le QE3 est ‘confirmé’ finalement et des taux nuls ou quasi jusqu’en 2013,résultats + 4 et 5 pct ce soir à wall street!!!C’est la fiesta après le faux krach,le font’ils exprès?

    Goldman’s Take: « Fed Returns To Monetary Easing ».
    Fed Returns to Monetary Easing

    BOTTOM LINE: Despite three dissents–the largest number since 1992–the committee adopted an even easier policy stance than expected: first, the committee now anticipates that rates will stay on hold « at least through mid-2013. » Second, the committee effectively signaled an easing bias saying that it is prepared to employ additional easing steps as appropriate.
    In our view, this leaves open the possibility of further asset purchases (« QE3 ») should the economic outlook deteriorate further from here.

    http://www.zerohedge.com/news/goldmans-take-fed-returns-moentary-easing

    Une autre vue:

    « The Fed Just Basically Announced Recession ».
    http://www.zerohedge.com/news/russ-certo-fed-just-basically-announced-recession

  13. Ce post s’adresse au moderateur (Julien, Francois(?)) et a Paul:

    je poste regulierement sur votre site mon opinion, des remerciements ou des questions …. du coup j’essaie tant bien que mal de retrouver les billets sur lesquels j’ai poste qqchose afin de voire si mon post a obtenu une reponse, quelque qu’elle soit. Or il est tres tres difficile, etant donne la frequence des billets publies sur ce blog, de se souvenir quand et ou on a pu poste un commentaire et suivre son historique.

    Ainsi, ne serait il pas possible d’inclure a votre site un tout petit formulaire (dans le bandeau de droite par exemple) via lequel tout un chacun pourrait rentrer son « nom » et « courriel » et obtenir toutes les reponses a ses commentaires ? Je pense qu’une telle solution, benigne d’un point de vue esthetique, faciliterait grandement les discussions au sein de ce blog !
    J’imagine que derriere ce site se cache une base de donnees SQL … sachant parler son langage, je pourrait vous arranger cela en 2 coups de cuiller a pot. N’hesitez pas a mon contacter par email (inutile de me repondre sur le site, votre reponse se perdrait dans le flot des billets (sic)).

    bien a vous,

  14. Ca me fait rire ces mouvements excessifs de la bourse, c’est de la pure spéculation car qu’est-ce qui justifie que aujourd’hui le Dow Jones reprenne presque 4% alors que la Fed se dit très pessimiste pour l’économie des USA…..

    1. Rien ne justifie ces 4% de hausse, la bourse est un casino déconnecté de l’économie réelle.

      Pour gagner en bourse, il faut de la variation de cours.

      Grosso modo :
      On est monté en matinée à +2%.
      On est descendu à -4% soit une amplitude de 6%
      On est remonté à quasiment 2% soit une amplitude de 6%.

      Cumul des amplitudes : 12% minimum.
      Le jack-pot pour ceux qui tiennent et manipulent les marchés.

  15. Mouais, au fait.. :

    La récré vient de commencer. En Angleterre.

    Car, manque de bol pour les droitistes, ils n’ont pas réussi à maintenir le peuple avant l’hiver. Soit, il y aura encore au moins deux mois de violence.
    Coup de bol pour le « gouvernement », l’automne est frais chez les rosbifs.

  16. Bonjour!
    existe-t-il un schéma clair des interactions économiques entre BCE, etats, Banques privées?
    Pour mieux comprendre les échanges, les interdépendances…
    Ma question est peut-être floue mais bon…

  17. Vous souhaitez la Paix, vous croyez à cette possibilité, pas eux :

    Ils vont attendre que la situation de la rue
    se dégrade suffisamment pour justifier
    la suite de leur décisions politiques.

    (« Pourquoi s’emmerder à gérer 100 % de la population,
    c’est plus simple d’en protéger 20 % contre les 80 autres »)

    Bien le bonjour à Tous.

    1. cameron fait comme le larbin en chef des riches ( autrement nommé sarkozi ) en 2005 : il laisse dégénérer la situation pour mieux rebondir !

  18. Comment se fait il que les yankies (à l’origine de tout ce remue ménage) rebondissent déjà, alors que les bras cassés européens se complaisent encore dans la misère ?? Rires !!!

  19. À l’école maternelle

    Ainsi font, font, font 

    Ainsi font, font, font 

    Les petites marionnettes, 

    Ainsi font, font, font 

    Trois p’tits tours et puis s’en vont.

    Les mains aux côtés 

    Sautez, sautez, marionnettes, 

    Les mains aux côtés 

    Marionnettes, commencez.

  20. Mais comment faites-vous !
    Paul Jorion, François Leclerc, Zébu, Pierre Sarton du Jonchay & cie !
    Je n’arrive pas à lire aussi vite que vous écrivez, si j’y ajoute tous les commentaires !
    J’ai aussi une vie hors-blog… 😉

    Six billets le 7 août, sept billets le 8 août, et déjà sept billets le 9 août !
    Soit vingt billets en trois jours !
    Et un total, à cette heure-ci, de 1 687 commentaires !
    C’est au-delà de ma capacité d’absorption… Et pourtant, on en redemande !

    Je connais plein de blogs qui n’ont pas le centième de cette vigueur !
    Et vous êtes à la pointe de l’actualité de la crise !
    L’Histoire devra peut-être considérer cette chronique électronique avec beaucoup de sérieux…

    1. Attention le blog de Paul Jorion est comme la dette, on peut développer une addiction. A consommer avec modération (c’est pourquoi les commentaires sont modérés).
      Pas d’utilisation prolongée sans l’avis d’une agence de notation 🙂

  21. ça doit être sûrement ce que doivent se dire les socialistes, en attente désespérément des primaires …

    Ah les enfants, restez tranquilles !!
    Avalez votre règle d’or ou je vous supprime votre primaire !

    Elie Cohen, also known as ‘je suis le seul économiste en France’, y donne de son absolution : les socialistes, finalement, on peut (sauf Montebourg, cet irresponsable).
    Ce n’est pas pécher contre le libéralisme.
    « Ouf ! », poussèrent nombre de familles de classes moyennes, fort dépourvues devant ce qui risquait de relever du cas de conscience.
    Merci Elie ! (mais Elie n’a pas entendu, parti qu’il était sur un autre plateau de fromages)

  22. j’aimerai juste connaitre le volume d’actions achetées à travers le monde par les organismes public et para-publiques depuis lundi matin ……………………..

    le privé existe t il encore pour prendre des risques ?

    c’est bien ça le capitalisme : la récompense de ceux qui prennent des risques ?

    en son temps , Potemkine édifiait de magnifiques villages ( démontables ! ) au passage de la tsarine ……………….

  23. Abondance de liquidités pour maintenir le prix des actifs papiers sur un fond de production réelle
    déflationiste . Record de déficit commercial en France , mais en Chine record d’excédent !
    Peut étre va t on finir par réaliser qu’il y a un rapport entre une monnaie suévaluée pour attirer
    des capitaux et les délocalisations .

  24. Exemplaire : crédit agricole : valeur 10 € , chute à +- 6,5 € jusqu’a mardi , reprend 12 % ce jour,dans 8 jours sera de retour à 10 €.
    Toute cette publicité autour de SP n’est organisée que pour ramasser des écarts.
    A qui profite le crime ? les vendeurs de peur sont toujours les mêmes : banquiers et assureurs.

  25. Et nos sangliers alors!!!!y a pas que des pauvres bigorneaux chez nous. Heureusement y a Paul, François, Julien et vous tous. Je sens bien que je vais griller mes derniers dollars aujourd’hui et garder sous mon matelas quelques euros pour l’hiver….France Furby

  26. La récré c’est maintenant . J’attends confirmation mais j’ observe que vu le bond en avant que
    vient de faire l’or en Euro , on devrait corriger . Au contraire çà fait du surplace en vue d’un bond
    de méme ampleur . Je verrais bien une opposition Allemande se manifester d’ici le 15 Aout à
    la conduite de Trichet . Il a l’air sévére comme çà mais ferme les yeux sur la qualité des copies .

  27. A une néophyte, pouvez vous expliquer à quoi sert d’augmenter le plafond de la dette des États Unis ,

    1. A pouvoir augmenter la dette ! Pourquoi l’augmenter ? Parce que le déficit budgétaire augmente, entraînant la dette dans le même sens, faute de diminution des dépenses ou d’augmentation des recettes.

    2. J’espèr(luette) que tu as compris que cela est exactement le même principe que le surendettement : on contracte des dettes pour pouvoir rembourser les dettes en cours.

      Ce qui est gênant est que les US ont une monnaie qui a réussi à devenir obligatoire dans les échanges mondiaux et que personne (ou presque) n’a intérêt à ce qu’elle plonge.
      Depuis Lehman, la quasi-totalité des pays du monde ont commencé à se séparer de cette dépendance au dollar.
      Bien souvent en créant des blocs qui commercent hors dollar.

      Le mouvement en cours se place maintenant sur de multiples plans.
      – les gouvernements, tous capitalistes, se sont endettés pour sauver la finance et socialisent maintenant les pertes en imposant la « rigueur » à leur peuple,
      – les US déversent des tonnes de milliards pour créer une « croissance » artificielle mais gagnent en échange une inflation supérieure à celle de la zone Euro. (Chine, idem),
      – les gouvernements, élus grâce aux subventions des plus riches, tentent de limiter l’inflation afin que les plus riches ne perdent pas leur fortune et que les pauvres puissent encore manger un peu chaque jour.

      En gros, tout va presque bien.
      Comme disait médème L’Hagarde : « la crise est finite! »

Les commentaires sont fermés.